FR | EN

Rwanda : un journaliste emprisonné pour un lapsus

Publié : le 14 mai 2012 à 22:27 | Par | Catégorie: Actualité

Depuis le 24 avril Habarugira Epaphrodite,  journaliste de la radio communautaire « Huguka »  émettant depuis la région de Gitarama  a été mis en détention par les autorités rwandaises après avoir eu un lapsus lors de présentation du journal du 22 Avril.

Durant le mois d’avril, au Rwanda,  des cérémonies sont  organisées pour commémorer  le génocide rwandais. C’est durant cette période  sensible que le journaliste a tenu des propos qui selon les autorités rwandaises, minimisent le génocide et propagent «  l’idéologie du génocide ». En effet, selon  le journal pro gouvernemental  « The New Times », lors d’une émission quotidienne, le journaliste aurait confondu le terme de «victimes» avec celui de «rescapés».

En guise de sanction la direction de la radio a licencié le journaliste afin de calmer les autorités qui étaient montées au créneau. Ces dernières exigeaient à ce que le journaliste réponde de ses propos devant la justice. Pour sa défense  le journaliste aurait déclaré qu’il était sous l’emprise de l’alcool lorsque ces propos ont été tenus. Ces dires n’ont pu être vérifiés par les autorités mais les collègues du journaliste semblaient aller dans le sens du journaliste. Il avait, selon ses collègues, présenté le même bulletin la vielle sans commettre la même erreur. Joint par RFI,  le journaliste rwandais  Jean-Gilles Mazuru a déclaré que  « Les sanctions sont très fortes. Le confrère a perdu son emploi, il a été licencié et puis il est aussi en prison. Je me dis que pour un lapsus, ils y sont allés très fort. »

Reporters sans frontières (RSF) a également condamné le placement en détention du journaliste pour les paroles qu’il a tenu à l’antenne. Dans son communiqué daté du 11 mai 2012, RSF a estimé que la privation de liberté fixée à trente jours par le Procureur était totalement disproportionnée au regard de la faute. L’association a dès lors demandé sa libération sans conditions.

Cette arrestation n’est pas une première au Rwanda. Plusieurs journalistes restent en détention accusés   de propagation de l’idéologie génocidaire ou tout simplement pour avoir été critique envers le régime.

Adrien Kanyanzira

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

3 Commentaires à “Rwanda : un journaliste emprisonné pour un lapsus”

  1. jenson dit :

    Ubwo ni umuhutu. bashobora no kuzamukatira gufungwa burundu.

       2 likes

  2. Béatrice Mukamulindwa dit :

    ça serait plus crédible si vous mettiez ne serait ce qu’une phrase complète de la déclaration du journaliste. Enfin, ce ce que je pense

       1 likes

  3. Philosophe dit :

    Qu’a-t-il dit en kinyarwanda?

       0 likes

Laissez un commentaire