FR | EN

Rwanda : « Bye Bye Nyakatsi » tourne au désastre humanitaire

Publié : le 2 mai 2011 à 10:26 | Par | Catégorie: Analyses de l'actualité

Maison en paille :Nyakatsi

Maison en paille :Nyakatsi

 

La Politique  de destruction des maisons à toit de paille lancée depuis 2007  par le gouvernement rwandais dans le but d’améliorer la santé et le bien-être social de la population, se transforme de plus en plus en cauchemar pour nombreux citoyens qui se retrouvent dans la rue sans toit et surtout dans la période des fortes pluies. 

 Le Rwanda s’est lancé il y a trois ans déjà, dans une campagne visant la disparition progressive de toutes les maisons en paille, connues sous le nom de « Nyakatsi » en langue kinyarwanda. Lancée dans l’ensemble du pays à la mi-janvier 2007, la campagne contre le mal-logement s’inscrit selon le gouvernement rwandais dans un vaste programme d’amélioration de la santé et du bien-être social de la population. Cependant cette politique censée apporter l’espoir à des milliers de pauvres, s’est très vite transformée en cauchemar pour nombre d’ entre eux. Des milliers des maisons ont été détruites sans qu’une proposition de relogement soit proposée aux propriétaires. Pire encore : des maisons sont détruites sans mettre leurs propriétaires au courant. « Quel sentiment peut avoir un couple fraichement marié,  qui, en rentrant du champ le soir, a retrouvé sa maison en paille complètement détruite ? » a  demandé un journaliste au président Paul Kagame au cours d’une conférence de presse au village Urugwiro (la Présidence) le 18 janvier 2011. Un autre journaliste lui a demandé « comment va faire un couple dont la femme enceinte était partie à l’hôpital pour passer des examens, et  en rentrant a eu la mauvaise surprise de trouver des gravats à la place de leur maison en paille ? ».

 Des centaines de personnes du secteur Rugarama, district de Gatsibo dans la province de l’est du pays, se sont retrouvées sans logement après la démolition de leurs maisons. Désemparés, ces sans-abris passent la nuit à la belle étoile. Les autorités de Gatsibo sont très déterminées : toutes les maisons construites depuis deux ans, date de la mesure interdisant les constructions en matériaux non durables, doivent être démolies sans condition. La mesure est aussi appliquée sur les maisons de ce genre qui ne sont pourtant que des annexes de maisons en tôle.
Programme visant à masquer les échecs du régime à relever le pays de la pauvreté.

  « Les maisons en paille sont incriminées ; car elles constituent des foyers de maladies et à l’origine des conditions d’hygiène déplorables de leurs habitants. Des milliers des maisons en paille partent en flammes chaque année ; suite à l’utilisation de feu de cuisine dans ou à proximité de ces habitations hautement inflammables ». Ce sont ce genre de justifications que le gouvernement rwandais prétexte toujours pour justifier sa politique ravageuse. « Quand on vit dans une maison en paille, on ne joue pas avec le feu » a déclaré le dictateur rwandais lui-même au cours de la conférence sur le Dialogue National à Kigali le 20 décembre dernier (NDLR mais difficile de dire s’il faisait allusion à sa politique de combattre ces maisons).

D’après les autorités rwandaises, les gens vivent dans des maisons en paille par choix personnel. Pour elles, personne ne vit dans une maison en paille parce qu’il manque de moyens pour acheter des tuiles ou des tôles, mais par conservatisme et fausses croyances.   « Certains propriétaires ne manquent pourtant pas de moyens, d’autres ont construit des maisons modernes, mais préfèrent rester dans leurs huttes » a déclaré  Éphraïm Kabayija, le Gouverneur de la province de l’Est.  Avis partagé par le ministre de l’Administration locale, James Musoni qui reconnait l’inviolabilité du domicile de quelqu’un, mais qui ajoute que nul n’est au dessus de la loi. « Même les gratte-ciels non conformes à l’urbanisme sont parfois démolis », brandit-il. Pour les dirigeants, « ces maisons provoquent beaucoup d’accidents à cause des feux ou de la pluie.«  Suivant le discours des autorités, les maisons en paille est une question de mentalités et non de pauvreté

En réalité, cette vision du régime de Paul Kagame est totalement insensé. Bien que quelques paysans, surtout les pygmées, affichent leur préférence pour les maisons en paille, beaucoup de  gens vivent dans ces maisons à cause de l’extrême pauvreté dans la quelle ils sont plongés. « À quoi bon vivre dans une maison à tôles sans rien à se mettre sous la dent« , disent certains habitants des ménages vulnérables du secteur Mukindo. Grâce au soutien de Compassion, une ONG œuvrant dans la région, ceux-ci avaient bénéficié, en 2007, de maisons durables couvertes de tôles. Cependant, butés par la pauvreté, ils ont enlevé et vendu ces tôles pour acheter des tuiles. Le reste de l’argent, disent-ils, leur a servi, pour un temps, à se nourrir pendant quelques temps. 

 Les bons chiffres de la croissance rwandaise que le régime ne cesse de vanter à qui veut l’entendre cachent bien une pauvreté sans nom à la quelle une bonne partie de la population est confrontée. « Ce taux de croissance élevé cache également des inégalités considérables et de plus en plus marquées entre classes sociales, régions et sexes ». Peut-on lire dans le rapport 2007 sur le développement humain au Rwanda. « Les inégalités, de plus en plus criantes, sont une menace à la réduction de la pauvreté et à la croissance économique » a ajouté le rapport. La croissance se fait au détriment de l’immense majorité des huit millions de Rwandais qui vivent dans les zones rurales. Cela signifie que la richesse n’est pas bien distribuée, qu’elle est essentiellement captée par la population urbaine.

 Les orientations économiques suivies par le régime sont saluées de toute part : institutions financières internationales et autres bailleurs de fonds en tête. Il est vrai que certains progrès peuvent donner des raisons d’être optimiste : taux de croissance de 8% pour la capitale, progrès dans la lutte contre le paludisme, campagne massive d’alphabétisation, progrès dans l’éducation (l’école primaire est gratuite et obligatoire pour tous), etc.

 Le régime veut se montrer performant et surtout prendre le soin de dissimuler ce qui peut entraver cette bonne image. Les maisons en paille qui surplombent des collines entières viennent démentir les progrès accomplis par le régime. En effet, les citoyens rwandais savent pertinemment qu’à la prise du pouvoir de Paul Kagame et son mouvement le FPR en 1994, les maisons en paille étaient quasi inexistantes dans les campagnes rwandaises.

Le régime de Kigali qui ne supporte pas la contradiction, a compris que ces maisons en paille vont à l’ encontre de leur propagande visant à faire croire que le Rwanda est un pays où coulent lait et miel. Heureusement qu’il y a ces maisons pour rappeler la pauvreté flagrante dans la quelle le FPR immerge le pays depuis 17ans.

 Le régime de Kigali soigne sérieusement l’image qu’il veut montrer du Rwanda. C’est à tel point que lors de grands événements où sont conviées des personnalités étrangères, le régime oblige les habitants de la capitale (surtout ceux qui habitent aux abords des routes où passeront ces personnalités) à peindre leur maison d’une certaine couleur ou à faire des travaux devant leur demeure afin que tout paraisse pour le mieux. Malheur aux récalcitrants, car ils voient leurs maisons purement et simplement rasées.       

Difficultés de construire au Rwanda, surtout en campagne.

Ceux qui vivent dans ces huttes accusent les autorités d’être responsables de cette situation. En effet, depuis 2005,  prétendant protéger l’environnement, les autorités rwandaises n’autorisent la fabrication des tuiles qu’aux seules coopératives. « Nous sommes empêchés, bon sang ! Pas question de prendre l’argile, ni de couper le bois », se désole un habitant de Gisagara, qui dit que s’il y était autorisé, il pourrait construire sa propre maison avec son revenu journalier de 500 francs rwandais (à peu prés 1$) : « Je peux me débrouiller seul avec les tuiles puisque les tôles sont très chères. Jamais ! » Rétorque Karekezi Léandre, le maire de ce district. « La fabrication des tuiles doit passer par les coopératives, ce qui nous évitera de gaspiller du bois et de l’argile et nous permettra de sauvegarder notre environnement« . Néanmoins, Ce qui est  déplorable, est que ces prétendus coopératives ne sont en réalité que des entreprises dont les principaux propriétaires s’avèrent la plus part du temps être ceux qui sont chargés de mettre en exécution ce programme de combattre les maisons en paille. Comme si la polémique n’était pas à son comble, les associations qui tentent d’aider les habitants à reconstruire leurs maisons, sont obligées d’acheter, les matériaux à des prix exorbitants chez ces soi-disant coopératives, associant des individus mal intentionnés, dont le seul bût, est de s’enrichir sur le dos de la population en désarroi.

Famille en détresse après la destruction de la maison

Famille en détresse après la destruction de la maison

Programme accompagné de violences et de pressions par les autorités locales.

Comment est mis en exécution ce programme ? Les maisons en paille sont détruites sans se soucier de leurs habitants. Peu leur importe que les villageois sans moyens se retrouvent sans toit. L’objectif pour les dirigeants locaux est, avant tout, d’être les premiers à avoir détruit toutes les maisons en paille, comme le veut le gouvernement. Des excès de zèle qui multiplient les sans-abri.

Militaires, policiers, et autorités locales débarquent dans une commune sans prévenir, ils localisent les maisons en paille (pas difficile à identifier), et tout ce qu’ils font, c’est de demander si personne n’est à l’intérieur. Quand la maison est vide, ils y mettent le feu directement et restent là en attendant que la maison se consume complètement pour ensuite abattre les murs.  Ils ne prennent même pas la peine de prévenir les propriétaires de la maison qui des fois ne sont pas loin de là, vaquant à des activités champêtres. « Les agents de l’Etat chargés de mettre en place cette politique le font avec une telle brutalité que les populations sont souvent obligées de s’enfuir pour aller se cacher». nous a déclaré une femme dont la mère âgée de 70ans a été brutalement sortie de sa maison en paille avant que ne commence sa démolition, dans le district de Kirambo.  

La présence des hommes en uniforme permet de terrifier (si possible maîtriser) les propriétaires qui tentent de s’opposer à la destruction de leur maison. Tout ce qu’on demande aux occupants d’une maison qui doit être détruite, c’est d’évacuer vite les lieux. On ne leur laisse même pas le temps de sortir le peu de biens qu’ils possèdent, parce qu’il faut aller vite. Les autorités locales avaient jusqu’au 30 décembre dernier pour finir leur besogne. Cela explique la pression avec la quelle elles travaillent. À Kiramuruzi, district de Gatsibo, certaines autorités locales ont même été convoquées à une réunion par le secrétaire exécutif. Appréhendées, elles ont été brutalisées par la police nationale, car elles traînaient à faire démolir les huttes de leur population. 

 La destruction de ces maisons se passe en violation extrême des droits de l’homme. Toute personne, homme,  femme, enfant ou  personne âgé, qui tente de s’interposer se voit maitrisée et rouée des coups. Par exemple le secrétaire exécutif du secteur de Rwimiyaga a poussé une villageoise enceinte à monter sur le toit de sa maison pour la détruire elle-même. C’était une façon de la punir car elle avait résisté longtemps aux instructions des responsables, nous a annoncé l’agence de presse congolaise SYFIA Grands Lacs. La femme est malheureusement tombée, ce qui a entrainé une fausse couche.

Les batwa (Pygmées) plus touchés par ce programme de destruction

Survival :le mouvement pour les peuples indigènes

Survival :le mouvement pour les peuples indigènes

Depuis novembre 2010 au moment de l’accélération de ce programme, il est à signaler que plus de 3 500 ménages de Batwa vivaient toujours dans des huttes en paille. Dès novembre 2010, plus de 420 dans 3 500 ménages Batwa de la Province de l’Est et du Sud ont été victimes de ce programme de destruction. Leurs maisons en paille ont été détruites par les autorités locales sans compensation et sans autre alternative. Les Batwa constituent une ethnie très pauvre et discriminée depuis des décennies au Rwanda. Si  plusieurs citoyens ayants été victimes des destructions ont essayé de se construire des maisons modernes, les Batwa eux, n’ont pas les ressources financières nécessaires pour se bâtir une demeure  respectant les normes exigées. Ils vivent en grande partie de poterie, de pèche et de chasse, ce qui ne leur procure pas assez de revenus pour se construire des maisons en conformité avec les exigences du gouvernement. Entre temps, les familles Batwa victimes de ce programme n’ont pas de quoi manger, n’ont pas accès à des parcelles de terres et aux matériaux de construction nécessaires pour répondre aux exigences du programme lancé par gouvernement rwandais. Ce qui est très regrettable est que plus de 167 ménages Batwa ayant des huttes détruites dans l’Est et Sud, ont été installés et vivent dans 22 maisons communales construites en compensation. En moyenne plus de 7 ménages Batwa vivent dans une maison communale, dans une situation de grave promiscuité. Beaucoup de ces Batwa sont tombés malades, d’autres ont quitté le pays pour se refugier au Burundi.

Ce traitement infligé aux Batwa par les autorités rwandaises, a suscité la colère de l’association mondiale de défense des peuples indigènes « Survival » dont le directeur, Stephen Corry a déclaré que « ‘Détruire les maisons batwa contre leur volonté en les abandonnant aux intempéries en pleine saison des pluies sonne comme une sinistre plaisanterie ou bien comme les représailles d’une force ennemie. L’arrogance du gouvernement n’a pas de limites quand il prétend vouloir agir ‘pour leur bien’. On n’améliore pas les conditions de logement des gens en démolissant leurs maisons et en les abandonnant sans rien. » (http://www.survivalfrance.org/actu/7156)

Fuite des « sans toit » vers le Burundi.

Le site burundais gahuza.com a signalé le 23 décembre dernier que plus de 30 rwandais ont déjà fui leur pays, et installés dans le nord du Burundi, suite à la démolition de leur maison par la police rwandaise. Certains de ces Rwandais se sont installés devant la maison communale de Nyamurenza en province de Ngozi, frontalière du Rwanda. L’administrateur communal de Nyamurenza disait que la commune ne peut pas prendre en charge tout ce monde, et a lancé un appel aux bienfaiteurs à voler au secours de ces Rwandais qui se disaient victimes de la politique de lutte contre les maisons en paille, initiée par le gouvernement de Kigali. Ces refugiés rwandais ont raconté que leur sécurité n’était pas bonne dans leur pays, raison pour laquelle ils ont préféré venir au Burundi, a annoncé Gahuza.com. Le 23 décembre, une agence d’information congolaise, SYFIA Grands Lacs, a fait aussi état d’une cinquantaine de Rwandais, majoritairement des Twas, qui fuyaient leur pays depuis trois jours, parce que, la police brûle leurs maisons, disaient-ils.

Epinglé par le rapport des Nations-Unies sur les massacres des réfugies au Congo, dénoncé régulièrement pour son caractère répressif et autoritaire, blâmé pour les restrictions qu’il impose à la liberté d’expression, le régime dictatorial du général Paul Kagame ne supporte pas qu’on mette en cause son mythe d’un pays qui se développe, sorte d’assurance que le régime met en avant pour compenser ces critiques dans le domaine de la démocratie. C’est pourquoi le régime s’acharne sur les populations en gommant  les maisons en paille, signe d’une extrême pauvreté qui accule le paysAu moment où dans les pays riches, les gouvernements mettent en place des politiques visant à reloger les sans abris, au Rwanda c’est l’inverse qui se produit : les miséreux citoyens se voient jetés dans la rue sans aucun espoir de relogement, dans le seul but de sauver ce qui reste de la réputation du régime. Si Paul Kagame est gêné par les maisons en paille de ses citoyens, pourquoi ne pas leurs construire de belles maisons ressemblant à celles que les dignitaires de son régime se font bâtir pourtant sur les fonds du contribuable rwandais ? 

 Jean Mitari
Jambonews.net
Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

40 Commentaires à “Rwanda : « Bye Bye Nyakatsi » tourne au désastre humanitaire”

  1. Dada dit :

    Ubuze icyo anenga inka aravuga ngo « Dore igicebe cyayo ». Ibya « bye-bye nyakatsi » muzabibaze abatujwe mu nzu z’amabati batari kuzapfa biyubakiye.

    Kuba udakunda ubutegetsi buriho ntibyagombye gutuma unenga ibyiza bukorera abaturage kandi nawe ubizi neza ko ari byiza. Ahubwo wagombye kuvuga ikindi ubona cyakurikiraho, nka « Bye-bye Nyakatsi yo ku buriri ».

       4 likes

    • Bahizi dit :

      ababa mumazu yibyatsi ntibaba biyanze, kuberiki badaha amabati namatafari abantu ngo biyubakire batabasenyeye aho baba? cyangwa kuki Basenya amazu yabantu batabanje kububakira andi? hagati aho abo basenyeye baba hanze kumvura.

         1 likes

  2. Benejuru dit :

    Les détracteurs de Kagame, déprécient et médisent souvent tout ce qu’il entreprend de bon pour les rwandais. Parfois jusqu’à dire que la beauté et la propreté de Kigali est suspecte. D’autres disent que tout cela est fait au détriment de la campagne où les pauvres paysans vivent encore dans des maisons de paille.
    Comme si c’était Kagame qui aurait construit pour les riches de beaux villas que l’on voit actuellement partout au Rwanda. Chacun selon ses moyens, comme partout, se construit une maison plus ou moins décente.
    Quant à ceux qui n’en ont pas la possibilité, c’est ceux-là que le Président est entrain d’aider selon les moyens
    dont dispose son pays. Bien sûr c’est une entreprise gigantesque et difficile à organiser où les imperfections peuvent surgir…et j’allais dire…ça va de soi. Sauf peut-être pour les imbeciles. Maintenant on lui reproche de s’occuper de la campagne et des pauvres ? Comme s’il faut être pauvre et sale pour être apprécié…Comme c’est bizarre…

       4 likes

    • Bahizi dit :

      c’est pas une question de détracteur ou pas du régime, c’est juste que c’est interpellant ce qui se passe dans ce pays, pour quoi détruire les maisons des gens sans préalablement les proposer des nouvelles maisons, ou veulent -ils que ces sans abris forcés vont loger ?

         2 likes

    • Kiting Ting dit :

      @Benejuru,

      « … des villas que l’on voit actuellement partout » Ne savez-vous pas que ces villas émergent du sang répandu de l’autre côté ? Il n’ y a pas à s’en faire une fierté nationale; au contraire, cela doit être un motif de honte. Comme la honte ne tue pas chez ces gens sans foi ni loi ! Pourquoi ne pas laissez aller simplement les choses au lieu d’user de la violence une fois de plus en mettant à la rue les plus pauvres incapables de se doter d’un toit moderne. Ironie du sort, en Europe, ce sont des riches qui ont ces toits en paille (ou en chaume) pour se distinguer…

         2 likes

  3. Bahizi dit :

    Kagame yishe abahutu arabamara none nabasigaye agiye kubatsinda kugasi abasenyera. ayo mazu asenya ni stratégie yo kumara abahutu atashoboye gutsemba nimbunda.

       4 likes

    • didikov dit :

      niko sha barabivuze koko!ngo umuhutu umuvura imboro bwacya akagufatira umwana ku ngufu!niko yabishe hehe?ko yabakijije uburakari twari dufite kuko iyo itahaba,sha narikwihorera,none dore ibyo mwirirwa mwandika mumutuka!!!ntakindi mushoboye,niyo kamere yanyu!muaramubeshyera ngo arabasenyera,kandi nta nzu mwagiraga,yabasenyeye iki?ko ahubwo arimo kubavana mu tururi,akabajyana mu nzu nziza zirimo umuriro,akabaha inka none dore mwakize bwaki,ntawukirwara ngo apfire iwe mutuelle yarabikemuye,none dore mwarahaze ntimwabimenya muti biratunaniye!

         2 likes

      • Bahizi dit :

        ariko se wowe uba kuyihe planète? iyo Kagame itica Habyarimana biriya bibazo byose byari kubaho? guhera muri 90 Kagame yica ibantu Ibyumba no Muruhengeri urabyibagiwe? hari umunsi numwe Kagame atakoresheje Violence? tuvuge ko abo asenyera abaziza ko ari abahutu, ba Kayumba se bo bazira iki? ntibamaze imyaka ine barwana se kimwe na Kagame? no ne abita amagarasha, amasazi azasya ninyundo. ese mwagiye mwemera mutarabona, utegereje ko Kagame agukubita ifuni mumutwe cyamwe umwe muri famille yawe ngo wemere ko ari umwicanyi gahanga? Il faut cesser de défendre l’indéfendable, Kagame est en grande partie responsable du drame rwandais, ça tout rwandais doit se le mettre dans sa tête, c’est le chemin vers le pardon et la réconciliation.

           4 likes

      • Victor Ingabe dit :

        @Didicov,

        J’aurais aimé commenté ton article en kinyarwanda, dommage que bien que je sois rwandais,mon Kinyarwanda est très pauvre mais je vais etre bref pour ne pas faire des fautes. Nibyo mugi swahili bavuga  »Shukurani haina Baraka ». Niho ubgenge bgaba hutu mugeze, ntitwabarenganya.Nabatuye hano muri America, wagira ngo baracyari mu Ruhengeri.Bagenda bakurura ibirenge kuri trotoire ukagira ngo mari kuzamuka umusozi nkuko babenyereye. Uzagerageze koza ingurube, izahita ijya kwiyanduza mu byondo.Afandi PK azabavanabo ubgo busenzi byanze bikunze kugira ngo mube civilisé.

           1 likes

  4. Bahizi dit :

    Paul Kagame le tyran rwandais est en train d’ imiter les étapes qu’a suivi Hitler avant, d’ exterminer ( plan final) complètement les juifs: exécutions sommaires, incendies de synagogues, mais également des rafles et des déportations en direction de Pologne, destruction des maisons appartenant aux juifs, puis solution finale. le bourreau Paul Alias Kagome doit être stopper avant d’arriver à cette dernière étape ( solution finale pour les hutu)

       4 likes

  5. Bahizi dit :

    après la mort de Ben Laden islamiste, c’est au tour de Ben Laden rwandais (Paul Kagame) d’ être liquidé. car ce bâtard va de plus en plus loin, après avoir anéanti les hutu, maintenant il s’attaque aux pauvres twa.

       3 likes

  6. KIRABO NDANGIZA dit :

    Yewe, erega inkirabuheri niko zimera ! Ubu zize gutura mu amazu nyayo (zitakirarana n’inka zazo mu amaganga), zikaba zaramenye amashanyarazi ari uko zirutahutsemo, ntizihanganira kubona utuzu tubibutsa aho baturutse n’imibereho bakuriyemo, mbere y’uko basahura muli Congo bakanacuruza « génocide » ngo abazungu babajugunyire udusigarizwa two kubaka izo villas bigabije ! Kurwanya nyakatsi si bibi, n’ingoma ya Habyarimana yari yarabitangiye ndetse iri hafi no kubigeraho mu Rwanda hose, ariko ntabwo basenyeraga abaturage muri ubwo buryo bw’akajagari katitaye ku uburenganzira bw’ikiremwa muntu ! Icyo gihe kandi ntibasabirizaga imfashanyo zo kubakira abo baturage (nkuko ubu bikorwa maze bagasenya vuba vuba ari nako bakora détournement y’ayo mafranga ngo biyubakiremo ayo ma villas BENEJURU na DADA barata). Ku ubwa Habyarimana, leta yakoraga ku uburyo n’amajyambere agera mu igiturage, umuturage akiteza imbere mu ubukungu, maze akiyubakira inzu y’amabati cyangwa amategura ! Bityo akazashobora no kuyisanira we ubwe bibaye ngombwa ! None mbega ubu basabiriza izo mfashanyo zo kububakira, nizisaza bazongera basabirize ayo kuzisana cyangwa se kubaka izindi ? Kugeza amajyambere kuli buli wese akiyubakira niyo développement nyayo, uretse ko gukomeza gutingahaza Rubanda Rugufi ariyo ntego y’ubutegetsi bwa FPR ! None Leta y’u Rwanda izasabiriza kugeza ryali ? Aliko ngo abo bayobozi bizeye kuzahora bahahisha ikinyoma na « génocide » da ! None na RUDASINGWA ntiyabisobanuye ! Byibuze we ni umugabo yashoboye kwibohoza ! Naho abo bandi b’inda nini, ngo ntibakwivana uwo mukati mukanwa ! Ubwenge buke weeee ! Ngo burasarisha !

       2 likes

    • rwubusisi dit :

      ibikuvugisha ibi ni ikimwaro !maze ugatinyuka ngo habyarimana!yubatse zingahe ahubwo ko icyo yakoze yateguye kuzisenya no kuzitwika!yirengagije ko zari nziza kurenza iz’abazitwikaga!ibyo byo si ubuzongwe burenze,ibyo ntibyabujije ko za nyarutarama zavutse nyuma y’imyaka mike!!!ibyo nibyo bigutera ikimwaro.naho se ko mwatemye inka mukazirya,ubu ugirango hari bwaki irangwa mu rwanda?dore abahutu musigaye mwarasirimutse muzi gukama!!!ibyo byose nibyo bibatera ikimwaro kuba HE kagame yarabigezeho mu gihe gito mugihe habyara yari amaze imyaka 30 icyo azi ari ukwica gusa!
      nge ndi umuhutu nakannyamo,cyangwa nkaruca nkarumira!!!ubu se mugenda mwirata ko muzi kwica ra?ahaaa uwabaroze ntiyakarabye muragashira!

         0 likes

    • karin dit :

      Wa kigabo we n’amacomplexes yacyo ntukavuge ijambo « ubwenge » kubera ko kuri wowe ari nka bya bindi ngo « hobe ibyansize »? Naba n’inkirabuheri. Ese igituma wanga kuva muri Nyakatsi aho s’uko utinya gukira ubwawe buheri? Uzabaze nta n’umuntu utunga INKA akanywa amata ngo arware ubuheri. Ahubwo reka wivugire amaganga ushobora kuba ariyo bakumenyereje dore ko iby’abatindi biba bicuramye. Ibyo aribyo byose tuzakuvana muri nyakatsi ku ngufu. Ntidushaka ko ukomeza kutwanduriza umujyi n’ubwo buheri wavukiyemo ukaba wanga kubusiga muri nyakatsi uharanira. Cyangwa se tuzagutera DDT wa kinyamwanda we ureke kugenda unukira inzira.

         1 likes

    • joe dit :

      yego koko, kirabo nibyo pe ko kutagira ubwenge bisarisha, dore ko warasaze ariko nturabimenya, ngo kinani yarubakiraga abantu baba muri nyakatsi, na kigali ubwayo yari rukarakara gusa ariyo capitale, sha ntukavuge kubera kuvuga naho sorry warasaze ivugire…ibyo n’ikimwaro kivugisha bene wanyu, sha kubona ntacyo bamariye igihugu mu gihe abandi bagikorera, ariko simbona n’impamvu ibituma, mu babazwa n’iki ko atari urundi rwanda rwubakwa ari u rwanda rwanjye nawe ikibazo kirihe… urashaka ko byitwa ibyanyu mwe nyine?bibitirirwe mbese, ariko birumvikana nta kuntu waba ufite cachet y’ubwicanyi ku mugongo ngo we kutavugishwa, humura ntushaka kuba muzima tuzakubabarira kandi dufatanye mu kubakira abana bacu. kandi ni wabigisha ibinyoma uzaba ubahemukiye kuko bazisanga mu ma gereza no mu mashyamba bari mu buhungiro, rero wabagirira neza ukababwira ukuri maze bazabahoi neza mu rwanda tuzaba twarabubakiye.

         0 likes

  7. Je me demande à quoi certains croient aboutir en rependant au sein de la diaspora une image aussi sombre de leur patrie.
    Je comprends que les génocidaires aient des fortes raisons de remettre en question tout ce qui se fait au Rwanda, histoire de justifier leur exil en face de leurs voisins belges, français qui n’iront jamais au Rwanda et ne pourront donc jamais vérifier leurs dires. Le seul impact possible de cet acharnement à dépeindre le Rwanda en noir…
    Quand le Gouvernement Rwandais lance un programme de distribution des vaches laitières aux paysans, c’est le retour à grand pas de l’Ubuhake… Le gouvernement en distribuerait aux seuls tutsi ce serait sans doute de la discrimination. Penser au contrôle de naissance, n’ugukuna abahutu…Penser à améliorer l’habitat au Rwanda, nugusenyera abahutu, abatwa, et personne ne dira un mot sur les millions des tôles distribuées gratuitement aux paysans.
    Ceux à qui vous croyez adresser cette désinformation peuvent heureusement vérifier vos dires car ils ont leurs ambassades au Rwanda et croyez-moi, rien ne pourrait leur échapper. Ce ne sont pas les quelques Ong en mal de publicité qui changeront quoi que ce soit à la marche du Rwanda vers ses objectifs.
    Il ne reste qu’une seule explication à votre démarche : une masturbation morale pour compasser le mal de la patrie, Elle ne demande pourtant mieux que de vous voir rentrer, aider à sa reconstruction.

       5 likes

  8. didikov dit :

    ntimuzatinda kubona ko mwibeshye!ariko ubu muba mushaka kugera kuki?ko namwe muba muzi ko mutandika ukuri kw’ibiri aho muvuga?iyo mucumbikiwe se mwabonye hari uwiyubakira uko yishakiye ngo bamwihorere?kuki mwunva ko mu rwanda nta mategeko tugira agenga imyubakire?ibi nimwe bavuga ko urusaku rw’ibikeri rutabujije inka gushoka.

       2 likes

  9. marie dit :

    Salut les animateurs de Jambonews,

    Sans même devoir me taper la lecture de votre interminable logorrhée sur le tout dernier « DESASTRE HUMANITAIRE » que vous venez de dénicher au Rwanda, j’aimerais plutôt vous inciter à la réflexion. Même en imaginant que quelqu’un soit venu vous souffler à l’oreille le propos « mentez, mentez il en restera toujours quelque chose », vous seriez bien naïfs de prendre tout ce qu’on vous raconte à la lettre. Il y a quelque semaines, j’avais trouvé sur votre site ce titre: « KIGALI EN ETAT DE SIEGE ». J’ai eu beau suivre l’actualité (ailleurs que sur votre feuille de chou électronique cela s’entend), je n’ai rien vu d’autre sur le Rwanda que des informations plutôt flatteuses sur le « régime de Kagame », crédité de performances uniformément positives, de progrès étonnants dans divers domaines, etc… Alors… cette révolution de 1959 bis que vous nous promettez sans qu’on ne voie rien venir… c’est vraiment pour quand les mecs? Vous n’en savez vous-mêmes rien c’est ça? Je m’en doutais.

    PS. Pour bien désinformer, il faut en avoir un peu dans le ciboulot les gars. Et c’est loin d’être le cas en ce qui vous concerne. Cela dit, je viens de perdre quelques minutes à enrichir votre site d’une réflexion qui vous dépasse. Remboursez-moi pour mes minutes. Même pas? Ah bon… Allez, sans rancune.

       2 likes

    • MugiSha dit :

      veux tu te faire rembourser? va au Rwanda Paul Kagame te coupera la tête, et tu lui serviras de repas lui et sa femme pendant une semaine.

         1 likes

  10. didikov dit :

    @kiting ting
    niko sha ugeze iburayi ejobundi usize usenye igihugu ,none tumaze kukigeza aho kiri ubu ,nawe uraterura uti en europe ce sont des riches qui ont ces toits en paille (ou en chaume) pour se distinguer…!!!!uziko mwataye ubwenge ba di!!!ubu se twibwire ko mutakibika kugereranya?kugereranya uko mwasize igihugu n’uburayi bumaze ibinyejena bwiyubatse !!peut etre que vous avez perdue la raison si non ce n’est pas normal du tout. !!

    .

       0 likes

  11. sandy dit :

    Abaturage barabakura muri nyakatsi, abandi nabo bakirirwa bavuga ubusa, gusa! barashaka ibisobanuro bipfuye amaso gusa, ngo baharabike leta. amahanga yose arabibona, ni uko hari bamwe bashyize ibiti mu matwi. ariko kubera igihe bazemera.

       0 likes

    • Bahizi dit :

      gusenya amazu yabantu nta solution de rechange, est l’une des barbaries qu’un être humain peut infliger à son semblable, Kagame afata abantu akabasenyera amazu , akabaraza hanze kumvura, maze akita ibyo amajyambere. si l’ancien maquisard a pris l’habitude de vivre en plain air pendant sa campagne de conquête, il doit se mettre en tête que, ce n’est pas une vie que chaque rwandais peut supporter, surtout les femmes, les enfants et les personnes âgées.

         2 likes

  12. magali dit :

    Il ne faut pas confondre le journalisme avec ces ragots de bonne femme jalouse délaissée. Pitoyable. RTLM lui au moins y mettait de la musique.

       1 likes

    • Mugema dit :

      que ça te plaise ou pas cher monsieur « Magali », ce qui est écrit dans cet article, n’est pas une propagande, ni les insultes, c’est juste une triste vérité. celui qu’ il faut interpelle n’est pas celui qui a écrit l’article, mais les barbares détruisent les maisons et mettent les gens dans la rue .

         2 likes

  13. Sekinanka Vincent dit :

    Niba umunyamakuru wanditse iyi nkuru irebana na nyakatsi ari Umunyarwanda nagirango mubwire amagambo akurikira:
    -Birashoboka ko ukiri muto,ukaba warakuriye mu mahanga bitewe n’amateka mabi yaranze igihugu cyacu.Ariko biragaragara ko wize ukaminuza.Ibyo ubwirwa ku Rwanda rw’iki gihe n’ababyeyi bawe cyangwa se abandi barwanya ubutegetsi bwa FPR na Perezida Kagame,kubera ko wize,warukwiriye kujya ubanza ugashishoza ntupfe kumira bunguri ibyo bagutamitse byose.
    -Ikibazo cya nyakatsi ntabwo ari icya nyuma ya 1994.Nyakatsi yahozeho haba ku ngoma y’abakoloni,iya Kayibanda,ndetse n’iya Habyarimana.Nyuma yo kubona ubwigenge muri 1962,buri ngoma yose yihatiye guca nyakatsi ariko ikibazo ntikigeze gikemuka burundu.Noneho muri Jenoside yo muri 1994, hari abanyarwanda basenyewe baranatwikirwa,abandi barisenyera igihe bahungiraga mu mahanga.Bisobanuye ko ikibazo cya nyakatsi cyabaye noneho ingorabahizi.Niyo mpamvu nsanga Leta yose,y’aba iyobowe n’abanyarwanda, nta mpamvu itarwanya nyakatsi yivuye inyuma mu rwego rwo guteza imbere imibereho myiza y’abaturarwanda.
    -Niba hari ibibazo byagaragaye cyangwa se bikigaragara muri iyo gahunda,nibikosorwe kandi n’abagaragaza ibyo bibazo babivuge mu buryo bwubaka batagambiriye gusa kurwanya no gusenya FPR.Kubera ko igihe umunyarwanda azaba yavuye muri nyakatsi,twese nk’abanyarwanda tuzaba tubifiteho inyungu n’ishema.Kabone niyo byaba byakozwe na FPR cyangwa se n’abandi tudakunda kubera impamvu z’amateka ya politiki yaranze igihugu cyacu.
    -Soyons donc positifs et evitons le ridicule.Meme si de nos jours il ne tue point!

       1 likes

    • le journaliste dit :

      bwana Sekinanka Vincent , sinzi niba wasomye neza iyi article, ngiye kubwira mumagambo make ibyo aribyo. ntabwo icyo tugaya ari kurwanya nyakatsi, kuko nubutegetsi bwa Habyarimana bwarayirwanyije. ngibi ibyo tugaya:
      1. nuburyo bikorwamo, nubunyamaswa gusenya inzu yumuntu mugihe kimvura ntahandi umuhaye aba abaye.
      2. Kuki basenya amazu yabantu batabanje kumenyesha ba nyirayo? umuntu utaha mumurima we agasanga inzu ye bayisenye urumva ako kababaro? nakahe kababaro nko kujya guhinga wasize urugo wataha ugasanga ntaho kuba ugifite kandi abagusenyeye bo barataha mumazu? abana bava kwishuri bagasanga ntaho bari bube, abantu bakajya kwikinga munsi yigiti ngo bugame imvura kandi bari bafite amazu.
      3. kiki badaha délai et les moyens abantu ngo bubake amazu akwiye mbere yo gusenya ayo babamo?
      4. wowe urabona ibyo bibaho aho umuntu ijya gutura mutsi yigiti kandi yarafite aho aba?
      5. Ibyo bitwibutsa muri 1994 abantu basenyaga amazu yabatutsi, ngo nabarokotse batazabona aho baba.
      5. uzi umubare wabantu bakubitwa iyo bashatse kwamagana abaje gusenya amazu yabo? abantu baza kugusenyera inzu barangiza bakanagukubitira imbere yumugore wawe nabana, urumva iyo injustice?
      5. ce qu’on condamne dans cet article n’est pas le projet, c’est la façon dont procèdent les autorités rwandaises. Amnistie International nayo ya maganye uburyo iyo politique ishyirwa mubikorwa.

       » Il est plus laborieux de conduire les hommes par la persuasion que par le fer ».

         3 likes

  14. KIRABO NDANGIZA dit :

    Ntangazwa cyane n’ukuntu INTORAHAMWE : Abambari ba Kagome Pilato baba bisaranga bashaka kwiyemeza mu amafuti, nkaho urwo Rwanda tutarulimo ngo twibonere ibihabera, n’uko rusigaye ruteye. Yewe n’abali mu amahanga bandika kuli izi mbuga, nabo bajya banyarukirayo bakirebera, kandi bitali ibyo ntawe utagifiteyo abavandimwe bamurebera bakamubwiza ukuri ! None rero ibyo byo kwiha gusubiza iyi article muvuga ngo ibyo ivuga ni amahomvu, undi ngo bamutesheje iminota ye batuma agomba gusubiza uwanditse iyi article, ni bimwe nyine byo kwishongora bya gishenzi ! Kuko ibyanditswe bibaye atali « ukuli kuryana », umuntu uzi ubwenge abirebera hejejuru (avec dédain), ntabiteho igihe cye ! Ikibababaje rero, ni uko izo bassesses zose zanyu, ndetse n’izo mugerageza guhishira, tuba twazitahuye, bikabarya bikabatesha umutwe, maze mugahitamo kwanjwa mutukana, bimwe byanyu bya gishumba (kuko n’ubusanzwe niwo mwuga mwamye mukora, murarana n’izo nka zanyu zibagangaho, musangira n’ibirondwe amaraso yazo – ngo muyakunda kubi). Ibyo aribyo byose, mwabishaka mutabishaka, ni agatinze kazaza, Ibyo byose byandikwa ku imitegekere mibi ya FPR muli iyi myaka yose ishize, bizasubirwamo ! Ngicyo ikibateye ubwoba, kibatera mukavugishwa !

       2 likes

  15. Mbonigaba dit :

    Ohh mon Dieu qu’est ce que le peuple Rwandais a fait pour subir une telle monstruosité ? y a-il une personne qui souhaitera vivre dans une maison en paille s’ il avait les moyens de se construire une maison en tôles? kagame et ses acolytes doivent cesser de s’acharner sur les pauvres citoyens dont le seul crime a été de naître pauvre,

       2 likes

  16. Mathias dit :

    je me demandé combien de tutsi font partie de victimes de cette programme de destruction.

       3 likes

  17. Ngabo dit :

    moi je pense que derrière cette programme se cache un moyen d’anéantir les hutu, les réduire en esclavages, les tutsi à leur tête le Hitler Paul Kagame veulent rétablir l’esclavagisme ( ubuhake) au Rwanda. déjà on nous annonce que certains des victimes de ces destructions qui sont en majorité des hutu, sont allé loger chez des familles tutsi qui les hébergent dans les toilettes et cuisines, ces hutus travaillent pour ces tutsi gratuitement, comme salaire ils sont nourris le reste de la nourriture.

       3 likes

  18. samuel dit :

    @ didikov, umunsi uzumva ko abahutu n’abatutsi bari babanye nta kibazo jusqu’à ce que KAGAME vient vous mentir qu’il va vous sauver,…..
    numara gusobanukirwa ko KAGAME a sacrifié les tutsi sous prétexte de les sauver, on pourra causer.

    komera

       2 likes

  19. pierre foucher" dit :

    Et qui habitait des maisons à toît de chaume ?

    Des hutus à 99,9 %!

    Après les massacres de masse depuis 1990, après les condamnations de masse devant les Gaçaças depuis 1995, avec la stérilisation de masse, voici l’éradication totale du mode de vie de la majorité de la population rwandaise : génocide physique, génocide juridique, génocide médical et maintenant génocide culturel!

    Le tout dans la plus totale impunité !

       3 likes

  20. katy dit :

    umva wowe uzana ivuzivuzi kuri leta yacu ubahe,ubwo ubona urara uriye ndetse uri mu nzu nziza ,warenzwe ugatangira gusakuza kuri site ,turakwiyamye ese sha nka buriya ari wowe ukaba uri muri nyakatsi ukabona umugiraneza ukubakira ntiwakishima.ariko kuko urara uhaze , usuragura mu gitanda abandi baryamye hasi nuho ubona umwanya wo gusakuza ,sha uwakunyereka , njyewe nakumena iyo nibutse ko umuryango wanjye wabaga muri nyakatsi none bakatwubakira numva leta y’u rwanda yarankoreye igikorwa ntashobora kuzibagirwa mu buzima.

       0 likes

    • Saff dit :

      jya kubwira ibyo abantu bari hanze kumvura basenyeye amazu kandi bari bafite aho baba.

         1 likes

    • Karera dit :

      Ese mwa bisambo mwe Kagame abubakira amazu mumafaranga akuye he ? NTABWO ari imisoro yaka abahutu? cyangwa amafaranga yiba muri Congo amaze kwica abaturage bicyo gihugu ? abahutu nabatwa se kagame ata kugasi bo s’abantu? Kagame yubakira abatutsi ngo arebe ko bamushyigikira muri programme ye yo kurimbura abahutu, abatutsi ntibagomba kungwa muruwo mutego.

         2 likes

  21. nina dit :

    mwese ndabona mwarabuze umukoro. ubwo ntakandi kazi mugira aho kugirango mwirirwe mutukana. niki nyakubahwa paul kagame yababwiye koko . ubwumvikane i rwanda none mwebwe muhora muri passe. desole nimwaguma gutyo ntaho muzagera. dore mushob ora gushiduka mwongeye kumarana; kandi ndibaza murimwe mwese ntanumwe abikeneye. harimo abagifite ibikomere bya 94 alors calme-vs les gars. merci

       0 likes

    • Muhirwa dit :

      comment voulez vous que les gens se calmer alors que Paul Kagame nous tue à petit feu? ce qu’ il faut faire c’est de crieer haut et fort notre détresse ..

         4 likes

  22. Mutombo dit :

    Byose bizashira hasigare urukundo, Kagame aribeshya azarangira comme Gbagbo,

       3 likes

  23. Firipo dit :

    « Avant d’éblouir le peuple en lui promettant l’eau chaude, il faut donc lui fournir des récipients pour la recueillir. » Kagame avant de détruire les maisons devaient construire des nouvelles.

       3 likes

  24. Yoweri dit :

    Kagome, yabonye ava mu mwobo aho yabaga , nkibwa atagira amarariro none atangiye gusenyera abantu NGO ABASHYIRE MURI SITUATION NKIYO YABAGAMO, ese akeka ko ari imana? arunva aho ari azahaguma ? « Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul ! ».

       3 likes

Laissez un commentaire