FR | EN

Le chef adjoint des FDLR enlevé en Tanzanie « par des agents rwandais »

Publié : le 11 April 2013 à 17:31 | By | Category: Actualité
Lieutenant Colonel Tinka Faustin

Lieutenant-Colonel Tinka Faustin

Le Général Stanislas Bigaruka, chef adjoint des Forces Démocratiques de la Libération du Rwanda (FDRL) aurait été enlevé il y a quelques jours en Tanzanie. Cet enlèvement aurait été fomenté par les agents de l’Ambassade du Rwanda en Tanzanie, dirigé par Lieutenant-colonel Tinka Faustin, attaché militaire à l’ambassade du Rwanda dans ce pays, nous apprend le journal Umuvugizi.

Ce rapt se serait déroulé tout près du domicile du Général à Kigoma en Tanzanie, où ce dernier était installé avec sa famille depuis son départ au Rwanda en 1994.

Selon le journal, Stanislas Bigaruka a été enlevé alors qu’il revenait d’une visite  à sa famille à Kigoma et se rendait à  Mweso  en République Démocratique du Congo (RDC).  Par la suite, il envisageait de se rendre en Zambie afin de rendre visite aux réfugiés rwandais qui y sont installés.

Le journal Umuvugizi, interdit de publication par les autorités rwandaises, nous apprend qu’après l’arrestation du général Bigaruka par des agents rwandais, en complicité avec des membres des services de sécurité tanzaniens, il aurait été remis aux services de renseignements militaires rwandais, la DMI (Departement of Military Intelligence), régulièrement accusés de pratiquer des actes de tortures.

Jean Mitari
Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

21 Comments to “Le chef adjoint des FDLR enlevé en Tanzanie « par des agents rwandais »”

  1. Fueille de chêne says:

    Ca ne change rien au combat que nous devons tous mener,pour mettre hors d’état de nuire ce régime sanguinaire en place dans notre Rwanda à nous…

       7 likes

    • carlos says:

      Tu vas attendre jusqu’aux calendes grecques si tu esperes que ce sont ces gens accuses de genocide qui vont te rendre justice. Tu sais il faut savoir avancer et accepter les temps qui changent. Le temps de Habyarimana ne reviendra jamais. Et ceux qui ont changer ce regime sont la et bcp determines et avec bcp de force que tu ne peux l’imaginer.

         3 likes

      • Kiyovuman says:

        Et toi tu crois peut être que Kagame est éternel ? Même au sein de son parti il ne fait plus du tout l’unanimité, ses plus proches collaborateurs l’ont lâché (Nyamwasa Kayumba, Gahima et Karegeya entre autres). Rappelle toi que même Mobutu qui était encore plus servile que Kagame envers les occidentaux a été lâché au moment voulu, alors cesse de rêver, votre pouvoir est momentané, et quand viendra l’heure de la revanche, 1994 sera Disneyland à côté.
        A bon entendeur

           4 likes

        • carlos says:

          Je n’ai pas dit que kagame est eternel, loin de la. Il serait meme precaire que la force d’une nation ou d’un peuple soit basee sur un homme, puissant soit-il. La force dont j’ai parle c’est celle de beaucoup de rwandais qui ont dit non au genocide et qui sont determines a ce que cela ne se reproduise plus. Personne ne va plus acheter la facon dont il va etre tue ( fusil au lieu d’une machette ou gourdin). Ce temps est vraiment revolu. Tuer des enfants innocents et violer des femmes de 80 ans ne peut que porter malheur, raison pour laquelle ces interahamwe etaient voues a l’echec. Quant aux quelques dissidents au sein du FPR qui ne representent qu’une portion tres tres minime, c’est normal que vous pouissiez vous en rejouir car vous estimez que votre ennemi est affaibli, mais sachez bien que meme au sein d’une famille nucleaire des dissensions surviennent a fortiori dans un parti politique. C’est vraiment un phenomene recurrent en politique meme en occident.

             4 likes

        • Kiyovuman says:

          @Carlos
          Tout d’abord, juste pour rappel, je suis hutu par mon père et tusti par ma mère mais je me sens surtout rwandais à part entière même si je n’y ai pas grandi, et durant le génocide il est arrivé des trucs sales entre les deux familles si tu vois ce que je veux dire, donc je suis très bien placé pour te dire que je n’ai pas DU TOUT envie que le génocide se reproduise, et je me contre fous de Kagame.
          Le problème c’est que dans la région des grands lacs, la violence est cyclique et surtout bien plus sanglante que dans d’autres parties d’Afrique (ce pays maudit comme disait Corneille). Tous les précédents dictateurs (Mobutu, Habyarimana, etc.) ont commis des saloperies aussi (je ne les dédouane pas du tout), mais jamais il n’y a eu tant de désolation et d’horreurs depuis l’arrivé du FPR au pouvoir à Kigali (c’est le régime fort de la région à présent), demande aux congolais ce qu’ils pensent de Kagame eux qui ont perdu plus de 7 millions des leurs pour du coltan et des diamants…
          Cet homme est tout simplement diabolique, il ne recule devant rien pour assouvir sa soif inextinguible de sang et d’argent, comme tu l’a si bien dit, on ne peut pas commettre autant d’horreurs sans qu’il n’y ait de retour.
          Quant aux FDLR, interhamwe et autres genocidaires, ils doivent être traduits devant des tribunaux compétents et le Rwanda doit pratiquer une ouverture politique car quand tu disais que le pays n’était pas tenu par un seul homme, tu te trompais, c’est hélas le cas, Kagame détient la clé de tous les secteurs clés du pays (banques, médias, justice, parlement, gouvernement, armée, etc.). Pourquoi crois tu que Rudasingwa, un autre de ses plus proches allié, l’a laissé tombé ?
          La fin du règne Kagame arrivera, et j’ai bien peur que ça ne se fasse dans le sang, j’aimerais pourtant croire à une transition pacifique mais que veux tu faire fasse à un homme qui emprisonne, torture et tue tous ses ennemis ?
          Je ne suis pas un adepte de Gandhi donc tu comprends ma rage.
          Pourquoi Kagame ne laisse-t-il pas une commission d’enquete internationale réellement enqueter librement sur ce qui s’est passé en 1994 ?
          Il est COMPLETEMENT ANORMAL qu’une minorité qui représente tout au plus 15 % détienne quasi tout le pouvoir politique et économique d’un pays. Le jour où les 85% en auront assez d’être traités comme des citoyens de seconde zone alors qu’ils sont majoritaires dans leur pays ça ne ressemblera pas à un épisode des bisounours…

             5 likes

  2. rwaka says:

    Bonne nouvelle :-)

       4 likes

  3. Hendrix says:

    @Giyovuman, On attend ton commentaire .Pecher c’est ma passion, dans Norte langage ,on appelle ca ”Grosse prise”.C’est ce qui attends tout ces criminels qui courent encore.Que tu soils au Zimbabwe,en Zambie, au Mayotte, on vous traquera partout ou vous etes pcq DMI travaille fort .Souvenez vous comment le Mossad a traquer les Nazis.Vous meritez le meme sort.

       2 likes

    • Kiyovuman says:

      La justice selon le FPR et ses supporters: enlèvements, tortures et meurtres… Fidèle à l’image de monstres sanguinaires que vous êtes !

         5 likes

  4. kolomabele says:

    Merci Popol Kagame.Les éléments FDLR sont des réfugiés au Congo.Ils s’y comportent comme dans un pays conquis.Ils tuent,violent et pillent.Le pouvoir congolais ne fait rien pour les mettre hors d’état de nuire.Traque-les partout.

       3 likes

  5. BYATSI says:

    Muribeshya mwica umwe hakavuka babiri byanze byatinda tuzarugarukamo..

       6 likes

    • carlos says:

      Ubundi se ninde warukwirukinyamo, nimba ntacyo wikeka watashye ukareka amatiku. reka nkubwize ukuri, mujye mukondana abakoze jenoside nibo babahemukiye kuko batumye nta kuri muziga mugira. kuko nyuma yo kubano amahono bamwe muri mwe mwakoze bidutera imbaraga zitasanzwe zo kubirwanya n’imbaraga nyinshi zishoboka. wamugani menya mubona ubuyobozi bubahendahenda mukagirango ngo ni imbaraga nke cyangwa nukubatinya, detrompez-vous.

         1 likes

  6. Jeanne says:

    Quoi que Kagame fasse,il ne nous detournera jamais et jamais alors de notre ideal pour casser et broyer ce regime satanique qui s’adonne chaque jour de verser le sang des Africains.

    Kagame doit savoir une chose: ” Si bien une fois, chaque brique qui constitue sa maison arriveraiit a se transformer en autant de demons que possibles pour nous combattre; il ne pourra jamais terroriser le peuple comme il l’a fait en 1994 lorsqu’il a assassine les Presidents NTARYAMIRA Cyprien, NDADAYE Melchior et HABYARIMANA Juvenal.

    Nous le disons et nous le repetons: Si criminel et demoniaque que Kagame soit, il ne changera jamais notre position. Notre position est bien claire , ferme et inebralable.

       8 likes

    • Hendrix says:

      Hi Jeanne ckoi votre position? Finir votre boulot celui qui consiste a exterminer les Tutsi? Never ma soeur. Ntabgo muzatuvana mu Rwanda rwacu rwa gasabo.

         2 likes

    • rutimirwa says:

      Ta position est claire, ferme et inébranlable; raison pour laquelle nous ne te permettrons jamais de fouler le sol Rwandais avec tes pseudos-convictions. Nous sommes 15% mais nous veillons au grin très très bien; sois-en sûr. Trevidic l’a re-martelé; le lieux depuis lequel le SAM a été tiré ne pouvait être QUE dans la zone contrôlée par les FAR et les français…so what’s the point?

      Kagame n’est pas une divinité; mais un homme d’état; quand il partira; quelqu’un d’autre de tout aussi compétant si pas plus compétant viendra reprendre la relève afin que *PLUS JAMAIS CA” soit une réalité à long terme. les temps passés ont changés et les jeunes en ont marre de cette façon d’argumenter; à mélanger les sujets; quel rapport entre Ndadaye et Habyarimana? deux hommes tués; deux contextes somme toutes différents…quand vous êtes à court d’arguments; taisez-vous ca vaux mieux pour tout le monde.

         1 likes

      • edouarda says:

        Rutimirwa. En quoi le rapport, encore incomplet, du juge Trévidic serait meilleur et plus fondé que celui de Bruguière ? En quoi serait-il plus valide que ceux d’autres chercheurs et hommes qui ont fait des enquêtes au moment où les lieux étaient encore plus accessibles et les traces plus récentes: Hourigan, Stamm & Davenport ou même Mushayidi, rwandais et membre du FPR jusqu’à ce qu’il a compris la machination, avec son mémorandum très complet que je vous conseille à mon tour de lire. Nous cherchons tous à comprendre et à expliquer – pas à manipuler puisque cela voudrait dire: raconter n’importe quoi sans preuves – et surtout à chercher justice pour tous afin que les gens puissent vraiment cohabiter en paix. Je trouve peu d’arguments dans vos menaces et qui juge d’ailleurs qui est ‘vrai’ ou ‘faux’ rwandais; peu importe d’ailleurs il ne s’agit pas de cela; il s’agit d’habiter en paix. Analyser la situation et les raisons profondes de ce qui s’est réellement passé en 1994 pourrait y contribuer dans le sens qu’on pourrait en déduire qu’il n’y a pas, comme vous semblez vouloir le faire croire, une bonne et une mauvaise communauté au Rwanda. La ‘bonne’ selon vous, sont-ce ces “15%” – dont on ne peut dire la provenance ethnique – étonnant pour un jeune qui prétend “qu’il en a marre d’entendre argumenter de cette façon-là”… Si par contre, vous estimez réellement que “15%” doit gouverner le pays, puisque malheureusement indoctrinée comme une certaine jeune génération semble l’être au Rwanda, vous ne pouvez supporter une vérité autre que celle qu’on a voulu vous faire avaler, l’avenir du Rwanda sera très, très sombre. Combien de temps peut-on tenir une situation comme celle-là ? N’avez-vous pas compris que maintenir le culte du mensonge, entretenir la peur de l’autre, gouverner avec un noyau dur qui domine la majorité de la population, c’est la clef de tout régime totalitaire ? Pourquoi tenez-vous absolument à ce que ‘votre vérité’ soit la ‘vraie’ ou la ‘bonne’ ? En ce qui concerne votre remarque de “mélanger les choses”, je ne peux que vous poser la question suivante. Est-ce que Ntaryamira, le successeur de Ndadaye assassiné par des extrémistes tutsi du Burundi à peine 3 mois après avoir été élu démocratiquement, ne se trouvait-il pas ‘comme par hasard’ dans le même avion que Habyarimana ? Ndadaye, ne gênait-il pas, non seulement parce que Buyoya avait, contre toutes ses attentes, perdu les élections. N’était-il pas un obstacle, pourtant naïf, à ceux qui préparaient l’assaut au Rwanda puisqu’ayant interdit les émissions de radio Muhabura; cette radio de haine – créée pour votre information deux ans avant RTLM – qui appelait les jeunes tutsi, au-delà des frontières, au combat ? Ne dites donc pas que ce sont des choses bien différentes puisque ça c’est vraiment falsifier l’histoire. Si vous étiez encore un enfant, ou pas encore né, qu’en savez-vous ? Pour votre mémoire, lisez l’extrait qui suit, cela a été publié après les fameux procès en appel au TPIR. “Or, l’histoire « officielle » de ce génocide a été totalement bouleversée à travers quatre jugements rendus par le TPIR (Tribunal pénal international sur le Rwanda. Expert assermenté dans trois de ces quatre procès, je suis bien placé pour décrypter la portée des jugements rendus et cela, au-delà du véritable « enfumage » auquel se sont livrés les média ayant une fois de plus agi en simples porte-voix du régime de Kigali et de la vision de l’histoire qu’il prétend imposer.
        1) Le 28 novembre 2007, la Chambre d’Appel du TPIR a acquitté Ferdinand Nahimana, un des fondateurs de la Radio Télévision des Mille Collines (RTLM) de l’accusation « de commettre le génocide, d’incitation directe et publique à commettre le génocide, de persécution et d’extermination », considérant que la création de RTLM n’entrait en rien dans le plan génocidaire. Or, jusque là, la thèse officielle était que le génocide avait été programmé puisque les « extrémistes hutu » avaient fondé la RTLM pour le préparer.
        2) Le 18 décembre 2008 le TPIR a déclaré le colonel Bagosora non coupable « d’entente en vue de commettre un génocide », faisant ainsi voler en éclats les bases mêmes de l’histoire officielle du génocide du Rwanda car le colonel Bagosora fut constamment présenté comme le « cerveau » de ce génocide.
        3) Selon le régime de Kigali, le génocide fut planifié par l’Akazu (ou petite maison, ou petite hutte), cercle nébuleux et criminel constitué autour de la belle famille du Président Habyarimana et dont Protais Zigiranyirazo, frère d’Agathe Habyarimana, épouse du président, était le chef. Ce petit groupe aurait comploté et planifié l’extermination des Tutsi dans le but de préserver son pouvoir et son influence. Le procès de M. Zigiranyirazo était donc lui aussi emblématique puisqu’il était censé mettre en évidence le cœur même de la préparation du génocide.
        Or, le 18 décembre 2008 en première instance le TPIR a écarté la thèse du complot ourdi par M. Zigiranyirazo et sa belle famille et l’a acquitté du principal chef d’accusation, à savoir d’avoir prémédité le génocide et d’avoir comploté en ce sens avec le colonel Bagosora et Agathe Kanziga épouse du président Habyarimana pour exterminer les Tutsi du Rwanda. Le mythe de l’Akazu s’envolait donc. Le 16 novembre 2009, en appel, M. Zigiranyirazo a été acquitté des dernières accusations pendantes et immédiatement libéré.
        4) Dans l’affaire dite Militaires I étaient notamment jugés les anciens chefs d’état-major de l’armée et de la gendarmerie, les généraux Augustin Bizimungu et Augustin Ndindiliyimana. Le 19 mai 2011, ils ont été acquittés du chef principal qui était celui de l’entente en vue de commettre le génocide. Ainsi donc, pour le TPIR, la hiérarchie militaire n’a ni prémédité, ni programmé le génocide.
        A travers ces quatre jugements, c’est donc l’histoire « officielle » du génocide du Rwanda qui est réduite à néant. En effet, si ce génocide ne fut ni prémédité, ni programmé, c’est donc qu’il fut « spontané ».
        Mais politique oblige, c’est pourquoi les réseaux de votre cher président avec ses alliés occidentaux qui se font appeler ‘les amis du Rwanda’ intentent maintenant directement des procès dans différents pays occidentaux. Un peu d’influence politique comme lors du procès Ntuyahaga ne sera jamais très loin. Heureusement qu’il y en a d’autres qui commencent à y voir plus loin mais le chemin sera encore très long. Rutimirwa, une question ? Pensez-vous réellement qu’en entretenant votre vérité, votre refus d’ouverture d’un débat national, votre refus d’ouverture politique dans le pays, sera vraiment une garantie de paix pour vous et vos enfants ? Pensez-vous qu’il est bien de vivre constamment dans la crainte de l’autre ? Pensez-vous que les Congolais supporteront encore longtemps l’exploitation de leur pays ?

           1 likes

  7. carlos says:

    jeanne est vraiment marrante, tu pleures pour tes 3 presidents mais nous nous pleurons un million de morts. je crois k tu devais d’abord en vouloir a tes freres qui ont commis le genocide car ce sont eux qui sont a la base de ton mecontentement, ils ont commis l’indescriptible, le plus grand des crimes. conseil gratuit, baisse ta colere car elle va te detruire inutilement

       1 likes

    • Kiyovuman says:

      Genocide spontané (et non préparé comme on a essayé de nous faire croire pendant des années) et déclenché A CAUSE de l’assassinat du président Habyarimana par PAUL KAGAME et ses exécutants. Il serait bien de TOUT dire et pas juste ce qui t’intéresse.
      C’est donc Kagame qui est la personne la plus directement responsable du génocide (à qui profite le crime ?)

         7 likes

      • Rukundo says:

        Aucun Génocide de l’Histoire n’a été spontané, c’est pas moi qui le dit, mais c’est l’histoire

           2 likes

      • rutimirwa says:

        à Kiyovuman je ne cherche pas à te répondre mais à mettre en garde les jeunes esprits en formations qui tomberaient sur des arguments me rappelant l’idéologie génocidaire.
        Tu as le culot de te permettre de dire que ce massacre de masse n’était pas programmé mais spontané?Que dire des listes de tutsis prêts à être éliminées? Et si c’est vraiment le cas donc toute personne ayant commis un crime pendant le génocide était un meurtrier en puissance. Ce qui n’est pas l’avis de tout les spécialistes psychologues et autres. Aujourd’hui certains des executants ( villageois ignorants et autres ont reçus des peines raccourcis vu le fait qu’on considère leurs actes comme étant le résultat d’une facilité à se faire manipuler. Ce génocide vous l’aviez préparé consciemment; vous les têtes pensantes de l’époque. Vous pourrez essayer de tout retourner; ca ne marchera plus. Vous croyez qu’on ne connait pas les vagues meurtrières qui ont eu lieu bien avant? 1959, 62, 63, 76, 84,88,90, 91,92,93; et vous vous voulez cantonner vos actes aux meurtres que vous avez commis en 1994? nous n’avons jamais été dupe; raison pour laquelle le changement a eu lieu vite grace à la détermination des 15% à arrêter des boureaux.100 jrs mes amis auront suffit, (la blitzrieg rwandaise) pour vous mettre hors d’état de nuire; mais vous ne vous êtes pas arrêtés en court de route; non, vous avez continués à massacrer les tutsis du Congo, de Tanzanie et j’en passe; ceux-là morts; vous vous êtes attaqués aux pauvres congolais qui vous avaient donnés l’hospitalité…après tout ca ( et j’en passe des meilleurs de vos contres-exploits) vous vous faites passer pour des victimes????
        à Edouarda; beaucoup de bêtises bien que tu aie un bon phrasé; donc tu es une personnes manipulatrice et de mauvaise foi; ca me rappel certaines convictions de vos executants ( n’est ce pas vous qui aviez pensés à la Re-réactions des jeunes tutsis rescapés? Eh bien elle est en marche cette Re-réaction et pour longtemps) vas lire les rapports du juge Trevidic….point à la ligne et on n’est pas Rwandais parce qu’on est né Rwandais; mais parce que on respecte la culture et les Hommes qui y vivent; qu’on cherche à évoluer pour le bien commun de la patrie; alors toi avec ta nationalité de substitution; arrêtes de parler au nom des vrais Rwandais…qui parfois ne portent mm plus un nom du terroir… je ne m’étendrais pas sur les dires de jeanne qui frôlent le ridicule.

           1 likes

  8. edouarda says:

    Castro. Je constate: que ceux qui parlent d’un Rwanda où il n’y a plus d’ethnies, et qui sont de plus les grands défenseurs du régime actuel, parlent un peu trop d’une seule ethnie…
    Pour le reste, la discussion avec les extrémistes tutsi comme vous, demeure toujours la même, à court d’arguments, vous essayez de donner à votre interlocuteur des motivations, des affirmations et des intentions qu’il n’a pas. Où est-ce que vous lisez dans mes écrits que ‘les tutsi auront perpétré le génocide des tutsi’ ? Mais, je réaffirme qu’il n’était pas nécessaire d’en arriver là or que le FPR a tout fait pour arriver au conflit armé; que le FPR a tout fait pour faire monter les tensions entre les ethnies. Il suffit de relire toutes les résolutions prises par l’ONU dans les années ’90. Il suffit de constater combien de fois le FPR a refusé l’installation d’un gouvernement démocratique et combien de fois il a rompu les cessez-le-feu. Il suffit de relire les écrits de monsieur Kimenyi pour comprendre qu’il était parmi ceux qui ont tout fait pour faire renaître ses tensions ethniques et qu’au départ, il a bien servi la cause de l’APR/FPR. Il n’y rien de confidentiel à ça puisque ses écrits ont circulé partout et certains sont encore disponibles sur le net. Même s’il a compris certaines choses à la fin de sa vie, il était comme Fred Rwigema, convaincu que les tutsi étaient supérieurs au hutu et cela, monsieur Castro, s’appelle du racisme. Personnellement, je ne vois pas pourquoi je détesterai un tutsi pour le simple fait qu’il appartient à une ethnie (une recherche scientique prouvera probablement qu’il y a souvent un peu de sang hutu qui coule dans vos veines et vice versa d’ailleurs). Je jugerai toujours une personne selon ses dires et ses actes. En ce qui concerne les Interahamwe, je me tiens aux faits connus (fondateurs, certains de ses membres au service de l’actuel régime etc..) et j’ai dit qu’il faudra faire une analyse approfondie sur ces mouvements avant de faire des affirmations. En ce qui concerne les FAR, la propagande en a fait une armée génocidaire or qu’il me semble logique qu’une armée nationale défend son pays contre tout agresseur (qui était armé et avait assassiné des civils innocents). Le FPR a justifié son invasion au Congo par une soi-disante ‘action défensive par anticipation’ qu’il a même fait avaler à l’ONU pour tuer des réfugiés innocents et sans armes. Votre logique me semble donc un peu bizarre… les FAR ne pouvaient défendre le pays mais le FPR pouvait tuer des innocents ??? Les dissensions au sein du FPR: d’où viennent alors les différentes déclarations d’ex membres FPR, notamment Nyamwasa ? Pourquoi les récents rémaniements au sein de l’armée ? Et pourquoi toutes ces disputes internes entre anciens de l’APR/FPR, allant même jusqu’aux disputes entre la veuve Rwigema et Jeannette Kagame; la ‘lady de fer’ rwandaise ?
    En ce qui concerne “les versions officielles admises par tous”; je ne peux que constater qu’elles sont à maintes reprises contredites par plusieurs chercheurs, ONG et autres que vos ministres ont récemment mis ouvertement sur une liste noire. Qui prouve donc qu’elles sont universellement admises ? Désolée Castro, mais je crois qu’il ne faut pas se prendre de haut et surtout pas confondre propagande et réflexion.

       4 likes

  9. Rukundo says:

    Pas Kidnappé mais arrêté par les autorités de la Tanzanie, pas la même chose^^ :

    It is not clear how and when Bigaruka was arrested, although according to one UN source he was taken into custody by Tanzanian security officials at the Serena Hotel on April 5. He was allegedly accompanied by two Congolese protestant ministers. The newspaper Umuvigizi, which has been banned in Rwanda, however reported that he had been arrested in Kigoma, on the shores of Lake Tanganyika, where he had been based for several years as an FDLR liaison officer. Accounts also differ on Bigaruka’s fate, although it appears the Tanzanian authorities have not yet accepted to extradite him to Rwanda.

    http://congosiasa.blogspot.ie/2013/04/tanzania-arrests-deputy-fdlr-commander.html?utm_source=feedly

       1 likes

Leave a Comment