FR | EN

Rwanda-USA : sous pression, Obama avertit Kagame

Publié : le 20 décembre 2012 à 21:44 | Par | Catégorie: Actualité

Barack Obama a téléphoné à Paul Kagame afin de lui souligner l’importance de cesser « de manière permanente tout soutien  à des groupes rebelles en RDC » estimant qu’ « un soutien au groupe rebelle M23 était  incompatible » avec « le désir de stabilité et de paix du Rwanda » a annoncé la maison blanche ce mardi 18 décembre dans un communiqué ; une déclaration qui sonne comme un avertissement aux oreilles du dirigeant rwandais. Pour Human Rights Wach, les « paroles d’Obama arrivent tard au regard de l’intensité de la détérioration de la situation au cours des derniers mois » mais l’association de défense des Droits de l’Homme salue la tenue de « discussions à ce niveau » a déclaré Carina Tertsaskian  au « Guardian ».  

barack obamaFortement critiqué ces dernières semaines par différents groupes de pression en raison du manque de condamnation du Rwanda pour son soutien au M23, Barack Obama a finalement cédé à la pression qui s’accentuait sur ses épaules et a appelé le Président rwandais pour lui demander de cesser tout soutien aux « groupes rebelles  en RDC » faisant référence au M23.

La semaine dernière, 15 associations ainsi que des Think-Tank influents avaient qualifié d’ « échec » la politique d’Obama dans la région des grands lacs et avaient dénoncé une « diplomatie silencieuse, n’ayant pas réussi à stopper les incursions continues du Rwanda ainsi que l’utilisation, en RDC, de groupes armés qui lui sont inféodés». En parallèle, plusieurs députés et sénateurs américains avaient élevé la voix et avaient demandé à l’administration Obama de « prendre des mesures plus sévères contre le Rwanda en raison de son soutien aux rebelles du M23 qui terrorisent la population civile à l’Est de la RDC ».

« L’ONU est responsable des rebellions en RDC »

Quelques jours avant, lors de la dixième édition du dialogue national qui s’est tenue les 13 et 14 décembre 2012,  Paul kagame, s’était pour sa part, à nouveau exprimé sur les accusations de soutien de son régime au M23 et les avait à nouveau rejetées de manière catégorique.

Le numéro un rwandais avait accusé l’ONU d’être responsable des  rebellions en RDC  et avait comparé la situation à celle d’un meurtrier qui dépose le corps de sa victime devant la porte de son voisin et appelle la police pour l’accuser.  (http://jambonews.net/en/news/20121219-kagame-the-un-is-the-cause-of-the-congolese-uprising/)

Situation à Goma

Sur le terrain, malgré le départ du M23 de la ville de Goma, la situation sécuritaire demeure précaire et la population vit dans la crainte d’une nouvelle offensive du M23.

Depuis le 8 décembre en effet plusieurs sources locales, ont affirmé avoir des bataillons rwandais pénétrer dans Goma. Mais à l’heure actuelle, ni la MONUSCO, ni le mécanisme conjoint de vérification des frontières n’ont été en mesure de confirmer ou infirmer ces allégations.  Interrogé à ce sujet, Lambert Mende, le porte-parole du gouvernement congolais  s’est également refusé de commenter se bornant à déclarer : « ce n’est pas seulement le M23 qui est autour de Goma. C’est tout ce que je peux dire ».

Selon le département d’Etat américain, la crise au Congo a entrainé, depuis 1997, la mort de 5 millions de personnes et obligé des millions d’autres à quitter leur foyer.

Ruhumuza Mbonyumutwa

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

11 Commentaires à “Rwanda-USA : sous pression, Obama avertit Kagame”

  1. INAYA dit :

    La guerre au Kivu est un guerre politico économique et surtout économique. Le Rwanda a sa part de responsabilité étant donné qu’il a des intérêts économiques dans cette région mais j’ai dû mal à croire qu’il soit le principal responsable comme on entend dire. Le film de Franck Poulsen  » Blood in the mobile » est assez révélateur. C’est assez étrange qu’on entende pas parler des multinationales qui sont dans le nord KIVU comme Nokia qui a de gros intérêts à Walikale et des reponsables politiques congolais qui profitent du commerce de minerais. Un petit pays comme le Rwanda qui dépend à 60% de l’aide étrangère ne peut pas être le principal fauteur de troubles mais il est plus facile de prouver la responsabilité du Rwanda que de NOKIA donc on en conclue que le Rwanda est le principal investisseur du M23. Je le répète le Rwanda a sa part de responsabilité donc doit en répondre mais il n’est pas le seul . Le gouvernement congolais et les multinationales étrangères ont aussi leur part de responsabilité et doivent en répondre.

       3 likes

  2. LA HONTE++++ dit :

    C’est la honte, inimaginable qu’un grand pays comme les USA avec pour la premiére fois et peut être la dermiére fois un Président
    noir dans son histoire, laisse faire un africain noir massacrés d’autres noirs durant 16 ans sans condamnation , au contraire choyé, félicité, financé, armé or les Usa sont en guerre à de milliers de kilométre pour traquer, liquider des terroristes comparable à Kagame et sa bande des tueurs tutsi . franchement les clinton , carter, d’origine irlandaise ne pouvais jamais laisser leurs continent d’origine l’europe à feu et à sang et en particulier L’Irlande de leurs aieux. Mais durant les quatres années de mandat d’Obama , les Africains sont en guerre parfois entretenue par les illuminés anglo-saxons L’Amerique soutienne des individus qui ont les bilans des millions des morts entre leurs mains.alors que les Kaddafi, saddam, ont été tués par ce que selons les Usa et alliés ils ont massacrés leurs populations, mais au Congo le compteur des morts par la guerre de Kagame par procuration au profit des Usa et alliés dépasse l’entendement des humains et Mr Obama s’enfiche certains Africains noirs jubilaient le jour de son éléction or cet homme là n’est pas là pour l’Afrique. les Usa finance la machine de guerre des extrémistes tutsi aux pouvoir à Kampala et Kigali . L’argent du Peuple Américain massacre les Congolais tout les jours, ce peuple est-il au courant de ces milliards dollards qu’on donnent aux tueurs, voleurs, menteurs,des Kigali et Kampala? Vive les Usa que Dieu benissez encore L’Amerique le vrai Gendarme du Monde.

       8 likes

  3. Kiyovuman dit :

    Mascarade comme d’habitude, de l’enfumage pour nous faire croire qu’ils daignent enfin se préoccuper de la situation dans les grands lacs ? Laissez moi rire, quand on sait que ce sont les avions de l’armée américaine qui massacraient les réfugiés à l’est du Congo en 1996 (aucun membre de l’APR de l’époque n’était capable de piloter de tels engins), j’ai beaucoup de mal à imaginer que loup soit capable de sauver la bergerie !

       4 likes

  4. Ntshiakala dit :

    N’oublions pas que l’Ouganda,le Rwanda et la RDC de Kabila sont l’Afdl qui avait chassé le dictateur Mobutu du pouvoir.Leurs accords pour gérer l’après Mobutu n’ont jamais été publiés.Pour l’instant,l’unique solution pour que la paix revienne dans notre pays c’est le départ de Kabila et la désintégration de cette bande d’affairistes que sont le trio Museveni,Kagame,Kabila.Comment accepter que pendant que les congolais meurent comme des mouches à l’Est,que la femme de Kabarebe soit en train de se délécter dans les hôtels de Kinshasa sous la protection du chef de l’Etat au vu et au su des congolais qu’on traite d’ailleurs de  »Djinga »( bêtes).On se moque de nous.

       4 likes

    • RASEC dit :

      Ntshiakala, pour les maîtres du monde en l’occurrence Obama, les nègres congolais du Kivu en l’espèce ne font pas partie de l’humanité. Par conséquent, ils ne méritent aucune compassion et encore moins la justice. Leur réduction à l’échelle infra-animale ne peut les toucher outre mesure.
      La fameuse mise en garde d’Obama est une mise en scène et du cynisme désolant pour un président des USA. En effet, il y a quelques semaines, il a donné l’ordre à son ambassadeur à l’ONU, Madame Rice de sortir le droit de veto contre le projet de résolution présenté par la France aux fins de sanctionner les auteurs de la tragédie qui frappe des millions de femmes, enfants et homme de tous âges congolais du Kivu qui sont dans des conditions infra-humaines. Madame Rice est un haut fonctionnaire. En cette qualité, elle ne peut nullement utiliser le droit de son pays sans l’ordre préalable du Président Obama. C’est donc celui-ci qui s’est opposé aux sanctions contre le Rwanda. Dès lors, il n’y a qu’un fou en état d’insanité d’esprit pour prendre au sérieux ses déclarations.
      Par ailleurs, il est surprenant que Obama et Kagame aient parlé de la gouvernance en RDC . Quel est le rapport entre l’agression armée dont la RDC a été l’objet et la gouvernance de celle-ci?
      Le fond du problème est l’inexistence de la démocratie et par conséquent de la gouvernance au Rwanda. Si le Rwanda était un Etat démocratique, Kagame ne se serait certainement pas livré à ses méfaits et à la terreur qu’il fait régner en RDC.
      Par conséquent, Obama aurait été plus crédible s’il avait parlé à haute voix de la tyrannie du régime Kagame et donc de l’absence de démocratie au Rwanda. Aussi longtemps que le régime de Kagame sera despotique, il n’y aura jamais la paix dans le Kivu.
      Par ailleurs, certes la RDC se met difficilement sur les rails de la démocratie pour des raisons politiques, historiques et sociologiques internes et donc indépendantes de Kabila, mais aucun Congolais sérieux ne peut accuser celui-ci de despote à l’instar de Kagame et de Museveni dont les régimes sont clanique et autocratiques. Si la RDC évolue vite dans le domaine de la démocratie, elle constitue en danger pour les régime tyranniques et claniques de Kagame et de Museveni. D’où ceux-ci mettent en oeuvre tous les moyens dont ils disposent pour créer le chaos sur une partie du territoire congolais d’une part et piller les richesses de la RDC d’autre part, le tout avec l’appui de leurs associés prédateurs et mafieux internationaux.
      Le règlement durable et définitif de la tragédie du Kivu est nécessairement lié à la démocratisation du Rwanda. Cet élément pourtant fondamental est totalement ignoré non seulement par les maîtres de Kagame mais également par les dirigeants congolais.
      Les maîtres du monde ont sommé Kabila, président démocratiquement élu, à négocier avec les bandes de bandits armées mais ils ont n’ont enjoint Kagame et Museveni à négocier avec leurs opposants politiques qui ne demandent que la démocratisation de l’Ouganda et du Rwanda. Il aurait été conséquent pour Kabila de rejeter inflexiblement la sommation et d’exiger que les donneurs de leçons de démocratie somment Kagame et Museveni, qui s’étaient autoproclamés présidents, à négocier avec leurs opposants politiques. La soumission de Kabila a abouti à la reconnaissance de la violation de la loi et à le délivrance du passeport de tuer impunément en RDC comme en témoignent les exigences des bandes de bandits armées dans les négociations en cours entre les autorités légitimes d’un gouvernement issu des urnes libres et démocratiques avec ces premiers.

         5 likes

  5. LA HONTE++++ dit :

    Oui c’est on se moque de nous dépuis plus de 50 ans,vous savez les Anglo-saxons sont des génies dans l’art de diviser pour dominer,partou au monde surtout nous les noirs ils peuvent aujourd’hui s’ils le veulent donner aux Fdlr les moyens qu’ils donnent aux sanguinaires au pouvoir à Kigali, et la guerre commence. il ya deux Corée, l’un riche soutenue par 100% par l’Amerique, l’autre pauvre ennemie de l’Amerique et ces deux pays peuvent à tout moment s’affrontent militairement, dans le passé ils l’ont déjà fait.ils avaient tentés d »avoir deux vietnams mais ils avaient échoués, ils soutiennent des dictacture monarchique sanguinaire au moyen orient mais ils tuent des dirigeants arabe moderés; Kaddafi, Saddam, et l’actuel Syrien à la porte de sortie.ce sont des Chretiens ces Anglo-saxons et alliés pour la plus part, ils ont des video, réportages de la tragédie de la région de Grand Lac,mais aujourd’hui ils nous disent que c’est l’Iran qui répresente les danger dans le monde,or c’est l’argent du peuple Americain qui finance Kigali afin de tuer les Congolais, pas un seul centime iranien pour le Rwnda. Mais nous savons que Museveni-Kagame les deux jockers semblabe qui rendent d’énormes services macabres aux Anglo-saxons et alliés ont encore de long jours devant eux ils doivent encore tuer, piller, les Congolais ils ne seront pas inquiéts. Si les habitants du Congo avaient la couleur blanche , l’Otan allait frappée le Rwanda avec de B52, comme hier ils l’ont fait quand saddam hussein avait envahi le Koweit. mais c’est la terre Congolaise et son sous-sol ainsi que les Okapi, Bonobos, et les espéces ménacés qui les interessent, mais l’homme Congolais ne vaut rien sinon ces jeunes gens au pouvoir à Kigali devraient être à la Cpi .

       2 likes

  6. G.D dit :

    Chaque fois que le monde entier s’interessera sur le Rwanda.. soit-disant qu’il cherche la solution du Congo, c’est et ce sera avec « UN RIDICULE » procédure! Le même problème de rebellions et déchirement-pillage congolais existe depuis des dizaines années! Et encore on peut se poser la question de savoir « POURQUOI tjrs le Rwanda?? Quelle puissance il a d’arriver à déstabiliser le monde entier?? C’est là le ridicule! Quel intérêts qui se cachent derrière ceux qui l’accusent? SI le Rwanda a tjrs dit NON, a tjrs demandé les preuves solides qui l’accusent.. pourquoi personne n’arrive jamais à les donner et choisir dire: on a entendu.. les experts de l’ONU (snif!) ont fait un rapport…et d’autres arguments ignobles là dessus?? Et quand je lis sur cet article, que Obama a averti Kagame, que c’est un signal au chef d’état rwandais de cesser d’aider le M23, alors que jusque là il n’a jamais dit qu’il est pour le M23… tous simplement, une certaine presse international… leur sympatisants et autres qui accuse sans convaincre..VOUS PEDALEZ DANS LA CHOUCROUTE et le Rwanda lui, avance malgré les bâtons dans ses roues! Amahoro.

       4 likes

  7. WTF dit :

    « Amahoro » mon cul ouais!! Effectivement le Rwanda n’aurait aucun moyen de déstabiliser cette grande région, s’il ne bénéficiait pas du précieux soutien militaire et économique de ses alliés anglo-saxons et nilotiques !

    Kagamé n’est pas LE Rwanda, Kagamé est un tutsi complexé, un sanguinaire et pitoyable détraqué, bercé dans son délire idéologique de domination par les pitreries des colonisateurs et autres pseudo anthropologues racistes, qui expliquaient aux tutsis qu’être maigre et élancé était le signe de leur supériorité sur les autres noirs lool !

    Le Rwanda avance dites-vous? Non, Kagamé et sa cour de désaxés tutsis-nazi croient faire avancer le pays avec des dollars. Mais le matériel n’est rien, il part en fumée quand les peuples grondent ! Et par ses délires autocratiques et son penchant pour la répression sanguinaire et les falsifications historiques, Kagamé créent les conditions de sa propre perte et de la révolte du peuple rwandais et en particulier des hutus opprimés.

    Kagamé a cru pouvoir berner le monde en culpabilisant les occidentaux pour un génocide dont il a lui même été l’instigateur !

    Il a cru pouvoir changer l’histoire dans le sang, et asseoir ses visées mercantiles sur la falsification de données historiques, ethnographiques etc.…

    Il a cru pouvoir anéantir le Zaïre et annexer ses régions orientales en massacrant les populations locales pour y installer des rwandais… Mais jamais le peuple zaïrois malgré les errements qu’on lui connaît, ne laissera son sang et son identité être instrumentalisés par un aliéné à des fins politico-économiques.

    La mémoire des peuples est une force qui souffle tout sur son passage…

    Alors à tous nos « amis » anglophones qui soutiennent cet idiot décharné de Kagamé : [******* !

       10 likes

  8. Bertrand Loubard dit :

    Obama met Kagamé « dans son collimateur », « en garde », « sous pression » !!! Obama « avertit sérieusement » Kagamé et menace de « prendre des mesures » contre lui !!! Pourquoi maintenant ? Pourquoi si tard ?
    Aurait-t-il fallut attendre qu’effectivement Susan Rice soit victime d’un combat d’arrière garde de la part des Républicains ? Ferait-elle les frais de la politique, des USA au Rwanda (depuis 1988), politique à la quelle elle a collaboré activement sous Bill Clinton. Son éviction du Secrétariat d’Etat, dont elle se voyait déjà titulaire, serait-elle devenue une nécessité ? Le dossier (explosif ?) de la coopération entrer le FPR et ses « alliés » de 1990 à 2012, n’a-t—il pas été défendu avec un zèle fort particulier par Susan Rice. Le contenu de ce dossier n’est-il pas devenu une opportunité trop facile à saisir et à exploiter pour les Républicains et une position trop difficile et risquée à défendre par les Démocrates et, en l’occurrence, par Obama ? Les vendettas et autres règlements de compte postélectoraux ne risquent-ils pas de déboucher sur des déballages inattendus ? Et si une effroyable vérité, une indicible réalité à propos du génocide rwandais devaient progressivement émerger….? Et s’il fallait que non seulement les crimes contre la paix, de 1990 à 1994, au Rwanda, soient condamnés mais que soient aussi nommés les auteurs de ces crimes ? Obama prendrait-il ses distances vis-à-vis des « Dr Jekyll et Mr Hyde » qui rodent dans son propre entourage ? Et si Julian Assange continuait en divulguant le million de documents et de rapports secrets qu’il promet de publier….? Et si cela devait venir confirmer le contenu de la « prétendue » réunion entre Kagamé et les Ambassadeurs belge et américain, à Kigali le soir du 6 janvier 1994 ? Et si cela devait porter aussi sur l’ »hypothétique » mission « Commando Solo » du 6 mars 1994 ?…..Le temps presse pour Obama et Kagamé sait que les « faiseurs de tyrans » ne sont pas encore unanimes sur la personnalité de son successeur. Il sait aussi que les « faiseurs de génocides » pourraient, avantageusement pour lui, reprendre du service, en « entrant dans son jeu »….

       1 likes

  9. RASEC dit :

    La sois disant mise en garde d’Obama contre Kagame c’est du blabla et ce, pour des raisons suivantes.
    1-C’est Obama qui adécidé qu’il n’y ait pas de suite au Rapport MAPPING. Il a tenté d’empêcher sa publication mais son entreprise a échoué grâce au Journal le Monde qui avait déjà publé l’essentiel de ce rapport. Je mets côté les assassinats des trois chefs d’Etat par Kagame avec l’appui de ses maîtres en tête les USA, à savoir, Habyalimana Juvénal, Ntaryamira Cyprien et Laurent-Désiré Kabila. Il faut rappeler aux lecteurs de Jambo News que la guerre déclenchée par Kagame avec l’appui des organisations mafieuses soutenues par leurs Etats contre la RDC a emporté plus de six millions de morts de femmes, enfants et hommes congolais de tous âges y compris les religieux. Vingt morts aux USA, c’est l’indignation mondiale. Des millions de morts nègres congolais, c’est le silence de tombeau comme s’ils ne font pas partie de l’Humanité.
    2- Obama a utilisé le droit de veto pour s’opposer à l’adoption du projet de résolution présenté par la France aux fins de sanctionner les militaires rwandais directement impliqués dans les crimes de masse contre des milliers de Congolais du Kivu.
    3- Obama est au pouvoir depuis quatre ans. Qui l’a entendu s’exprimer sur des millions de morts congolais, des milliers de femmes congolaises violées dont la mort par VIH est programmée? Qui a entendu sa ministre des affaires étrangères Clinton s’exprimer sur ces viols à grande échelle commis par les militaires rwandais et les bandes de bandits créées et armées par Kagame?
    Par contre, il a mis 4 millions de dollars US sur la tête du Docteur Ngirabatware et 5 millions de dollars US sur Kabuga, vifs ou morts. Il a ordonné au procureur général de la CPI d’actionner les militaires dirigeants des FDLR qui ont refusé de rejoindre l’armée de Kagame, le tout alors que les USA ne reconnaissent pas la compétence de la CPI. En étroite collaboration entre l’Allemagne et les USA, les dirigeants politiques des FDLR sont détenus en Allemagne. Il convient de préciser que comme les USA, l’Allemagne s’est opposée au projet de résolution ci-dessus mentionné et qu’elle a financé et armé le FPR dans sa guerre contre le Rwanda.
    4- Tous les dirigeants des partis d’opposition politique croupissent dans les geôles de Kagame. Les journalistes ont été liquidés par les escadront de la mort de Kagame. Kagame s’est autoproclamé président après avoir mis en prison tous ses opposants politiques.
    Le caractère despotique du régime Kagame n’est pas à prouver. Qui a entendu Obama s’exprimer sur les tortures et emprisonnement des opposants politiques au Rwanda et sur l’autoproclamation de président de Kagame.
    Kabila a organisé les élections libres et ouvertes à tous les partis politiques congolais. Certes, elles ne sont se pas bien déroulées pour des raisons politiques et sociologiques internes non imputables à Kabila, mais aucun Congolais sérieux ne peut qualfier Kabila de despote. Or, le monde entier a entendu Obama et ses collaborateurs s’exprimer négativememnt sur le déroulement des élections en RDC alors qu’ils ont observé le silence de tombeau sur l’autoproclamation de président de Kagame et les emprisonnements des opposants politiques au Rwanda dont la plus connue est Madame Ingabire Umuhoza qui a été condamnée à huit ans fermes pour avoir demandé à Kagame d’accepter la compétition politique conformément à la constitution qui a été approuvée par le Peuple Rwandais et promulguée ensuite par Kagame en personne.
    Il s’ensuit qu’aucun Congolais sérieux et informé sur la situation de la Région des Grands Lacs ne peut accorder une moindre crédibilité aux dires duu président américain. Le cyninisme est devenu un sport préféré de certains dirigeants.

       4 likes

    • La Honte++++ dit :

      Bien dit RASEC, car le bourreaux tue deux fois par le silence de ceux qui savent.
      le sage disait: le Grand nous paraissent grands car nous sommes à génoux si inous nous levons ils réflichissent et deviennent des tigres en papiers. le soulevement populaire avec armes à la main est le seul langage que les Anglo-saxons et alliés comprennent , aujourd’hui ils négocient avec les Talibans en sécret car ils ont les armes à la main et les Congolais?????, les priéres, les chansons patriotiques à la télévision et Radio, les juristes, Politologues, spécialistes, et que sais-je encore matin midi et soir ne font que flatter le pouvoir, et d’autre sois disant opposants le matin le soir Dieu seul le sait …..bref une crise d’homme providentiel , des meneurs d’hommes , le Congo n’en a pas pour ce siécle et c’es çà notre malheurs.

         0 likes

Laissez un commentaire