FR

Human Rights Watch appelle l’ONU à se montrer ferme vis-à-vis du Rwanda

Publié : le 3 janvier 2013 à 14:20 | Par | Catégorie: Actualité

Alors que le Rwanda, accusé de soutien à la rébellion congolaise du M23 entre au Conseil de sécurité de l’ONU à partir de ce 01 janvier, Human Rights Watch invite le Conseil de sécurité à se montrer ferme vis –à vis de ce pays, surtout sur le dossier congolais sur lequel le Rwanda va être amené à prendre des décisions.

logo-onu« Le fait que le Rwanda occupe un siège au Conseil de Sécurité à partir de demain est extrêmement inhabituel et problématique puisque le Rwanda a été accusé à plusieurs reprises par le rapport des experts de l’ONU d’avoir soutenu et armé un mouvement rebelle le M23  dans l’est de la RDC qui commet des violations extrêmement graves  des droits de l’homme » a déclaré le 31 décembre 2012 à la RFI  Philippe Bolopion, directeur de Human Rights Watch auprès des Nations unies.

En effet, à partir 1er janvier 2013, le Rwanda occupera officiellement un des sièges africains des Nations unies en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité pour un mandat de deux ans. Pourtant, le pays a été cité à plusieurs reprises, notamment par un rapport de l’ONU, comme étant le principal soutien en armes et en hommes aux rebelles du M23 qui sévissent dans l’est de la RDC et y commettent des atrocités. Le directeur de l’ONG Human Rights Watch auprès des Nations unies invite le Conseil à se montrer ferme vis-à-vis du Rwanda d’autant plus que «  le Rwanda va être en position de prendre des décisions cruciales pour l’avenir du Congo, le pays qu’il est accusé de déstabiliser ». Philippe Bolopion appelle les autres pays du conseil de sécurité à « envoyer un message très fort au Rwanda dès qu’il arrivera au conseil en sanctionnant les hauts responsables rwandais qui sont accusés d’avoir soutenu le M23 et de continuer à le faire ». Ces responsables mis en cause par le rapport des Nations Unies publié en juin dernier sont entre autre le ministre rwandais de la Défense, le général James Kabarebe qui est accusé d’être à la tête du commandement de M23. Le soutien du Rwanda aux rebelles de M23 à l’est du Congo a poussé plusieurs principaux donateurs de ce pays parmi lesquels le Royaume-Uni, l’Allemagne et les Pays-Bas, à couper une partie de leur aide , privant ainsi le pays des mille collines d’une partie substantielle de son aide au développement dont il dépend pour près de la moitié de son budget national.

Dans une allocution prononcée devant le corps diplomatique et les principaux dignitaires de son régime ce 31 décembre 2012, le numéro 1rwandais, Paul Kagame, a déclaré que ce gel des aides extérieurs avait engendré un ralentissement considérable de l’économie du pays, tout en estimant que la crise mondiale avait aussi joué un rôle dans cet essoufflement de l’économie Rwandaise.

Human Rights Watch avait affiché sa déception lors de l’élection le 18 octobre 2012 du Rwanda en tant que membre non-permanent du Conseil de sécurité pour les deux prochaines années. « Le Rwanda n’est pas crédible pour occuper maintenant ce siège à cause de son soutien aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) en guerre contre la RDC, […] Nous estimons que c’est  un conflit d’intérêt d’avoir un pays à la table du Conseil de sécurité qui a ouvertement violé l’embargo sur les armes imposé par les Nations Unies et qui est en train de soutenir une rébellion dans un pays voisin et qui est responsable des crimes de guerre dirigés par Bosco Ntaganda recherché par la CPI », avait déclaré à Radio Okapi Ida Sawyer, chercheuse à Human Rights Watch le lendemain de l’élection du Rwanda au Conseil de sécurité, et a ajouté que . « La  présence du Rwanda à ce siège aura un impact négatif  sur les  populations congolaises victimes de la guerre à l’Est de la RDC », puisque le « Rwanda sera maintenant en mesure de bloquer les sanctions impliquant les officiels rwandais et d’autres initiatives dans la recherche de la paix en RDC ».

http://jambonews.net/actualites/20121024-onu-vives-reactions-apres-lelection-du-rwanda-au-conseil-de-securite/

 

Jean Mitari

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

15 Commentaires à “Human Rights Watch appelle l’ONU à se montrer ferme vis-à-vis du Rwanda”

  1. Greg Rukundo dit :

    Si j’ai bien lu, en 1994 le Rwanda siégeait(du moins il était représenté) aussi au conseil de sécurité ;-) De là à y voir un parallélisme.

       0 likes

    • RASEC dit :

      Monsieur Rukundo, en 1994, l’Etat Rwandais, sous l’autorité du Prermier Ministre Agathe Uwilingiyimana, véritable patronne de l’Exécutif et du président Habyalimana, dont le pouvoir avait été réduit au simple contreseing des actes du gouvernement, en application de la Charte de l’ONU, a été élu membre non permanent du Conseil de Sécurité. Il s’ensuit qu’il n’a jamais été coopté.
      Sous Habyalimana, Nsengiyaremye et Uwilingiyimana, le Rwanda n’a jamais militairement agressé un pays voisin c’est-à-dire n’a jamais violé la Charte de l’ONU.
      Sous Kagame, l’agression du Rwanda contre la RDC n’est pas à prouver et notre commandant suprême a personnellement reconnu ses méfaits. Dès lors, le Rwanda a violé la Charte de l’ONU.
      Le caractère sui generis du cas présent est que, alors que la méconnaissance de la Charte de l’ONU par le Rwanda est flagrante et que, à peine, de mauvaise foi, en application de celle-ci, notre pays ne remplissait aucune condition pour entrer au Conseil de sécurité et ce, à quelque titre que ce soit, par la cooptation des USA, Royaume Uni, Allemagne et Canada en l’occurrence, il a été élu membre non permanent de ce Conseil par une majorité écrasante des Etats membres de l’ONU.
      Par conséquent, il ne peut y avoir aucune comparaison entre le Rwanda sous Kagame et celui sous Uwilingiyimana et Habyalimana.
      Au regard des faits, la Charte de l’ONU est devenue un vulgaire papier dépourvu en fait de valeur juridique.
      Elle est un instrument de protection des intérêts des puissants contre ceux des faibles. Les puissants exhibent les dispositions de cette Charte en fonction de leurs intérêts. Ceux du Peuple Congolais ne sont nullement leur préoccupation.
      Illustration: plus de six millions de morts dans notre région, soit plus de deux tiers de la population rwandaise. Les auteurs des crimes sont notoirement connus. Des milliers de rapports des experts de l’ONU et ONG de défense des droits de l’homme ont été envoyés au Secrétaire Général de l’ONU et partant au Consile de Sécurité relativement la tragédie qui frappe des millions de Congolais. Ils en ont également porté à la connaissance du public international. Sur le fondement de la Charte de l’ONU et diverses conventions internationales auxquelles le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi sont partis, leurs auteurs ont préconisé des solutions idoines aux seules fins de sauver des milliers de vies humaines, faire respecter la Charte de l’ONU, constitution de la fameuse communauté internationale et éradiquer l’impunité absolue des bouchers des millions de morts.
      Résultat: silence de tombeau des maîtres du monde, sachant que les USA ont même voulu aller trop loin, à savoir faire enterrer définitivement ces rapports en empêchant leur publication. Pour les trois maîtres du monde, les Congolais comme les Rwandais en 1994, ne font past partie de l’Humanité et partant ne méritent aucune compassion humaine et encore moins la justice.
      Pour votre information, ce sont les USA sous Clinton, dit sponsor de Kagame et le Royaume Uni en commun accord avec Kagame, alors commadant en chef de l’armée du FPR, qui ont rejeté le projet de résolution présenté par la France dont l’unique objet était de sécourir les Tutsi et nullement les Hutu.
      Les véritables resonsables de la tragédie du Kivu sont des dirigeants congolais comme les auteurs des crimes qui ont été commis dans notre pays contre des millions de Rwandais en 1994 sont des dirigeants rwandais de l’époque et Kagame.
      Celui-ci a décapité le leadership rwandais de l’époque. Il a massacré des millions de Hutu et Tutsi dits de second rang. Il a déclenché une guerre contre les Rwandais aux seules fins de prendre le pouvoir par la force et instaurer un régime taillé sur mesure dont il sera commandant en chef incontesté, le tout avec l’aide des USA, Royaume Uni, Canada , Belgique et Allemagne, ses grands sponsors actuels. Il a enrôlé dans son armée des milliers de jeunes Tutsi de l’intérieur y compris les mineurs. Ceux-ci ont commis des crimes contre leurs voisins Hutu. Aucun Rwandais sérieux ne peut nier ces faits. Monsieur Kagame connaissait les conséquences de ses méfaits mais la vie des milliers des Tutsi n’était nullement sa préoccupation. Prendre le pouvoir par la force et l’exercer sans paratage était son unique objectif. Pour piller les richesses de la RDC, Kagame et ses sponsors utilisent les Tutsi Congolais pour commettre les crimes abominables contre leurs compatriotes. Kagame sait très bien que lorsque l’ordre sera rétabli en RDC, il sera difficiles pour ces gens de vivre harmoniseusement avec leurs voisins. Pour Kagame, leur avenir en RDC importe peu. Le pouvoir et le blé sont sont deux valeurs qui gouvernent la vie de Kagame. Malheur à celui qui, selon lui, tentera d’y porter atteinte. Le pouvoir et le blé sont instrinséquement le propre de tout régime despostique surtout pour les individus comme notre commandant suprême. Pour le tyran, la vie humaine, la vie hamonieuse entre les membres de la communauté nationale et le sort des générations futures sont des éléments secondaires voire superfétatoires.

         4 likes

  2. lolman dit :

    Écoute,pourquoi commencez-vous à accuser Kagame de soutenir une rebellion armée(M23) alors que Kabila,lui,supporte le FDLR,elle aussi une rebellion armée.C’est de la pure hypocrisie.Vous,opposants,faites juste ça,mettre des bâtons dans les roues de Kagame.Commencez par voir ce que Habyarimana a fait.Il a crée une milice Interahamwe pour tuer sa PROPRE population.C’est encore pire que ce que Kagame fait.C’est sûr que Kagame,aussi,a tué aussi des Hutus.Les deux sont mauvais et sont aussi méchants l’un que l’autre.

       0 likes

    • RASEC dit :

      lolman, vous ne savez manifestement pas de quoi vous parlez. Pour votre information, INTERAHAMWE est le nom de la Jeunesse du parti MRND du feu président Habyalimana d’une part et tous partis politiques rwandais y compris le FPR avaient leurs jeunesses d’autre part. Vous les connaissez. Il n’est donc pas nécessaire de les citer.
      Au regard des faits, même un débile mental à l’état avancé ne peut nullement soutenir que seuls les INTERAHAMWE sont responsables des massacres des Tutsi rwandais. Sachant qu’ils ont cessé d’exister en tant que tels à compter du 7 avril 1994.
      INTERAHAMWE ont été créés sous l’initiative de Monsieur Gasana Anastase, alors conseiller du feu président Habyalimana avant sa transhumance vers le MRD d’abord puis le FPR ensuite et ministre des affaires étrangères de Kagame avant son exil vers les USA. Si pour Kagame INTERAHAMWE est un nom générique de tous les Hutu, qualifiés collectivement des criminels, aucun Rwandais saint d’esprit ne peut proférer ce genre d’insanité. Ce que les lecteurs de Jambo News attendent de vous, c’est la rigueur dans vos affirmations et nullement les dires fondés sur les copier-coller ramassés ici et là.
      Par conséquent, pour l’avenir, documentez-vous avant d’émettre votre opinion sur les sujets qui intéressent notre pays.
      Kabila a fait preuve d’incapacité notoire d’ assurer la sécurité de ses concitoyens. Dès lors un individu dit président d’un pays qui n’est pas en état de protéger sa propre population contre les agissements des criminels ne peut matériellement aider qui que ce soit. Vous êtes censé connaître que Kabila et Kagame ont mutualisé leurs moyens pour anéantir les FDLR, le tout avec l’appui des USA par le jeu des salellites pour les localiser, que Kagme a reconnu publiquement ce fait devant des millions de Rwandais et étrangers. Au vu des moyens déployés, tout homme rationnel peut raisonnablement retenir qu’ils ont abouti aux résultats escomptés et que par conséquent, les FDLR n’existent plus et correlativement toute évocation de celles-ci n’est qu’une divagation.
      Combattre un régime tyrannique est un acte légitime reconnu à tout peuple et ce, depuis la nuit des temps.
      Le caractère despotique du régime Kagame n’est pas à prouver. Dans le monde dans lequel nous vivons, l’avenir des dispotes est sombre. La combre pour pour votre commandant suprême est qu’il ne se donner même pas la peine de regarder la réalité en face à savoir le sort qui a été réservé à tous les sanguinaires africains en particulier et en tirer des enseignements utiles ne serait ce que pour ses progénitures. Un bon père de familler gère pour ses postérités. Le propre des tyrans est de gérer dans le provisoire ou dans le court terme. L’avenir est pour eux un élément inconnu.
      Ils s’ensuit que si les FDLR existent effectivement, elles ne sont pas les INTERAHAMWE mais les combattants de la liberté pour le Peuple Rwandais. Elles doivent être traitées et reconnues comme tels.

         1 likes

      • carlos dit :

        Rasec j’ai pitie pour toi car la haine qui t’anime ne va que te detruire mentalement et psychologiquement. Il est evident que tu es un nostalique du regime precedent et un vrai defenseur de ceux qui ont commis le pire des massacres du 20 siecle. Ce temps est revolu a jamais car nous sommes plus determines a combattre avec la plus grande energie jamais constatee des gens comme vous susceptibles de replonger le Rwanda dans ces moments horribles . Heureusement que bcp de rwandais qui sont a l’interieur du pays se sont debarasses de ces idees haineuses et s’attelent actuellemet au developpement de leur pays. Fais traduire cette citation latine: Oderint dum metuant.

           1 likes

        • RASEC dit :

          Carlos, au vu de vos dires émotionnelles et percellaires, il me semble que vous ne m’avez pas lu.
          Si vous m’aviez lu, vous auriez pu me contredire par des arguments sérieux.
          Vous affirmez qu’au regard de ce que j’ai dit, je ne suis pas à l’intérieur de notre pays et qu’a contrario, si j’étais à l’intéreur, je n’aurais pas pu m’exprimer. Je vous fais savoir que je suis dans mon pays natal depuis ma naissance et je n’entends pas le quitter.Votre commandant suprême peut utliser même le ciel pour faire taiire les Rwandas mais il ne peut et pourra jamais arriver à ses fins. C’est le bien fait de la haute technologie. Vous confirmez donc mes affirmations à savoir le caractère tyrannique du régime dont vous êtes partisans.
          Monsieur, vous confondez le Rwanda avec Kagame et/ou son régime.Le Rwanda ne vous appartient pas.
          Si vous vivez ici au Rwanda ou ailleurs, vous avez une vision à l’envers de la vie. Ce qui est inquiétant et surprenant pour une personne qui prétend avoir appris du latin, c’est que pour vous, tout rwandais qui une autre vision relativement à l’organisation et au fonctionnement de notre société est d’emblée intrinséquement votre ennemi à abattre.Vous reproduisez un extrait des propos attribués à Caius Augustus Germanicus. Il faut évitez du copier-coller. Ce qui est exact, le tyran est déconnecté de la vie en société, dépourvu d’humanité élémentaire et paranoïaque. Dès lors la citation évoquée »Oderint dum metuant » me semblez idoine aux agissemments de votre guide éclairé.
          Si vous avez le sens pitié, il aurait été judicieux pour vous de l’exprimer à l’endroit des millions de misérables rwandais que vous ne n’avez jamais manifestement rencontrés.
          Le refus d’affronter la vérité tout droit a en tout éta comme conséquence la déchéance de pensée et la destruction mentale chez l’intéressé. L’histoire ne pardonne jamais et tout agissemet négatif a nécessairement de conséquence peu, importe sa gravité.C’est par conséquent une question de temps.Vous pretendea avoir appris le latin.Lisez Caius Augustus Germanicus dans les dernières années de son règne.

             0 likes

        • RASEC dit :

          Carlos, au vu de vos dires émotionnels, percellaires et amphigouriques, il me semble que vous ne m’avez pas lu.
          Si vous m’aviez lu, vous auriez pu me contredire par des arguments sérieux.
          Vous affirmez qu’au regard de ce que j’ai dit, je ne suis pas à l’intérieur de notre pays et qu’a contrario, si j’étais à l’intéreur, je n’aurais pas pu m’exprimer. Je vous fais savoir que je suis dans mon pays natal depuis ma naissance et que je n’entends nullement le quitter. Votre commandant suprême peut utliser même le ciel pour faire taire les Rwandas mais il ne peut et ne pourra jamais arriver à ses fins. C’est le bien fait de la haute technologie. Vous confirmez donc mes affirmations à savoir le caractère tyrannique du régime dont vous êtes partisan.
          Monsieur, vous confondez le Rwanda avec Kagame et/ou son régime. Le Rwanda ne vous appartient pas.Il est notre patrimoine commun et ce sera éternellement ainsi.
          Si vous vivez ici au Rwanda ou ailleurs, vous avez une vision à l’envers de la vie. Ce qui est inquiétant et surprenant pour une personne qui prétend avoir appris le latin, c’est que pour vous, tout rwandais qui a une autre vision relativement à l’organisation et au fonctionnement de notre société est d’emblée intrinséquement votre ennemi à abattre. Et vous reproduisez un extrait des propos attribués à Caius Augustus Germanicus. Il faut évitez du copier-coller. Ce qui est exact, le tyran est déconnecté de la vie en société, dépourvu d’humanité élémentaire et paranoïaque. Dès lors, la citation évoquée »Oderint dum metuant » me semble idoine aux agissemments de votre guide éclairé.
          Si vous avez le sens de pitié, il aurait été judicieux pour vous de l’exprimer à l’endroit des millions de misérables rwandais que vous ne n’avez jamais manifestement rencontrés et rackettés par les kleptocrates.
          En tout état de cause, le refus d’affronter la vérité tout droit a comme conséquence la déchéance de pensée et la destruction mentale chez l’intéressé. L’histoire ne pardonne jamais et tout agissemet négatif, surtout quand on prétend être dirigeant d’un Etat, a nécessairement des conséquences peu, importe leur gravité. Par conséquent, dans le cas présent, c’est une question de temps.Vous pretendez avoir appris le latin.Lisez Caius Augustus Germanicus dans les dernières années de son règne.
          Le despotisme est incompatible avec le développement au sens exact du terme. Vous confondez le développement des portefeuilles individuels des kleptocrates de la place et le développement de notre pays.
          Avant de réagir et c’est votre droit, grâce au Jambo News, documentez-vous et surtout posez-vous la question suivante: qui suis-je?

             2 likes

    • Derille dit :

      En 1990, les attaques de la diaspora aux frontières nord du Rwanda ont provoqué l’incorporation d’un nombre important de soldats ds l’armée régulière (FAR) ainsi que l’ entraînement de milices (INTERHAMWE). Pourquoi ?
      Une explication pourrait être que Habyarimana et son gouvernement avaient peur de l’invasion du FPR et de son armée (APR) qui n’était pas formée seulement de Rwandais tutsi mais aussi de soldats ougandais et probablement d’autres nationalités, ce qu’on appelle en général des mercenaires. Dans le but de reprendre le pouvoir SANS le partager avec les Hutu. Les Hutu « modérés » (dont certains avaient été écartés de leur parti pour exactions et détournements de fonds) espéraient une place importante ds le nouveau gouvernement. Ce qui s’est passé, en effet. Mais où sont-ils ts ces Hutu « modérés » à l’heure actuelle ? Et même certains Tutsi avec des hautes responsabilités ? Ils ont fui à l’étranger.
      Du temps d’Habyarimana (qui n’était pas un enfant de choeur non plus), il y avait multipartisme et même des ministres tutsi ds son gouvernement. Personne n’a tenu compte que des Hutu pouvaient ne pas être d’accord ni avec Habyarimana ni avec Kagame. On a
      Il m’a été dit en 94 par une personne autorisée et impliquée que la prise du Rwanda n’était qu’un chemin vers la conquête de la RDC et ses richesses. Apparemment, c ce qui se passe. Le FPR n’en est pas à un mensonge près.

         0 likes

  3. carlos dit :

    Jambonews est vraiment negativiste par rapport au Rwanda. Vous ne dites que ce qui ne va pas a vos yeux.

       1 likes

    • Kiyovuman dit :

      Je comprends que tu puisses trouver que ce site se focalise trop sur les mauvais côtés du Rwanda, mais n’oublie pas qu’il est crée par des exilés anti-FPR qui ne peuvent plus retourner chez eux pour la plupart et qui rêvent de revenir aussi participer à la construction de leur pays.
      J’ai la chance de pouvoir souvent me rendre au Rwanda, et de voir les évolutions de mes propres yeux et effectivement on ne peut pas nier que le pays a connu un fort développement sous l’ère Kagame (sachons parfois rendre à César ce qui est à César), c’est un miracle que le pays se soit relevé après une telle tragédie, nous étions destinés à finir comme la Somalie en toute logique.
      Ce site est un peu comme Umuvugizi, leur but est d’ouvrir les yeux au monde face à la dictature aux tendances de plus en plus autocratiques qui est en place à Kigali, et si ils commencent à dire des choses positives ils perdraient toute crédibilité tout simplement. Fais la part des choses, personnellement je consulte aussi bien les sites pro gouvernementaux, que les sites de tendance plus dissidente, je regarde et lis tout, puis ensuite je me forge ma propre opinion.

         3 likes

      • Derille dit :

        En effet, c indéniable que le Rwanda s’est fort développé depuis que le FPR est au pouvoir. Je ne suis personnellement pas retourné au Rwanda récemment, mais j’ai suffisamment de témoins qui me disent à quel point Kigali est devenue une belle ville et d’une propreté dont Bruxelles pourrait bien prendre de la graine.
        Mais qui bénéficie réellement de cet essor ?? Pas les pauvres habitants des collines qui connaissent à nouveau la famine. Ni les innocents qui remplissent les prisons. Quel que soit le régime, je pense qu’on ne peut que s’en indigner.

           0 likes

  4. santos dit :

    que pensez vous du fait que HRW est été accusé de donner de l’argent à de pauvres femmes en RDC pour des témoignages contre le M23 je veux dire par là des témoignages achetés et ciblés??

       0 likes

    • greg dit :

      Santos,
      Vous avez des preuves?
      Au fait, M23 vient de déclarer un cessez-le feu Unilatéral. Est-ce parce que les Angolais et les Tanzaniens arrivent sur la zone?
      Ou est-ce que c’est parce qu’il n’y a pas de raison valable pour que ce mouvement existe?

      Greg

         1 likes

    • RASEC dit :

      Le M23 una agrégat de divers bandes armées créées par Kagame.Il est donc une fiction.
      Les preuves de l’agression de notre pays contre la RDC par le biais de ce soi disant M23 sur décision du commandant surpême existe et sont irréfutables. Par conséquent, HRW n’avait besoin de payer qui que ce soit.
      Dans cette afaire, le probmème n’est pas le Rwanda et encore moins Kagame mais K

         0 likes

  5. carlos dit :

    Mr Rasec n’avance pas des affirmations gratuites, je n’ai pas dit que tu es a l’exterieur du pays et encore moins que je confonds Kagame avec le Rda. L’emotion n’est pas une arme dont on peut se servir face aux extremistes qui regrettent de n’avoir pas fini a 100% leur sale besogne en l’occurrence l’extermination des tutsi. Il sied de vous informer que la lucidite et l’intelligence ont ete et demereront l’une des armes dont se sont servis et se serviront ceux qui ont mis hors d’etat de nuire ces tueurs sauvages. Tu crois et tu esperes que ce sont les INTERAHAMWE pour lesquels tu es un defenseur qui vont te liberer, desole pour toi ,tu risques d’attendre trop trop longtemps. Tu en veux a Kagame parce qu’il a promu la reconciliation entre rwandais, que le bien etre des rwandais est sa principale preocupation!!! C’est pas etonnant qu’il y ait encore des gens comme toi qui croyaient que la solution a leurs problemes d’analphabetisme, de misere, de pauvrete, pour ne citer que ceux-ci, passerait par ecraser les tetes des enfants sur les murs, violer des vielles mamans de 80 ans avant de les tuer, enfoncer les batons dans les sex des femmes apres les voir viole. Quelle bassesse d’esprit. Tous les rwandais ont interet de s’entendre et de se respecter au lieu d’entretenir des clivages sous toutes ses formes.

       0 likes

Laissez un commentaire