FR | EN

Le Rwanda expulse des enquêteurs français

Publié : le 23 mars 2012 à 19:15 | Par | Catégorie: Actualité

Les autorités rwandaises annoncent avoir expulsé la semaine dernière de leur pays, une commission rogatoire française qui était venue au Rwanda, pour poursuivre ses enquêtes concernant plusieurs rwandais vivant en France et soupçonnés d’avoir pris part au génocide de 1994.

Martin Ngoga (source:Igihe.com)

Martin Ngoga (source:Igihe.com)

C’est lors d’une conférence de presse tenue à Arusha en Tanzanie ce jeudi 22 mars, que Martin Ngoga, le procureur général du Rwanda a annoncé que son pays avait expulsé une semaine plus tôt, une équipe d’enquêteurs français qui était venue au Rwanda, pour mener des enquêtes sur plusieurs rwandais refugiés en France, et soupçonnés d’avoir joué un rôle dans le génocide de 1994 au Rwanda. Martin Ngoga a indiqué que ces enquêteurs ont été expulsés, car  ils ne semblent pas faire un travail sérieux. « Si vous n’êtes pas prêts pour ces affaires, vous pourriez suspendre vos enquêtes, ne continuez pas à nous faire perdre notre temps, ne continuez pas à effectuer des visites innombrables au Rwanda sans résultats ». a-t-il souligné. « La France nous a très déçu  avec la façon dont elle traite les affaires liées au génocide. Selon nos statistiques, la France a envoyé plus de missions rogatoires au Rwanda que tout autre pays européen », a-t-il poursuivi lors de cette conférence de presse dont l’Agence de Presse Hirondelle s’est fait écho. Martin Ngoga a rappelé que l’équipe refoulée la semaine dernière avait déjà effectué 34 missions au Rwanda.

En effet, plusieurs Rwandais vivant en France font l’objet d’enquêtes sur leur rôle présumé dans les massacres de 1994, mais aucun procès n’a encore eu lieu dans ce pays, accusé par Kigali d’avoir soutenu le régime en place pendant le génocide. Parmi les personnes poursuivies par la justice française figurent, Agathe Habyarimana, veuve du président rwandais assassiné en avril 1994, dont Kigali réclame depuis des années son extradition, mais à chaque fois sa requête a été rejetée par la justice française, jugeant que le Rwanda n’était pas à même de garantir un « procès équitable » et l’accès à une justice indépendante. Agathe Habyarimana est accusée par le Rwanda,  d’être impliquée dans la planification du génocide au Rwanda en 1994, mais pour son avocat, Agathe Habyarimana fait les frais du rapprochement entre Paris et Kigali, et dénonce le fait que » le cas d’Agathe Habyarimana se règle sur le terrain diplomatique plutôt que judiciaire ». Rappelons que la brève arrestation d’Agathe Habyarimana, début mars 2010, était intervenue cinq jours seulement après un voyage du président français, Nicolas Sarkozy, au Rwanda placé sous le signe de la réconciliation. Une visite d’ailleurs, durant laquelle le président français avait reconnu de « graves erreurs d’appréciation » de la France lors du génocide et demandé que les « génocidaires » soient punis.

Le parquet général du Rwanda par Martin Ngoga, a menacé de revoir ses relations de travail avec la France, si cette dernière « ne change pas sa façon de traiter les affaires liées au génocide« .  Le Rwanda se dit ne plus être disposé à  accepter que la France évoque des motifs budgétaires pour retarder voire négliger les poursuites contre les personnes suspectées de génocidese cachant en France. Le procureur général du Rwanda reproche d’autre part à Paris, « d’accorder plus d’importance à un délit routier qu’à un dossier de génocide« .

Jean Mitari

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

9 Commentaires à “Le Rwanda expulse des enquêteurs français”

  1. Umuhinza dit :

    c’est normale chaque fois qu’il y a une enquête qui ne fait pas plaisir a Kigali ils sont obliger d’expulsé les enquêteur ou même les ambassadeurs donc nta muntu wundi ukwiriye kuvuga cyangwa se gukora enquête ku byabaye mu rwanda ukeretse uwo FPR
    ??!!! ntagihe k’inini gishize ubutabera bwa France bwemeje ko Abasirikare ba Habyarimana aribo bamwishe ahoho barasimbutse bava hasi bishimye kane ..

       6 likes

  2. Gaston Médard dit :

    Aussi longtemps que nos esclavagistes noirs et nègres de services seront à la tête de nos pays, les africains ne se déroberont pas de ce lot de baisser leurs pantalons devant les occidentaux. Nous attendons voir l’extinction de cette espèce pour le plus grand bien du continent.

       0 likes

  3. Derille dit :

    Faut-il encore se poser des questions sur ce genre d’agissement du pouvoir en place ? Sans doute que les enquêteurs français ne sont pas dupes et consciencieux dans leur travail. Nicolas Sarkozy qui présente les excuses de la France alors que l’opération Turquoise a permis de sauver tant de vies… Pitoyable !

       3 likes

    • Umuhinza dit :

      ceux qui ont étés sauvés par l’opération turquoises ceux sont les même qui accuse la France de viols, de participation au génocide .je me rappel des hélicoptère français qui faisaient les aller – retour dans les camps de rescapé tutsi de Nyarushishi pour le sauver…on voit bien comment les Français sont remerciés aujourd’hui

         3 likes

  4. ukuli dit :

    Ecoutez, 37 voyages des enqueteurs francais au rwanda avec proces zero, non tout le monde sait que la france est devenu un harve de paix pour les personnes accusees de genocide de tutsi,il fallait qu’il ya un proces pour eclairer les rwandais peut etre que ces accuses sont des innocents, donc l’attitude de la france laisse a desirer,quant a dire que l’operation turquoise a sauves des vies c’est une evidence, elle a surtout sauve la vie des gens qui ete de pres ou de loin implique dans le genocide,tout le gouvernement genocidaire, toute l’armee genocidaire et compagnie, soyons humains cas meme.

       0 likes

    • Derille dit :

      SVP, essayez d’être honnête : s’il y a eu des génocidaires qui ont eu la vie sauve grâce à l’opération Turquoise, la très grande majorité était composée d’innocents : hommes, et surtout femmes et enfants. N’allez pas toujours à sens unique : LE génocide présente un double visage .

         1 likes

  5. ukuli dit :

    @Derille, je suis d’accord avec toi, la grande partie etait composee des personnes innocentes, mais admettons aussi. que la grande partie des presumees genocidaires a eu la vie sauve grace a l’operation turquoise

       0 likes

  6. RUTERANA dit :

    @ukuli, selon vous, QUI pourchassait les soient disant GENOCIDAIRES que l’Operation Turquoise a protege?! Savez vous comment cette JUSTICE s’est-elle appliquee pour ceux qui n’etaient pas dans cette Fameuse Zone Turquoise???!!!! Moi j’ai tout vu et j’y etais et y suis toujours! NTIMUKAJYE MUBESHYA ABANYARWANDA. NTAWIVUGA AMABI AMEZA AHARI! UZAZE UREBE UKUNTU I RWANDA TWATEYE IMBERE! UZATEGE N’AMATWI WUMVE IVANGURA RIRI MURI MINISTERI Y’UMURIMO, nibwo uzamenya ko URWISHE YA NKA NTAHO RWAGIYE! Nihe wabonye abakozi ba Leta umwe ahembwa ibihumbi 25(mwalimu D6) umuforomo(D6 cg A2) banganya amashuri agahembwa ibihumbi 143!! ARIKO NGO TWATEYE IMBERE DA……!!!! Ubigenza atyo wibwira ko ariwe uzatanga ubutabera nyabwo? Wibwira ko ashobora kumva ko hari undi wamurusha ubushishozi mu butabera??

       1 likes

Laissez un commentaire