FR | EN

Londres : rencontre avec une rwandaise qui dérange

Publié : le 28 mai 2011 à 1:52 | Par | Catégorie: Analyses de l'actualité

 

 

Logo du Pax

Logo du PAX

Depuis un mois, l’actualité dans la diaspora rwandaise est dominée par les informations en provenance de Londres selon lesquelles le Rwanda harcèle plusieurs rwando-britaniques qui y vivent et aurait même envisagé d’en éliminer certains d’entre eux.

Qui sont ces rwandais qui dérangent Kigali, quel est leur parcours, pourquoi dérangent-ils, que veulent ils?

Jeune réfugié Hutu ayant fui les atrocités du FPR, femme Tutsi rescapée du génocide de 1994,  Hommes et femmes ayant combattu dans les rangs du FPR, leurs profils sont diversifiés mais ils partagent en commun le fait de régulièrement participer aux activités d’une association dénommée « PAX », dont la dernière en date fut une commémoration organisée le 19 avril 2011 et qui a particulièrement dérangé  le régime en place au Rwanda.

Afin de mieux comprendre cette association, Jambonews a rencontré Prudentienne Seward, la présidente et co-fondatrice de l’association dont l’histoire symbolise la complexité de la tragédie rwandaise et a inspiré la création de cette association.

Prudentienne est née au Rwanda au début des années 60 d’un père Tutsi et d’une mère moitié Hutu, moitié Tutsi, ce qui dans la tradition rwandaise en fait une Tutsi à part entière, l’ethnie se transmettant par le père.

C’est avec un sourire nostalgique qu’elle nous raconte  comment la population vivait en symbiose et nous donne l’exemple de la tradition annuelle en septembre d’ « Ubudehe » qui consistait à appeler en aide tout son voisinage, à venir récolter « amasaka ».

Pour ceux qui avaient des grandes propriétés, comme c’était le cas pour sa famille ils invitaient tous les voisins à venir aider à cultiver un champ, et ensuite « on partageait ensemble l’ « Ikigaye », offert par le propriétaire en guise de remerciements », « Hutu ou Tutsi, cela n’avait aucune importance, tout le voisinage partageait ensemble ce moment de joie. »

Lorsque le FPR a déclenché la guerre le 1er octobre 1990, les relations avec la population n’ont pas changé « mais simplement, dans la rue, on me demandait plus souvent ma carte d’identité ».

Le 06 avril 1994 au moment où l’avion du président Habyarimana a été abattu, Prudentienne se trouvait à Butare et dès le soir même c’était la panique, « tout le monde devait rester chez lui

Du 06 au 21 avril, elle nous raconte qu’à Butare les barrières ont été constituées ensemble par des Hutu et des tutsi qui craignaient  que « des membres de la CDR viennent assassiner des hutu du sud et des membres du parti PSD. »

Elle nous raconte, que c’est le 21 avril que les massacres systématiques visant les Tutsi ont commencé « avec un discours prononcé par le président intérimaire Théodore Sindikubwabo ». Elle nous dit qu’après coup, elle a des doutes sur l’existence d’une planification, car nous dit-elle « on a chauffé  les gens à la dernière minute, c’est à partir du 21 avril qu’on a chauffé les esprits ».

Depuis cette date, elle se sentait menacée et craignait que d’un instant à l’autre, des miliciens interahamwe puissent l’atteindre et la tuer. C’est le bourgmestre de Nyaruhengeri Charles Kabeza qui lui a sauvé la vie, ce dernier fut, nous raconte t-elle tué par le FPR par la suite au Congo.

Le 24 juin 1994, c’est grâce à Oxfam, à l’association « terre des hommes » et surtout Chris, son mari, un citoyen britannique qu’elle a pu être évacuée vers le Burundi avec un groupe d’étrangers.

Au Burundi, c’est là qu’elle apprend la nouvelle selon laquelle toute la famille du côté de son père ainsi que ses nièces avaient été massacrés par les Interahamwe.

En août 1994, après la prise du pouvoir par le FPR, Prudentienne décide de retourner au Rwanda retrouver sa mère et sa grande soeur.  Pensant que la paix y était revenue, elle y vit une  véritable désillusion: « alors que je pensais y trouver la paix, j’y ai vu  des choses horribles, le FPR était entrain de mettre les gens dans les camps, partout on pouvait sentir l’odeur des cadavres et  sur notre passage, des hommes étaient entrain d’être systématiquement massacrés».

Prudentienne dans les bras de Noble Marara, ancien garde du corps de Kagame, à gauche, Jonathan Musonera, à droite, Rene Claudel Mugenzi

Prudentienne dans les bras de Noble Marara, ancien garde du corps de Kagame, à gauche, Jonathan Musonera, à droite, Rene Claudel Mugenzi

 

Elle arrive à rejoindre son village natal pour y retrouver ses proches, elle n’y trouve que ruine et désolation. « Les miliciens avaient détruit notre maison ».

C’est en recherchant les traces de sa mère quelle est tombée sur un homme qui lui a appris que sa mère, sa grande soeur et sa tante qu’elle recherchait avaient été tués quelques jours avant par le FPR. « A peine l’homme m’avait annoncé la nouvelle bouleversante, qu’un soldat du FPR dans les parages qui avait entendu l’homme s’est exprimé: « on est venu vous sauver et maintenant vous dîtes qu’on vous a tués » et le soldat a abattu cet homme sous ses yeux.

Chris, son mari, qui était présent lors de la scène s’est alors exprimé avec colère « vous êtes censés être les sauveurs des gens et vous etes entrain de les massacrer ? » et l’homme s’est aussitôt justifié devant elle«  Ta mère a été tuée parce que c’est une interahamwe, on ne tue pas les gens normaux (abantu bazima) ».

Ayant entendu son mari parler français, les soldats se sont agités en scandant « c’est un français » et sous la panique, ils sont montés d’urgence dans la voiture et ils ont été poursuivis par une jeep qui tirait dans leur direction, « mais grâce à dieu, on a pu leur échapper ».

Ils ont fui le Rwanda et sont allés vivre en Angola, où son mari avait été nommé représentant adjoint d’Oxfam. En 1995, Prudentienne a décidé de retourner au Rwanda afin de pouvoir enterrer ses proches dans la dignité. Dès l’aéroport, les soucis commencent et des agents lui posent agressivement toutes sortes de questions: « comment  as-tu survécu ? », « ta famille est elle encore en vie » ? voyant qu’elle avait un passeport délivré en Juin  1994, un fonctionnaire s’exclame, « si  tu as survécu, c’est parce que tu es une interahamwe ».

Au bout des tractations, elle arrive à rentrer dans le pays sans être plus inquiétée et à peine avait elle enterré sa mère, qu’elle quitte aussitôt le Rwanda.

Le 3 avril 1996 en Angola, son mari est tué, « pris dans une embuscade qui visait des soldats de l’ONU avec lesquels il se trouvait ».

C’est le 6 avril 1996, qu’elle arrive en Angleterre où elle vit désormais avec la famille de son mari qui l’a accueilli.

A peine arrivée en Angleterre, elle a été approchée par un groupe de rwandais qui  avaient eu vent de son histoire et qui lui a demandé de faire partie d’une association de rescapés Tutsi afin de pouvoir témoigner de son histoire.

« Ils voulaient que j’aille régulièrement témoigner, et j’ai accepté mais je leur ai dit que ma mère avait été tué par le FPR, ce à quoi ils m’ont répondu que ça, je n’avais pas le droit d’en parler, que c’était un accident, que c’était à cause de jeunes du FPR qui sont arrivés fâchés au Rwanda. »  et elle leur a répondu que dans ce cas, elle ne pouvait pas témoigner car leur a-t-elle dit « personne ne m’empêchera de pouvoir parler de tous les êtres chers qu’elle j’ai perdus. »

C’est là qu’elle a pris conscience de la gravité du problème de la mémoire rwandaise « je ne voulais pas que le génocide soit utilisé pour diviser les rwandais, je ne voulais pas que mon histoire puisse servir à oppresser d’autres victimes ».

C’est suite à cela, qu’en 1998, elle prend contact avec Rene Claudel Mugenzi et ensemble

Article du Times du jeudi 26 mai intitulé "des hommes visés pour avoir demandé pardon pour les morts rwandais"

Article du Times du jeudi 26 mai intitulé "des hommes visés pour avoir demandé pardon pour les morts rwandais"

ils ont fondé le PAX, projet qui vise à promouvoir, la paix, la justice, le pardon et la réconciliation entre les peuples des Grands Lacs. Au sujet du Rwanda, elle observe que beaucoup d’associations sont souvent mono ethniques et le PAX voulait dés le départ inclure toutes les ethnies. Le PAX organise régulièrement des conférences sur la mémoire ou des commémorations communes de toutes les victimes.

Elle considère que le gros problème au Rwanda, c’est qu’il n’y a pas de justice. « On s’attarde sur le Mapping Report alors que les personnes mortes au Rwanda tuées par le FPR, personne n’en parle ».

Ce qui la révolte c’est qu’« il y a une partie des victimes qu’on fait taire, qui n’a pas le droit d’évoquer ses êtres disparus, qui n’a pas le droit d’évoquer ses morts et ça doit cesser car c’est ce qui empêche une réconciliation effective

Depuis qu’elle a commencé  le PAX, l’ambassade a tout essayé pour la recruter. « Au début c’était la séduction, m’expliquer en quoi c’était une bonne chose de travailler avec eux mais face à mes refus persistants, le ton s’est corsé et ils se sont montrés plus menaçants. »

La dernière commémoration qui s’est déroulée le 19 avril a particulièrement déplu le régime. Elle avait pour objectif de commémorer « toutes les victimes du génocide au Rwanda et de toutes les autres atrocités » qui ont affecté le Rwanda depuis 1959. ».

Ce qui a particulièrement fâché plusieurs rwandais pro-régimes qui l’ont appelé, c’est une phrase dans leur invitation qui disait « les survivants, (Hutu et Tutsi), délivreront leurs témoignages, et partageront leur expérience pour que chacun comprenne la douleur de l’autre et qu’on aille vers le pardon et la réconciliation ».

Depuis le lancement de l’invitation qui fût également envoyée à l’ambassade,  plusieurs rwandais l’ont appelé et lui ont dit que « c’était vraiment incorrect et déplacé de parler de « survivants Hutu ».

La cérémonie s’est déroulée sans incidents et fut rapportée par la BBC Gahuza Miryango. Des Hutu et des Tutsi ont successivement écouté chacun leurs histoires personnelles.

Après le témoignage de Prudentienne, un ancien soldat du FPR, qui fût garde du corps de Paul Kagame, Noble Marara a pris la parole et a demandé pardon « pour avoir fait partie d’un groupe qui vous a fait autant de mal », avant de la serrer dans ses bras sous les applaudissements des autres participants émus.

Noble Marara, ancien garde du corps de Paul kagame, durant son témoignage

Noble Marara, ancien garde du corps de Paul kagame, durant son témoignage

Les Hutu, les Tutsi ainsi que les anciens militaires du FPR ont chacun eu l’opportunité de témoigner, de raconter leur histoire dans l’objectif de permettre à chacun de mieux comprendre l’autre.

Depuis cette cérémonie les menaces se sont intensifiées, elle a reçu plusieurs coups de fils la traitant d’Interahamwe et lui disant que quelques soient les moyens à utiliser, le FPR stoppera leur projet.

C’est également 3 semaines après cette commémoration, qu’elle a entendu que la vie de Rene Claudel était menacée « j’étais en colère, je me demandais comment est ce qu’ils pouvaient en arriver là » et lorsque nous lui avons demandé si elle avait peur de mourir, sa réponse est aussi spontanée qu’immédiate « Ntawatinya gupfa, urupfu yararunze » ( On ne peut pas avoir peur de la mort lorsqu’on a dépassé le stade de la mort )

Prudentienne est le genre de femmes dont l’histoire lui donne toutes les excuses du monde pour sombrer dans la haine et qui pourtant jour après jour lutte pour la paix et le pardon.

Dans les réponses virulentes que le gouvernement de Kigali a jusqu’à présent communiqué pour démentir les menaces d’harcèlements, un argument est revenu souvent, pourquoi Kigali s’en prendrait il à des citoyens rwandais « non connus » ?

Le régime du FPR est un régime ethniste et raciste responsable de la mort de centaines de milliers de Hutu mais aussi d’un nombre indéterminé de Tutsi. Le mouvement tire sa légitimité internationale du génocide qui fût perpétré en 1994 contre la minorité Tutsi. Dès qu’un partenaire international évoque la moindre critique sur les violations des droits de l’Homme ou les crimes perpétrés par le FPR, la réponse fuse aussitôt comme l’a reconnu l’ancien directeur de cabinet de Paul Kagame, Théogène Rudasingwa « Ou étiez vous pendant le génocide contre les Tutsi ? », intimidés et sans réponses, les partenaires internationaux se taisent aussitôt et abordent d’autres sujets.

D’un point de vue de la société rwandaise, le régime en place au Rwanda attaque avec la plus grande virulence quiconque, ose évoquer ses victimes. « Génocidaires, Interahamwe, négationnistes, partisans du génocide, Ibigarasha », tel est le lot quotidien d’insultes qu’encaisse tout citoyen rwandais ou étranger, quel que soit son background qui ose évoquer les crimes du FPR.

Les attaques les plus cyniques sont celles qui visent les rescapés Tutsi, comme Prudentienne qu’on appelle « Interahamwe » ou encore Déo Mushayidi qui a perdu presque toute sa famille dans le génocide de 1994 et dont le procureur avait requis sa condamnation pour « négationnisme ».

Les projets rassemblant des Hutu et des tutsi et visant une véritable réconciliation représentent aux yeux du régime en place une véritable menace face à la version de l’histoire qu’il a imposé et sur laquelle il est assis.

Ce n’est qu’en divisant la société rwandaise en deux camps  et en stigmatisant ses opposants mais aussi plus généralement toute la population Hutu comme génocidaires que le régime parvient à maintenir cette version de l’histoire.

Une paix durable au Rwanda exempte du spectre d’un nouveau conflit meurtrier ne passe pourtant que par la réconciliation effective de la société rwandaise qui elle-même nécessite la reconnaissance de toutes les victimes, la justice pour tous mais aussi et peut être surtout toute la vérité sur les causes du drame qui a endeuillé l’ensemble de la population rwandaise. Or jusqu’à présent le régime refuse d’emprunter ce chemin de peur que des hauts cadres du FPR ne doivent répondre de leurs actes.

C’est pour ces raisons, que plus que les différents groupes d’opposition aux querelles aussi incessantes que fatigantes, des associations comme le PAX sont considérées par le gouvernement comme une menace qu’il faut à tout prix anéantir car elles remettent involontairement en cause les fondations même du pouvoir.

Ruhumuza Mbonyumutwa

Lire ci-dessous l’invitation du PAX pour la cérémonie du 19 avril 2011:

A REMEMBRANCE DAY FOR ALL VICTIMS OF RWANDA GENOCIDE AND OTHER ATROCITIES

PAX invites you to a church service to remember the victims of the Rwanda Genocide in 1994 and other atrocities that have continued to affect Rwanda since 1959,This will be held on Tuesday April 19th from 12:00 pmat St John’s United Reformed Church, Marsh Green Edenbridge, Kent, TN8 5PT

The service will be led by the minister of the church the Reverend David Skitt.

Survivors (Hutus and Tutsis) will give testimonies and share their experiences, to help all to understand each other’s pain and so move towards forgiveness and reconciliation.

There will refreshments after the service finishing by approximately 3:00 pm.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

31 Commentaires à “Londres : rencontre avec une rwandaise qui dérange”

  1. TWARABAMENYE dit :

    Uyu mubyeyi namwumvise kuli BBC,aho we na CONDO,MUSONERA,MUSANGAMFURA ndetse n’undi mudamu baganiraga na A.Y.MUGENZI,nsanga afite amagambo y’abanyarwanda »BAZIMA ».Kandi nta mugayo,ukulikije aka kaga kamubayeho,simbona ukuntu yabogama ngo arengere abicanyi bamwe,maze abandi abavume,nk’aho amaraso bamennye yose adatukura.
    Ndagushyigikiye rwose mu migambi yawe wiyemeje n’ishyirahamwe ryawe.
    Nyagasani akomeze akulinde Muvandimwe.

    TWARABAMENYE

       6 likes

    • Richcap01 dit :

      Birababaje cyane kubona mugirwa ibikoresho n ibyo bisambo Kayumba, Rudasingwa, Rusesabagina, Gahima, n’ uwo mwami w umutesi Kigeli, n abandi. Ibyo bicucu birangwa n’ ibihuha, inyungu zabyo bwite nkuko byagiye bigaraga. Erega ntabwo ibyo bigoryi byavutse ejo!!! Turabizi cyane n’ imikorere yabyo mibi cyane kuko ibyinshi muri byo byakoranye na LETA nziza yacu irengera abanyarwanda bose aho bari hose. Ibyo bisambo rero bifite ibyaha byinshi byakoreye abanyarwanda akaba ari nayo mpamvu byahunze ubutabera. Kubera rero kumwara kwabyo, byirirwa bibeshya abandi banyarwanda bibigisha imico mibi itabahesha agaciro namba kuko ibateranya n abandi mugihe uwo mwanya warukwiriye ahubwo gukoreshwa mu kuri abayobozi b i Rwanda n’ abarutuye bahora baharanira ijoro n amankwa. Ibyo bipinga aho bibera n ibicucu n uko mu manama n imikorere yabyo byitwaza amoko yabyo kugirango babyumve, kandi ngengabitekerezo turwanya buri munsi kugirango ibyatubaye ho ntibizongere kubaho ukundi. Mwokabyara mwe, nimureke guhakana genocide yakorewe abatutsi kuko n Imana ntabwo izabababarira. Kandi mujye mwibuka uburemere bw intambara yabereye iwacu, muyobewe ko igisirikare co kwahabyarimana, gifatanije n interahawe, impuzamugambi n abaturage benshi cyane batagira uko bangana bari bahuje gahunda imwe yo kurwanya umututsi wese uri mu rwanda? Ariko murumva ibyaribyo? Iyo ntambara rero muratekereza ko yahagarikwa nta muhutu numwe upfuye mugihe udashobora kurobanura abicanyi? Ese muragirango iyo inkotanyi zibishaka, zimaze guhagarika genocide, ntibyari bizohereye cyane kwica abahutu bose bari mu rwanda? Ariko kubera discipline yazirangaga, ntabwo zabikoze, ntanubwo kwiza abaturage b urwanda byigeze biba muri gahunda yazo. Mugerageze rero mwihe agaciro, mushishoze ibyo mubwirwa byose, mukoreshe ubwenge Imana y abahaye, mukore ubushakashatsi bushingiye ku kuri, muzasanga ibyo bisambo biriho birabashuka. Muzabyemera neza byaratahuwe mu Rwanda kwishyura ibyaha byabyo byinshi bifitiwe ibimenyetso bidasubirwaho.
      Murakoze cyane.

         0 likes

      • umucyo dit :

        Richacap, urafite igikomere mbega ni umuvogo. Urahungabanye cyane, ntabwo ufite ubushobozi bwo gutanga ibitekerezo.

        Amafuti y’abanyarwanda ntukayazanemo Imana, kuko bayajyamo ntibabiyisenze, n’ikimenyimenyi ni uko Inzu yayo yabaye ikinjiro, abakozi bayo bakicwa butama, ababikira n’abapadiri bakicwa rigikubita, nyuma ishyano rikagwa i Gakurazo n’ahandi,…Mu Rwanda twarubahutse gusa nta soni tugira!!!

        Ndakumva iyo uvuze ko bitari byoroshye guhagarika intambara abahutu batishwe kubera ikibazo cyo kutabasha kurobanura abicanyi n’abatari bo. Ariko icyo wiyibagije ni uko ihumure ridatana n’ubutabera! Niyo mpamvu rero, uko kwitwara ku bantu nta shinge bifite.

        Ntabwo nshinzwe gutanga moral, gusa niworoherwa uzagaruke kuganira.
        None se wowe ko mbona ibyawe ari ugutukana gusa , ibitutsi bikaba ari iby’ abatindi, ubupfura wabutaye he? Ibyo aribyo byose uzi icyo aricyo.

        Woroherwe neza, turagutegereje.

           0 likes

  2. Bantou dit :

    urwanda rukeneye abantu nkaba mu nzira y’ubwiyunge,umuntu wese ufite muliwe amarasu y’abahutu n’abatutsi kandi wiciwe n’impande zombi nta nkuntu atabura kuvugisha ukuri….aba nibo bantu rero bazima naho abandi ni uburyarya gusa, abatutsi benshi nibemera ko abahutu bishwe urwagashinyaguro ndavuga bamwe biyita 100%, usanga nta nagahinda bafite ko abahutu bishwe, naho abahutu bandi benshi n’ubwo bemera ko genocide y’abatutsi yabayeho kuva 1959,-1994 ..ushaka bashigikira abicanyi.igihe cyose rero tutarahaguruka ngo tuvuge rumwe kandi mukuri ubwiyungo buzakomeza bube ikibazo…..

       1 likes

  3. Hokey dit :

    Aka ni akumiro!! Amahano interahamwe zakoze mu izina ryabahutu mu rwego ryigihugu hose ntanarimwe bizigera byumvikana cg bibonerwa igisobanuro ngo nuka abasirikare ba fpr bamwe bakoze amakosa bagahorera imiryango yabo basangaga interahamwe zatsembye!! Abacanyi benshi bitwaza abantu bishwe n abake mungabo za fpr bakaboneraho uburyo bwo kwihisha inyuma yibara basize bambitse urwanda. Murabeshya ntanarimwe bizigera bijya murwego rumwe. Muzakurikiranwa mpaka

       2 likes

    • Bantou dit :

      @Hokey, ndemeranya nawe ko bitazigera bijya ku rwego rumwe nkaba nanemeranya nawe ko genocide yakorewe abatutsi, yateguwe igashirwamo mubikorwa indege ya habyarimana imaze guhanurwa,ibyo nukuri ,nkaba nemera ko abahutu bakoreye abatutsi ibintu bibi cyane,utabyemera nuko we cyangwa bene wabo babigizemo uruhare akaba ashaka kwerekana ko atariko byari bimeze ibyo ntabwo bihindura ukuri, ariko rero nawe @Hokey unyemerere wemere ko abahutu bishwe bakaba barishwe na bamwe mu ngabo za APR kandi suko bose bari interahamwe abishwe bari ababyeyi bacu. wibuke ijambo kagame yavugiye ku gikongoro wenyine,avuga yuko abagombaga kwicwa barishwe abagombaga kutaha yarabacuye, nibande bagombaga kwicwa?ni bande bagombaga gutaha?emera ko abahutu nabo bishwe ,umuntu utemera ibyo nuko bene wabo ba hafi baba barabigizemo uruhare, dutandukane nabanyabinyoma….ndibaza ko jyewe n’umubyeyi prudentienne tubibona kimwe kuko twababaye kumpande zombi …….

         4 likes

    • Rwamamara dit :

      @Hokey, mujye mubanza mutekereze mbere yo guhurutura ibintu. Ngo abasoda bamwe ba fpr bishe abahutu basanze ababo babishe? None se ubwo barushije iki interahamwe zishe abatutsi, zimwe zitwaje ko perezida yapfuye? No muri Kongo se abanyekongo bari babagize bate ko n’ubu bakibica banabatwara amabuye ya bo y’agaciro? Vuga ko fpr ali abicanyi babigize umwuga bitwaje jenoside.

         7 likes

      • bantou dit :

        Rwemalika, abica abantu muli congo ni FDLR …niko bibeze, abayobozi ba FDLR ubu barimo gucibwa imanza mubudage…uzasome MAPPING repport ya ONU..uzarushaho kumenya ibyabaye congo n’ibihabera ubu…urwanda rwavuye congo…

           0 likes

    • Prudentienne Seward dit :

      Muvandimwe Hokey,
      Mbaje ku gusuhuza kandi ngushimira kuba warafashe igihe cyawe cyo gusoma kiriya kiganiro nagiranye na Mr Ruhumuza kandi ukanatanga no comments.

      Muli make nagirango nguhumulize ko mubyo PAX ikora halimo no guharanira Justice y’akarengane kabaye ku banyarwanda bose, kandi ko tunaharanira koza no gusubiza agaciro amazina ya Tutsi na Hutu yandujwe n’abayiyitiriye bagakora ishyano. Aha ndagirango nkumenyeshe ko jye, ku giti cyanjye nemera ko abo twita ko bakoze ishyano nabo ali inzira karengane kubere ko bashowe mubyo batazi.

      Akababaro ni kenshi aliko niba twe twiyita bazima, reka duharanire justice ntawe duhutaje kandi dutange imbabazi kubemera ko bakoze amakosa.

      Reka dushimire Imana ko tugihumeka kandi dufatanye gufasha abagifite ibikomere.

      Umuvandimwe wewe ,

      Prudentienne

         1 likes

  4. ngezahaga dit :

    Quoique les pro-Fpr veulent effacer la triste réalité historique de notre pays, ils n’y aboutiront jamais.Je loue les nobles objectifs de Pax et encourage ses hommes et femmes dans leur combat pour la vraie justice, source de réconciliation et de paix pour les rwandais en particulier et pour ceux qui habitent la region africaine des grands lacs en général.

       3 likes

  5. Mugabe dit :

    « La rencontre avec une rwandaise qui dérange », c’est un témoignage qui illustre bien ce qui s’est passé au Rwanda. Le témoignage n’est pas partisan et n’a rien de politique. C’est un témoignage d’une personne soucieuse de l’avenir de l’être humain rwandais.
    Les commentaires de monsieur Bantou sous ce témoignage appellent à une réflexion profonde. Il dit: « …seules les personnes ayant du sang Hutu et Tutsi dans leurs veines et ayant été victimes de deux belligérants, seules peuvent dire la vérité… celles-là seules sont des vrais êtres humains (entendons par là des hommes de valeur) les autres sont des hypocrites »… C’est une aberration. Et les autres qui n’ont pas ce mélange de sang, qui sont-elles aux yeux de Bantou?
    Après avoir lu ce témoignage qui appelle à la réconciliation de la nation rwandaise, comment peut-on encore accepté que les révisionnistes écrivent que la révolution de 1959 fut un génocide? Mme Prudentienne affirme que sa famille n’avait jamais connu de problème, jusqu’au 21 avril 1994, et que les Hutu et les Tutsi vivaient en symbiose sur les collines, 35 ans près la révolution de 1959, Bantou nous dit que le génocide a commencé depuis 1959. C’est comme ça que le régime de Kagame veut que l’histoire soit enseignée à nos générations futures.
    Faisons attention à cette vision des choses.

       2 likes

    • Bantou dit :

      @Mugabe libre a toi de juger mes commentaires comme tu le pretend,tu as souffert d’un seul cote, moi j’ai souffert de deux cote, et j’aime les deux cote de la meme facon,car je suis le fruit d’une union qui s’est faite par amour et a mon insu,je sens la haine que les hutus ont deferles a une partie de ma famille , je sens la haine que les tutsi ont deverse a une partie de ma famille, mes etres les plus cheres au monde ont ete decimes..de tous les cotes, l’un cote a moi qui est tutsi a commence a souffert depuis 1959,…et je pense que c’est le cas de prudentienne…..et en 1994 c’etait l’hecatombe, quoi a propos de toi?depuis 1990 quand le FPR a attaque le rwanda les deux cotes de moi( hutu,tutsi) ont souffert, tu connais byumba, tu connais ruhengeri,tu connais kibeho quand les hutus ete egorges,tu connais tingitingi, mugunga le calvaire du congo…mon frere, voila la souffrance que nous autres nous avions connu pas ton cas a t’attendre, ou peut etre aimais tu l’un de tes parents beaucoup plus ce que l’autre……donc en 1959 pas de revolution….si je le partage avec le FPR c’est une coincidence mais ceci ne me fait pas l’aimer car ils ont tue les etrs chers a moi et a prudentienne

         2 likes

  6. Emile dit :

    niko, mwatubwira uko twatanga umusanzu muri PAX? murakoze!

       0 likes

  7. Realiste dit :

    Je trouve très grave et dangereux les gens qui suivent la voie du fanatisme politique et idéologique aveuglement du régime de Kigali vu ce qu’il fait subir à tous les Rwandais désirant la vérité et une vraie réconciliation.
    Le fanatisme n’a rien de bon car il a peur de la vérité et de sa conséquence (justice et changement). Il est grand temps que chacun de nous ait un minimum de discernement sur les agissements de Kigali sans cela il y en a qui risquent de commettre des actes criminels en croyant servir notre pays comme était le cas en 94.
    L’exemple le plus récent est de Ratko Mladic et ses fanatiques qui ont massacrés des milliers de civiles Bosniaques sans raisons valable dans une démocratie.

       1 likes

  8. MWUMVANEZA Theoneste dit :

    Hi,
    Can i have the email of Prudentienne please? I want to consult her because i had almost the same situation as she.
    Thank you.

       0 likes

  9. Gihanga dit :

    Bravo chère soeur Prudencienne,
    Abanyarwanda benshi baribona mu buhamya watanze. Mukomereze aho kandi turabashyigikiye.

       0 likes

  10. Theoneste Rwemalika dit :

    Bonjour Monsieur Ruhumuza Mbonyumutwa,

    Merci de ce reportage. Cependant, j’ai beau lire et relire l’histoire de Prudentienne et de l’Association PAX, je n’arrive toujours pas à voir en quoi elle est particulière. Des témoignages comme celui de Prudentienne, qui accusent publiquement le FPR de massacres, il y en a des centaines dans la communauté des refugiés rwandais en Europe, et depuis 1994. Des associations qui réclament la commémoration de « toutes les victimes », il y en a plus d’une douzaine sur le vieux continent, certaines étant même plus visibles, plus connues et plus entreprenantes que PAX.

    D’où ma question : en quoi diable Prudentienne « dérangerait »-elle plus que ces certaines d’autres refugiés, qui s’expriment même de manière constante depuis 1994? Comment expliquez-vous que le Gouvernement rwandais, qui fait face à ce genre de témoignages et d’associations depuis 1994, se réveillerait soudainement en 2011 pour tenter d’assassiner une certaine Prudentienne, venue de nulle part, et son Association PAX ?

    Je m’attendais, cher ami, à ce que vous nous apportiez des éléments de preuve sur les menaces dont la MI5 fait référence mais au lieu de cela, vous nous faites part d’un témoignage rien de plus banal dans la communauté des refugiés en Europe. Vous avouerez que c’est loin d’être convaincant.

    La vérité, cher ami, est que ces éternelles accusations de tentatives d’assassinat contre des opposants en Europe sont devenues un véritable fond de commerce pour l’opposition. Vous remarquerez d’ailleurs que l’on parle toujours de « menaces d’assassinat » mais que curieusement, l’on ne déplore, depuis 17 ans, aucun assassinat d’opposant rwandais en Europe. Rappelez-vous de l’article de Fréderic Pons dans « Valeurs Actuelles » (16 août 2007), dans lequel le journaliste affirmait que Victoire Ingabire était « menacée de mort par les sbires du régime de Kigali ». A-t-elle était assassinée ? Non, elle est même rentrée trois ans plus tard à Kigali ! Et aujourd’hui, voici que Gerald Gahima affirme, à son tour, qu’il a échappé à une tentative d’assassinat en Belgique !

    Quel est donc ce Gouvernement stupide qui ne sait rien faire d’autre que de « menacer de mort», sans jamais passer à l’acte ? Sur ce sujet, je vous fais d’ailleurs observer que le quotidien britannique The Independent, dans son édition de vendredi, nous a donné plus éléments sur l’Affaire Mugenzi-Musonera. Ainsi donc, la MI5 aurait conclu que le Gouvernement rwandais voulait s’en prendre à Mugenzi et Musonera, simplement parce que les services de renseignement rwandais semblaient connaître les faits et gestes des opposants de la RNC (dont certains condamnés par la justice pour actes de déstabilisation du Gouvernement) puisque ces services avaient demandé à leurs homologues britanniques d’intervenir, s’agissant de la réunion du 14 mai 2011 !

    Ainsi donc, le Gouvernement rwandais, qui planifie des opérations secrètes d’assassinat sur le sol britannique, a curieusement commencé par …alerter la MI5 de ses intentions ! Heureusement que le ridicule ne tue pas !

    Pour finir, je reviens sur votre article, et particulièrement sur cet extrait : « [Prudentienne] nous raconte, que c’est le 21 avril que les massacres systématiques visant les Tutsi ont commencé [à Butare] « avec un discours prononcé par le président intérimaire Théodore Sindikubwabo ». Elle nous dit qu’après coup, elle a des doutes sur l’existence d’une planification, car nous dit-elle « on a chauffé les gens à la dernière minute, c’est à partir du 21 avril qu’on a chauffé les esprits ».

    Je ne sais pas si vous avez retranscrit fidèlement les propos de Prudentienne, mais je dois avouer qu’ils sont d’une contradiction sidérante ! D’une part, elle nous dit que le génocide à Butare n’aurait pas été planifié, mais d’un autre coté, elle ajoute qu’il n‘a commencé que le 21 avril 1994, après le discours incendiaire de Sindikubwabo, qui aurait « chauffé les esprits » !

    Cher ami, quelle autre preuve de planification veut-elle donc à part justement le fait qu’aucune « colère populaire spontanée » n’a jamais conduit les banyabutare à commettre le génocide, à la suite de la mort du Président Habyarimana? Quelle autre planification veut-elle donc à part le fait que le génocide n’a commencé à Butare que 15 jours plus tard, après le discours du Président de la République, appelant les banyabutare à « travailler » et à se débarrasser des « ba Ntibindeba » ? Quelle autre planification veut-elle donc, lorsque le même Président convoque une réunion de Bourgmestres à Butare, à la suite de laquelle ceux qui s’opposaient toujours aux massacres ont radicalement changé de position ?

    Cher ami, en voulant minimiser le génocide à Butare, qui ne serait pas « planifié » selon elle, il est clair que cette rescapée du génocide « dérange » plus sa conscience que le Gouvernement rwandais.

    Bon dimanche.

    Rwemalika Theoneste

       3 likes

    • kagabo dit :

      Monsieur, vous ne prenez que les parties de l’ histoire qui vous arrange pour manipuler les gens moins informe.

      Concernant la planification du Génocide,
      il y a beaucoup d’élément qui montre que le génoncide n’ est pas prémédite car il n’ y a aucun élément pour approuvé, sinon le TPIR l ‘aurait déjà prouvé.

      En ce qui concerne le fait que le gouvernement rwandais aurait averti les service britanique avant de passe à l’acte, … vous oublier de dire que les services de renseignement existent et sont faits pour découvrir ce genre de chose. .. vous oublier aussi de cite quelques opposant mort au kenya ou un attantant manqué en afirque du sud.

      Concernant les massacre du FPR, avant d’aller trop loin, regardez la région du nord ou il y avait la zone tempo. dans cette région il y ‘a eu des morts et je ne pense que ce soir les interahamwe qui les ont tué (il n’y en avait pas là bas )

      Un dernier petit message pour tout le monde, arrête de dire les hutu ont tué les tutsi, interahamwe c’est diférent de hutu (imaginez vous si on disait les allemand ont tué des juifs ), il faut bien utilisé les termes comme il faut, le reste ne peut que creuser encore plus la faussé qui nous sépare.

      bonne journée.

         1 likes

      • Bantou dit :

        @Kagabo, dire que le genocide n’a pas ete premedite, je ne sais pas ou tu veut en revenir,si non tu ressemblerez a ceux la qui mettez le rapport MAP des Nations unis en doute et affirment detenir des elements pour le prouver,je pense que nous devons cas meme donner credit aux nations unis..les massacred des tutsis ont commence de puis 1959 avec la revolution hutu, car si cette revolution concerne tous les rwandais , il y aurait pas eu des massacres, depuis lors des persecutions des tutsis ont perdures allant jusqu’a creer de cartes a mention ethnique,comme a l’epoque d’aparheid en afrique du sud, les enfants tutsis n’avaient plus les memes droits que les hutus,et que veut tu alors appelle planification, je crois que la mort d’habyarimana a ete un fait declencheur du genocide qui avait ete de bel lurette preparer et dont son efficacite s’est avere terrible,les nazis avec des gaz a chambre et des armees sofistiques modernes avaient tues dans 6ans 6000000 millions des juifs ils ont ete arretes par la coalistion aux quelles les americains ont pris part, les genocidaires rwandais eux dans 3mois avec des armes traditionelles ils ont elimines 1000000tutsis,ils ont ete arretes par les FPR qui ont fait que les tutsis qui existent et leurs proches leurs doit la vie a ce point la je dis merci au FPR ils ont faits des miracles.. donc si tu fait une analsye sur la vitesse dont les tueries ont ete faites au rwanda, tu te rendra compte que dans 6ans ces INTERAHAMWE et ex FAR et autres Hutu powers auraient pus eliminer 24000000millions la ou les nazis avaient elimines 6000000millions,pour conclure, ne tombez pas dans le sac des negationistes, contruisons la verite et travaillons pour l’eradication de la culture de l’impunite….les differents rapports des experts ont prouves que le genocide avait ete planifies, KABANDA 1 ER ministre du gouvernement genocidaire l’a avoue, que veut tu encore comme preuves, dire que les hutus etaient en colere car habyarimana avait ete assassine par le FPR sans preuve, mais habyarimana etait president de tous les rwandais hutu et tutsi,il n’a jamais ete president des hutus..il n’ya pas de justification , et la je m’adresse aussi au FPR tous les hutus n’etaient pas pro-habyarimana, tous les hutus n’ont pas tues,le FPR n’a pas sauve a lui seul des tutsis, les hutus ont sauves les vies des tutsis, et beaucoup des tutsis le savent et beaucoup des tutsis n’ont pas apprecies la vangeance du FPR sur des innocents hutus,la aussi le FPR nous dira que c’etait de la colere qui a pousse certains des siens a tuer des hutus,..toute colere qui mene aux crimes est un crime…..toute tentative de dire que le genocide des tutsis n’a pas ete premedite et execute de pres ou de loin par des hutus instrumentalises est un crime…toute tentative de dire que les hutus n’ont pas ete tue depuis 1990 systematiquement par des tutsis du fpr a byumba et dans divers regions controles par les fpr et au congo en guise de represailles est un crime…un crime n’a pas de justifications ceux qui refusent ces verites soient ils ne savent rien sur le rwanda ou ils le font pour des interets obscures et mechants..si ils sont rwandais…ils n’aiment pas leur pays,ils font du mal a la nation en refusant d’apporter leur apport a l’edification d’une nation unie et forte plein d’amour,ils ne veulent pas creer des conditions de vies bonnes pour leurs descendances…

           0 likes

        • Claudia dit :

          Bantou,

          Votre intervention est plus que vide. Vous arrivez même à reconter que’on a créé des  »cartes a mention ethnique,comme a l’epoque d’aparheid en afrique du sud »! Qui a créé ces cartes? Les Hutu? Bizarre intervention! Dans toute votre intervention vous racontez du n’importe quoi, ej’espère que le gars de Butare
          ne tombera pas dans vos mesquinneries.
          Claudia

             0 likes

        • Prudentienne Seward dit :

          Muvandimwe Bantou,

          Wakoze cyane kuli comments zawe. Hali byinshi wavuze kandi bishobora kubaka kandi rero umugabo ngo ni uvuga ukili atagize aho abogamiye. Akaga kaguye ku bana ba banyarwanda nikenshi aliko wiihangane kandi ukuli kuzatsinda. Abatutsi na bahutu binyanga mugayo bazongera babane nkuko byabagaho mbere.

          Imana ikomeze iguhe amahoro.

          umuvandimwe wawe,

          Prudentienne

             0 likes

    • Prudentienne Seward dit :

      Muvandimwe Rwemarika,

      Muli make nagirango ngushimire comments watanze kuli iki kiganiro nagiranye na Mr Ruhumuza.
      Ndakunva neze ibyo ushaka kuvuga kandi ndanabikubahira.

      Jye n’umulyango PAX, twemera ko ubwiyunge bw’abanyarwanda buzagerwaho ali uko umunyarwanda wese ahawe uburenganzira bwo gusangira n’abandi experience n’akababaro yatewe n’ibyamubayeho kandi rero urabibona neza ko alibyo twakoze muli iriya remembrance day of 19th April.

      Kukibazo cyawe cyo kuvuga ko jye ntemera ko genocide yateguwe. Ntabwo nshobora kukurwanya kubera ko nkulikije capacity yanjye, ndavuga ibyo nabonye ndetse n’abaturage twali kumwe aho nali ndi. Sinshobora kuvuga ibyo ntahagazeho cyangwa ngo nvuge ibyo undi muntu nkawe yabonye.

      Genocide yarabaye, yaba yarateguwe cyangwa itarateguwe aliko stage tugezeho niyo kubabarirana no kwiyunga. Ndizera ko ulikumwe natwe.

      Ndaskaka kuvuga ko niba abasirikare ba FPR birishe igice kimwe cy’umulyango wenjye ko atali ugutanga ikirego ko ali ukuvuga ibyambayeho. Kandi ununve neza ko jye ntemera ko FPR yose yishe kandi n’abishe ali inzirakarengane nkabo twita Interahamwe. Dukwiye gufungura amaboko n’imutima yacu tukabafasha kuruhuka no kubabarirwa kubera kwica umuntu ntacyo umuziza bitoroshye..

      PAX Iharanira urukundo rw’abanyarwanda ndetse no kubasubiza agaciro kabo. Aha ndashaka ku gusobanura ko dukunda Rwanda governement kubera ko igizwe n’abanyarwanda kandi ko tuzakomeza kuyifasha gukora neza.

      Imana ikomeze ikulinde.

      Umuvandimwe wawe,

      Prudentienne

         0 likes

      • bantou dit :

        Prudentienne,
        igitekerezo mwagize ni cyiza cyane kandi kizagera kuntego,nanjye icyo nsaba abanyamuryango ba PAX ni ugukoresha ukuri, kandi ukuri ni inkota ibabaza ariko yunga,hali ijambo ukoresheje ryerekana ko ufite doute kuli planification ya genocide,icyogihe birangora kwemeranya nawe,kuko prealable y’ubwiyunge, il ya des verites sacres tugomba kwemera.keretse niba hali izindi nyungu zihishe nyuma yo kutemera ko genocide yateguwe..ntabwo abahutu bishe kubera ko barakaye ngo umubyeyi yamfuye,oya kuko bose siko bakundaga umubyeyi habyarimana..kugira ngo abahutu bahaguruke bice abatutsi, ubuyobozi bwarabibashishikarije,burabibakangurira,sindikubwabo ageze ibutare wibuke ijambo yavuze ngo ba nibindeba,ba simbibazwa, muli sud abaturage bari babyanze, habaye pression…donc planification hejuru yari yarateguwe, hali na document nyinshi wenda mbonye email yawe nazazikwoherereza…akaga karabaye abatutsi baratotejwe birenze,…bakenewe kwumva,uko ni ukuri abahutu bagomba kumva,nkuko abatutsi nabo bagomba kumva ko habaye represailles kubahutu benshi kandi batigeze bagira uruhare muli genocide..nko kwica umumama umaze gupfakara ngo kuko ari umuhutukazi ukirengagiza ko nawe yamfushije umugabo n’abana babatutsi, ubwo ni ubugome kandi nta bisobanuro bishoboka..akababaro kubapfushije ni kamwe…dufite imitima ibabara, tugomba kuvuga ukuri nta kujenjeka,…

        IMANA ikomeze kubafasha kugera ku ntego kandi mukoresheje ukuri ku mpande zombi….

           0 likes

        • Prudentienne Seward dit :

          Muvandimwe Bantou,

          Mbanje kugusaba kwifatanya nanjye mu gushimira abashyizeho ururubuga rwa Jombonews, kubera ko iyo rutabaho sinalikuzahura n’umuntu nkawe.
          ibyuvuga ndabyunva kandi ndanabikubahira. Kugiti cyange nta nyungu nfite zo guhakana ko genicide yateguwe, ahubwo nukutamenya neza uko yateguwe. Jye iyo bavuga ko genocide yateguwe ntekereza mbere yihanurwa y’indige ya Hablyalimana. Rero niba uvuga ko leta yabatabazi ya teguye genocide aha noneho ndabyunvise.

          hali byinshi umuntu adashobora kubonera igihe cyo kuvuga kubera ko ibyabaye kuli buli muntu wese ali byinshi ariko rero ndashaka kukumenyesha ko Sindikubwabo yavuze ijambo lya ntibindeba nicaye iruhande rwa radio. amaze kubivuga niho abambali be bashaye mu giturage babwiliza abantu kwica ndetse aho bangaga kwicana bahohereza abasilikare.

          Reka twibagirwe gato Ibya Sindikubwabo maze duharanire kwiyunga kandi twifatanye n’abandi kurwanya ko hazongere kubaho undi sindikubwabo.

          Twe twabayeho ubuzima bubi aliko duharanire ko abana bavuku uyu munsi batazabona nkibyo twabonye.

          Imana ikomeze ikulinde.

          Prudentienne

             1 likes

        • Bantou dit :

          Muvandimwe prudentienne seward,
          ndabyumva kandi ndashima position yawe kandi ndanayubaha,ni ukuri ikibazo dufite nuko amateka tutabasha kuyamenya neza,kandi kutamenya amateka ni ishyano kuko bituma tutabasha kwubaka ejo hazaza kandi n’ubwiyunge nitunabashe kubugeraho, kumenya uko byagenze bifasha kumenya uko byari kugenda,bigafasha no kumenya uko bizaba ejo…genocide hari ibmenyetso byinshi by’ubugome byatangiye 1959 ,uko ayo mateka yajyaga yibagirana niko hajyaga havuka ibindi bibazo, hakongera hagategurwa ubundi bwicyanyi, leta yabatabazi rero yashize mubikorwa ibyari byarateguwe kera kandi byari byarabaye umucyo nkaho umututsi adafite agacyiro nk’akabahutu, wibuke mumashuli bahagurutsa abana b’abatutsi ngo bamanike urutoki ni kuki bashakaga kubamenya?amarangamuntu y’amoko,ngo ni equilibre ,ngo inkotanyi zateye abatutsi bakicwa..za kibuye nkaho inkotanyi z’injiriye kibuye, za kibirira nkaho hari inkotanyi zihaba…dynamique ya genocide mu rwanda yatangiye kera..iyo nzi n’uko muli sud ibutare abaturage bari banze kujya mu bikorwa bya genocide,benshi babigiyemo ku gahato ni nayo mpamvu. impamvu nyorosha cyaha zigana ku mbabazi rusage zikenewe ku baturage nkabo kandi benshi…amazina inyenzi,inkotanyi byagejeje abanyarwanda kwibara,…ntabwo abahutu bigeze batora ubahagararira ni nayo mpamvu ibibi byakozwe nabiyitaga ko barengera inyungu z’abahutu,bagomba kuzirwariza, nta mandat legal bari bafite,na nubu nta muntu ufite iyo mandat ..ni nako kandi abiyita ko barengera inyungu z’abatutsi nta matora abatutsi bigeze bakora ngo bahitemo uhagararira inyungu zabo,abikorwa byose bibi bizajye bibazwa abo bitoye badafite mandat,PAX rero izabe urumuri kubanyarwanda,izakore uko ishoboye kwose ishishikarize abanyarwanda kumenya amateka meza n’amabi yabaranze,kwiyunga bazirikana amateka bizadufasha gukomera kumateka meza aduhuza maze amateka adutanya tukazamenya ukuntu tuyagendera kure…..ikindi nuko twemera yuko twese tutari malaika turi abantu, ibibi twakoze nitutabisabira imbabazi ngo tumenekere imbere y’IMANA tuzabibazwa kandi ingaruka zizakomeza kuba mbi kuli twe no kurubyaro rwacu kuko nta kuntu IMANA yarema maze ngo twe twambure ubuzima twica umuntu nubundi uzigendera,…dukore ibyiza tuzirikana abacu bagiye,tunazirikana heza hazaza hurubyaro rwacu..urwanda ni rwiza ariko ruzarushaho kuba rwiza rubaye urwacu twese turubanamo nta kuvuga ngo aba ni babi n’aba ni beza….

             1 likes

  11. mahoro meza dit :

    monsieur Olivie Nduhungireho, vraiment avec tout mon respect, ndagirango ngusabe imbabazi , iyi forumu ntabwo ari DHR , commentaires zawe zifata des pages et des pages, njye mbona uri muri propagande ya FPR , c’est vraiment la pollution de notre envirronemnt ( ce forum ) .

    ujye wandika kuri DHR , nkuko ubimenyereye , abashaka gusoma propagande zawe bazajya bazisanga kuri DHR !!

    ici c’est plus espace pour les jeunes ouvert qui ne cherchent que à avancer !
    nasaba le moderateur kujya aguha limités

    je suis désole , je te respecte mais , vos propagandes sont insupportable!!!

       4 likes

    • Theoneste Rwemalika dit :

      « Mahoro Meza »,

      Niba ufite ubunebwe bwo gusoma message ndende, ukaba udafite tolérance ku nyandiko zitagushimisha, ni uburenganzira bwawe. Ariko byaba byiza wirinze gutekerereza modérateur kandi ukirinda gutekerereza n’abandi bandika kuri iyi website.

      Naho ibyo kuvuga ngo uri umujene, ubundi umujeune ni ufungutse mu mtwe, umujene ni ugira tolérance ku bitekerezo bitandukanye, umujene ni ufite ubwenge n’ubushobozi bwo gusobanura ibitekerezo bye akoresheje ingingo zifatika. Umujene rero ntabwo agira ubunebwe bwo gusoma messages ndende, kandi ntabwo ashyigikira inyongwa z’abo batavuga rumwe.

      Bonne nuit.

      Rwemalika Theoneste

         1 likes

    • Prudentienne Seward dit :

      Muvandimwe Mahoro,

      Well done Mahoro! Abajeni mwese mwange amafuti abatanya kandi muharanire urukund n’umurava.

      Byaranshimishije cyane guhura na Ruhumuza. Umwana wavuye mu Rwanda ataratangira amashuli abanza akaba ali umwe mu bajeni utajya guceza no kumywa agacupa ahubwo akirirwa ashaka amahoro y’abanyarwanda! Nizere ku umufasha.

      Umuvandimwe wawe,

      Prudentienne

         0 likes

  12. Gahutu dit :

    Hari abirirwa bihisha inyuma ya za association cg ingirwamashyaka zidashobora gukuraho ubutegetsi bwagisirikare!! Igisubizo cyumuriro ni umuriro. Sinzi niba bene wacu birirwa bandika utugambo bafite courage yo kujya mwishyamba bakihanganira inzara inyota nimvura nibindi bibi byose!?? Nimumara indi myaka 40 inyuma ya internet nibwo muzamenyako mwibeshye intwaro.

       2 likes

    • Prudentienne Seward dit :

      Muvandimwe Gahutu,

      Sinzi neza Icyo comments zawe zishaka kuvuga, aliko nagirango nkumenyeshe neza ko muli PAX, nta mutu numwe twemerera ko yihishamo. Abantu baza mu nama zacu tuba twabatumiye, iyo babonye bakunze imigambi yacu badusigira amazina tukazongera kubatumira ubutaha.

      Igisubizo cy’umuriiro si umuriro ahubwo ni amazi. Kandi rero twe tuzakoresha amazi matagatifu aherekejwe no kubabarirana no Kwiyunga.

      umuvandimwe wawe,

      Prudentienne.

         2 likes

      • Girubutwari dit :

        Prudentienne muvandimwe,

        Kiriya gikorwa mwatangiye ni cyiza cyane kandi mukomere kuri ubwo butwari. Allez-y de l’avant ! Ndashima cyane nanone kiriya gisubizo mumpereye Gahutu. Naho wowe Gahutu, je t’invite à aller interroger l’histoire de l’humanité qui t’apprendra que la force armée n’a jamais réglé un conflit. Ikindi rero nakwibutsa ni uko umunyarwanda yaciye umugani ngo « UTAZI UBWENGE ASHIMA UBWE! ».
        Amahoro kuri twese !

           0 likes

Laissez un commentaire