FR | EN

Le cas d’Agathe Habyarimana et les relations France-Rwanda

Publié : le 12 décembre 2012 à 10:30 | Par | Catégorie: Actualité

Résidant sur  le territoire français depuis plus de 18 ans sans statut légal, Agathe Habyarimana va finalement obtenir un titre de séjour suite à la décision de la justice française qui vient d’enjoindre au préfet de l’Essonne de délivrer les papiers à celle qui commençait à devenir la plus ancienne sans papiers de France. Cet octroi d’un titre de séjour à Agathe Habyarimana n’est pas de nature à améliorer les relations franco-rwandaises au point mort depuis plusieurs mois.  

Agathe HabyarimanaAgathe Kanziga, la veuve de l’ancien président rwandais Juvénal Habyarimana assassiné en 1994, s’était vu notifier pour la première fois un refus de séjour en France en octobre 2009 par le Conseil d’Etat (la plus haute juridiction administrative française) arguant qu’il y avait des « raisons sérieuses de penser » qu’elle était impliquée « en tant qu’instigatrice ou complice » du génocide rwandais en 1994. Suite au recours, son avocat, Maitre Philippe Meilhac, a annoncé ce 06 décembre, la décision favorable de la justice française qui enjoint la préfecture de délivrer un titre de séjour à Agathe Habyarimana, 70 ans. Son avocat estime que sa cliente mérite un titre de séjour, puisqu’ « elle n’a plus d’attache dans son pays et toute sa famille est en France ». La veuve de l’ancien président rwandais qui réside dans l’Essonne (près de Paris) depuis son évacuation par la France en 1994 fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis en octobre 2009 par les autorités rwandaises pour « génocide et crimes contre l’humanité » et dont Kigali demande l’extradition. La cour d’appel de Paris a rejeté 28 septembre 2011  la demande d’extradition, qui avait été formulée par le Rwanda.

Après le premier refus de délivrer un titre de séjour à Agathe Habyarimana,Maître Philippe Meilhac avait déclaré que cette décision relevait, d’une « volonté politique de la France, compte tenu du rapprochement récent avec le Rwanda, de ne pas froisser ce nouvel allié ».

En effet, dans le cadre de la volonté de sceller la réconciliation entre la France et le Rwanda après des années de brouille, Nicolas Sarkozy, alors président, avait effectué une visite au Rwanda en février 2010, au cours de laquelle il avait déclaré « Nous voulons que les responsables du génocide soient retrouvés et soient punis. […] ceux qui ont fait ça, où qu’ils se trouvent, doivent être retrouvés et punis ». « Est-ce qu’il y en a en France ? C’est à la justice de le dire. Nous venons de refuser l’asile politique à une des personnes concernées, et il y a une procédure judiciaire engagée », en faisant référence sans la nommer à Agathe Habyarimana.

La visite de Sarkozy au Rwanda a permis un réchauffement des relations entre la France et le Rwanda, néanmoins cette accalmie a été de courte durée, car les relations entre les deux pays se sont encore tendues après la nomination d’Alain Juppé comme nouveau chef de la diplomatie français en février 2011, jusqu’alors ministre de la Défense, en remplacement de Michèle Alliot-Marie qui venait de démissionner.

En effet, Alain Juppé, accusé de complicité de génocide par les autorités de Kigali,  n’a jamais apprécié le régime du FPR et Paul Kagame, l’homme fort de Kigali lui aussi n’a jamais caché son hostilité envers Alain Juppé. D’ailleurs Paul Kagame a qualifié la nomination d’Alain Juppé à la tête de la diplomatie française d’ « insulte envers les Rwandais ».

Les relations franco-rwandaises se sont empirées après le refus d’agrément du nouvel ambassadeur de France au Rwanda Hélène Le Gal par les autorités rwandaises en février dernier. Selon Jeune Afrique, le refus rwandais était motivé par le fait qu’Hélène Le Gal serait trop proche du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, considéré depuis toujours comme hostile au pouvoir en place à Kigali.

Si la victoire de François Hollande a été accueilli plus au moins favorablement à Kigali, les relations franco-rwandaises ne se sont pas pour autant améliorées même si un nouvel ambassadeur vient d’être agréé après le refus par Kigali du précédent choix de la France. D’ailleurs, conscient de cette mésentente entre Kigali et Paris, le nouvel ambassadeur de France Michel Flesch qui a présenté sa lettre d’accréditation ce mardi 11 décembre 2012, a plaidé pour un dialogue renforcé entre les deux pays. Néanmoins, l’octroi d’un titre de séjour à Madame Habyarimana conjugué au refus de son extradition (en 2011) vers le Rwanda qui avait été demandée par Kigali,  ne sont pas de nature à apaiser la tension entre les deux capitales malgré la bonne volonté du nouvel Ambassadeur.

Jean Mitari

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

21 Commentaires à “Le cas d’Agathe Habyarimana et les relations France-Rwanda”

  1. patriote dit :

    Quels sont les éléments qui permettent aux autorités rwandaises de penser qu’Agathe Habyarimana est « impliquée » en tant que « instigatrice ou complice » du « génocide rwandais en 1994″ ??????????

       3 likes

    • Gikongoro dit :

      Pour le régime dictatorial de Paul Kagame, « tout hutu est un génocidaire », qu’il soit né avant les génocides ou pas.

         6 likes

    • Castro dit :

      Elle participait a toutes les reunions de l’Akazu, cela est un secret de polichinelle, c’est elle qui avait le dernier mot, l’akazu etait constitue de ses propres freres avec quelques rares autres personnalites choisies en fonction de leur haine viscerale contre les tutsi et leur determination en en decoudre avec eux comme Bagosora, Renzaho tharcise, Gracien Kabirigi et j’en passe.

         8 likes

    • RASEC dit :

      Une très bonne question est posée par Patriote: Quels sont les éléments qui permettent aux autorités rwandaises de penser qu’Agathe Habyarimana est « impliquée » en tant que « instigatrice ou complice » du « génocide rwandais en 1994?

      Réponse: il n’y a aucun. Dans le cas contraire, il les aurait produits à l’appui de sa demande d’extradition de la pauvre veuve adressée à la France. Kagame le sait.

      En réalité, l’objectif visé par Kagame est de s’accaparer des biens immobiliers et mobiliers de la famille de son prédécesseur par le jeu des accusations fantaisistes.

      Pour les lecteurs rwandais et étrangers de Jambo News, il convient de rappeler que Kagame a accusé et condamné le petit frère du feu président Habyalimana, décédé dans les années 80 pour vol des vaches des bagogwe en 1994, que les biens immobiliers et mobiliers de ses enfants ont été saisis, vendus aux enchères et acquis par les kleptocrates de la place via les acquéreurs de paille. C’est ce qui s’est exactement passé pour la famille Habyalimana. Ce cas n’est pas unique. Le cas du Rwanda est sui generis .Les morts Hutu dans les années 80 sont revenus pour voler des vaches des Tutsi en 94. Les témoins produits par le parquet ont affirmé devant les juges de Gacaca les avoir vus commettre le vol et ces juges ont considéré que ces témoignages sont crédibles.

      Au de-là de ce fait qui dépasse tout raisonnement rationnel, la question posée est la suivante: quelle crédibilité peut-on accordée aux actes judiciaires émis par un gouvernement qui accuse et condamne les Hutu décédés plusieurs années avant les faits qui leur sont imputé?

      Kagame a volé les indemnités d’assurances accordées à la famille du défunt, à savoir Habyalimana, par sa compagnie d’assurance, en application des stipulations contractuelles. Comme ça ne lui suffit pas,son objectif étant de la réduire à la misère absolue et ce, par tout les moyens, aux seuls fins de faire main basse sur leurs biens, il invente des crimes prétendument commis par la Veuve Habyalimana.

      Le comble pour est qu’il ignore que la France est un Etat de droit et que par conséquent sa demande d’extradition pour des crimes imaginaires commis par l’accusée est et sera en tout état de cause inopérante, que ni Sarkozy, son ami, ne pouvait rien faire pour satisfaire sa demande et qu’il en sera ainsi pour Hollande.

      Lors de son discours à la fin du mois passé, dont Jambo News a fait état, pour prouver qu’il n’a aucune responsabilité dans la tragédie qui frappe des millions de Congolais, femmes, enfants et hommes de tous âge, réduits à l’échelle infra-animale, Kagame a accusé les auteurs des Rapports de l’ONU (qui apportent des preuves irréfutables quant à la véracité de ses méfaits) et les Etats membres permanents du Conseil de Sécurité, de négationnistes du génocide des Tutsi.
      Pour lui, le génocide des Tutsi ou le vol des vaches des Tutsi sont les seuls arguments dont il dispose pour dépouiller impunément des Hutu listés de leurs biens et continuer à piller les richesses de la RDC. Face aux faits évidents qui lui sont reprochés, pour les infirmer, il oppose le génocide des Tutsi, le négationnisme de celui-ci et autres galimatias amphigouriques qui n’honorent ni lui-même ni son pays. Il en est de mêmes de ses partisans dont Castro qui parle d’Akazu par le jeu de copier et coller de ce mot, glané dans certains journaux ou discours des dignitaires de la place sans faire un moindre effort de lire les attendus des décisions du TPIR sur ce mot précisément. Pour eux , le génocide des Tutsi est devenu un fonds de commerce. Ce qui est frappant, sur le drame des Congolais du Kivu, pour réfuter l’existence des méfaits notoires de Kagame ou défendre l’indéfendable, celui-ci et les siens ou pro-kagamistes sortent les mêmes jérémiades, à savoir le génocide des tutsi. Celui-ci est, pour eux, un élément absolutoire des crimes qui ont été commis par leur maître.
      Par ce genre d’agissements, ils banalisent le génocide et vident leur fonds de commerce. Plus ils banalisent le génocide dit des Tutsi, devenu un foule-tout, plus leur fonds de commerce verra sa valeur s’effondrer comme un château de carte même si in fine l’effondrement a déjà commencé.

      L’affaire Veuve Habyalimana est une affaire politique et il faut la considérer comme telle. Le droit ne se marie pas avec la politique car là où s’installe la politique, le droit déguerpit et vice-versa.

         4 likes

  2. Gatera dit :

    Les manœuvres des hommes de main de Paul Kagame, qui se sont acharnés pour empêcher Agathe Habyarimana d’avoir les papiers ne semblent plus marcher. Non seulement Agathe Habyarimana va être régularisée, mais aussi la France a refusé son extradition, une gifle pour Kagame et ses acolytes qui ont cru qu’ils peuvent manipuler indéfiniment par ses mensonges un pays aussi démocratique que la France, les jeux mesquins de kouchner et Sarkozy tombent apparemment dans l’eau.

       9 likes

  3. Muhinzi dit :

    Le régime de Kagame a oublié que la France est une démocratie et que la justice était neutre.
    La pilule va être difficile à avaler pour les Kouchner et les intore, mais c’est comme ça que la justice fonctionne. Que vous le vouliez ou pas, cette dame a gagné contre ce régime sanguinaire, dictatorial.

       4 likes

  4. Matt Forest dit :

    Je ne suis pas rwandais, je suis congolais. Je dois avouer que la régularisation du statut de la pauvre dame qui, je suis sûr, apporte bcp de joie à ses enfants et petits enfants me fait également plaisir.
    Nous avons toujours appris que le politique était au-dessus du juridique, du social, etc. Le climat politique en France aujourd’hui est en train de rejoindre la simple vérité: dès que le TPIR (Arusha) a conclu que Militaire I (groupe où Agathe avait son frère) — groupe considéré comme le cerveau du génocide — n’avait jamais planifié de tuer massivement qui que ce soit et qu’il avait agi normalement en temps de guerre, le PRODUIT DE COMMERCE CHER AUX EXTRÉMISTES DE KIGALI (de ces jours) avait tari. Le jugement qui n’avait pas le rôle ni le pouvoir d’annuler les jugements précédents bien truqués (voir Charles Onana sur la Justice internationale…). Si génocide il y a, et je crois qu’il y en a eu un, il faut plutôt voir le Mapping Report et Christian Davenport (http://www.youtube.com/watch?v=vug3OxbpsFA).
    Le temps est arrivé pour que le Monde ouvre les yeux sur le produit de commerce de PKagame et de ses compères et de tous les fanatiques autour et loin de lui.

       6 likes

    • accra dit :

      Cher confrère congolais, tu devrais te reserver de tout commentaire connaissant pas l’histoire si tu es vraiment congolais. J’ai l’impression que tu es parmi ceux qui ont traversés la frontière et cherche à destabiliser avec tes amis le Rwanda. Avec le régime de Kagame, le Rwanda évolue beaucoup,tu devrais venir visiter ce beau Pays. Cette femme sera jugée par Dieu car avec lui la vraie justice existe mon ami, et sa conscience lui jouera des tours ça j’en suis certain.

         6 likes

      • Matt Forest dit :

        Accra, ne faudrait-il pas aller avec ce que je rapporte plutôt qu’avec le congolais que je suis? Les petites gens parlent d’individus, les grandes parlent d’idées. Veuillez, s’il vous plaît, apporter de la contradiction objective aux idées. Quant à la construction matérielle fondée sur l’aide internationale et le coltan du Kivu, elle est non seulement dangereuse mais éphemère.

           4 likes

  5. Emmanuel Rugamba dit :

    Le frère d’Agathe M. Z et Bagosora dont on disait qu’ils étaient les chefs de l’akazu ont été acquittés par la TPIR il n’ y a plus de raison de maintenir des accusations fausses contre cette pauvre dame.

       5 likes

  6. edouarda dit :

    L’AKAZU n’est qu’une pure invention des opposants de l’époque et surtout du FPR. Madame Kagame est d’ailleurs beaucoup plus active au niveau politique qu’Agathe Habyarimana qui s’occupait principalement d’orphelins (sans distinction d’ethnies). Il est vrai que l’entourage d’un président bénéficie toujours de certaines faveurs (d’où des jaloux) – en Afrique comme en Occident d’ailleurs – mais c’était tout !!! La soi-disante conspiration n’a jamais été prouvée et est tout à fait fantaisiste, voire ridicule pour ceux qui ont connu l’entourage présidentiel. Qu’en savent la plupart de ces jeunes endoctrinés par le régime du FPR composé principalement de membres qui ont grandi dans un autre pays et qui ne connaissaient même pas les réalités journalières du Rwanda ? Agathe Habyarimana appartient encore à cette génération de femmes africaines qui s’occupaient des oeuvres de bienfaisance et qui laissait les affaires d’état aux hommes. Elle a tout fait après l’assassinat de son mari, pour que les orphelins dont elle s’occupait directement, puissent être évacués. Depuis, certaines personnes proches du régime actuel ne cessent de l’accuser, , noircir et excercer des pressions politiques et autres afin de démolir cette veuve qui a perdu son mari dans de circonstances si tragiques. Le comble de cynisme et de cruauté même, surtout qu’on sait qui est l’auteur réel (rapports (bidons) ballistiques ou non) de l’attentat. Cette arrogance, ce cynisme, ces actes pour laisser sentir qui sont les maîtres, sont depuis 1994 chose journalière dans un pays qui se prétend démocratique et sur la voie du progrès. Beaucoup de gens devraient pourtant faire un grand mea culpa pour ce qu’ils ont fait subir à cette veuve qui a constamment vécu dans la crainte de pouvoir être extradée vers un régime sanguinaire. Le parti-pris est évident: manifestation à l’époque pour Rose Kabuye, obséques nationales pour la ministre Inyumba mais la prison pour Ingabire et la poursuite par des délateurs pour Agathe Habyarimana. Les unes sont tutsies, les autres hutues, pourtant au Rwanda on prétend que les ethnies n’existent pas !

       1 likes

    • RASEC dit :

      Kagame prétend que les Hutu, Tutsi et Twa sont une invention des blancs colonisateurs.
      Par conséquent, pour lui, dans son pays les Hutu, les Tutsi et les Twa n’existent.
      Et toute évocation de ces mots oralement ou expressément est constitutive de crime de divisionnisme, pénalement punissable.
      Mais le comble, alors qu’il nie l’existence de s Hutu, des Tutsiet des Twa dans son pays, ce qu’il a légalisé ces mots et consacré par voie de conséquence le divisionnisme et la discrimination ethnique dans son pays
      En effet, la constitution Kagame dit ce qui suit:
      1/ Article premier : préambule
      Au lendemain du génocide perpetré contre les Tutsi, planifié et supervisé par des dirigeants indignes et autres auteurs, et qui a décimé plus d’un million de filles et fils du Rwanda ;
      2/ Article: Bien-être des victimes du genocide perpétré contre les Tutsi et des autres personnes les plus nécessiteuses (Révision du 13/8/2008)
      L’Etat, dans les limites de ses capacités, prend des mesures spéciales pour le bien-être des rescapés démunis à cause du génocide perpetré contre les Tutsi commis au Rwanda du 1er octobre 1990 au 31 décembre 1994, des personnes handicapées, des personnes sans ressources, des personnes âgées ainsi que d’autres personnes vulnérables.
      Il n’est pas à prouver que pour Kagame, les Hutu, les Tutsi et les Twaa existent bel et bien dans notre pays, mais il a décidé que seuls les tutsi sont autorisés à évoquer ces mots, que sous peine de subir le châtiment pénal, il est strictement interdit à tout Hutu, Tutsi de second rang et Twa d’évoquer ces mots.
      Il est impensable qu’un individu dit président d’un Etat qui a légalisé la division et la discrimination ethnique dans son pays
      ( les dispositions de la constitution Kagame ci-dessus sont claires) ose nier ses agissements pourtant flagrants.
      Lors de son dernier discours devant le corps diplomatique en poste au Rwanda, Kagame a qualifié Ingabire de criminelle. Pour lui, sauf lui et les siens, il est interdit aux Rwandais d’évoquer publiquement les dispositions de sa constitution.
      Et Madame Ingabire Victoire a écopé plusieurs années fermes pour avoir reproduit fidèlement ces dispositions légales édictées par Kagame. Les juges ont considéré que le fait que ces mots soient nettement mentionnés dans la constitution et de les avoir évoqués publiquement c’est-à-dire dire d’avoir évoqué publiquement les lois rwandaises ne change rien quant aux crimes qui reprochés à l’accusée. L’intéressée a commis un crime de divisionnisme ethnique et de négationnisme du génocide des Tutsi, autrement dit elle a voulu crée des ethnies Hutu, Tutsi et Twa, alors que ceux-ci n’existent pas au Rwanda.
      Le monde entier assisté à cette mise en scène judiciaire macabre des juges rwandais, dits juristes et hommes de lois.
      Ce qui est frappant dans ce pays, c’est que les partisans de Kagame pourtant non analphabètes notamment Sénateur Bizimana, docteur en droit en droit pénal international, Université de Toulouse en France, soutiennent les galimatias de leur maître. Docteur Bizimana est un des experts en propagande à grande échelle de la théorie des crimes de divisionnisme et de négationnisme du génocide des Tutsi ( voir ses nombreux écrits sur la Toile) et membre fondateur d’Ibuka.
      La question posée est le degré de l’état de l’état mental de Kagame.
      Au regard de ce qui se passe dans ce pays, les maux qui gangrènent notre pays et lourds de conséquences à moyen et long termes sont profonds et dépassent tout raisonnement rationnel pour tout homme qui a une âme.
      Que le Plus Haut ait pitié du Bas Peuple Rwandais.

         0 likes

  7. kagome dit :

    Le Rwanda est une création des tutsis. Les frontières actuelles de la RDC ont été tracé par les blancs à la suite du partage de la convention de Berlin. Notre pays a plus de 419 hab/km², le Congo n’en a que 70 hab/km². Le Kivu appartient au Rwanda, historiquement et de fait. De plus nous vivons dans un monde régit par la loi du plus fort, si Kagame a décidé d’annexer le Kivu et que personne en face ne peut rien faire, il en a alors le droit. Tout comme les blancs qui sont venus nous coloniser, tracer nos frontières à la latte, et c’est leurs conclusions qu’on devrait respecter… please !

       3 likes

    • Licopa dit :

      @kagome…Vous dites que le Kivu appartient au Rwanda et que le monde est dirigé par les plus forts…aussi que Kagame a décidé d’envahir le Congo…mais je vois bien que vous ne connaissez pas le droit international et je présume que vous n’avez aucune notion, dans votre esprit, des relations internationales qui régissent le monde…La façon dont vous écrivez votre chiffon c’est comme une personne qui vient juste de sortir de sa savane de Nyamata ou de Cyangungu…Vous raisonnez comme un gamin qui n’a jamais été à l’école…Réfléchissez, je vous en prie, afin de relever le débat…si Kagame était le plus fort comme vous le dites pourquoi n’envahit-il pas le Congo au lieu de recourir aux Congolais ? Ça va faire 16 depuis notre cher pays est confronté à une guerre rwandaise, une guerre qui ne nous concerne pas…Nous sommes encore vivant et pour prendre le Kivu il faudrait tuer tous les congolais qui y habitent depuis des siècles…Pensez-y !

         0 likes

    • Licopa dit :

      @kagome…Vous dites que le Kivu appartient au Rwanda et que le monde est dirigé par les plus forts…aussi que Kagame a décidé d’envahir le Congo…mais je vois bien que vous ne connaissez pas le droit international et je présume que vous n’avez aucune notion, dans votre esprit, des relations internationales qui régissent le monde…La façon dont vous écrivez votre chiffon c’est comme une personne qui vient juste de sortir de sa savane de Nyamata ou de Cyangungu…Vous raisonnez comme un gamin qui n’a jamais été à l’école…Réfléchissez, je vous en prie, afin de relever le débat…si Kagame était le plus fort comme vous le dites pourquoi n’envahit-il pas le Congo au lieu de recourir aux Congolais ? Ça va faire 16ans depuis que notre cher pays est confronté à une guerre rwandaise, une guerre qui ne nous concerne pas…Nous sommes encore vivants et pour prendre le Kivu il faudrait tuer tous les congolais qui y habitent depuis des siècles…Pensez-y !

         1 likes

      • kagome dit :

        J’ai plutôt l’impression que c’est vous qui ne connaissaient pas le droit international, car sinon vous cesseriez de rêver comment un enfant. En matière de droit international tout est POLITIQUE, et l’ONU (ce machin comme disait De Gaulle) qui coordonne plus ou moins tout ça est dirigé par les USA. Donc si les américains ont donné le feu vert à Kagame pour envahir le Congo, cela n’a pas plus de légitimité à mes yeux que la manière dont ils ont tracés les frontières (les puissances occidentales) il y a 128 ans lors de la conférence de Berlin. A vous entendre dans le monde il y a les bons, les méchants, les règles internationales, la convention de Genève… Laissez moi rire à nouveau ! Ce monde est extrêmement sauvage, et c’est la loi du plus fort qui prévaut. Pour des raisons mathématiques, démographiques et historiques, je trouve que le Rwanda n’a d’autre choix que d’annexer le Kivu afin de se créer un espace vital légitime.

           1 likes

  8. edouarda dit :

    Kagome. Allez-vous modifier les frontières un peu partout parce que à l’une ou l’autre époque tel ou tel appartenait à tel ou tel ? Notons que ce vous prétendez n’est par ailleurs nullement prouvé. Il y aurait encore donc plus de guerres dans le monde entier. Le Congo est devenu indépendant avec ses frontières actuelles. Le Rwanda et le Burundi ensuite. Les ‘blancs’ – certains seulement; ceux qui aiment comme vous la loi du plus fort – vous aideront peut-être à conquérir une partie du Congo pour les raisons bien connues mais vos voisins congolais, pourtant noirs, ne seront guerre ravis. Quelle arrogance et quelle mentalité. Tout vous est permis ??? De plus, les Congolais ont toujours été accueillants; rien n’empêche les Rwandais d’émigrer vers le Congo pourvu qu’ils s’y intégrent au lieu de vouloir chasser les Congolais et de prendre les rennes du pouvoir. L’intégration est pourtant partout un sujet d’actualité. Ce qui dérange d’ailleurs dans vos propos quand vous parlez de surpopulation, c’est que le groupe tutsi ne constitue qu’une infime partie de la population des Grands Lacs mais que vous semblez croire que tout doit appartenir et être dominé par ce groupe. Finalement, certains extrémistes tutsi comme vous commencent à dévoiler de plus en plus la face.

       1 likes

    • kagome dit :

      Je pense que tu ne connais pas bien l’histoire du Rwanda non plus.
      Le Rwanda est un royaume crée par la monarchie tutsie, et qui s’est toujours étendu et grignoté des parts sur ses vosins au moyen de guerres. J’ai visité le musée de la royauté à Nyanza, vous croyez qu’en plus de 7 siècles d’existence, le Rwanda n’a jamais débordé sur le Kivu ? Laissez moi bien rire !!!
      Quand j’évoque la démographie c’est juste du bon sens. Le Congo qui est plus de 100 fois plus grand que le Rwanda n’a que 7 fois plus d’habitants ! Le Rwanda l’une des plus grandes, si pas la plus grande densité d’habitants d’Afrique ! Si le Rwanda ne s’étend pas sur les terrioires voisins presque inhabités, il va droit au collapsus, c’est pas moi qui le dit mais plusieurs géopoliticiens très avisés. Les frontières du Congo n’ont aucun sens car comme je le dit et le repète, ce sont les blancs qui les ont tracé au moment où ils se sont partagés le gâteau de l’Afrique ! Aucun africain n’a été consulté je vous rappelle. Quand je dis que le monde est régit par la loi du plus fort, c’est juste un fait, c’est pas quelque chose qui me réjouit, c’est juste une constatation. Pourquoi croyez vous que personne ne respecte les africains ? Car nous ne faisons peur à personne, si le Congo avait l’arme nucléaire les choses se passeraient autrement. Voilà le monde dans lequel je vis, et non pas conte Disney…

         1 likes

      • Licopa dit :

        @kagome…Décidément, les Rwandais ne savent plus où donner de la tête. Ils sont tellement obsédés par leur rêve hégémonique sur le Kivu, qu’ils se perdent en pitoyables contradictions…

           1 likes

        • kagome dit :

          Il n’y a aucune contradiction, tout est parfaitement logique depuis près de vingt ans.
          Les USA ont décidés de balkaniser le Congo comme ils l’ont fait avec le Soudan pour des intérêts qui leur son personnels (pas de bien ni de mal, juste des intérêts, c’est ça la real politic).
          Kagame essaie de tirer son épingle du jeu machiavélique qui est en train de se jouer dans la région des grands lacs. Tout n’étant pas tout blanc ou tout noir (comme beaucoup de gens sur ce site semblent croire), j’essaie de voir le bon côté de la politique du FPR depuis qu’il a conquis le Rwanda en 1994, et du point de vue démographique il est parfaitement légitime que le Rwanda déborde sur l’est. Il est injuste que le Congo, ce territoire immense et sous peuplé, conserve ses frontières qui lui ont été attribuées de manière totalement arbitraire par les puissances européennes au 19e siècle. J’espère juste qu’il n’y aura pas trop de dommages collatéraux, mais je fais confiance à Kagame pour cela, il n’est pas si fou que ça, et grâce à lui le Rwanda deviendra une grande nation parmi les nations.

             0 likes

  9. kARL dit :

    SI VOUS CONNAISSEZ L’HISTOIRE, VOUS DEVRIEZ SAVOIR CELUI OU CEUX QUI ÉTAIENT A L’ORIGINE DU GÉNOCIDE RWANDAIS? C’EST BIEN LES 2 PERSONNES CI-APRÈS:

    1) BILL CLINTON QUI A ARME KAGAME ET MUSEVENI POUR DÉSTABILISER L’AFRIQUE CENTRALE FRANCOPHONE DONT LA RD-CONGO AVEC L’APPUI DE LA CIA, DE SUZAN RICE ETC….
    2) kAGAME, LE BRAS DU FPR QUI A TUE HABYARIMANA ET LES MILLIONS D’AUTRES RWANDAIS ET PLUS DE HUIT MILLIONS DES CONGOLAIS AUJOURD’HUI

    J’AI VU LE GÉNOCIDE RWANDAIS ET J’EN CONNAIS BEAUCOUP DE SECRETS DONT CERTAINS ONT DÉJÀ ÉTÉ EXPOSES.
    PAR EXEMPLE QUI PEUX NIER QUE BEAUCOUP DE HUTUS ONT PROTEGER AU PERIL DE LEUR VIE LEURS FRERES ET AMIS TUTSIS? QUI PEUT NIER QUE BEAUCOUP DES CONGOLAIS DE GOMA ONT AUSSI PROTEGER DES TUTSIS QUI ETAIENT AU CONGO CONNUS COMME CONGOLAIS ET QUI, APRES LE GENOCIDE SONT TOUS ALLER AU RWANDA?

    JE CONNAIS UNE DAME TUTSI QUI VIVAIT AU ZAIRE DEPUIS DES ANNEES ET SE DISAIT ZAIROISE. MAIS ELLE NOUS A LAISSE SA MAISON DU QUARTIER OFFICE A GOMA POUR ALLER AU RWANDA EN DATE DU 18 JUILLET 1994. AVANT SON DEPART ELLE NOUS A DIT QU’ELLE ATTENDAIT DEPUIS DES ANNEES « CE JOUR » OU LES TUTSIS DEVRAIENT RENTRER AU RWANDA !!!

    KAGAME EST UN VRAI MENTEUR ET UN SÉPARATISTE AVEC DES IDÉES MOYENÂGEUSES QUI VEUT TOUJOURS CLAMER LE GENOCIDE DES TUTSIS POUR ASSEOIR SON POUVOIR. QU’AT-IL DEJA FAIT POUR LES VICTIMES HUTUS QUI ETAIENT CONTRE LES MASSACRES ETHNIQUES QUE LUI-MEME AVAIT CREES?

    JE LUI INFORME, NON IL LE CONNAIS BIEN QUE TOUS LES HUTUS NE SONT PAS GENOCIDAIRES. LES CONGOLAIS NON PLUS. D’AILLEURS DE NOMBREUSES FEMMES TUTSIS MARIEES AUX CONGOALAIS SONT RESTEES AVEC EUX SANS ETRE INQUIETEES JUSQUES A CE JOUR!!! DANS MA FAMILLE IL Y A TROIS FEMMES TUTSIS MARIEES ET MERES ET GRANDS-MERES DE PLUSIEURS ENFANTS ET PETITS ENFANTS ET QUI NE SONGENT JAMAIS ALLER VIVRE SOUS LE AU RWANDAIS

    KAGAME EST UN FÉLIN. SA FIN SERA TERRIBLE

       2 likes

Laissez un commentaire