FR | EN

Rwanda : Le Rwanda peut-il suivre l’exemple Birman ?

Publié : le 6 avril 2012 à 6:28 | Par | Catégorie: Opinion

Ce dimanche 1er  avril 2012  marque une nouvelle ère pour la Birmanie. C’est la victoire d’un peuple qui souffre de la dictature militaire depuis des décennies. C’est aussi la victoire d’une combattante de la liberté, Aung San Suu kyi, prix Nobel de la paix. Et le peuple a vibré de ce bonheur immense insufflé par ce nouveau vent de liberté.

Aung San Suu Kyi

La grande réalité c’est que tout n’est pas encore joué et qu’il faudra encore beaucoup de temps avant qu’une démocratie intégrale soit réelle dans ce pays  longtemps dirigé d’une main de fer par une junte militaire qui garde encore les rênes du pouvoir. D’après le Monde du 02.04.2012, « Le scrutin avait pour objet de renouveler seulement 48 sièges sur 664, dont 40 dans la chambre basse, 6 dans la chambre haute et 2 dans les assemblées régionales ». C’est moins de 10% de l’ensemble  du parlement birman. En d’autres termes, ce scrutin ne va pas changer fondamentalement la configuration de cette institution dominée à 76 % par le parti des militaires, le Parti pour la Solidarité et le développement de l’Union, USDP. C’est un test grandeur nature auquel personne n’aurait osé croire il y a moins d’un an. Il met fin, du moins théoriquement à  50 ans de dictature militaire ininterrompue.

Un tel changement est-il possible au Rwanda ?

Depuis l’élection d’Aung San Suu Kyi au parlement birman, les discussions vont bon train au sein de la communauté rwandaise, au sujet de la capacité de la dictature militaire au pouvoir à Kigali à suivre l’exemple de la junte birmane.

Entre la dictature des généraux du Myanmar et celle du FPR de Kagame, il y’a un fossé énorme en terme de brutalité des méthodes employées pour assoir la dictature. Avant même de prendre le pouvoir à Kigali, en Ouganda où il a été directeur adjoint des services des renseignements militaires, Paul Kagame est surnommé « Pilato ».Ce surnom prend tout son sens quand on connait l’image qu’il véhicule dans l’imaginaire de beaucoup d’Africains chrétiens. Pour eux, il n’y a pas pire homme que celui qui a fait condamner Jésus Christ. Et cette image, Kagame ne s’en est toujours pas défait malgré d’intenses campagnes de communications visant à glorifier son image.

Le 06 avril 1994, il fait abattre l’avion qui transportait le président rwandais Juvénal Habyarimana et son homologue Burundais Cyprien Ntaryamira et leurs suites respectives en provenance de Dar Es Salam où ils s’étaient rendus pour des pour parler en vue de la mise en application des accords de paix d’Arusha du 23 août 1993. Cet attentat est reconnu  comme le déclencheur du génocide qui a coûté la vie à des centaines de milliers de Tutsi et de Hutu dits « modérés ».

Le 21 avril 1995, les troupes du FPR massacrent plus de 8000 réfugiés au vu et au su de la communauté internationale. Gaspard Musabyimana s’inspirant du livre « Combat Medic » de Terry Pickard, militaire australien  présent à Kibeho au moment des faits, en a fait un compte rendu. Terry Pickard faisait partie de la MINUAR, Mission des Nations unies pour l’assistance au Rwanda de 1993 à 1996.

« Le scénario macabre fut le suivant : depuis le 17 avril, le camp de Kibeho fut encerclé par plus 2500 soldats de l’APR (Armée du FPR) pour empêcher tout approvisionnement des réfugiés. Ainsi jusqu’au bombardement du camp, les réfugiés furent privés d’eau, de nourriture ; l’accès aux latrines leur fut interdit. Quiconque voulait échapper à cette torture collective était abattu. Le 22 avril 1995, en début d’après-midi, le Colonel Fred Ibingira, qui dirigeait l’opération, donna l’ordre aux militaires du FPR de tirer dans la foule : des armes lourdes, des lance-roquettes, des grenades et des kalachnikovs furent utilisés. Très vite, des cadavres d’hommes, de femmes et d’enfants jonchèrent le sol et des camions préalablement prévus étaient là pour  ramasser les cadavres et les emmener dans des fours crématoires de la forêt naturelle de Nyungwe, à quelques kilomètres de là. Ce transport macabre a duré toute la nuit. Les victimes dénombrées furent de 8000 cadavres éparpillés sur le site. »

En 1996, Kagame fait massacrer des centaines de milliers de réfugiés Hutu et des millions de Congolais. Les Nations Unies ont fait un rapport accablant à ce sujet rendu public le 1er octobre  2010 : « le DRC Mapping Report » resté sans effet à ce jour alors que  les faits   commis sont qualifiés de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité, et pourraient même, selon l’ONU, être qualifiés de génocide si prouvés devant un tribunal compétent.

Ce tableau est loin de refléter l’ensemble des crimes qui lui sont reprochés. Il ne mentionne pas les compagnons d’armes massacrés en cours de route. Il ne mentionne pas les assassinats politiques dont le général Kagame s’est rendu responsable, les religieux aussi bien rwandais que canadiens ou espagnols, les journalistes et les activistes des droits de l’homme.

En raison de tous ces éléments, beaucoup de jeunes rwandais sont sceptiques quant à la capacité du régime en place à Kigali de mener une transition vers la démocratie, d’ouvrir l’espace politique aux partis politiques d’opposition, de permettre aux journalistes indépendants d’exercer leur métier sans entraves, d’autoriser les critiques envers le régime et de libérer les prisonniers politiques.

Un défi de taille pour Kagame

Les dictateurs birmans ont compris que le vent du changement avait soufflé et que l’heure de la transition démocratique, du moins en apparence avait sonné. Paul  Kagame qui se pose aujourd’hui en champion de la «  good governance »  se trouve en face du défi de faire évoluer la société rwandaise vers une société réconciliée avec elle-même, la question est, le veut-il ?

William Iraguha

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

14 Commentaires à “Rwanda : Le Rwanda peut-il suivre l’exemple Birman ?”

  1. gakwerere dit :

    le Birman n’a pas à sa tête un sanguinaire génocidaire, qui a comme objectif massacrer une partie de la population, Kagame a comme bût de réduire les hutu au moins à moitie d’ici 2025.

       5 likes

  2. cmunan dit :

    la communauté international a puni la junte militaire Birman par une embargo économique et militaire pour l’obliger à respecter les droits de l’homme et les règles démocratiques et ça commence à donner des résultats.
    Bien que la junte militaire rwandaise soit coupable des crimes jamais égalés depuis que le monde existe, la communauté internationale est dans une logique de forcing pour tourner la page sur les crimes qui se sont déroulés au Rwanda parce que Kagame lui tend un paravent de développement économique pour faire diversion.
    Déjà avec ce qui se passe au Rwanda on peut se poser la question sur l »image actuelle de LONU et son tribunal international à Arusha.

       1 likes

  3. Jean Claude dit :

    Je ne supporte pas Kgame ,mais je voulais vous rappeller que nos parents on maltraites les Tutsi depuis 1959 ,ont evite d’ humanizer la scene politique depuis le regime de Kayibanda jusqu’a Habyalimana …Nous sommes entrain de payer les delits totalitaires commis a Bugesera ,Gikongoro ,Butama cyangugu …..Il ne faut Jamais comparer le leader Birman avec Madame Ingabire parceque celle ci n’a pas encore laisser d’etre esclave ou pion des extremistes hutu sinon il n’ya pas de explication de visite au memorial suivi de visite au tombeau de Mbonyumutwa ,suivi de visites au prisoniers de 1994 ….il ya pas d’autres choses interessant a faire …..est tous les detenus sont innocent ,est ce que le regime de Kigali a cesse de poursuivre le regime republicain pourquoi aller deterrer la hache de la guerre an sachant que l’ideologie em vogue est autre .Ingabire sera libere mais saira different de comment il est entre comme Mandela qui ete um terroriste ,passe dans la geole il a sorti freedom fighter

    Je voulais vous dire que l’opposition rwandaise a um probleme serieux de identification de l’ennemie meme les uns commencent a melanger le passer de Gen Nyamaswa ,Rudasingwa avec le hutisme sem limite ……Est mes amis est juste de n’est pas donner le respect des victimes du genocide em avril et tenter de melanger avec lea hutus massacres par le FPR apres tout ils n’ont pas mort dans cette meme periode ……on pourrait commemorer les autres dates sinon ca donne le sentiment de negationisme ou de revisionisme

    Nous avons beaucoup des idees ,nous voulons etre em avant pour redonner notre peuple la dignite mais la meilheur maniere n’est pas de imiter le FPR mais faire la difference ,etre complementaire …..j’ai besoin d’etre inviter em Europe pour vous reveiller il me reste um visa

       1 likes

  4. Musa dit :

    Jean claude, et les hutus d’avant 1959, qu’est ce que tu en fais? Eux ne comptent pas? En tous cas vous m’étonnez. Moi je compatis vraiment avec toute personne qui a perdu un être cher dans cette horrible guerre au Rwanda, que çà s’appelle génocide ou une autre appellation ça ne les ramènera pas. Ils sont morts , certes nous ne devons pas les oublier, mais pensons plus à ceux qui sont vivant. Au fait c’est comme quand un accident d’avion survient et qu’il y a des morts et des survivants. Vous savez que les survivants sont indemnisés plus que les morts? Eh bien, chez nous ça devrait se passer comme ça. Comprenez moi bien, je ne dis pas qu’ils faut oublier les morts, mais laissons les se reposer en paix et puis occupons nous de ceux qui restent, les survivants traumatisés et les rwandais en général.
    Moi je suis quelqu’un qui croit que les rwandais s’aiment mais qu’ils sont divisés par certaines personnes qui veulent poursuivre leurs intérêts personnels au dépends de la réconciliation de tous les rwandais.

       2 likes

  5. Veritas dit :

    « Je ne supporte pas Kgame ,mais je voulais vous rappeller que nos parents on maltraites les Tutsi depuis 1959″

    Les mots trahissent toujours leurs auteurs. Dans un sabir quasi illisible, Mr Jean Claude nous compte en réalité la nouvelle histographie officielle du régime de Kagamé! 1959 fût, selon leur propre lecture de l’histoire, le début du génocide Tutsi. Point de révolte de la masse populaire Hutu fatiguée d’une situation de quasi-apartheid! L’inégalité ethnique et sociale qui prévalait avant 1959 n’est jamais évoquée ( L’histoire commence en 59). A titre de comparaison, le Burundi du prince Louis Rwagasore avait fait le choix lucide d’intégrer pleinement l’élite Hutu dans le pouvoir jusqu’à ce que la clique de Micombero plante les germes du divisionnisme, de l’apartheid( qui ont abouti à la guerre civile) . Kagamé s’inscrit dans dans cette filiation criminelle.

       2 likes

    • Mukantagenda dit :

      Je suis navré de lire de tels propos… N’y a-t-il pas un seul Rwandais lecteur de Jambo news qui ne se soit pas laissé laver le cerveau par la colonisation ?

      Dois-je vraiment vous rappeler qu’une seule ethnie à toujours exister au Rwanda ? Et que par conséquent aucune inégalité ethnique ne peut subsister ?

      Dois-je vraiment vous rappeler l’aspect socio-écnomique lié à la société traditionnelle du Rwanda ? Les possibilité de passer de Hutu à Tutsi et vice-versa ?

      Les « inégalités ethniques » comme vous aimez à les appeler ne constitue uniquement un problème mondialement reconnu sous le terme d’aristocratie… (http://fr.wikipedia.org/wiki/Aristocratie)

      Rien de nouveau sous le soleil, les gens qu’ont de l’argent dirigent ceux qui n’en ont pas… Au Rwanda comme partout ailleurs sur la planète…

      Le peuple Rwandais pensait que les colons possédaient une science infuse et s’est laissé endoctriner par des personnes n’ayant aucune connaissance de l’histoire et de la culture du Rwanda. Et une nouvelle fois, la religion est à l’origine de ces nombreux massacres.

      Si Mutara III Rudahigwa n’avait pas demandé l’indépendance et refuser qu’on le force à embrasser une nouvelle religion, rien de tout ça ne se serait passé. Enfin, ne me lisez pas mal, je trouve qu’il avait entièrement raison et qu’il a très bien fait de vouloir repousser le christianisme et demander l’indépendance, c’est plutôt aux Belges qu’on devrait reprocher tout ce qui s’est passé.

      Les Belges qui n’ont pas acceptés les revendications de Mutara III Rudahigwa et qui ont retourné leur veste pour endoctriner la masse intellectuelle Hutu.

         1 likes

  6. Veritas2 dit :

    @Veritas,

    Ton analyse sur le Burundi est correcte, mais ce qui s’est passé au Rwanda, c’est que ce sont les hutus qui ont pris le pouvoir et qui n’ont pas integrés les tutsis et ce durant plus de 30 ans. Le pouvoir de l’époque a été construit sur la haine du tutsi ou celui qui defendera le plus fermement les Hutus. Dans votre vision et dans la majorité des internautes sur ce site, il n’y a que la defense du peuple Hutu et jamais du Rwandais, pour ne pas dire Tutsi. Peut-etre vous etes convaincu que le Rwanda n’appartient qu’aux Hutus! C’est dommage que nous voyons des jeunes personnes rwandaises qui essayent de reediter les erreurs du passé! J’ose bien croire que c’est dans l’ADN. Si 1959 c’etait bien passé, donc une integration des deux communautés, je pense qu’on aurait pu eviter tout les morts qu’on pleure aujourd’hui et cette responsabilité incombait a ceux qui avaient le pouvoir a ce moment la.
    La suite vous la connaissez

       1 likes

    • Veritas dit :

      Monsieur,

      Premièrement, l’ honnêteté aurait dû vous inciter à choisir un pseudo bien à vous au lieu de singer votre nouveau contradicteur. Soit. Que les Tutsi n’aient pas été très bien intégrés dans le Rwanda Post- 59, c’est un fait même si le propos doit être nuancé( Des personnalités Tutsi occupèrent des fonctions prestigieuses en 30 ans de pouvoir « Hutu »). Comme il faut considérer l’histoire dans son entièreté, que faites-vous du Rwanda d’avant 59? Qu’avez-vous à dire de la situation de quasi esclavage que subissaient les Hutu, écartés de tous les postes à responsabilité et ce depuis des siècles? Cette souffrance ne compte-t-elle pas à vos yeux? Remarquez que j’ai réagi en réponse à une curieuse lecture de l’histoire du Rwanda.

      Attention, tel un boomerang, votre problématique peut vous revenir en pleine tête: Si les rois Tutsi s’étaient comportés comme le Prince Rwagasore du Burundi, on n’en serait peut être pas là! Je ne réédite pas l’histoire, je parle des faits facilement vérifiables par tout le monde.

         2 likes

  7. Together as one dit :

    Chers Compatriotes ,

    Ne nous laissons pas dominer par la haine ,la vengence ,la mechanceté, le divisionisme ,le chaque pour soi ………!Gardons la foi : jésus nous a montré la bonne exemple à suivre « le Pardonne-leurs car ils ne savent pas ce qu’ils font « .

    Le problème rwandais n’est ni Tutsi -Hutu ,ni Kiga -Nduga ,ni la superficie et Twa du Rwanda ,le probleme rwandais est plutot « ces BEBES GATES « qui se croient supeurs à tout le monde ,qui veulent ni écouter personner ,Qui se croient aimer le Rwanda seuls. Bref :pour eux ,il n’existe et il existera ,eux seuls ,le reste se sont leurs esclaves qu’ils doivent tuer ,opprimer ,pietiner quand ils veulent ,ou ils veulent .

    Chers Compatriotés , je sais que la douleur est atroce ,car condamner Victoire Ingabire Umuhoza ,qui est entré au Rwanda les mains-nues , son seul crime est d’etre née Hutu et avoir revendiqué la réconnaissances de toutes les victimes de cette tragedie Rwandaise dont les vrais concepteurs de ce dramme n’est quelqu’un d’autre que ces BEBES GATES ! qui sont pret à tout pour continuer de manger à l’oeil de génération à génération .
    Mes chers compatriotes à ces moments très difficiler ne soyons pas abbatti ni éffrayé ,pensons plutot à Martin Luther King (paix aie son ame) ,Ghandi (Paix aie son ame ) Nelson Mandela et Aung san suu Kyi ! le combat pour l’amour de la nation et de sa grandeur n’a pas de prix ! Gardons la foi et restons determiné car le temps est l’autre nom de Dieu !je vous le promes ,Victoire Ingabire est devenue un Moniment comme Martin Luther King !devant la mort on est tous égaux c’est après la mort qui fait la difference .

    Souvenons -nous dépuis la création de notre chère nation Rwandaise,le peuple rwandais a toujours bavé au detriment de ces « BEBES GATES ».Au lieu qu’ils se rappellent de la correction que le peuple rwandais(Hutu,twa-tutsi)leurs a donné en 1959 !! ils perdurent dans le mal :ils ne veulent ni voir leurs eurreurs ,ni reconaitre leurs faits !Ils posent des actes abominables (dont le génocide Rwandais) mais ils ne veulent ni revendiquer la paternité ni assumer les concequences .Le peuple rwandais souhaite qu’une chose « Le vivre-ensemble en démocratie »le seul sloga de Victoire Ingabire ,Ntaganda Bernard ,Déo Mushaid …….!

    Soyons déterminés car notre détermination c’est notre Victoire !jamais le mal n’a vecu le bien !jamais le mensonge n’a vécu la vérité ,jamais l’obstacre n’a vécu la lumiéré .La cause est tellement noble que personne ne pourra l’arreter .
    A bon attendre Salut
    Together as one .

    [Vote]

       0 likes

  8. Muka dit :

    Apparemment ce site est dirigé par des gens qui montrent clairement leur position politique, alors que le but d’un journaliste est justement de garder sa neutralité et de rester objectif dans ces propos. De plus aucune preuve n’a été fournis jusqu’à présent pour prouver la culpabilité de Paul Kagamé dans l’attentat dirigé contre Juvénal Habyarimana, bien au contraire la justice française après plusieurs années de dénis a rendu publique le fait qu’il n’avait pas commis ni lui, ni le FPR cet acte.

    Il faut arrêter les tendances sectaires qui ne mènent à rien et avancer pour que chacun trouve sa place dans ce pays en reconstruction, car chacun quelques soit son origine à beaucoup à offrir; la tolérance ainsi que le respect sont les clés de notre unité.

       1 likes

    • Derille dit :

      A propos d’objectivité : la justice française ne s’est en aucune façon prononcée sur la culpabilité de quiconque.
      L’expertise a seulement mis en évidence le genre de missiles utilisés et l’endroit d’où ils sont partis. C’est maintenant aux juges à conclure sur base de cette expertise et des témoignages dont on pourra dire, j’espère, qu’ils ne sont pas manipulés.
      Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué.
      D’autre part, je trouve que ce site fournit des informations intéressantes et permet en tous cas l’expression de tendances différentes et un débat souvent pertinent.
      Si vous connaissez un autre site du même genre, n’hésitez pas à me donner ses coordonnées. Merci.

         1 likes

  9. Kibba dit :

    @Muka

    Tu me fais rire toi…! Même les français le savent bein que Kagame est un tueurs qui a bu du sang de Habyarimana. Pardoner moi de te dire aussi que ça me fait mal de voir que prennez des rwandais comme des imbeciles qui ne savent pas ce qu’ils disent. Tu vas aussi nous dire qu’il n’a pas assassiné les eveques catholiques, ou que ce que nous avons vecu au Congo n’ets qu’un simple mis en scene. Ce petit Hitler doit être en prison.

       0 likes

    • Mukantagenda dit :

      L’ignorance est à la hauteur de l’insolence… Je vous félicite !

      Cependant, les français n’ont pas paroles d’évangile donc « même les français » peuvent se tromper ou pire cacher ce qui leur déplait… Vous me le concèderez je l’espères..

      Bien à vous,

         0 likes

  10. umunyarwanda dit :

    moi qui croyais que president kagame etait un homme politique tres serious,discipline,patriote,et surtous qu’il a obtenu bcp de ‘ibihembo by’ ishimwe’ pour sa participation dans la transformation de notre gihugu u rwanda pour des ‘banyarwanda »et qu’il y avait une grande difference etre lui et notre ‘umubyeyi ikinani HABYARIMANA qui a rendu notre rwanda un pays chretien,francophone,et surtous un pays riche en seglegation raciale  » !!!Ca alors je me suis trompe?not at all!apparement vous etes fier d’etre des hutus que des rwandais!moi shui rwandais et j’en suis fier!je vois vous faites partis de ceux qui disent qu’ il n’y a pas eu de genocide perpetre contre les tutsis au rda!arretez de vous tromper bavandimwe banyarwanda!nous ne sommes que des ‘imisaruro ya mateka mabi’!que vous me croyez ou pas certain rwandais(pour eviter d’ecrire hutus) ont prepare(avant meme que kagame avuka)et commis le genocide contre des autres rwandais et ca c’est amateka!ni icyasha bambaye!et c’est normale vous voulez vous en debarasser!ark faites ca en acceptant amateka et en respectant les banyarwanda !k vs etes et d’ alleur!amahoro!

       1 likes

Laissez un commentaire