FR | EN

Rwanda : Jambo asbl salue la « confession » de Théogène Rudasingwa

Publié : le 5 octobre 2011 à 16:20 | Par | Catégorie: Actualité
Jambo asbl (www.jamboasbl.com)

Jambo asbl (www.jamboasbl.com)

La confession du Dr. Théogène Rudasingwa, dans laquelle il affirme que Paul Kagame est bel et bien l’auteur de l’attentat du 06 avril 1994 qui a coûté la vie à l’ancien président rwandais Juvénal Habyarimana et son homologue burundais Cyprien Ntaryamira, a été saluée par l’association de jeunes rwandais Jambo asbl.

C’est ce qui ressort d’un communiqué de l’association, publié le lundi 3 octobre sur son site web (www.jamboasbl.com). Dans cet écrit,  l’association réclame que Justice soit faite, et que donc “Kagame soit jugé devant le Tribunal Pénal International pour le Rwanda” qui a pour vocation de  “juger les personnes présumées responsables d’actes de génocide ou d’autres violations graves du droit international humanitaire commis sur le territoire du Rwanda et les citoyens rwandais présumés responsables de tels actes ou violations commis sur le territoire d’États voisins entre le 1er janvier et le 31 décembre 1994” (résolution 955 de l’ONU).

En effet, le samedi 1er octobre à 07h09, Théogène Rudasingwa a publié une note, sur sa page facebook, intitulée “a confession” (une confession), avec comme introduction: “PAUL KAGAME KILLED PRESIDENT JUVENAL HABYARIMANA, PRESIDENT CYPRIEN NTARYAMIRA OF BURUNDI, DEOGRATIAS NSABIMANA, ELIE SAGATWA, THADDEE BAGARAGAZA, JUVENAL RENZAHO, EMMANUEL AKINGENEYE, BERNARD CIZA, CYRIAQUE SIMBIZI, JACKY HERAUD, JEAN PIERRE MINABERRY AND JEAN-MICHEL PERRINE”. Il continue un peu plus loin dans son texte en expliquant les raisons qui ont motivées sa démarche: “la vérité doit maintenant être dite”. Il a également déclaré que malgré toutes les réfutations de Kagame, sa culpabilité  dans l’attentat, est un secret “public” au sein des membres du Front Patriotique Rwandais”.

Cette accusation provenant de l’ex Secrétaire général du Front Patriotique Rwandais et major de sa branche armée à l’époque de l’attentat et également ex chef de cabinet de Paul Kagame, en a surpris plus d’un et nombreux sont ceux qui se sont posés des questions sur l’authenticité de l’auteur décès révélations. Cependant, on peut à présent affirmer avec certitude qu’il ne s’agit pas d’une usurpation d’identité mais que ce sont bel et bien les paroles du Dr. Théogène Rudasingwa.

En effet, dans une interview accordée à la radio the Voice of America (écouter l’interview), il a déclaré de vive voix que la raison pour laquelle il a décidé de divulguer ce secret de polichinelle est parce que  la mort du président Habyarimana Juvénal et son homologue Burundais a eu des conséquences déplorables, notamment l’enclenchement du “génocide des Tutsis et des Hutus modérés”.

Quant à la question sur les preuves des faits qu’il avance, Rudasingwa a, toujours dans l’interview, répondu que premièrement le Président Paul Kagame lui, a lui-même, fait la confession du crime commis et que secundo il fournira les preuves qu’il détient devant un tribunal le moment venu.

Théogène Rudasingwa

Théogène Rudasingwa

Il a aussi affirmé que le but de ces révélations est de démentir  les dires selon lesquels les extrémistes hutus auraient abattu l’avion présidentiel – attentat qui ferait parti de leur plan d’exterminer les Tutsi – (NDLR, à ce propos, celui qui était présenté par les médias comme étant le “cerveau” du génocide, le colonel Théoneste Bagosora, a été acquitté par le TPIR du chef d’entente en vue de commettre un génocide) et de démontrer que “Paul Kagame a sa part de responsabilité dans le génocide des Tutsis

La prochaine étape est de traduire Paul Kagame devant la justice” a-t-il encore déclaré après avoir demandé pardon aux familles des victimes ainsi qu’aux Rwandais, aux Burundais et aux Français, pour avoir dissimulé la vérité pendant si longtemps.

A propos du terme génocide des Tutsi et Hutu modérés utilisé par Théogène Rudasingwa, l’association Jambo a exprimé son regret face à cette qualification du génocide, en déclarant que “ l’identification des victimes Hutu du génocide de 1994 par le terme « modérés » revient à qualifier l’ensemble des Hutu, qui n’étaient pas visés par les tueries, comme étant extrémistes.” Ceci ne correspondant pas à la réalité “aux lumières des faits et de nombreux témoignages”.

Jambo appelle également tous les acteurs du FPR à suivre l’exemple de, notamment, Théogène Rudasingwa et Abdul Ruzibiza, en livrant toute la vérité sur les crimes commis par leur  mouvement politico-militaire du 1er octobre 1990 jusqu’à aujourd’hui, et “particulièrement sur les exterminations de civils dans les zones de combats, des déplacés du camp de Kibeho en avril 1995, de la population du nord du Rwanda, des réfugiés hutus au Congo entre 1996 et 1997  et des Congolais depuis 1996.”

L’association appelle pour finir “tous les acteurs, nationaux et internationaux, particulièrement les anciens et  actuels acteurs politiques et militaires rwandais et congolais qui ont exercé entre 1990 et aujourd’hui, à contribuer au rétablissement de la vérité et de la Justice, en livrant chacun son témoignage relativement à sa fonction et à sa situation géographique lors des différents événements tragiques qui ont endeuillé notre région.

Par Laure Uwase
JamboNews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: ,

13 Commentaires à “Rwanda : Jambo asbl salue la « confession » de Théogène Rudasingwa”

  1. françois dit :

    Quand il était au Rwanda, certaines enquêtes ont été effectuées et Rudasingwa n’a rien dit! pourquoi at-il prononcé ces paroles, après avoir eu des problèmes avec le gevernment du Rwanda? il ya quelque chose derrière ces paroles que nous devons decouvrir.

       1 likes

    • Girubutwari dit :

      François, il n’est jamais trop tard pour bien faire ! C’est maintenant que sa langue se délie et l’on ne peut l’en vouloir. Attendons de voir la suite. Y a-t-il d’autres courageux du FPR qui veulent emboîtent son pas ?

         4 likes

    • Kamanzi dit :

      D’autant plus qu’il n’est le premier ni le seul à parler de cette histoire, la découverte reste à prouver ou non les indices serieux de culpabilité en matière pénale?

         0 likes

  2. MK dit :

    C’est une bonne chose qu’il se repente.Quand bien même je regrette ces révélations tardives. Espérons tout de même que les voies de la justice et de la vérité s’ouvrent enfin pour toutes les victimes de ce mensonge d’état qui a plongé le Rwanda dans le drame qu’on lui connait aujourd’hui.
    Ma préoccupation: à quand le même témoignage chez les les juges Bruguières, Meirelles ou Trevidic?
    A quand les entretiens sur les médias internationaux d’audience internationale?
    Ces confessions en sortiraient plus crédibles et déterminantes pour la chute de Kagame.

       6 likes

  3. CR dit :

    Hello tout le monde! si vous pensez connaitre la vérité par la bouche de Rudasingwa, vous vous trompez royalement! il a son propre agenda et tout est bon pour le servir!

       0 likes

  4. bigambo dit :

    [Commentaire Jambonews: Chers lecteurs, bien que vous soyez libres de choisir le pseudonyme qui vous convient, nous vous prions de ne pas utiliser des noms ou pseudonymes de rédacteurs ou d’habituels commentateurs du site http://www.jambonews.net afin d’éviter toute confusion avec les positions d’autres personnes]

    Ce qui m’étonne énormément et qui devrait être dans la tête de tout rwandais qui aime sa mère patrie est de ce dire est ce que cette  » confession » est sincère, pour ma part c’est un de façon de récupérer les frustés et surtout les personnes qui ont quelques choses à se reprocher dans les événement dde 94 car lui et ses amis ont beaucoup de sang rwandais et congolais sur les mains et aujourdh’ui il ose venir et mettre le tout sur la tête d’une et une seule personne…… c’est trop facile et que l’on arr^te de prendre les rwandais pour des imbéciles.( de plus que nous apprent-il de nouveau sauf vouloir sauver sa peau )

    Chers compatriotes soyez vigilant, il est facile de nous divisez et de mettre entre nous des idées que l’histoire nous a montré leurs faits horribles

       3 likes

  5. Rucunshu a été possible car Rutalindwa était abandonné des siens et ne pouvait se battre seul. Il en est de meêm paour notre ami Kagame.

    Par ailleurs, le vérité est comme le sous. Celui-ci dit: »tire-moi de ta poche », l’autre dit: « même celui qui s’est couché avec sa mère dans sa tombe sera connu ».

    Comment alors Kagame pourra-t-il échapper tant à la justicr-e qu’à l’histoire.

    Personnellement, je trouve que plusieurs membres du FPR ressemblent aux dormeurs qui se réveilleront trop tard…sans plus pouvoir se repentir.

    Pour s’éviter le pire, le FPR devrait proposer un dialogue national inclusif avant que l’eau ne déborde.

       2 likes

  6. Gadisa dit :

    Etant donne les fonctions qu’il a occupées au sein du système Kagame, le repentir de Rudasingwa semble très biaise!..
    En fait, il n’y a rien de nouveau dans la vérité qu’il proclame, car beaucoup de journalistes d’investigation l’avaient maintes fois dite auparavant. Mais la nuance qu’il met dans sa confession fausse tout le processus. Kagame n’a pas ete seulement le trigger du génocide au Rwanda. Il en a été le promoteur en envahissant le Rwanda avec ses Inkotanyi et en engageant des massacres et tortures sélectifs des populations du Nord..
    L’attentat contre l’avion des Présidents Habyarimana et Ntaryamira n’a été que la phase ultime de son entreprise criminelle dans laquelle il s’est servi de son groupe Tutsi.
    Pour le reste, les mêmes causes produisant les mêmes effets, si rien n’est fait, la même tragique dérive se reproduira a coup sur.

       1 likes

  7. Bertrand Loubard dit :

    Qui a peur de Paul Kagamé ?
    Pourquoi les ex-bras droits de Kagamé doivent-ils subitement avoir tant de remords d’avoir coopéré servilement pendant 17 ans avec un tyran ? Pourquoi doivent-ils, maintenant, dénoncer ses forfaits ?
    Ce qu’ils disent est soit faux soit vrai. Mais que ce soit faux ou vrai ce n’est pas par un accident, par un hasard ou par un lapsus que, justement maintenant, à l’instar d’un printemps arabe ou d’un automne indien, émerge une « vérité » qui aurait soit pu être dite beaucoup plus tôt soit être tue plus longtemps encore.
    Alors ?
    Si c’est faux, ces ex-bras droits doivent se rendre compte que l' »imposture » sera vite mise en évidence. Dès lors, le risque de perdre tout crédit est très élevé. Si c’est faux, il aurait peut-être fallu choisir de meilleures circonstances, pour que l' »énormité » assomme l’esprit critique et passe « mieux ». Avant Paris et New York, par exemple. L’étoile de Kagame se ternit, bien entendu…mais si c’est faux, son blason sera redoré et le crédit des « opposants » en chute libre…..Gros risques, donc…!!!
    Si c’est vrai, c’est malgré tout relativement incomplet pour convaincre. S’ils veulent être crus ils doivent « lâcher tout le morceau », avec des dates, des lieux, des témoins, depuis trente ans. Il faut qu’ils jouent complètement le jeu des repentis comme ceux de la « Causa Nostra ». Si c’est « vraiment vrai », ils devraient obtenir des protections car, comme dans le cas de la maffia, les repentis ont une espérance de vie assez faible.
    Alors ?
    Tant aux USA qu’en ADS, cela ne semble pas devoir se passer trop mal. Serait-ce symptomatique de …? (En effet « rater » trois fois Rudasingwa n’est pas dans l’habitude des hommes du Président ; Nkundabatware lui, n’a été « raté » qu’une fois avant de faire « allégeance ». Les autres : suicidés par noyade après éviscération et trois balles dans la tête.)
    Alors ?
    Et s’il fallait, tout doucement, mettre en place le décor de la « résistible descente » de Paul Kagame aux enfers. S’il devait « être écarté », avec ses secrets gênants pour certains ex-premiers de la politique occidentale et de la Communauté Internationale Amnésique. Dans les déclarations de ces ex-proches, ne faut-il pas voir une sorte d’appel à l’aide de leur part vis-à-vis des exigences des Tony Blair, Pasteur Warren, Bill Clinton , Kofi Annan, Ban Ki-moon, Bill Gates ……de « faire taire » Kagamé ?
    Une fois l' »œuvre au Noir » exécutée par quelques Bahutu de service, les compteurs pourraient être remis à zéro et le compte des pertes et oubli serait alimenté pour une nouvelle aventure de ……qui vous savez….où vous savez.
    Mais qui donc a peur de Paul Kagamé ?

       2 likes

  8. manzi dit :

    Le repentir de rudasingwa est à applaudir à encourager pourvuqu’il soit sincère! Il est exemplaire d’ailleurs peu importe son retard! En effet, chez nous chrétiens, croyons que Dieu pardonne nos nombreux péchés à chaque fois que nous revenons chez Lui sincèrement! Pardonnons aux autres afin que nous soyons pardonnés. Ne jugeons point afin de ne pas être jugés! Aimons nos ennemis, bénissons-les et notre père du ciel qui voit tout va donner chacun ce qu’il mérite selon ce qu’il a fait. Avouons tous nos forfaits et la bénédiction divine reviendra au rwanda, sinon la pire malédiction rase les murs de notre pays. Parole d’évangile et merci à tous et à toutes.

       1 likes

  9. NTIMWIBESHYE dit :

    c’est pas serieux ce monsieur est totalement faux car apres avoir fait pas mal des degats il trouve le temps de se faire crue par les media.

       0 likes

  10. kariyopi dit :

    Manzi est bel et bien un ange, si tout le monde pensait comme toi, Rudasingwa, que Dieux te pardonne et te bénisse!! vous qui parlez ainsi vous ne connaissez pas Kagame!! je me tais!!!

       0 likes

Laissez un commentaire