FR | EN

Rwanda: la surveillance de la population se renforce

Publié : le 23 décembre 2012 à 17:08 | Par | Catégorie: Analyses de l'actualité

Le Comité de sécurité de la ville de Kigali a annoncé ce vendredi 21 décembre que « la population devait signaler aux responsables publics tous les invités qui viennent loger chez elle », les hôtels, et les maisons d’hôtes sont soumises également à cette obligation, de signaler toute personne séjournant dans leurs établissements. Par ailleurs, la ville demande à chaque personne de « signaler tout personne ou toute situation sur laquelle elle aurait des préoccupations», sans que la ville ne précise, le type de « préoccupations» visés par cette mesure. Cette décision vient renforcer d’autres séries de mesures qui ont été adoptées en 2012 par les pouvoirs publics pour limiter les libertés publiques et renforcer la surveillance de la population. La dernière mesure en date étant l’injonction, en date du 22 décembre, à tous les détenteurs des téléphones portables de se faire enregistrer sous peine de voir leurs cartes SIM bloquées après le 31 juillet 2013.   

Rwanda

Rwanda

Après des lois relatives à l’idéologie génocidaire et au sectarisme, des lois visant à surveiller les appels téléphoniques, les échanges de courriels et les consultations de sites web, le régime de Kigali renforce encore son emprise sur la population en l’obligeant à signaler quiconque vient loger chez elle, étendant ainsi la surveillance jusque dans les foyers.

Lors d’une réunion que le Comité de sécurité de la ville de Kigali a tenu ce vendredi 21 décembre, dirigée par Ndayisaba Fidel le Maire de Kigali, il a été décidé des mesures mettant la population sous une étroite surveillance, en veillant à ce qu’on sache qui va chez qui et quand. « Le Comité de sécurité de la ville de Kigali rappelle la population qu’elle doit signaler aux autorités publiques (locales) les personnes qui la rendent visite à leur domicile » annonce le communiqué publié sur le site de la ville de Kigali  sans donner aucune raison valable justifiant une telle intrusion dans la vie privé. La ville rappelle que les hôtels et mêmes les maisons d’hôtes sont également concernées par cette obligation, de tenir un registre où est consignée l’identité de toute personne qu’ils hébergent dans leurs établissements quelque soit son identité où son statut.

Cette décision vient renforcer tout un arsenal de mesures de contrôle dont le régime n’a cessé de se doter.  En effet, à partir du 1er juillet 2012, tous les appels entrants de l’étranger sont  payants alors que jusque-là recevoir un appel de l’extérieur du Rwanda était gratuit, il a été imposé également à partir de cette date à tous les utilisateurs de GSM de se faire enregistrer à la police. L’agence Rwandaise de régulation publique (Rwanda Utilities Regulatory Agency (RURA)), a annoncé ce samedi 22 décembre 2012 par la voix du Major Francois Regis Gatarayiha que les détenteurs des téléphones portables ont jusqu’au 31 juillet 2013 pour se faire enregistrer à la police, après cette date, ceux qui ne se seront pas fait connaitre, verront leurs cartes SIM bloquées, a annoncé Igihe.com. Cette obligation concerne plus de cinq millions d’utilisateurs de téléphones portables qui ont souscrits leur abonnement chez  MTN, TIGO et Airtel, les trois principaux operateurs téléphoniques du pays.

Mais la mesure de censure ayant le plus fait grincer les dents en 2012 est une loi votée par les députés le 6 août 2012,  autorisant les services de sécurité à écouter tous les appels téléphoniques et lire les courriels entre les particuliers. Cette loi punit même toute personne qui consulte (sur internet) les sites non approuvés par le pouvoir et ceux qui lisent  les informations non approuvées par le pouvoir.

Dans un article intitulé « Rwanda : une étudiante emprisonnée pour idéologie génocidaire », paru sur Jambonews le 16 juillet 2011, nous étions revenus sur la manière dont, dans les établissements scolaires, la DMI (service de renseignement militaire) a engagé des petits groupes d’étudiants et professeurs, chargés d’espionner leurs collègues. Ces groupes composés principalement par des individus voués à la cause du régime, signalent chaque fait et geste de leurs collègues, tout particulièrement ceux qui sont soupçonnés de critiquer le pouvoir.

Il faut néanmoins rappeler qu’au Rwanda, les lois relatives à  « l’idéologie génocidaire » et le « sectarisme », sont les plus liberticides parmi celles adoptées dans ce pays. Ces lois qui selon le régime visent à combattre les idées qui conduisent au génocide, sont  rédigées en termes vagues et contradictoires qu’il est difficile voire impossible de se défendre quand on est accusé de les avoir enfreint. Selon Amnesty International ces « lois formulées en termes vagues permettent d’ériger en infraction toute critique à l’égard du gouvernement ». « En raison de l’ambiguïté des lois sur l’“idéologie du génocide” et le “sectarisme”, les Rwandais vivent dans la peur d’être punis pour avoir dit ce qu’il ne fallait pas », a expliqué Erwin van der Borght, directeur du programme Afrique d’Amnesty International. « La plupart choisissent la sécurité et préfèrent se taire » poursuit –t-il.

Avec ces mesures visants à exiger à la population de signaler aux autorités quiconque sera hébergé dans sa maison et contraignant chaque utilisateur de téléphone portable à se déclarer, le gouvernement vient de franchir un nouveau pas dans sa politique de contrôle des citoyens.

Jean Mitari

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

38 Commentaires à “Rwanda: la surveillance de la population se renforce”

  1. Alpha dit :

    L’enregistrement des cartes SIM -rien de spécial, en France aussi nous avons le contrat où toutes nos informations et cartes SIM sont enregistrés chez le fournisseur d’accès.

       3 likes

    • Derille dit :

      Oui, bien sûr, mais en France, ce n’est pas le gouvernement qui oblige le fournisseur d’accès à enregistrer informations et carte sim ds le contrat. Ici cela se situe ds un contexte de mesures, manifestes de la volonté de contrôler et de réduire la liberté d’expression, voire de faire la chasse à ceux qui pourraient être opposants au régime. Soyons lucides.

         8 likes

    • Gikongoro dit :

      Monsieur Alpha, il ne faut pas confondre la collecte des données par les opérateurs pour des faits commerciaux, et la collecte des données par les gouvernements pour contrôler la population, pourquoi le régime dictatorial de Paul Kagame cherche-t-il selon vous à avoir les identités des 500 000 utilisateurs des Gsm ??? pour les envoyer des cadeaux ???

         10 likes

    • Bee dit :

      Précision sur l’enregistrement des cartes SIM: en effet l’enregistrement des cartes SIM n’est pas spécifique au Rwanda, de nombreux pays où le prepaid domine sur le postpaid se sont livrés à cet exercice ces dernières années (ce fut le cas au Sénégal en 2009). De plus il est erroné de dire que l’enregistrement se fera auprès de la police, ce sont les opérateurs qui s’en chargeront pour leurs clients respectifs. L’article manque cruellement d’objectivité…..

         6 likes

  2. sambay dit :

    mais c’est quoi ce rétour à l’epoque de la pierre taillée, comment on doit signaler aux autoritées les personnes qui dorment chez nous et pourquoi écouter les conversations téléphoniques des gens..mais c’est un état policier ce Rwanda..en tout cas je ne savais pas que c’était comme cela dans ce petit pays!!!en tout cas au congo kinshasa, ils ne sont pas encore arrivés là

       8 likes

    • kagwa dit :

      Eh bien, si tu veux nous donner la RDC comme pays modele, on va se marrer!!!
      Vous n’etes meme pas en mesure d’arreter militairement quelques rebelles!!!

         0 likes

  3. Kadi dit :

    Finalement, il faut se dire la vérité: en bref, c’est le lot de tous les régimes répressifs de mettre la population sous surveillance.
    Cette nouvelle me rappelle de mauvais souvenirs. En novembre 1990, j’ai passé 48 heures dans le cachot de la Brigade de la gendarmerie à Muhima. On m’accusait d’avoir hébergé un ancien ami qui, de retour d’un stage des USA, n’avait pas encore trouvé un logement. Et comme par hasard il avait une partie de la famille réfugiée en Uganda, on le soupçonnait de visées subversifs.
    Pourtant, mon ami a été finalement tué par le FPR en 1994. C’est donc dire que les accusations portées contre lui, et moi-même, étaient fausses.
    Godefroid

       4 likes

  4. michel misheta dit :

    Pourquoi cette decission ils ont peur de quoi?aujuid hui la RDC est agresser par le Rwanda pcq a la tete du pays il y a un traintre…mais bientot sera la fin de cet scenario comploter.les sangs des ces innocents ne resteraient pas impini. L avenir nous le dira.

       4 likes

  5. Muhinzi dit :

    Le régime de Kagame a la trouille. C’est un signe que ce régime vit ses derniers jours.

       7 likes

  6. CLIIR dit :

    Le Rwanda acquiert toutes les caractéristiques d’un Etat garnison. C’est un fait que le régime FPR en plein déclin tente de maîtriser sa vulnérabilité en voulant maintenir le peuple rwandais dans un climat de suspicion constant.
    Au lieu de restreindre chaque jour davantage les libertés individuelles, nous exigeons que les autorités de Kigali s’emploient plutôt à les promouvoir.
    Le règne de la terreur doit cesser immédiatement.

    #cliir_asbl

       8 likes

  7. carlos dit :

    Mr Muhinzi va etre tres decu car son souhait est un reve.

       2 likes

  8. RASEC dit :

    La surveillance des Rwandais évoquée dans cet article est l’un des symptômes d’un régime tyrannique en fin de vie.
    La paranoïa qui frappe Kagame depuis plusieurs années est en phaes terminale.
    Par ses mesures, Kagame renforce l’institutionnalisation de la délation en vigueur depuis des années. Car elle n’a pas abouti aux résultats escomptés à savoir l’épuration intégrale des Rwandais considérés par lui comme constituant une menace pour son régime. Ses agissements sont en tout état de cause inopérants.
    Un certain Gauthier Alain, de nationalité française est l’une des excroissances du régime Kagame opérant en France dans les domaines de la délation et de la diffamation flagrante contre certaiins Rwandais, le tout en toute impunité. Cet individu se permet même de remettre en cause les décisions positives du TPIR et des juridictions de son pays en faveur des Rwandais.
    La parfaite illustration est sa lettre ci-dessus adressé à Monsieur Fabius, Ministre Français des Affaires Etrangères. Pour Gauthier la délation et la diffamation sont devues une profession. Pour ma part, il n’est pas nécessaire de commenter des insanités d’un indivu qui est le tombé à ce niveau.
    « Lettre au ministre des Affaires Etrangères concernant l’accueil des « acquittés » du TPIR

    Actualité : Posté le 16/12/2012 par Alain Gauthier

    Monsieur le ministre,

    Par des dépêches d’agences, nous apprenons que le Greffier par intérim du TPIR, monsieur Pascal Besnier, et monsieur Roland Amoussouga, porte-parole de la même institution, auraient entrepris des démarches auprès de vos services pour que des acquittés du TPIR soient accueillis en France. Parmi eux, nous avons noté la présence de monsieur Protais Zigiranyirazo, alias « monsieur Z », condamné en première instance à 20 ans d’emprisonnement puis scandaleusement acquitté en appel pour « vice de forme ». Ce monsieur est aussi le frère d’Agathe Kanziga, l’épouse du défunt président Habyarimana, la plus célèbre des sans-papiers de France, au profit de laquelle les magistrats de la Cour d’Appel de Versailles auraient intimé l’ordre à la préfecture de l’Essonne de lui accorder un permis de séjour.

    Vous comprendrez que ces annonces ne peuvent qu’indigner les familles de rescapés que le CPCR, Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda, représente. Les juges français n’ont encore à ce jour jamais déféré devant une Cour d’Assise les nombreux présumés génocidaires rwandais contre lesquels nous avons déposé plainte en France, et il faudrait qu’on nous inflige la présence, sur le territoire français, de personnes soupçonnées d’avoir participé au dernier génocide du XXème siècle !

    Monsieur Zigiranyirazo, malgré l’acquittement dont il a bénéficié au TPIR, représente, pour tous ceux qui l’ont connu au Rwanda avant 1994 et pendant le génocide, un des cerveaux du génocide. Membre éminent de « l’akazu », le petit cercle qui s’est organisé autour de madame Habyarimana et de ses proches pour organiser le génocide, « monsieur Z », par sa présence sur le sol français, serait un affront supplémentaire infligé aux familles des vicitmes du génocide des Tutsi.

    Monsieur le ministre des Affaires Etrangères, vous comprendrez que nous ne pourrons accepter que le ministre de l’Intérieur, auquel vous ne manquerez pas de vous référer, puisse donner une suite favorable à cette demande incongrue. Dans le cas contraire, nous ne manquerions pas d’alerter nos concitoyens pour qu’ils s’insurgent à leur tour contre l’accueil de personnes éminemment indésirables. Au nom de monsieur Zigiranyirazo, nous ajoutons bien évidemment celui de Gratien Kabiligi, ancien chef des opérations à l’Etat-major des Armées, étonnamment acquitté par le TPIR et à qui le ministère de l’Intérieur avait refusé un visa long séjour en septembre 2011, décision contestée par le Conseil d’Etat en janvier 2012, celui d’André Ntagerura, ancien ministre des Transports et d’Anatole Nsengiyumva, ancien commandant du secteur de Gisenyi qui a purgé sa peine.

    Monsieur le ministre, nous osons croire que vous ne resterez pas sourd à notre appel. Ce n’est ni la haine ni l’esprit de vengeance qui nous animent, mais simplement l’obsession de ne pas infliger un affront supplémentaire aux victimes du génocide des Tutsi qui n’ont déjà que trop souffert. Alors que les acquittés du TPY retournent triomphalement dans leur pays d’origine, ne pensez-vous pas que la place des présumés génocidaires rwandais, même acquittés, serait plutôt au Rwanda? Ou ailleurs, mais pas sur le sol français !

    En espérant que notre apel sera entendu, je vous prie de croire, monsieur le ministre des Affaires Etrangères, en l’expression de mon profond respect.

    Alain Gauthier, président du CPCR

    PS. Copie de ce courrier adressée à monsieur le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, et à madame Christiane Taubira, ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

    Alain Gauthier

    président du CPCR »

    Sous peine de l’encourageR dans ses méfaits, une large diffusion de cette lettre et une réponsé idoine me semblent utiles, sans tomber à son niveau bien entendu.
    Les coordonnées de son instrument de délalation et diffamation à savoir son soi disant association sont sur la Toile.
    Par ailleurs, il paraît que ce Monsieur a vécu au Rwanda, plus précisément à Butare où il est était enseignant au Petit Séminaire. Ceux qui le connaissent peuvent éclairer aux Rwandais et étrangers, lecteurs de Jambo News, sur ce Gathier Alain.

       3 likes

  9. kakinzayi dit :

    FPR-Inkotanyi a érigé le Rwanda en un Etat policier. Trop de contrôles tuent le contrôle. Poussés dropit au mur, les rwandais ne sachant plus quoi faire vont vaincre la peur et demander à l’Etat FPR de lui rendre les comptes. Révolution ou pas, appellez ce retournement de la situation comme vous voulez!
    SOS Tabara

       3 likes

  10. Jean dit :

    Vos pensées sont tres fausses et fausses. Le rwanda est un pays democratique et se developpe du jour au jour mais à cause des sang des innocents qui cour en vous et vos proches vous pensez toujours mal au Rwanda et son President qui fait tout pour le dvpt de son pays! Ntimuzahere ishyanga mbifurije gutaha (Come and see = Viens voir = Ngwino urebe)!

       2 likes

    • RASEC dit :

      Avant d’écrire des mots « démocratie et développement », vous auriez observé la rigidité élémentaire à savoir consulter un dictonnaire ne serait ce que pour connaître leurs définitions. Au regard de vos dires, vous avez écrit des mots sans connaître leurs exactes significations. Ensuite, vous confondez Kagame dit résident et Kagame citoyen rwandais. Enfin, le sujet est le renforcément de la délation, devenue une institution et une activité lucrative dans ce pays depuis des années. Vous n’infirmez donc pas l’existence de ce mal absolu qui ronge notre pays et qui a fait des milliers de victimes inncentes.
      Vous faites une confusion entre le Rwanda, patrimoine commun de tous les Rwandas et le patrimoine personnel de Kagame. Contrairement à vos affirmations indirectes, le Rwanda n’appartient pas à Kagame. Sil il n’est pas à prouver que celui-ci a bien garni son patrimoine personnel , a contrario il n’est pas à démontrer qu’il a dégarni le patrimoine des Rwandais. La parfaite illustration est la paupérisation flagrante qui frappe des milliers d’écoliers et étudiants rwandais d’une part et le racket des Rwndais pour payer ses soldats parce que les caisses sont vides depuis que les beinfaiteurs dont le Rwanda de Kagame dépend ont fermé les robinets d’autre part. Avant de proférer de telles affirmations, tu aurais dû lire la récente décision de la BNR qui frappe non seulement les chefs d’entreprise mais également les petites gens parce que le Rwanda de Kagame est en déconfiture manifeste et ne sait plus à quel saint se vouer. Il met vainement en eouvre tous les moyens pour la cacher, sachant que la négation de l’évidence est devenue le sport préféré de Kagame et les siens comme vous.
      Auregard des faits qui vous contredisent, vous n’apportez rien d’enrichissant aux les lecteurs de Jambo News.

         2 likes

      • Hendrix dit :

        Racec

        Tu fairais mieux d’aller voir ce qui se passe au Rwanda. Ca fait 2 jours que je viens de la je t’assure que meme les personnes etrangeres que j’ai accompagner dans le cadre des echanges universitaires sont rentrer bouches bees.La liste est tellement longue que je peux pas citer ici.Une chose qu’ils m’ont demander; d’ou vient l’argent que le Rwanda utilise pour arriver a ce dvpmt ?
        Nous avons visiter le labo de l’UNR meme la grande universite de ma ville ici en Amerique du nord ne possede pas le 1/4 de ces equipements. Si tu etais au Rwanda avant les annees 2000, tu ne reconnaitras ce pays. Les infrastructures routieres, immobilieres et j’en passe, fait la fierte des Rwandais.

           3 likes

  11. Gadisa dit :

    Ah Monsieur Alain Gauthier, si ce n’est ni la haine ni l’esprit de vengeance qui vous animent, retenons que cette obsession seule de te meler des affaires des rwandais finira par vous porter malheur.
    Si vous avez vecu au Rwanda, Vous n’etes pas sans ignorer que ce sont les tutsis qui les premiers ont tue des hutus les acculant probablement jusqu’aux affres d’une defense deseperee. Malheureusement, Celui qui a allume l’incendie devastateur se complait toujours dans une totale impunite,et pour longtemps peut-etre, mais vous, vous poursuivez sans vergogne la chasse aux rwandais meme si ils ont ete officiellement acquittes par une Cour internationalement reconnue. Quelle justice vous fait donc courrir?
    Quel cynisme aussi?Certains media et les Organisations internationales des Droits de l’homme attestent que le Rwanda est sous une chape de plomb, et vous, vous voulez y envoyer les acquittes d’Arusha en pature a leurs ennemis seculaires!
    Patience, un jour, la justice pour tous pourra jouer dans sa plenitude.

       1 likes

  12. Habyarimana Juvenal (umugaba wi ingabo) dit :

    Bonjour à tous!

    A propos de Alain Gauthier:

    Cet homme (en fait ni igisimba) qui se dit « rwandais » , c’est l’apôtre de la bétise, un vrai génocidaire kabuhariwe sans aucun état d’âme, un juif réscapé de la shouilla, qui se permet de déterrer les enfants du Rwanda comme si il a djà vu un seul Rwandais aller profanner des tombes juives! C’est un mécréant, un vrai pleutre au service de la propagande mensongère du FPR, cette organisation mafieuse qui a bu bcp de sang de rwandais, qui lui octroie des Royalties sur chaque action concrète de diffamation contre des anciens hommes politiques du gouvernement Habyarimana. Je lui ai parlé personnellement au téléphone, et croyez moi, ni cya bigambo gusa, je lui ai donné chronologiquement l’implication du FPR dans le génocide Rwandais et son rôle moteur dans le déclenchement de l’apocalypse, il est reste bouche bée! Je pense qu’il faut une action concrète et surtout conjointe de l’opposition pour contre attaquer Daphrosa (son épouse) et Gauthier, ces chasseurs sans scrupule qui utilise leur pseudo association pour détourner l’argent!!! L’argent de qui vous savez??? hahaha vous n’allez pas me croire mais il s’agit bel et bien de l’argent des rescapés tutsi! Ils bouffent l’argent des tutsi qu’ils sont censé défendre!!! Vraiment c’est abusé

       0 likes

    • RASEC dit :

      Votre réaction est intéressante. Ce Monsieur est un malhonnête impénitent. Il est tellement mahonnête que pour lui le ridicule est un vulgaire mot. Comme vous le dites et cela a été confirmé par d’autres rwandais qui le connaissent, il prétend oeuvrer dans l’intérêt des victimes et rescapés tutsi alors qu’en réalité, c’est le blé qui l’intéresse. Aucun français sérieux ne peut donner même un centime à un individu, expert en délation et qui agit de concert avec un régime tyrannique qui a à son actif des millions de morts rwandais et congolais sans oublier le pillage en flagrance des richesses de la RDC par les kleptocrates de Kigali.
      Question: qui le finance? Qui paye ses billets d’avion pour aller rendre compte de ses actions au maître du Rwanda et faire le tour de France pour troubler la tranqullité des exilés rwandais en France?
      Des réactions de ceux qui le connaissent permettront aux lecteurs de Jambo News de se faire objectivement une opinion sur ce Monsieur.
      La lettrede Gauthier est pleine d’énormités inexcusables qui témoignent sa malhonnêteté intrinséque.
      1- Il a osé mettre le mot AKAZU dans une lettre adressée aux ministres de son pays et qui ,selon lui, est une organisation criminelle créée par Zigiranyirazo et sa soeur, la Veuve Habyalimana alors que la définition exacte de ce mot est sur la Toiile et dans la décision négative du TPIR contre Bagosora d’une part et que je lui adressé directement les documents détaillés sur la signification exacte de ce mot, Zigiranyirazo qui était au Canada depuis fin 80 et est rentré au Rwanda en 1993 sous le Gouvernement d’opposition et les extraits de la constitution rwandaise de juin 1991 d’autre part.
      2- Ce qui est gravissime pour un individu, dit enseignant, c’est qu’il se permet de remettre en cause les décisions rendues par les juridictions de son pays et accuser les juges français de partiaux, critiquer les jugements rendus par les juges du TPIR sans les avoir lus et méconnaître la régle élémentaire qui gouvernent les effets de toute décision judiciaire à savoir qu’une personne acquittée par une juridiction impartiale est considérée comme n’ayant jamais commis les faits qui lui étaient reprochés par la même juridiction et qu’il doit dès lors être traité comme tel et corrélativement bénéficier de la présomption d’innocence, régle qui figure clairement dans la constitution française et plusieurs conventions internationales auxquelles son pays et le Rwanda sont partis.
      Monsieur Gathier a demandé au Ministre français de la justice , Taubira de retenir qu’une personne acquiitée par une juridiction impartiale de l’ONU au demeurant est et reste criminel et partant donner favorablement suite à sa demande.
      3- Dans sa lettre de diffamation caractérsisée contre les Rwandais nommément désignés dans celle-ci, il s’est même arrogé le droit de parler au nom des Français. Si ceux-ci étaient effectivement informés par les médias français dont RFI qui lui font ouvrir des portes dans les ministères de son pays, il serait déjà hors jeu.
      Aucu mininistre d’un Etat digne de ce nom ne pouvant lire ce genre d’insanités, il faut espèrer que la lettre de Gauthier finira dans la poubelle.

         1 likes

  13. Habyarimana Juvenal (umugaba wi ingabo) dit :

    A propos de Paul Kagamé:

    Si cet individu est président du Rwanda, peut être que le génocide des tutsi n’a jamais existé!!! A méditer……………………………………..

       0 likes

  14. Vindu Muka dit :

    « La dernière mesure en date étant l’injonction, en date du 22 décembre, à tous les détenteurs des téléphones portables de se faire enregistrer sous peine de voir leurs cartes SIM bloquées après le 31 juillet 2013.  »

    Par RFI mardi 06 novembre 2012

    « En République démocratique du Congo, les abonnés au téléphone cellulaire ont l’obligation de se faire identifier. Cette mesure, qui vient d’être rappelée dans un communiqué signé par le ministre de l’Intérieur Richard Muyej également en charge de la sécurité et son collègue des PTT, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, date d’environ dix ans. Des considérations sécuritaires semblent avoir rappelé l’urgence de la mettre en œuvre.

    Mais cette démarche du gouvernement est différemment appréciée. Ceux qui sont contre parlent de l’instauration d’un régime policier qui entend censurer les communications téléphoniques privées. D’autres estiment cependant que la situation actuelle exige que la sécurité de l’Etat soit garantie. »

    Répondant au même patron, Kagame, les gouvernements de Kinshasa et de Kigali viennent de mettre en oeuvre exactement t la même mesure de sécurité pour mieux asseoir le pouvoir du Furher des Grands Lacs en RDC (République Dictatoriale du Congo). Le M23 est-il donc une rébellion congolaise?A la lecture de telles mesures privatrices des libertés et au Rwanda et en RDC, on ne peut qu’avoir les poils qui hérissent.

       2 likes

  15. Frederic dit :

    Rien d’anormal, c’est même très bien car ça permet de réduire les crimes dans des pays en développement où les donnés personnels de chacun individus ne sont pas informatisés comme dans les pays avancés.

       1 likes

  16. Bonjour,

    Quelques points de repères français.

    Lorsque j’ai ouvert une ligne de téléphone en France j’ai du fournir mon identité précise, ma ligne France Télécom, etc. Si je veux un accès par forfait je dois fournir ma carte nationale d’identité. Les opérateurs sont obligés de le faire… Est-ce qu’on dit pour autant que la France est une dictature ?

    Il y a quelques années j’ai été interrogé pendant deux heures par la police des frontières de Strasbourg parce que j’avais fait une demande d’hébergement pour un étudiant rwandais qui voulait venir faire ses études. Pendant cet interrogatoire on m’a posé des questions sur les précédentes demandes que j’avais faites. Le jeune Rwandais n’a pas été autorisé à venir en France. Donc je suis parfaitement contrôlé et surveillé comme français par le gouvernement français. Est-ce qu’on dit pour autant que la France est une dictature ?

    Quant au flicage des étudiants… je peux vous dire que quand je l’étais en France il était une obsession des « contestataires ». Il est fort probable que cette réalité soit toujours d’actualité. Est-ce qu’on dit pour autant que la France est une dictature ?

    Y aurait-il deux poids et deux mesures selon les pays dont on parle ?

    Je vous accorde que l’opposition rwandaise manque de liberté, notamment en période électorale, mais je ne vous accorde pas que l’opposition rwandaise ait rompu avec l’idéologie génocidaire… il suffit de lire les commentaires de opposants rwandais pour constater que le racisme y est toujours virulent. On fait la démocratie non seulement avec les vertu des gouvernements, mais aussi avec celles de l’opposition.

    Comme observateur étranger, et bien qu’on n’ait pas sollicité mon avis, je me permet l’impolitesse de vous dire que je trouve que le Rwanda a besoin d’une opposition de qualité, pas d’une opposition de rancoeur et de nostalgie ethniste qui rêve de reconquête armée, mais de propositions de projets efficaces pour développer le pays et renforcer ce que le régime actuel fait de constructif et affaiblir ce que le régime actuel fonde mal. Tous les Rwandais ont besoin de leur pays et le Rwanda a besoin de tous les Rwandais. Toute violence, pour prendre ou garder le pouvoir, affaiblit le Rwanda. Un gouvernement, dans tous les pays, a pour mission de combattre ceux qui veulent prendre le pouvoir par la force. Mais aucun gouvernement ne peut asseoir sa légitimé sur la seule force des armes, comme actuellement en Syrie. Là vous voyez ce qu’est vraiment une dictature extrême, qui tue chaque jour par centaines ses compatriotes pour garder le pouvoir.

    Bonne année à tous.

       0 likes

    • beck dit :

      ça m étonne beaucoup quand je vois quelques commentaire des étrangers ou des soi disant expert de notre région ou de notre propre histoire commencent a nous donner des leçons de morale,M cattier j ai lu ton commentaire et je me suis pas empêché de me demander vraiment si tu comprend bien ce que tu parle ou si les conseils que tu donne tu es mieux placé pour les donner ,biensur la libre expression ,
      en effet tu a beaucoup demandé si la france n était pas un dictature,hahaa je n entre pas la dedans mais tout ce que tu vois n est pas tout a fait ce que tu crois qu il est,ca dépend d ou tu observe et les moyens dont tu dispose pour bien observe,si tu es bien placé et dispose tout les moyens nécessaires pour bien observer ,tu verra la réalité tel qu elle,dans d autre cas c est le contraire.bah oui la dictature existe bien sous sa forme virtuelle si tu veux en savoir ,elle franchit même les limites des pays pour aller dans d autres continent,l afrique en souffre beaucoup.on a avale des foutaise depuis longtemps maintenant on est au courant de ce qui se passe chez nous malgré notre impuissance apprise .
      Ce qui m a profondément choque c est quand tu dit que l opposition rwandaise n ait pas rompue avec l idéologie génocidaire !! mais de quoi tu parle !!??vraiment????avant de dire ca, est ce que vraiment tu sais ce qui se passe sur notre continent africain ? l extermination des amérindiens sans suite,….biensur on fait jamais un procès contre celui qu t’ enterre, c est simple d attribuer l idéologie génocidaire a l opposition rwandais ,seul Dieu sais le vrai coupable pas celui qu on vois ou qu on croit, quand on sera bien placé et disposera les moyens qu on nous prive ,la vérité ecratera nos yeux ,biensur l engin est toujours en place pour nous eloigner loin de la verité, l arme fatal pour diriger ce monde. je sais que tu sais bien ce qui se joue la. je crois que cette phrase t a échappé,l opposition Rwandais manque de force et d’ unité pour l instant bah oui parce que le décideur n a pas encore coché la case,tu trouve pas que ce n est pas nous qui dirige et que malgré celui qui prendra le pouvoir exécutera les ordres?et que l’affaire est loin d’être arrangé?si tu m a bien suivi tu a pigé qui coordonne la crise de notre continent,tout est decidé chez Vous Monsieur!!!! . tu a donné la syrie comme l’ exemple idéal de la dictature !!tu a le droit de donner ton avis mais le mieux c est d ‘ essayer de faire son vrai analyse ,sa profonde recherche que d avaler tout ce que on veux nous faire croire ,parce que toujours il ya des vérités qui se cachent derrière .je te rappelle que tripoli a été prise sur les média français avant que même un rebelle n ait mis le pied dans cette ville,haha donc on nous dit pas tout, juste ce qui arrange l affaire.!!!
      M, cattier je te remercie aussi de s’ interresser a notre pays Rwanda,mais des fois essayer de ne pas trop entrer dans ce que tu ne comprend pas très bien.

         1 likes

  17. Kagabo dit :

    Bonjour Emmanuel Cattier,

    Si je peux vous donner mon humble avis sur certaines de vos affirmations:

    1) En ce qui concerne l’enregistrement des cartes SIM:

    La mesure en soi se fait dans plusieurs pays, et donc à moins de s’emporter contre l’Etat policier qui se généralise dans la plupart des Etats mêmes ceux dits démocratiques, ce serait en effet deux poids-deux mesures.

    Toutefois, il faut regarder le contexte dans lequel cette mesure a été prise. Un contexte ou le régime est sur les dents, ou une loi autorisant à grande échelle les écoutes téléphoniques, l’interception des courriels via une grille de mots clés etc vient d’être adoptée. Le lien de cause à effet ne peut ne pas être soulevé. Selon des sources au Rwanda, c’est d’ailleurs ces écoutes qui motivent cette loi, car des conversations « intérressantes » sont interceptées sans que les services ne puissent aisément dire à qui appartient tel numéro. Vous aurez d’autant plus noté la rapidité et l’excès de zèle avec lesquels on veut pousser à cet enregistrement. Je n’ai personnellement jamais entendu dans un aucun autre pays au monde, des menaces de blocage des cartes SIM contre ceux qui n’auraient pas fait l’enregistrement.
    2) Signaler les personnes qu’on héberge.

    La , excusez-moi de le dire ainsi mais vous comparez des pommes et des poires. Imagineriez-vous un seul instant devoir signaler aux autorités un ami français habitant à Lille et venant dormir chez vous à Paris ? Car cette mesure ne concerne pas que des gens qui viennent de l’étranger mais également tous les visiteurs même ceux venant du Rwanda. Que les services de renseignements français vous aillent dans le collimateur en raison de vos activités se rapportant au Rwanda est une chose, mais obliger toute une population à devoir se déclarer ainsi en est complètement une autre. La seule comparaison pertinente avec la France que vous auriez pu faire, est celle avec la France de Vichy, ou la délation était institutionnalisée et ou la population devait signaler toute personne sur laquelle elle a des « préoccupations».
    3)Le flicage des étudiants

    Je ne m’etendrai pas la dessus, car sur cette question, vous n’apportez aucun élément de débat face à la gravité du fait. Notamment l’occurrence que plusieurs étudiants et des centaines de citoyens font des peines de prison parfois très lourdes sur base de lois imprécises et vagues.
    4) Le régime syrien

    Vous terminez en dénonçant le régime syrien qui tue par centaines ses compatriotes. Je suppose que si le régime arrêtait demain de massacrer sa population, vous seriez le premier dès demain à demander justice pour toutes ces victimes ? A considérer qu’un régime ne peut être légitime après avoir versé autant de sang de ces propres citoyens ? Est-ce que je me trompe ?

    Par contre pour le régime rwandais qui en a massacré par milliers, parfois par dizaines de milliers, vous ne semblez en aucun cas vous soucier de la moindre forme de justice.
    Je vous retourne votre question : DEUX POIDS, DEUX MESURES ?

       0 likes

  18. Bonjour Monsieur Kagabo,

    1-Je précise, car je n’ai pas été clair que c’est pour les acrtes prépayées qu’on demande en France une carte d’identité. Pouvez-vous me donner une référence consultable de cette loi dont vous parlez ou est-ce que ce sont seulement des rumeurs qui vos sont parvenues ?

    2-Si c’est exactement ce que vous dites, le régime actuel glisserait vers une pratique qui était déjà en vigueur avant 1994. Ce serait une régression.

    3-Notre démocratie française dispose d’un service appelé la DCRI qui surveille les citoyens susceptibles de poser des problèmes au gouvernement.

    4-Ne faisons pas d’amalgames avec le génocide qui date de 1994. Je vous renvoie à une page archivée que j’ai crée en 2003 et que j’ai actualisée jusqu’en 2010. http://survie67.free.fr/Rwanda/opposants/FPR-crimes.htm
    J’ajoute que tous ceux qui font la guerre tuent et chaque mort est un crime même en période de guerre.

       0 likes

  19. Kagabo dit :

    Bonsoir Emmanuel Cattier,

    1) Voici quelques liens, n’hésitez pas à nous partager votre avis après lecture
    Agence ecofin : http://www.agenceecofin.com/securite/1308-6177-rwanda-adoption-d-une-loi-sur-l-interception-des-communications

    http://www.rnanews.com/national/6334-une-loi-controversee-sur-le-controle-des-moyens-de-communications

    http://www.arib.info/index.php?option=com_content&task=view&id=5660

    https://www.privacyinternational.org/blog/rwandan-government-expands-stranglehold-on-privacy-and-free-expression

    2) Voici le communiqué encore disponible sur le site officiel de la ville de Kigali. Si dans votre entourage, une personne parle le kinyarwanda, je vous invite à lui demander de vous traduire le communiqué et plus spécialement le passage repris ci-dessous.

    http://www.kigalicity.gov.rw/spip.php?article1093

    « Inama ya Komite y’Umutekano y’Umujyi wa Kigali iributsa abaturage ko bagomba kumenyesha ubuyobozi bw’Umudugudu abashyitsi bacumbikira mu ngo zabo mu rwego rwo gufasha kuzuza ikayi y’amakuru y’imidugudu batuyemo. Abacumbikira abantu muri za hotel na Lodges nabo baributswa kubahiriza inshingazo yo kuzuza urutonde rwa bo mubitabo byabugenewe.
    Abantu bose barongera gusabwa gutangira amakuru ku gihe ku wo ariwe wese n’icyo ari cyo cyose bamenye bafiteho impungenge »

    En peu de mots, cela dit, ce qui se trouve dans l’article et que je n’ai fait que répéter. « Le comité de sécurité de la ville de Kigali rappelle à la population qu’elle a l’obligation de faire connaitre aux dirigeants locaux, tous les invités qui viennent loger chez elle. (Une traduction moins littérale donnerait que chaque foyer doit signaler aux autorités tous les invités que ce foyer compte héberger dans sa maison)
    La traduction de la deuxième phrase est : « Il est à nouveau demandé à chaque personne de signaler à temps toute personne ou toute situation sur laquelle elle aurait des préoccupations »
    J’invite les rwandais qui liraient mon commentaire à compléter ou corriger si jamais ma traduction était incomplète ou erronée en certains points.

    4)J’ose espérer que vous ne tenez pas un tel discours de manière délibérée car vous tenez un genre de discours, dangereux qui oppose les rwandais en nourrissant les rancœurs et est par là potentiellement criminel.

    Pourquoi ressentez-vous systématiquement le besoin de faire la comparaison ou le rapprochement entre crimes du FPR et le génocide ? Pourquoi semblez-vous incapable de reconnaitre pleinement la souffrance d’une victime sans devoir la mettre à côté de celle d’une autre victime d’un crime plus grave et lui denier ainsi le droit à la moindre justice ? Ne trouvez-vous pas que c’est la meilleure façon d’opposer ces victimes ?

    Une mère ayant vu en 1996, trois de ses enfants tomber sous les bombes du FPR lors du « démantèlement » des camps de réfugiés, ou les ayant vus se faire massacrer à l’arme blanche n’aurait donc droit à aucune justice au motif qu’il y’a eu le génocide en 1994 ? Pourquoi donc pensez-vous que seule une partie des victimes a droit à la justice ?
    Le jour, ou vous réclamerez une justice pour l’ensemble des victimes rwandaises innocentes, sauvagement massacrées, que ce soit celles massacrées des mains des « interahamwe » avec la volonté d’une extermination totale ou des mains du FPR dans un cadre devant encore être déterminé par la justice(qui pourrait être le cadre d’une extermination partielle de toute une ethnie) alors là, seulement, vous commencerez à gagner en crédibilité.

    Je vous invite à découvrir ce documentaire : http://www.jambonews.net/actualites/20120820-rwanda-un-documentaire-de-1996-sur-les-massacres-du-fpr-sorti-du-frigo/

    Bonne année.

    Bien à vous,
    J. Kagabo

       1 likes

  20. Fueille de chêne dit :

    Monsieur CATTIER,

    « Ne faisons pas d’amalgames avec le génocide de 1994″ dites-vous.
    Vous êtes sans doutes au courant que 3 rapports onusiens ont unanimement confirmé que le régime de Kagame,fournit armes et troupes aux tristement célèbre rebelles m23 responsables de plus de 6 millions morts congolais .

    Croyez-vous sincèrement que le peuple congolais oubliera de sitôt ces femmes violées,ces fœtus éventrés,ces orphelins?
    Non monsieur Cattier,ils garderont ça en mémoire pour des dizaines et des dizaines d’années et ils feront l’amalgame comme vous dites,ils font déjà l’amalgame entre le peuple Rwandais pourtant étranger à cette tragédie et le FPR du président Kagame dont vous semblez être un farouche défenseur.
    Voyez-vous monsieur Cattier,quand on soutient SCIEMMENT un régime qui a atteint un tel niveau de sauvagerie,qui est en train de faire aussi bien que le régime nazi,et bien mon cher monsieur on est tout aussi criminel.

    « Quand on veut expliquer l’inexplicable, on finit par excuser l’inexcusable » .Phrase chère à votre ancien président N.Sarkozy et qui,a voulu un temps se rapprocher de Mr Kagame avant de s’en éloigner après avoir pris connaissance que cet homme est le deuxième criminel de l’histoire après Hitler.

       1 likes

    • En cette période de réveillon je prends juste le temps de réponde à ce dernier message par une autre page que j’ai écrite :
      http://cec.rwanda.free.fr/informations/pre-rapport-ONU-RDC.html

      Ceux qui la iront attentivement comprendront que les chiffres avancés sur le nombre de morts dans les Kivu est sans commune mesure avec la réalité. Vous voudrez bien commencer par lire la note 87 page 49 du rapport Mapping qui montre que dès l’introduction ce « groupe d’experts » botte en touche sur le nombre de morts en RDC, et en catimini dans une petite note. Vous lirez en dessous dans la colonne de gauche ce que je considère comme des études sérieuses sur cette question du nombre de victime.

      Je vous invite aussi à lire cet article de Libération:
      http://www.liberation.fr/monde/2012/12/28/rdc-viols-et-legeretes-francaises_870490

      J’ajoute que cette légèreté français est copieusement entretenue par de savantes désinformations. On fait tout pour que tout soit confus.

      Mais il reste, et là je suis d’accord avec vous, que chaque victime est une victime de trop, de quelques bord que ce soit. La sagesse voudrait que chacun balaye d’abord devant sa porte et s’occupe de ses extrémistes. C’est la raison pour laquelle, comme citoyen français, mon principal cheval de bataille est l’attitude des responsables français vis-à-vis de l’Afrique centrale que je considère globalement comme des extrémistes, par incompétence, orgueil, simplisme et paresse.

      Encore que j’ai bien apprécié ceci qui tranche avec l’hypocrisie commune des médias :
      http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3351-c-le-petit-journal.html?vid=747799
      IL y aurait certes beaucoup à dire sur ce chemin escarpé qu’ a pris François Hollande en RDC…. mais c’est incontestablement nouveau.

         0 likes

  21. Fueille de chêne dit :

    Monsieur Cattier,

    Quand vous voulez corroborer vos dires,veuillez ne pas donner comme référence des agents du FPR comme Patrick de Saint-Expery qui affirme avoir découvert le Rwanda en suivant les bottes du FPR, ou Jean François Dupaquier marié à une extrémiste Tutsie.
    Tous ces gens sont connus et dès qu’il s’agit du Rwanda ils sont tout sauf journalistes,ce sont des vrais fanatiques aveugles pro-FPR : http://www.marianne.net/L-incroyable-traque-des-denonciateurs-francais-de-Hutus_a209852.html

    Quant aux enquêtes commandé par des européens,en aucun cas ils peuvent se substituer aux enquêtes de l’ONU et des ONG, ils sont plus crédibles car ils ont un caractère international,non partisan et dénué de tout intérêt.

    C’est devenu une habitude à Kigali,dès qu’une enquête sérieuse les met en difficultés le premier réflexe et de faire-faire une autre enquête qui doit abonder dans leur sens,ça s’est vu avec le Juge Jean Louis Bruguière et aujourd’hui rebelote.
    Mais ça ne trompe plus personne,la communauté internationale a fini par recouvrer la vue et connait la vraie nature des gens du FPR.

    GAME OVER

       0 likes

  22. BAHO dit :

    L’ACTION D’ENREGISTREMENT DES TELEPHONES EST COMMUNE A TOUS LES PAYS DU MONDE . Je ne comprend pas le Rwanda etait en retard. dans d’autres pays on est enregistré le jour de l’achat du GSM

       0 likes

  23. Monsieur « Feuille de chêne »

    L’extrémisme à propos du Rwanda c’est de soutenir, encore aujourd’hui, les génocidaires et néo-génocidaires. La vraie question c’est celle du Hutu-power qui a revendiqué le génocide des Tutsi et qui a aujourd’hui des prolongement en RDC à travers les FDLR et en Europe, notamment en France, à travers des opposants rwandais qui déversent une dénonciation fantaisiste d’un génocide des Hutu censé équilibrer le génocide des Tutsi bien réel et dont ils refusent de se démarquer de crainte de renforcer le jeu du FPR. La question du FPR n’est pourtant pas centrale dans cette affaire, sauf pour ceux qui n’admettent pas d’avoir perdu le pouvoir à cause du génocide.

    C’est dans cette ornière que se réfugie aujourd’hui l’extrémisme et non pas chez les journalistes français du FIgaro, de France Culture, du Nouvel Observateur, de l’Express ou de XXI qui ne sont absolument pas des extrémistes. Marianne par contre sur la question du Rwanda est tombée dans la propagande extrémiste et négationniste de la complicité française dans le génocide. Marianne est d’ailleurs coutumière de l’usage d’un marketing provocateur abondamment utilisé notamment dans ses titres et couvertures.

       0 likes

  24. Monsieur « Feuille de chêne »,

    Au sujet des enquêtes européennes sur le nombre de mort en RDC du fait du conflit de 1994 à 2003, j’attire votre attention sur le fait que cette enquête sur le nombre de morts n’a été commandité par personne. Simplement des experts démographes européens ont été envoyé en RDC pour aider à constituer les listes électorales. De leur travail a découlé implicitement, parce qu’ils en avaient les outils d’analyse, que le nombre de morts était multiplié par 20 par la propagande. J’attire aussi votre attention sur le fait que ce chiffre de 4 millions n’est pas confirmé par le rapport mapping, voir sa note 87 page 49. Dans cette note les « experts » du rapport mapping se disent incapable de dégager un nombre de victimes en RDC du fait des conflits. Cela se comprend, un « mapping » par définition a seulement recensé des événements et des témoignages, mais n’a pas fait de travail critique sur ces témoignages. Donc tous les chiffres « venant de l’ONU » à ce sujet ne peuvent être que de la propagande. Même le premier ministre congolais a contesté vigoureusement les chiffres de l’International Rescue Committee… ONG qui n’est absolument pas spécialisée dans les études démographique, mais est très motivée pour obtenir des subventions internationales… et comme ces chiffres intéressaient beaucoup certains milieux, ils ont été abondamment repris sans avoir été validés. C’est ce qu’on appelle très clairement de la désinformation.

    Je vous rappelle mes références sur ce sujet :
    http://cec.rwanda.free.fr/informations/pre-rapport-ONU-RDC.html

       1 likes

  25. Fueille de chêne dit :

    Monsieur Cattier,

    Je suis sûr que Kigali reconnait à sa juste valeur l’énergie avec laquelle vous œuvrez à les purifier de leurs péchés.
    J’avais perçu dès le départ que vous n’étiez pas soucieux de connaitre la vérité sur le drame rwandais et pourtant j’ai voulu vous donner le bénéfice du doute avant de me rendre compte que le mal qui vous ronge est très très profond,et donc,que ça ne sert à rien de continuer à vous convaincre que la terre est ronde.

    Je doute fort que votre hargneuse soit quelque chose de désintéressé,vous avez vos raisons,vos motivations, qui ne dépendent que de votre seule volonté.Mais pas de chance,Dieu vous a flanqué une CONSCIENCE aussi mais elle,elle est libre et elle va,elle vient.
    Quant à vos références,c’est vraiment aimable de votre part de m’en inonder mais je ne peux en tenir compte que dans un cadre d’échanges constructives.Mais force est de constater que vous êtes hermétique à toute critique de vos amis,au point où,corriger moi si je me trompe,Monsieur Kagabo vous a donné plus hauts,des références que vous lui aviez personnellement demandées relatives aux violations des droits humains par le FPR.
    Je peux comprendre comprendre votre gêne face à des preuves aussi flagrantes,mais vous faites comme s’il s’agit d’un jeu d’échanges de vains documents,de thèses et anti-thèses.
    Non mon cher monsieur ,il y a des gens qui sont emprisonnés et d’autres qui meurent pour avoir dit telle ou telle autre chose et donc,la moindre des choses aurait été,aurait dû être une condamnation ferme et sans équivoque de pareils agissements.

    Si vous êtes rwandais, je ne suis pas étonné par ce que vous êtes un parmi des milliers chacun défendant son camp contre vents et marrées,par contre j’ai vraiment de la peine pour vous si vous êtes Européen parce que ce faire manipulé jusqu’à un tel point…
    Mais je ne perd pas espoir vous concernant,des cas encore plus désespérés que le votre,on en a déjà vu revenir à la vie.

       2 likes

  26. Je vois que pour « Feuille de chêne », je serais un gland ! ça ne manque pas de charme, mais ça manque de boulot… façon d’hêtre sans doute…

    Au sujet des références de Monsieur Kagabo, il s’agit d’un article en Kinyarwanda qui dit que le comité de sécurité de la ville de Kigali donne un certain nombre de conseils aux habitants, pour éviter des intrusions de personnes qui violent après avoir fait boire des mélanges anesthésiants en se faisant admettre dans des maisons et qui conseille donc aux habitants de signaler d’une manière générale toutes les personnes que l’on héberge… Il n’y a pas de référence à une loi si j’ai bien compris la traduction qu’on m’en a faite succinctement. Ce n’est donc pas une référence au sens où je l’entends…Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas une loi derrière… je ne sais pas.

    Vous écrivez : « Si vous êtes rwandais, je ne suis pas étonné par ce que vous êtes un parmi des milliers chacun défendant son camp contre vents et marrées,par contre j’ai vraiment de la peine pour vous si vous êtes Européen parce que ce faire manipulé jusqu’à un tel point… »

    C’est bien le problème, on arrive à faire avaler n’importe quoi aux européens sur ce qui se passe en Afrique. Et bien sachez que je suis français, mais que je ne suis pas prêt à gober n’importe quoi sur l’Afrique centrale… comme ces soi-disant 6 millions de morts en RDC à cause des conflits consécutifs au génocide des Tutsi, alors qu’il semble, par recoupements, qu’il y ait eu au maximum quatre cent mille morts, ce qui est déjà considérable… mais c’est quinze fois moins.

       0 likes

  27. Fueille de chêne dit :

    C ‘est vous qui dites que vous êtes un « GLAND » je ne suis pas physionomiste .

       2 likes

Laissez un commentaire