FR | EN

RDC : le M23 contre le mandat offensif de la MONUSCO

Publié : le 1 avril 2013 à 21:44 | Par | Catégorie: Actualité

La décision du Conseil de sécurité de l’ONU de créer une brigade d’intervention pour neutraliser et désarmer les groupes armés opérant à l’Est de la RDC a été dénoncée ce lundi 1er avril 2013 par la rébellion Mouvement du 23 mars (M23).

Bertrand Bisimwa

Bertrand Bisimwa

« Il s’agit de l’option de la guerre que les Nations unies viennent de lever » a déclaré le président politique du M23, Bertrand Bisimwa, dans un communiqué du M23 cité par AFP.

Au lieu « d‘encourager une solution politique, en apportant un appui substantiel aux négociations politiques de Kampala » entre le M23 et Kinshasa, l’ONU a choisi « de faire la guerre contre l’un des partenaires pour la paix« , a-t-il encore estimé.

Jusqu’à présent, le rôle des casques bleus était essentiellement un rôle défensif et de protection des populations.

Par l’adoption de la résolution 2098 le 28 mars 2013, le Conseil de sécurité de l’ONU a créé une brigade de 3069 hommes qui comprendra trois bataillons d’infanterie, une compagnie d’artillerie, une force spéciale et une compagnie de reconnaissance qui aura pour responsabilité de neutraliser et désarmer les groupes armés, notamment le M23, les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), les Forces démocratiques alliées, l’Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS), l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) et les maï-maï.

« Désormais, les forces de l’organe de la paix feront la guerre aux groupes des citoyens qui réclament la bonne gouvernance dans notre pays y compris ceux qui sont en pourparlers avec leur gouvernement« , a regretté Bertrand Bisimwa.

En novembre 2012, le M23 qui sème la terreur à l’Est de la RDC depuis avril 2012 et a causé le déplacement de milliers de civils, prenait la ville de Goma et ce en toute inaction de la MONUSCO. Des pourparlers de paix ont été entamé en  décembre 2012 à Kampala mais ont été suspendu suite aux dissensions entre deux factions rivales au sein du M23, l’une dirigée par Sultani Makenga et l’autre proche de Bosco Ntaganda.  600 soldats et officiers de cette dernière faction, dont Runiga et Ntaganda , se sont,  suite à leur défaite, réfugiés au Rwanda. Ntaganda pour sa part, inculpé par la Cour pénale internationale, a à sa propre demande été transféré à la Cour pénale internationale le 22 mars.

Pour rappel, un rapport de l’ONU accuse le Rwanda, qui ce mois d’avril présidera le Conseil de sécurité de l’ONU, ainsi que l’Ouganda, de soutenir la rébellion M23.

Laure Uwase

Jambonews.net

 

 

 

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

9 Commentaires à “RDC : le M23 contre le mandat offensif de la MONUSCO”

  1. Greg Rukundo dit :

    Le probleme pour le M23 c’est la frontiere entre la RDC et le Rwanda qui sera contrôlée. Plus moins d’envoyer les matieres premieres vers le Rwanda.
    Je crois que la bourse des matieres premieres qui vient d’ouvrir à Kigali va avoir des difficultés.

    Greg

       2 likes

  2. jack dit :

    Bien dit monsieur Bisimwa « d‘encourager une solution politique, en apportant un appui substantiel aux négociations politiques de Kampala » entre le M23 et Kinshasa, l’ONU a choisi « de faire la guerre contre l’un des partenaires pour la paix«
    Alors le M23 avait choisi l’option des armés pour tué; violer; voler humilier le congolais dans leur pays d’origine, il seront neutraliser que par les armes! qui tue par l’épée mourra par l’épée! pas question de s’opposer car ces gens ils ont joué avec les vies humains de peuple leurs places ce dans une prison ou l’exterminer.

       2 likes

    • Vindu Muka dit :

      APR, FDLR, FPR, RCD, CNDP, M23, BANYAMULENGE, RWANDOPHONES CONGOLAIS, CONGOLAIS D’ORIGINE KINYARWANDA, KABAREBE, BUGERA, NKUNDABATWARE, SULTANI MAKENGA, BIZIMAKARAHA, BISENGIMANA, RUBERWA, KANAMBE, KAGAME, MUSEVENI, NTAGANDA, KABUYE, MUSHIKIWABO, BISIMWA etc…etc…etc… et sans commentaires.

      « Avec aplomb, sans que rien ne révèle un trouble éventuel, à part les mains qui s’agitent et des longues jambes qui se croisent ou se déplient, Kagame peut nier les évidences, mentir en vous regardant droit dans les yeux ». Colette Braeckman

      Sous le lien ci-dessous, ce qui se raconte à l’abri des oreilles congolaises par tous ces criminels ci-haut cités.
      http://www.youtube.com/watch?v=pskY4bXQQ3c

         1 likes

  3. le probleme pour le M23 il recoive un mot d.ordre a partir de kigali …on va voir maintenant un bras de fer entre kagame et l,onu.ce rigolo un ethiquette nommee bertrand bisimwa qui contraint l,onu.

       3 likes

  4. jack dit :

    Richard vous avez raison, tout le monde sait que cette rébellion est guidé par Kagame, ils ne peuvent jamais prendre eux même des décisions; la question reste à poser est ce qu’il ferons la guerre contre la force de l’Onu?
    Ou ils vont déposé les armes? franchement je savais que ce mauvais jeu qui joué cette rébellion en tuant des vies humains prendra fin un jour. Le sang de peuple congolais crié toujours !

       3 likes

  5. kolomabele dit :

    Voilà un Congolais de souche,en fait un garçon de course,au service de ces tueurs tutsi.Il jouent le même rôle que LDKabila avec son AFDL qui sera plus tard selon lui-même un conglomérat d’aventuriers. Mende, Tambwa Mwamba, JP Ondekane, Lunda Bululu, Kin Kiey Mulumba, Wamba dia Wamba,Roger Lumbala,Adolphe Onosumba…ont accompli sous RCD-Goma,la même tache:accompagner les étrangers qui sèment la désolation dans leur propre pays.

    LD Kabila est vénéré comme un Héros national. Les autres sont autour de la table nationale où Joseph Kabila leur sert la soupe.Pourtant ils avaient pris les armes pour la démocratie,la justice,le bien-être collectif.Mais dépuis LDKabila jusqu’aujourd’hui,c’est le sang et les larmes du peule congolais qui ne cessent de couler.

       2 likes

  6. Congo Terra Nostra dit :

    Ce Bertrand Bisimwa, un idiot et pion de Kagame.
    Maintenant c n plus Sultanat Makenga, Bosco et Nkunda, Kagame infilitre des citoyens congolais dans le game.
    Bosco est parti fuant l’assassinat par kagame et soit disant Joseph Kabila. Mais, apres Bosco ca sera Joseph Kabila et Kagame

       1 likes

  7. CESAR dit :

    Ce fameux M23 est encouragé par les extravagances de Kabila.
    En effet, le 23 est considéré, à bon droit, par l’ONU comme une organisation criminelle. Dès lors, de deux choses, soit Kabila doit le traiter comme telle et par voie de conséquence il doit tout mettre en oeuvre pour soumettre à la loi ses éléments, soit il doit reconnaître le bien-fondé de ses agissements criminels.Dans la première hyopthèse, il faut le désarmer complétement et soumettre à la loi ses éléments qui ont commis des crime si non le combattre rapidement et efficacement. Il est de notoriété publique que ce M23 est une pure création de Kagame-Museveni, dans ce cas, ce sera la guerre entre la RDC et le couple Rwanda- Ouganda de Kagame-Museveni, ou le maître et son élève. Il convient de rappeler que c’est le Rwanda qui préside le conseil de sécurité. Dans le second cas, Kabila devra demander au Conseil de sécurité de mettre dans la poubelle la résolution portant création d’une armée pour combattre toutes les bandes armées qui sévissent en ARDC et conséquement, il devra assumer sa responsablité devant les Congolais.
    Le Constat est que aucun homme rationnel ne comprend ce que fait Kabila dans cette affaire.

       1 likes

    • c,est un jeux de hyppollite kanambe alias laurent kabila,2800 soldat ougandais sont deja a rutshuru et 1500 soldat rwandais aussi.kinshasa jusque la ne dit rien! ce perroquet de lambert mende est muet pour le moment!donc on laisse la porte ouverte pour tuee les congolais …une shose que je me demande pouquoi runiga insulte kabila et poutant son dernier fils s,appelle laurent kabila?l.opunion international complice.

         1 likes

Laissez un commentaire