FR | EN

RDC : Mobutu – « Après moi le déluge ! »

Publié : le 1 juin 2013 à 0:19 | Par | Catégorie: Actualité

16 ans après la fin du règne du Maréchal Mobutu, président du Zaïre entre 1965 et 1997, la République démocratique du Congo n’a toujours pas chassé ses vieux démons politiques: instabilité politique, complot, démocratie dirigée, dictature,… Depuis lors, les signes indiens demeurent visibles dans le paysage politique congolais. Plus grave encore, la guerre ravage l’Est du pays et fait des millions de victimes.
Or à l’époque, Mobutu, fervent admirateur de Nicolas Machiavel, aurait déclaré : « Après moi, c’est le déluge ». Expression prêtée à Louis XV qui voulait faire savoir à ses partisans qu’il se moquait complètement de ce que pourrait faire son dauphin Louis XVI.

Photo : Mobutu

Depuis quelques années et au vu de la situation qui frappe le pays, de nombreux Congolais tentent de redorer l’image ternie de l’ex-dictateur du Zaïre, Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu Wa Zabanga. Pourrait-on alors parler de syndrome de Stockholm? Toutefois, il y a lieu de souligner que les événements politiques en cours en sont en grande partie les générateurs. Certains Congolais, nostalgiques du Zaïre prétendent qu’à l’époque de Mobutu tout allait bien. Ceux-ci considèrent que malgré quelques bavures, la situation sécuritaire était assurée de manière générale. À cela, il faut ajouter l’unité nationale. Par contre, d’autres, estiment que c’est Mobutu qui est à la base de la situation actuelle. Cependant, force est de constater, que les choses auraient pu changer dans la mesure où l’après Mobutu aurait dû être une occasion de résoudre certains maux qui minaient déjà les Congolais.De plus, selon des impressions recueillies au sein de la diaspora congolaise, la politique actuellement menée au Congo serait la même que celle menée sous Mobutu mais sous une autre forme.

Il est également intéressant de rappeler les circonstances du passage de témoin entre Mobutu et son successeur. C’était le samedi 17 mai 1997. Ce jour-là, tôt le matin, Kinshasa, une ville cosmopolite d’une dizaine de millions d’habitants jubilait à l’arrivée des Kadogo (enfants soldats) sous le commandement du chef rebelle Laurent Désiré Kabila. On pouvait observer, dans plusieurs communes, des scènes de liesse et les applaudissements des populations en l’honneur des nouveaux seigneurs de la ville. Sans vraiment se rendre compte de ce qu’il allait advenir, les Kinois visiblement portés par la réjouissance d’une guerre ratée, ont fêté toute la journée. Ainsi, l’apocalypse tant attendue et annoncée par Mobutu n’avait pas eu lieu. Plus de peur que de mal, Kinshasa est tombé très facilement et sans résistance de la Division Spéciale Présidentielle (DSP), les hommes de Mobutu.

Entre-temps, le Maréchal Mobutu, qui avait quitté le pays le 16 mai, s’était exilé à Rabat au Maroc où il mourut le 7 septembre de la même année. L’Homme qui ne se voyait pas mourir en exil sera enterré loin de sa patrie. Mobutu qui aimait se faire appeler « Sese Seko KukuNgbwendu Wa Zabanga (le coq qui chante victoire le roi lion va de conquêtes en conquêtes sans que l’on puisse l’arrêter) » était donc mortel comme tous les autres.

Les Kinois rendaient désormais hommages aux libérateurs …Maispour combien de temps ? Ils allaient vite déchanter. En effet,l’après allait ressemblerà l’avant. Par ailleurs, si la prise de Kinshasa par la coalition burundo-rwando-ougandaise sous la houlette de l’AFDL marquait la fin de l’ère mobutienne, elle marquait aussi le début d’un long conflit armé qui coûtera la vie à des millions des victimes et de nombreuses populations civiles payeront un lourd tribut. En 1998, Laurent Désiré Kabila qui s’était autoproclamé président un an plus tôt, décide de se séparer de ses alliés burundais, rwandais et ougandais. Cette situation d’antagonisme mettra le pays à feu et à sang jusqu’à l’assassinat de Kabila en janvier 2001.

Arrivé au pouvoir à la suite de l’assassinat mystérieux de son père, Joseph Kabila Kabange était porteur d’un grand espoir pour l’avenir du Congo. Tous les regards furent braqués sur ce jeune politicien, à priori, sans expérience. Toutefois, en dépit des efforts déployés par Kabila Fils pour la réconciliation nationale : l’accord de paix de Sun City qui a abouti à la transition politique (2003-2006) autrement appelé,le schéma « 1+4 », ainsi que la tenue des élections (2006 et 2011), la situation sécuritaire ne s’est pas améliorée à l’Est du Congo. En effet, cette partie du pays est restée un véritable foyer de conflits. Joseph Kabila n’a guère endossé le costume de chef d’une nation frappée par les conflits armés. De Jules Mutebusi en passant par Laurent NkundaBatware Mihigo, Bosco Ntaganda, Sultani Makenga et plus récemment le M23, la tragédie incessante des guerres congolaises a vu de nombreux personnages se succéder sur scène et cela sous un regard passif des autorités congolaises incapables de restaurer la paix et la sécurité sur le territoire.

Aujourd’hui, 16 ans plus tard, les viols de femmes persistent, à l’Est, les civils continuent à mourir et, par milliers, des paysans continuent à quitter leurs domiciles pour fuir les affrontements. Le Zaïre a été libéré d’une dictature, pour être plongé dans un enfer.

Mathy Mati

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

35 Commentaires à “RDC : Mobutu – « Après moi le déluge ! »”

  1. Mboka dit :

    A cause du fait qu’il avait vecu quelques annees en Belgique avant l’independance, Mobutu savait ce que representait le Zaire aux yeux de la communaute internationale. Il savait aussi que la democratie tel que vecu en europe ne sera jamais tolerer par les puissances occidentales. Il a fallu donc negocier notre paix et celle de la region en s’appuyant sur la guerre froide. Il etait un obstacle a tous ceux qui voulait nous spolier gratuitement car il connaissaient toutes les combines diaboliques(democratie, droit de l’homme, banque mondial, FMI….). Voila pourquoi il a pronoce cette fameuse phrase.

       13 likes

    • Integral dit :

      Non! Mobutu, n’avait pas cette approche que vous décrivez du Kongo vis a vis de la communauté internationale, ni de la pratique de la démocratie chez nous. Mobutu avait une vision propre, il se croyais doter d’une mission divine personnelle pour diriger le Kongo en son gré. Pour les puissances coloniales et les USA, il fallait tout sauf LUMUMBA. Mais, qui a sa place? C’est là que le diable MOBUTU s’est illustré. Rusé, il s’est imposé aux yeux de ces derniers comme la solution incontournable. Bénéficiant de ce statut d’allié parfait des occidentaux, dans la guerre froide, et de traitrise contre son peuple pour avoir tué la démocratie au Kongo en éliminant Lumumba, Mobutu va diriger le pays avec une main de fer, en tuant tout Kongolais qui avait contesté démocratiquement, pacifiquement, ou par rebellion son pouvoir. Pretextant que » LA DEMOCRATIE TELLE QUE APPLIQUE EN EUROPE NE PEUT ETRE AINSI AU KONGO », quel cynisme? Devront-on réveillé ARISTOTE pour lui expliquer que la Démocratie est universelle? Non, il aurait dit, moi, Mobutu je ne pas la volonté et la tolérance d’appliquer la démocratie au Kongo comme vous le faites en Occident.
      Si, ce Monsieur avait ne fis-que 0,9999% d’humanité pour le Kongo, étant terrassé par la maladie, il aurait quand même préparé sa mort en libérant pacifiquement les Kongolais, en démissionnant et en confiant le pouvoir a un gouvernement de transition, afin d’organiser les élections pour doter le Kongo d’un gouvernement légal. Mais, non, il a brillé par un mépris inconditionnel des Kongolais, en organisant ce que lui même a appelé « Le déluge » qui nous a plongé aujourd’hui dans le chaos. Bravo et salut l’artiste, que son âme périsse à jamais…

         3 likes

      • gerald dit :

        Mr. Intégral

        Un nègre de service n’a aucune personnalité. Comme un guignole, son destin est entrain les mains de ses marionnettistes qui s’activent dans l’ombre. Cet homme a été une crotte humaine… L’Afrique doit se libérer de ses nègre de service et valets de l’Occident, la seule condition pour la libération de noirs que nous sommes… Sur les millions de morts de la région, si on vous disait que c’est principalement les noirs américains proches du pouvoir des Usa qui ont planifié et qui enjolivent ces crimes !!!! Roger Moose, Colin Powel, Susan Rice,…et plusieurs officiers noirs américains y ont été actifs…La liste est longue. Alors pourquoi accuser les autres quand nous mêmes noirs nous nous comportons en négriers de temps moderne ????

           2 likes

  2. Mbrototos dit :

    Mobutu.. un idiot de race de primates, sans aucune instruction ni intelligence aucune… d’une démence caractérisée pour faire d’un paradis comme ce riche pays un enfer; et d’un peuple aussi ingénieux que les congolais de l’avant l’indépendance de vulgaires danseur de son folklore… Kagame est à sa suite… aussi écervelé que son idole… Ces deux personnages ne jouissent d’aucune dignité aux yeux de leurs maîtres… Des nègres de services… ça se défait au gré de l’humeur du maître. « Après moi le déluge… » Comme si pendant son règne il avait fait mieux. Tenez: il hérita d’un des pays les plus riches des pays non alignés. En 1959, le Congo occupait la 9 ème position mondiale exæquo avec le Canada et la Corée du Sud (classement PIB); un pays de loin mieux pourvu en structures industrielles que les pays du dragon asiatique. La plupart des pays arabes n’étaient que des bancs de sable… Des réserves en devises étrangères les plus généreuses; le boom du cuivre, des recettes faramineuses du secteur minier…, le primates a cru que ça durera éternellement… Ce que l’on retient de ce minable personnage: « le congo a croisé le chemin d’un pitoyable individu, le seul ayant été en mesure de transformer un pays gaté en un grand foyer de misère et désolation… » Nous n’avons aucune pensée envers ce moins que rien qui a voué l’avenir de toute l’Afrique à l’impensable…. Qu’il croupisse et brule en enfer… Au diable petit personnage !!!!

       2 likes

    • kolomabele dit :

      @ Mbrototos.

      Votre description de Mobutu et son système hideux n’est pas loin de la réalité. Mais elle est passionnée et excessive. Dire des choses comme ça sur Mobutu, c’est du politiquement correct depuis sa disparition. Cela a été dit et redit, écrit et reécrit. Le refrain de la chanson est devenu monotone et même indigeste.Vous faites aussi preuve d’une ignorance crasse de l’Histoire du Congo.

      De 1960 à 1965,le Congo était presque dans la même situation que celle qu’il connaît actuellement. Sécession du Katanga et du Sud-Kasaï, création de la République Populaire du Congo avec Stanleyville (Kisangani) comme capitale. La rebellion, animée par des sinistres personnages comme Pierre Mulele , Gbenye Christophe, Antoine Kizenga, Gaston Soumialot, Laurent-Désiré Kabila, Général Olenga…Résultats de course :un demi million des mort. Mobutu n’était pas un produit du hasard. Son avènement était salué aussi comme une libération. Quand il prend le pouvoir, le dictateur honni impose la paix, sa paix.

      De 1965 à 1971,l’enseignement n’était pas obligatoire, mais gratuit. Après 1980,le Congo se suffisait en ce qui concernait les médecins et les enseignants du secondaire et du supérieur. Ce qui n’était pas le cas avant 1970. Air Zaïre n’avait tué personne tout au long de son existence. Depuis 11 ans, nous battons le record mondial des crashs d’avion:84 avec près de 500 victimes. Les voies de communications terrestres, fluviales, lacustres et ferroviaires sont devenues plus meurtrières que pendant les années Mobutu. Mobutu nous avait légué une richesse naturelle dans le domaine écologique. Certaines espèces rares et protégées ont disparu. Les forêts congolaises comme les minerais sont pillées comme des biens sans maître.

      De mon point de vue,c’est une insulte de dire à ces femmes violées presque chaque jour que leurs conditions sont enviables à celles de leurs mamans qui ont vécu pendant la Deuxième République.

      Comme un félin, Mobutu tuait quand il était menacé. Par contre Kagame est un assoiffé du sang. Mobutu était arrivé au pouvoir suite à un coup de force, sans effusion de sang. Kagame y est arrivé en nageant sur un fleuve de sang. Le satrape rwandais tue pour le plaisir. Qu’est-ce que les Congolais lui ont fait pour envoyer au Congo ses hordes pour y égorger des pauvres innocents?

      Votre jugement sévère sur Mobutu se justifierait si les successeurs du dictateur zaïrois faisaient mieux que lui. Mais ils sont pires que lui. Des crétins, des clowns.

      Qu’il y ait des Congolais qui regrettent l’ère Mobutu, cela se comprend. Cela est dû au drame qui se déroule dans leur pays depuis bientôt deux décennies. 8 Millions des morts, des millions des femmes violées, des ressources naturelles pillées par des vautours venus du monde entier, l’incurie révoltante de la classe politique …

      Que le Congo ait connu une relative prospérité avant son indépendance, c’est vrai. C’était le travail des colons belges. Quand ils sont restés seuls, sans l’encadrement de muzungu, les Congolais ont tout simplement sombré dans la misère. Quand Mobutu leur a confié les entreprises avec la politique de la zaïrianisation…c’était la cata.

         7 likes

      • Mbrototos dit :

        @kolomabele,

        Vous dites: « Son avènement était salué aussi comme une libération.  » Libération par rapport à quoi ? Qui était à la manœuvre semant la désolation ça et là ? N’est-ce pas l’armée dont le commandement était entre les mains d’un certain Mobutu pompier-piromane en chef ??? Et par quel miracle ces troubles ont-ils cessés ? Les forces de l’ONU que le Lumumba demandaient ont été plus efficaces au lendemain de l’assassinat de l’illustre homme…et pour cause ???? Qui doit réviser l’histoire ? Je vous donne là quelques aspects voilés de dessous de cartes qui ont scellées le sort de l’Afrique par ce pitoyable petit homme sans idéologie pour le bien de siens. Etait-il noir, Mobutu ??? C’est à cette question qu’il faille répondre pour comprendre la suite du sort des noirs africains que nous sommes. A l’évidence, quelqu’un a dit: « derrière un drame africain majeur, il y a toujours un nègre de service. » Mobutu n’avait rien de noir… Il fut esclavagiste au même rang que Léopold II. Au moins ce dernier et ses sujets belges avaient légué au Congo l’un des plus beaux pays jadis prospère… Qu’a laissé Mobutu ??? Vous comprendrez qu’on n’est pas excessif ni passionné en analysant avec lucidité les méfaits de ce valet de second rang pour ce pays. Moubarak, Kadhafi, Ben Ali… ,furent aussi des valets… Regardez leurs réalisations pour comprendre que Mobutu n’était RIEN DU TOUT…

           2 likes

      • Jean Morin dit :

        Mr. kolomabele
        Comment ne pouvez-vous pas comprendre l’évidence que les massacres profitent à celui qui monte au pouvoir ??? Mobutu l’a fait, Kagame aussi… Tshombe et Mobutu servaient les mêmes maîtres. Les Massacres des villages aux kassai et d’autres étaient planifiés par Mobutu et sa triste cohorte pour se présenter en homme providentiel par après. Kagame l’a fait avec le génocide… Et tout est réglé comme sur une note de musique depuis l’Occident. Vous êtes d’une ignorance pathétique de votre propre histoire.

           1 likes

        • Integral dit :

          @kolomabele,
          Ce n’est pas tt a fait pareil! La situation chaotique de 1960 à 1965, a été organisé et mise en place par les services des renseignements occidentaux, notamment, Belge, Britannique, Français et les USA, par le biais du chef d’antenne de la CIA au Kongo, en l’occurrence Monsieur LARRY DAVLYN (Voir ses vidéos sur youtube dans « Mobutu Roi Du Zaïre). Le but étant de déstabiliser au lendemain de sa mise en place, le gouvernement Kongolais légal et démocratiquement élu qui échappait a leur contrôle car incarné par un nationaliste éveillé en l’occurrence l’intraitable Patrice Emmery Lumumba que la paix de Dieu repose en son âme. Ensuite, déclaré le Kongo ingérable par ses fils et filles, afin de le mettre sous une forme de tutelle avec un dirigeant qu’ils auraient désigné eux même afin de parachever le pillage de nos ressources qu’ils n’avaient pas terminé. Sauf, qu’ils ont essuyé plusieurs échecs, car ni Lumumba, ni Tshombé, ni un autre leader Kongolais n’entendait pas bradé la souveraineté nationale du Kongo. C’est dans ce contexte, qu’ils ont trouvé en Mobutu la possibilité d’y arrivé car sans suffisamment de bagage intellectuel et de vision politique claire, donc facilement manipulable. C’est comme ça que quand Mobutu prend la totalité de pouvoir en 1965, comme par enchantement toutes les rebellions sont matés, et le Kongo pacifié de l’occident en orient. Toutes les poches de résistances Kongolaises contre la dictature de Mobutu sont impitoyablement réprimé, Moba 1, Moba 2, et tant d’autre, et au front de l’armée de Mobutu, ce sont les armées Françaises, Belges et des USA qui matent ses rebellions ( Voir les reportages du Monsieur Mallants, un belge, son ex-conseiller militaire sur youtube Mobutu Roi du Zaïre). La fin justifie les moyens dit-on, malgré ça, Mobutu avait eu entre ses mains l’opportunité de rendre le Kongo très grand comme l’ont fait Mao en chine, Kadhaffi et tant d’autres. Car, il pouvait profité de son statut d’allié incontournable des Occidentaux dans la guerre froide pour y parvenir, et aujourd’hui le monde parlerait du Kongo autrement. Mais, hélas!, il a brillé par une politique de médiocrité incalculable, 1967, révision de la Manifeste de la Nsele pour rester éternellement au pouvoir, 1971 Zairianisation=partage des potes administratives publics entre ses amis et ses membres de famille et destruction des biens publics de l’état Kongolais, ensuite changement des couleurs des billets des banques pour appauvrir des éventuels adversaires économiques et politiques et s’enrichir pour consolider sa force financière et donc politique, spoliation des richesses du Kongo, pillage du sol et du sous sol Kongolais en collaboration avec ses maîtres occidentaux, investissement massif a des banques occidentaux au détriment des Kongolais, a cela s’ajoute le népotisme, le régionalisme, le tribalisme, la corruption généralisée, l’affrontement avec les étudiants, l’élimination physique des opposants politique, les arrestations arbitraires des opposants résistants, la torture, bref, une armada mécanique a tuer contre son propre peuple. Et, pour couronner le tout, le mêmes occidentaux qui l’ont amenés au pouvoir et qu’il a servi sans partage, ont fomenté un complot contre lui a partir des années 1990 avec Bill Clinton en fossoyeur (voir crimes organisés en Afrique central Ngbanda), ils l’humilie en refusant de le recueillir en occident pour le traitement chez eux, puis le chassent sans aménagement du pouvoir, et il meurt comme chien au Maroc. Quel gachi! Donc, Mobutu ne doit plus avoir ne fis-qu’une petite place dans la mémoire des Kongolais, même mort, nous ne devons avoir que du mépris a son égard! DIXIT!

             3 likes

  3. Derille dit :

    J’avais 15 ans en 1960. J’ai été témoin des bonds de joie sur les trottoirs de Belgique lorsque Mobutu a pris le pouvoir. Lumumba n’était vraiment pas bien vu à cette époque. Et il y avait aussi la sécession katangaise menée par Tshombé qui s’opposait à Mobutu. Si un changement était nécessaire, la RDC y a-t-elle vraiment gagné avec Laurent-Désiré Kabila ? Et avec son fils ( ou fils adoptif ou …. ) Joseph Kabila ?
    Le drame du Kivu, des Grands Lacs, l’inertie face au rebelles … peut-on franchir un pas et parler de complicité entre le pouvoir de Kinshasa et ceux qui ont formé et qui soutiennent le M23 ? Mensonges, manipulations, atrocités, mépris de la vie humaine … oui, c’est un véritable enfer. Et qui va pouvoir, va vouloir mettre fin à cette situation ?

       7 likes

  4. APRES MOBUTU NON SEULEUMENT C’EST LE DELUGE, MAIS LE ZAIRE EST DANS LE CHAOS ET PIRE ENCORE LE ZAIRE EST K.O. FAUT-IL IMPUTER CETTE SITUATION A MOBUTU? JE CROIS QUE NON.
    LES CONGOLAIS ONT DONNE UN CHECK EN BLANC A KABILA PERE EN FERMANT LES YEUX SUR LE FAIT QUE KABILA N’ETAIT QU’UN PION DE LA COALITION RWANDO-OUGANDO-BURUNDO….ETC …ETC.
    TRES VITE LES CON-GOLAIS ONT DECOUVERT QUE LES LIBERATEURS TANT ENCENSES N’ETAIENT » Q’UN AMALGAME D’AVENTURIERS » POUR EMPRUNTER LES PROPOS DE KABILA PERE. AINSI EN VOULANT SE DEBARASSER DE SES PARAINS QUI L’ONT PORTES AU POUVOIR, KABILA ETAIT PASSE A LA TRAPE. LA SUITE NOUS SOMMES ENTRAIN DE LE VIVRE AUJOURD’HUI OU LA RDC EST DEVENU EST UN PAYS SANS ETAT.UN PAYS INCAPABLE D’ASSURER L’INTEGRITE DE SON TERRITOIRE ET ENCORE MOINS LA SECURI TE DES BIENS ET DES PERSONNES SUR L’ENSEMBLE DE SON TERRITOIRE. SI LE RWANDA TOUSSE , LA RDC A LA FIEVRE.
    AUJOURD’HUI LES CONGOLAIS REGRETENT LE GUIDE QUI MALGRES SES DEFAUTS COMME TOUT ETRE HUMAINS, ETAIT LE BON PERE QUI PROTEGEAIT SES ENFANTS, UN CHEF QUI ETAIT ATTACHE A PAIX ET L’INTEGRITE DU TERRITOIRE. NUL NE PEUX NIER QU’A L’EPOQUE DE PAPA MARECHAL, LEZAIROIS POUVAIT VOYAGER DU NORD AU SUD, DE L’EST A L’OUEST DU PAYS SANS POUVOIR CRAINDRE QUOIQUE CE SOIT. COMME QUOI, LE VRAI BONHEUR ON LE RECONNAIT APRES L’AVOIR PERDU.
    LE GUIDE EST MORT MAIS VIVE LE GUIDE PEUT ON ENTENDRE AUJOURD’HUI DE LA BOUCHE DE LA MAJORITE DES CONGOLAIS.

       10 likes

    • gerald dit :

      Si Mobutu arrivait à la cheville d’un dément, il ne ferait pas de ce pays ce qu’il est devenu…. Ecoutez: aux années 1950-1960, les pays arabes n’étaient que du désert… Inspirez-vous de ça pour vous imaginer cet éléphant dans un magasin de porcelaine. Si Mobutu avait développé son pays, on ne parlerait pas de Kabila ni des autres laquais aujourd’hui célèbres tels kagame, Mouseveni…

         3 likes

      • Nestor dit :

        L’intégrité territoriale vaut pour ceux en sont les faiseurs: les occidentaux… Ils peuvent déstabiliser comme ils peuvent, tout comme ils peuvent stabiliser au gré de leurs intérêts. Ils peuvent compter sur des noirs africains B.êtes et serviles pour les aider à réaliser et à garantir leurs intérêts. Ce sont les occidentaux qui assurent et garantissent la stabilité du Rwanda kagaméen, et qui ont jeté l’opprobre et la désolation sous le régime Kabila- Père. Ce sont eux qui ont été le socle de l’intégrité territoriale sous Mobutu, tout comme ils y ont été les déstabilisateurs après sa chute.

           2 likes

    • Integral dit :

      Non, Mpiaka Mpiakula! On a pas donner un cheque en blanc a Kabila comme vs l’interpreter. Le fait et que les Kongolais étaient tellement lassé et en avaient marre de la personne de Mobutu et de son regime mediocre qui avaient detruit et appauvris tellement le pays qu’ils étaient pret que meme s’il fallait que le diable prenne le pouvoir pourvu qu’il chasse Mobutu. C’est ce qui a profité aux aventuriers de l’AFDL en tete LD Kabila comme vs le dites. C’est qui a fait qu’au lendemain de sa prise de pouvoir qu’il a été hué par les Kongolais lors de sa prestation de serment au Stade des Martyrs. Quand à la comparaison de la situation securitaire et de l’integrité territoriale entre l’epoque de Mobutu et actuel depuis LD Kabila et Kabila fils, vous avez raison que celle de Mobutu était mieux, néamoins, c’est que nous vivons aujourd’hui est la consequence directe de la mauvaise gouvernance de Mobutu. Iln’a pas voulu preparé son aprés sciement, il a detruit l’armée Kongolaise au profit de ses differentes milices, DSP, SARMA et mercenaires etrangers, il a empeché toute initiative vers la democratie réelle, notamment en sabotant tout les travaux de la Conference Nationale Souveraine et par dessus toutes les initiatives tendant aux negotiations nationales pour l’instauration de la democratie. Il a favorisé le nepotisme, regionalisme, tribalisme, detournement, vol, corruption, sabotage de l’etat notamment les deux pillages 1991 et 1992. Resultat, en 1997, les aventuriers Kabila1 et Kabila 2 heritent d’une situation desastreuse que lui meme Mobutu a prophetisé de DELUGE car il l’avait bien preparé lui meme. Et naivement, sans le savoir, LD Kabila croyait s’en sortir dans l’entetement contre l’opposition interne, consequence; il s’est cassé la tete au milieu comme un chien. Et le fils, cheval de troie des grandes puissances occidentales et Rwanda et Ouganda, ne fait qu’accomplir le dessein de leur maitre. En tt ça, ns devons arreté nos querelles internes des personnalités et eveillons le peuple Kongolais sur ce qu’il doit faire pour chasser l’imposture a la tete du Kongo, merci!

         1 likes

      • Mbrototos dit :

        Quant à la situation sécuritaire et de intégrité territoriale… Les occidentaux servent une fois de plus d’éventail qui peut éventer le chaud ou le froid selon leurs humeurs et au gré de leurs intérêts. Ils ont assuré le chaos pour Lumumba, tout comme ils ont garanti la paix avec Mobutu et kagame. Ils ont planifié la paix à l’arrivée de Kabila père, tout comme ils l’ont déstabilisé après que celui-ci refusa de continuer avec eux… Ainsi va le cycle des guignols à la tête de ce riche pays devenu un mouroir insupportable pour ses populations. Aussi longtemps que valet est avec eux, occidentaux peuvent enjoliver et parfumer tous les cadavres qu’il se façonne en leur nom. C’est le maître qui veut ainsi…Ainsi, l’ONU pour dédouaner leurs méfaits et abus, tout comme la CPI pour garantir la prison dorée à ceux qui leur ont servi… Une fin de vie honorable des monstres qu’ils se sont fabriqués. Une assurance qu’ils ne parleront jamais. Nous sommes sous le soleil du diable. Et pourtant, rien n’a empêché Mobutu de construire le plus puissant pays au coeur d’Afrique avec tous les moyens dont il disposait. Pour vous dire Mr. Kolomabele, Mpiaka Mpiakula, Mboka,… que l’homme ne faisait pas le poids. Car il n’en avait les capacités. faites un petit tour au Sénégal pour voir ce que les dirigeants de ce pays ont réalisé avec l’arachide; pourquoi pas en Tunisie… pour voir ce qu’est la Modernité… Les européens se font soigner en Tunisie pour la même qualité des soins…. Et alors, aux années 1960-1970, les Nigérians, le sud africains… se faisaient soigner à Kinshasa… Jetez un coup d’oeil sur les palmarès de l’Université de Kinshasa que j’ai fréquentée pour vous rendre compte que les étudiants de cette époque (1956-1965) étaient pour la majorité étrangère vu la qualité des enseignements… Vous comprendrez que c’est à dessein que les occidentaux mettent des « GUIGNOLS » à la tête de ce pays…et en assurent une paix apparente pour mieux se gaver… La paix et le chaos se fabriquent dans des laboratoires occidentaux… Pourvu que l’Homme noir africain continue à être bête et idiot pour ne jamais rien comprendre.

           3 likes

        • kolomabele dit :

          @Mbrototo.

          Il n’est pas question pour moi de polémiquer pour justifier le régime Mobutu désavoué d’une façon unanime et par les ex Zaïrois et les étrangers. Je récuse tout simplement ta lecture manichéenne des années Mobutu.

          En 1960, quand le Congo devient indépendant, les Congolais porteurs d’un diplôme universitaire se comptaient sur les doigts d’une main. Lumumba lui-même disait que les Belges avait laissé au Congo plus de prêtres que des médecins, magistrats, ingénieurs…Jusqu’en 1970,il existait encore des professeurs étrangers (belges, français, canadiens, haïtiens…) dans l’enseignement secondaire et supérieur. Au départ du dictateur, l’UNAZA était aux mains des fils du pays. Quand tu dis que Mobutu n’était RIEN DU TOUT, j’estime que c’est un peu exagérer de ta part.

          Au Sénégal, les Talibés(enfants-mendiants) n’ont pas disparu. Les compatriotes de Senghor sont parmi les Africains qui meurent noyés dans l’Océan Atlantique et la Mer Méditerranée. En route vers l’Europe. A une question d’un journaliste français sur les Sénégalais qui meurent dans leur tentative d’émigrer en Europe, Wade, l’ancien Président du pays de la Téranga avait eu cette réponse : »il viennent en France pour chercher de quoi manger ». Textuel. Sans honte de la part d’un Chef d’Etat! Professeur d’université de son état!

          La relative prospérité de la Tunisie de Ben Ali n’a pas empêché l’irruption de la révolution de jasmin. Peu après celle-ci, on a vu des jeunes tunisiens débarqués en masse sur les côtes italiennes, fuyant la misère de leur pays. Et puis, le pays a sombré dans l’instabilité politique. A la place de la démocratie, le printemps arabe a donné naissance l’islamisme. Tout ça pour ça?

          Le développement, c’est pas seulement les infrastructures. C’est aussi l’emploi, la lutte contre les antivaleurs et la pauvreté, le respect des droits humains…

          Oui, nous sommes dirigés par les valets des occidentaux. A qui la faute? Eh bien, à nous- mêmes! De mon point de vue. Nous avons été colonisés parce nous étions colonisables. Les Chinois et les Japonais ne l’ont pas été, parce que ce n’était pas possible. Nous sommes actuellement manipulés par les occidentaux parce que nous sommes manipulables.

          Il se déroule au Congo un drame inimaginable depuis 16 ans: massacres, assassinats, viols, pillages, guerres endémiques, misère abjecte. Apparemment, tu ne sembles pas voir la plus grande crise humanitaire depuis la Seconde Guerre Mondiale. Elle se passe au Congo. Sur le sujet, tu es silencieux comme une carpe. Tu oublies, en tirant sur Mobutu, tu tires sur cercueil. Sais-tu que 500 compatriotes sont pris comme otages par les groupes armés au Nord-Kivu? Et que à Kinshasa Mende, Matata Ponyo, Koyagialo…dansent djalelo Mulopwe Kabila?

          Nous ne sommes pas le seul peuple avoir connu une dictature ou une autre épreuve. Les Ougandais, les Centraficains ne perdent pas leur temps a ressasser le souvenir de Idi Amin et de Bokassa. Pour les Rwandais et les Sud-Africains, le génocide et l’aparteid font partie de leur histoire et les assument. Ils regardent l’avenir. Les Congolais devaient faire pareil.

             1 likes

        • Nestor dit :

          @kolomabele
          Ici il s’agit de Mobutu dont on parle. En Ouganda on honore pas Idi Amin, tout comme les centrafricains ne le font pas pour Bokassa. Mobutu avait ce que tous les autres n’avaient pas: l’un des plus prospères pays d’Afrique qu’il mit en torchon. Sa manière de faire ressemblait plutôt aux méthodes moins honorables que celles des primates. Les primates n’arrachent pas les branches d’arbres qui portent les fruits sucrés qu’ils aiment… Lui et sa cohorte ont déraciné l’arbre n’épargnant même pas ses racines… Comment les juger alors ???

             1 likes

  5. Robespierre dit :

    Vous analysez avec sévérité le parcours de Mobutu, vous avez raison. Vous faites de même avec Kagamé, vous avez encore raison. Mais posez-vous une question, es-que kagamé dirigerait encore le Rwanda si toute population rwandaise à l’unanimité étiez contre ses actions ? Il en était de même pour Mobutu au zaïre. L’Afrique vit encore à l’époque de guerre tribale. Au Congo (hormis kinshasa) lors d’élection, les candidats ont pour argument premier la tribu, sont-ils désavoués par population ? réponse NON. Il y a le nationalisme, le régionalisme, le tribalisme, même par village. Diviser pour mieux régner, l’africain, le congolais, le kivutien, hutu vs tutsi vs nandé vs munshi etc. La division est déjà là, je n’ai plus qu’à régner. La population, l’africain, ne peut pas plaidé non coupable. Les états n’ont pas d’ami, ils n’ont que des intérêts. Il y a qu’à regarder le regard naïf des africains sur des organisation comme ITIE, crée par Tony Blair!! La guerre au congo est uniquement une guerre d’élimination de la concurrence. Le Congo détient entre 60-70% du coltan mondiale, les 30% restant sont détenus par les anglo-saxons.L’humanité n’existe pas en relation internationale. La zone CFA est encore sous contrôle de la banque de France et vous vous voulez dire que l’africain est indépendant, LOL.

       2 likes

  6. QUOIQU’IL AURAIT DIT CELA, POURQUOI LES CONGOLAIS N’ARRIVE PAS A PROUVER QUE MOBUTU AVAIT TORT?

    LE GUIDE EST MORT VOICI CELA PLUS DE QUINZE ANS. QUINZE ANS ANS APRES LA SECONDE GUERRE MONDIALE, LES FRANCAIS N’IMPUTAIENT PAS LEURS PROBLEME A L’OCCUPATION ALLEMANDE. AGISSEZ AU LIEU DE VOUS LANGUIR.

    QUINZE APRES MOBUTU LA RDC N’ARRIVE PAS A AVOIR UNE ARMEE, VOUS VOUS RENDEZ COMPTE? QUINZE ANS APRES MOBUTU, L’ELECTRICITE EST DEVENUE UNE « DENREE RARE » ET POURTANT MOBUTU NOUS A LEGUE INGA I ET INGA II. QUINZE ANS APRES MOBUTU AUCUNE UNIVERSITE CONGOLAIS N’EST DANS LES TOP 100 EN AFRIQUE. QUINZE ANS APRES MOBUTU LES CONGOLAIS VONT SE SOIGNER A L’ETRANGER POUR UNE SIMPLE FRACTURE(CFR WERRASON) OU POUR UN SIMPLE DIABETE.

    QUINZE ANS APRES,MOBUTU N’EST PLUS LA, QUINZE ANS APRES , IL EST TEMPS DE FAIRE UNE RETROSPECTION POUR REALISER QUE NOS SOUFFRANCES D’AUJOURD’HUI NE SONT PAS A METTRE SUR LE COMPTE DE MOBUTU.QUINZE ANS APRES UN SENATEUR CONGOLAIS GAGNE 7.500$ US ET UN DEPUTE 4.500 $ US. ET POUTANT UN ENSENGNANT DU PRIMAIRE NE GANE MEME PAS 70$( COMME CONCLUT DANS L’ACCORD DE MBUDI.)

    L’accord de Mbudi, contrat social de Mbudi ou le contrat social de l’innovation, est un accord signé le 12 février 2004 à Mbudi, une banlieue ouest de Kinshasa, entre le Gouvernement de transition de la République démocratique du Congo, représenté par le vice-président de la République Arthur Z’ahidi Ngoma et les syndicats de l’Administration publique et interprofessionnels.

    Le gouvernement s’était engagé à payer à l’huissier 208 $US et au
    secrétaire général de l’Administration publique 2 080 $US en respectant
    la tension de 1 à 10.
    L’application de cet accord devait se faire en trois paliers :
    10 000 FC payable à partir du mois d’avril 2004
    2/3 des 208 $US au mois de juin 2004
    le dernier 1/3 des 208 $US en octobre 2004.

    Les indemnités de transport devaient être réajuster selon les
    tendances du marché. Les syndicats devaient en retour observer la trêve
    sociale.
    ET JUSQU’A CE JOUR L’ACCORD N’A JAMAIS ETE MIS EN OEUVRE,. PERSONNE N’EN PARLE.NI LES DEPUTES, NI LES FONCTIONNAIRES , NI LE MINISTRE DE LA FONCTION PUBLIQUE, NI LE PREMIER MINISTRE. PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, NI L’OPPOSITION. VOILA UNE ILLUSTRATION DE LA SITUATION QUINZE ANS APRES MOBUTU. TOUT LE MONDE S’EN FOUT ET LA POLULATION SE TERRE DANS L’IMMOBILISME COMME TETANISE POUR RECLAMER SES DROITS.LE CREDO C’EST :NZAMBE YE MOKO AYEBI.

    VOILA LA REALITE QUINZE ANS APRES MOBUTU. JE N’AI PAS A EGRENNER LE CHAPELET DES MISERES QUE VIVENT LES CONGOLAIS D’AUJOURD’HUI. REGARDEZ AUTOUR DE VOUS SI VOUS ETES AU PAYS, FAITES UN TOUR AU PAYS SI VOUS VIVEZ A L’ETRANGER FAITES UN TOUR AU PAYS POUR VOUS EN RENDRE COMPTE. QUINZE ANS APRES MOBUTU LA RDC EST DANS LE CHAOS ET LE PAYS EST KO, LA SITUATION N’EST PAS DUE A LA »FAMEUSE » PHRASE DE MOBUTU MAIS PLUTOT A UN MANQUE DE LEADERSHIP ,ET SURTOUT AU PILLAGE DES RICHESSES DU PAYS PAR LA CLASSE DIRIGEANTE. VOILA LA REALITE.

       2 likes

    • Mbrototos dit :

      Mr. Mpiaka Mpiaka,

      Comment ne pouvez-vous pas comprendre, après notre démonstration, que Mobutu a été LE MALZAÎROIS ??? Et que sa médiocrité coule dans le sang des congolais jusqu’à ce jour; et que les Kabila s’inscrivent dans sa lignée ??? Comment te l’expliquez ????? Allons-y: sans dédouaner la médiocrité qui incombe aux régimes kabila-père et fils, comparons… Ces derniers n’ont jamais eu les moyens que Mobutu a hérités: il a eu tout pour rendre ce pays l’un des plus puissants du monde… Les autres ont trouvé un pays en lambeau autant sur le plan capital qu’en ressources humaines. C’est sur les séquelles d’un Etat moribond que les autres se sont construits un autre empire des médiocrités pour pérenniser la pensée Mobutiste. Les kabila puisent dans le Mobutisme convaincant… Une idéologie conçue par tous ces vielles pourritures mobutistes qui entourrent aujourd’hui kabila-Fils. Ne sont-ils pas légion au Sénat ? Et dans l’entourage présidentiel ? Ils ne connaissent pas autre chose que DÉTRUIRE LEUR PAYS et s’en mettre plein dans leurs tubes digestifs…. Lisez plutôt sur la dynamique plutôt que sur un cliché de photographie, vous en serez plus qu’édifié Monsieur. La médiocrité congolaise a été un long apprentissage dans le système Mobutu. Celui-ci étant le socle qui soutient les médiocrités futures dans un pays devenu un enfer terrestre pour ses populations. Pour mettre à la tête d’un pays des déments tels Mobutu, Bongo, Bokassa,kagame… les occidentaux ont du mépris pour l’Homme noir africain. Dommage qu’ils peuvent vraiment compter encore sur la naïveté des noirs inconscients prêts à danser le folklore vil de ces minables personnages travestis en « petit roi » kapo de ces pays où ils règnent. A vrai dire, ces « bouffons » de blancs n’ont été que des « esclaves »esclavagistes…

         1 likes

      • EN VOUS LISANT, IL SEMBLE QUE LES CONGOLAIS SONT CONDAMNES A JAMAIS A VIVRE DANS LA MISERE ET QUE LES TARES QUE VOUS IMPUTEES A MOBUTU AIENT ETE INCRUSTEES A JAMAIS DANS LE GENOME DES CONGOLAIS.
        MRS,
        SOYONS SERIEUX. QUINZE APRES MOBUTU, JE PENSE QUE’IL EST GRAND TEMPS QUE LES CONGOLAIS SE METTENT DEBOUT . TOUTES LES INSULTES ET INJURES ENVERS MOBUTU NE RELEVENT QUE LA DE MAUVAISE FOI ET DE LA MALHONNETE INTELLECTUELLE. EN 32 ANS DE REGNE LE REGIME DE MOBUTU A FORME PLUS D’UNIVERSITAIRE QUE LES BELGES EN 75 ANS PAR EXEMPLE. ALORS ARRETEZ DE TAPER SUR LE NOM DE MOBUTU COMME UN PUNCHING BALL A CHAQUE POUR JUSTIFIER L’INCOMPETENCE ET L’AVARICE DES DIRIGEANTS ACTUELS. LE ZAIRE-RDC REGORGE DE CADRES COMPETENTS ET CE N’EST PAS LA FAUTE DE MOBUTU SI L’ENVIRONEMENT SOCI0-POLIQUE DANS LESQUEL ILS EVOLUENT NE LEUR PERMETTENT PAS D’EXPRIMER LEURS POTENTIALITES
        MOBUTU N’ETAIT PARFAIT MAIL IL EST LOIN DE LA CARICATURE QUE VOUS DECRIVEZ.

           1 likes

    • Integral dit :

      @ Mr Mpiaka Mpiakul, Mr Kolomabele, et qlqs nostalgiques de Mobutu encore

      Je sais que vous êtes nostalgiques de Mobutu et avez été traumatisé par la légèreté avec laquelle il a été chassé du Kongo sans aménagement comme un petit insecte, lui qui fut l’homme le plus puissant d’Afrique durant toute la période de guerre froide. Et, qui finalement est tombé du haut de ce statut par terre comme un cafard, sans avoir même ou reposer son cul, malgré tout les châteaux qu’il disposaient a travers le monde entier, même ses amis les plus intimes comme Eyadema et consorts l’ont abandonné et refusé de l’accueillir, il a erré en avion pendant des jours (voir Crimes organisé en Afrique Central, Ngbanda) comme un clochard, et finalement par recommandation des États Unis, le roi Hassan II du Maroc l’a accueilli, et en définitif, il est mort à Rabat ou il vivait en clandestinité en tant qu’un SDF c-a-d Sans Domicile Fixe car il n’avait plus une adresse officielle ou l’on pouvait lui adressé des courriers officiels. sans blague! Quel con!

      Aujourd’hui, quinze ans après, vous n’avez toujours pas digéré cette traumatisme, que vous tentez par tout les coups de le ressuscité en démontrant au peuple Kongolais, que s’ils ne l’avait pas chassé du pouvoir, aujourd’hui, quinze après, Mobutu aurait été le hero du Kongo. Sans blague! Vous ignorez que pendant 32 ans à la tête du pays, qu’il avait plus détruit que construit, Quelques exemples; En 1997, toutes les universités et établissements supérieurs du Kongo n’avaient plus des cantines de restauration, plus des bourses d’étude, surpeuplement des auditoires, surpeuplement des homes de résidence estudiantine, salubrité dans les installations sanitaires universitaire, plus de laundry, professeurs sous-payés avec des arriérés impayés, corruption généralisé dans les examens, les inscriptions. A part, ces établissements laissés par les colonialistes, Mobutu n’a construit aucun, excepté les châteaux et autres infrastructures modernes qu’il a construit à l’étranger. Pour ne se limiter que dans ce domaine, sans blague! aujourd’hui vous avez le culot de nous parler de quinze après Mobutu, quinze après Mobutu, quinze ans après Mobutu, mais il faut arrêté! Écouter, si vous ne l’avez pas encore compris parce qu’il y en a encore dans sa village natale qui pense sérieusement que Mobutu n’est pas mort, je vous le garantie, il est mort et son histoire appartient dans le passé.

      Il ne reviendra plus jamais résoudre les problèmes du Kongo, je comprend votre traumatisme, mais je vous prie de voir l’avenir du Kongo dans le future, car vous pouvez aussi exercer un leadership fort pour le Kongo, car tous, nous regrettons ses quinze passés du Kongo aux mains des ignobles Kabila 1 et 2 et leurs bandes de Mende, Ngoy Mulunda, Papy Tamba et consorts. Bien sur, vous allez dire que dans ce cas qu’il ne faut plus qu’on parle de Lumumba et consorts car ils sont aussi mort. A la differnce prés, Lumumba par sa bravoure constitue une référence, un modèle et un état d’esprit pour toutes les générations Kongolaises et au delà modiale pour quiconque qui se bat pour la liberté et la fierté de son pays. Contrairement à Mobutu qui ne représente que du mepris pour les Kongolais, et la honte pour tous les Africains en général.

         1 likes

      • kolomabele dit :

        @Integral.

        Je ne suis pas nostalgique des années Mobutu. Ni un proche, ni moi, personne n’a eu à travailler avec ou sous Mobutu. J’ai eu droit eu à ma part des misères comme tous les Zaïrois de l’époque.

        Il y a un bout à tout : à un régime politique, à une carrière et même à la vie humaine. Il faut être idiot pour ne pas reconnaître que le temps ronge tout.

        Je refuse seulement de falsifier l’histoire. Les colonisateurs n’ont pas laissé au Congo les établissements comme l’UPN, l’ISTA, l’IBTP, l’ISP-Gombe et les autres ISP disséminés à travers le pays(ISP Mbanza- Ngungu , Kikwit, Mbandaka, Bunia, Kananga, Bukavu….).Jusque vers les années1987,le Conseil Exécutif distribuait encore les bourses pour les étudiants à l’étranger. Au terme leurs études à l’étranger, les Zaïrois ne cherchaient qu’à rentrer au pays. Pour te dire que le Zaïre n’était pas un enfer comme aujourd’hui. C’est de l’histoire. Histowale ,bachangeaka yango te.

        Pouvez-vous nous dire un aéroport moderne ,une université ou un bout d’autoroute construit par Mobutu dans un pays étranger?Avec l’argent détourné au Zaïre? On sait ou se trouvent des milliards volés par Kadafi. On a restitué au Nigeria le milliard de dollars volé par Abacha. Pour Mobutu,la Suisse aurait remis seulement quatre petits millions de $.Comme quoi il y a toujours un écart entre le fantasme et la réalité. Comment le dictateur honni pouvait avoir une telle fortune dans un pays qu’il passé le clair de son temps à détruire?

        Lumumba s’est battu pour l’indépendance. Il n’ a pas eu le temps de gérer. On juge un maçon au pied du mur. Ses partisans, en son nom, ont versé le sang des Congolais. Ils s’appellent Cristophe Gbenye, Antoine Kizenga, Pierre Mulele, LD Kabila…Tous des sinistres personnages. LD Kabila et Antoine Kizenga, qui se targuent d’être lumumbistes, se sont révélés des piètres gestionnaires.

        Avant de nous inviter à regarder l’avenir, occupons-nous du présent. A l’heure qu’il est, le Congo passe un des moments de plus douloureux de son histoire. Guerres, massacres, viols, déplacements des populations, pillages, désastre écologique, bref des crimes contre l’humanité et économiques commis sous les successeurs du défunt dictateur zaïrois.

        La France avait eu son Maréchal Pétain et son général De Gaule. Mais c’est son passé. Maintenant, c’est le présent et l’avenir qui intéresse la France. L’entretien dans nos cœur de notre passé pénible, c’est paralysant.

           3 likes

        • PAR MAUVAISE FOI ET CESSITE INTELLECTUELLE BEAUCOUP NE SE DONNE PAS DE FOUILLER CE QUE MOBUTU A REALISE.LA PLUPART NE VEULE ETRE QU’UNE CAISSE DE RESONNANCE DE CE QUE JE PEUX QUALIFIER DE « ANTI-MOBUTU PRIMARE ».
          LE ZAIRE N’EAIT PAS LE PARADIS MAIS C’ETAIT LOIN DE L’ENFER.
          J’AI ETUDIE A L’UNAZA ET JE SUIS FIERE ET RECONNAISSANT DE LA FORMATION QUI M’A ETE OFFERTE GRATUITEMENT EN PLUS DE LA BOURSE DE 35$ MENSUELLE.
          JE DOIS BEAUCOUP A MON PAYS .

             2 likes

        • Nestor dit :

          @mpiaka mpiaka

          Il a tout eu pour faire de ce pays un paradis terrestre pour ses populations. Et le résultat est là aujourd’hui: le kabilisme-kagamisme qui n’est qu’une émanation des déjections du Mobutisme. Comment pouvons-nous vous le faire comprendre ???? Jetez un coup d’oeil aux Emirats Arabes unis, en Arabie Saoudite ou à Qatar … Vous vous rendrez compte que Mobutu ne fut qu’un NAIN politicailleur… La politique c’est pour gérer au mieux la citée dans son sens originel. Ce ne fut une fourbe et bouffon de l’Occident… Il n’était RIEN DU TOUT. Comment vous le faire comprendre ???? Regardez dans quel état il a laissé sa propre ville chef-lieu de Mbandaka !!!!!

             0 likes

  7. Tukumombo dit :

    Ayez du respect aux morts , mes amis n’oubliez jamais que le MAL, est indispensable dans l’ordre de chose. Aucune invention, civilisation, entreprise à été parfaite d’un coup, tout commence dans la douleur, dans le mal. Aujourd’hui vous voyagez dans le Boeing, mais faites marche en arrière du début de l’aviation , ces ingénieures étaient pris pour des fous?; d’où viennent les vaccins contre la tuberculose, les varioles, rougeoles? c’est dans les microbes même de ces maladies qu’on tire le vaccin .,dans le mal. Les erreurs, les échecs , sont nos guides , il y a des hommes et des femmes qui ont réussis à terminer leur études en redoublant la classe. , en corrigeant les erreurs. toutes les grandes inventions sont le résultats des échecs des erreurs,. Dû temps d’esclavages dans les Amériques le coton valent de l’or, et la canne a sucre . il fallait aux Européens d’aller chercher la main d’œuvre des Africains ce qui étaient mal, mais les économies de ces pays avaient fait un bon en avant dans le mal. Même dans nos vie la plupart des orphelins sont maltraités mais ils s’en sortent souvent, car le mal éveille les gens, les peuples , les nations. En bref les 32 ans de Mobutu qui était NEGATIF devrait après sa disparition être le décollage d’une nouvelle ère. Ce que fait Kagamé au Congo est une grande maladie dont on devrait tiré le vaccin dans le futur, idem pour Mobutu aussi. parfois le mal est nécessaire …….Respect aux morts.

       2 likes

    • Nestor dit :

      On ne respectera jamais ces ordures… Faites-le pour Hitler en France ? Vous verrez votre sort ! La comparaison n’est guerre raison. Vos comparaisons sont mal placées. Le noir c’est noir. L’homme noir africain n’apprendra rien de l’histoire. Au contraire, il se contentera dans le rôle du nègre de service perpétuellement. Demandez-vous que font Edouardo dos santos, Obiang nguema d’immenses ressources pétrolières que génèrent leurs pays actuellement ? C’est là où on comprend l’aptitude de noirs africains à se contenter de la cueillette comme les primates. Demain, tout comme pour Mobutu, leurs pays n’auront plus la même chance de la manne qu’ils ramassent comme des… friands des fruits murs sur un arbre. La question qu’il faut se poser:  » pourquoi l’homme noir se contente du ramassage et de la cueillette ? Aujourd’hui, l’africain a pis goût à la course aux clochers de développement qui n’est que apparence et ruse…. Les beaux immeubles et routes que les autres nous construisent ne feront jamais notre grandeur, encore moins les massacres qu’on perpétue en leurs noms…Je vous dit: il y a des villes désaffectées aux Usa, des villes fantômes en Espagne, en Chine, et en Angola…

         3 likes

  8. Tukumombo dit :

    Savez-vous que les ingénieurs d’Hitler après sa défaite ont été partagés entre les russes et les Usa, ? les moteurs à réaction que vos boeing utilisent et les fusées actuel? sont les œuvres des ce criminel, bien sûr qu’on les améliorent aujourd’hui .Ces dirigeants Africains sont les œuvres de l’occident, ils doivent rendre de compte, ils ne sont pas libre ceux qui osent se libérés sont éliminés physiquements ou diabolisés , coup d’état . Le rôle de Kagamé aujourd’hui, hier c’était Mobutu , mon cher ami nous sommes très faibles dans tout les domaines, spirituels, technologie, on n’a pas une religion , surtout des hommes politiques meneurs d’hommes intègre incorruptible , pire encore cette organisation de l’union Africaine qui devrai être le ciment des Africains n’est rien d’autre qu’une boite vide, truffés des agents de la CIA, des Français, et consorts, Kagamé avec 6 millions de morts Congolais dans son compteur participe sans s’inquiété aux réunions de cette organisation sans que ses collègues agents présidents ne lui reproche rien. Nous devons encore attendre 500 ans pour une libération TOTALE. n’est ce pas qu’hier Kagamé était à Oxford en Angleterre? pourquoi lui et Pas Mugabe? ou Bachar? l’aimant attirent les métaux.

       0 likes

  9. e manifeste de la N’sele (ou de la Nsélé) est la charte, promulguée le 20 mai 1967 par Mobutu Sese Seko créant le Mouvement populaire de la Révolution

       0 likes

  10. Integral dit :

    La notion d’impunité au Kongo, en Afrique d’une maniéré générale, repose sur une conception différente de celle de l’Occident. En Occident, un criminel reste tel quel, hier, aujourd’hui, et demain, et mérite une seule chose, la sentence de la justice pour son acte commis. Par exemple, le fondateur du gang des CRIPS, Stanley Tookie Williams, malgré, sa conversion au militantisme antigang dans le couloir de la mort, a été exécuté, 24 ans après les faits, en 2005 au pénitencier de Saint Quentin aux USA. Hitler, bien qu’il soit allemand et aie occupé la magistrature suprême du pays, il ne pas question même en Allemagne, d’aucune forme de commémoration en son honneur, en plus de sa personnalité désavouée, même tout signe, ou autre objet quel qu’en soit, relatif a lui, est honni et considéré comme un délit passible de peine judiciaire. c’est ce qui constitue en partie, la force de de la pesée et le développement occidentale.
    En revanche, au Kongo ou en Afrique en général, l’impunité constitue le socle d’une partie des intellectuels, et donc, la faiblesse de la pensée. Aujourd’hui, rien que 16 ans après, au vu de la situation chaotique qui frappe le Kongo,quelques voix s’élèvent déjà pour redorer l’image de Mobutu, un dictateur sanguinaire, en dépit de l’effondrement total de son pays qu’il a été le maitre d’oeuvre. L’heure est à la commémoration glorieuse de paix relative à son époque. Cette approche, remet en cause, l’objectivité intellectuel même de l’intellecutel Kongolais.

    « Intellectuel= Personne qui a la faculté de comprendre, de saisir par la pensée; l’ensemble des fonctions metales ayant pour objet la connaissance conceptuelle et rationnelle ». Or, quelqu’un qui pense que Mobutu, après 32 ans de destruction du pays, au vu de la situation chaotique actuelle généré par Kabila1 et Kabila2, est-il vraiment intelligent?
    Nous allons le démontrer que non, par raisonnement par analogie!
    Mobutu a-t-il détruit le kongo? Au vu d’une étude comparée, par rapport à l’état qu’il a hérite le pays en 1965, à l’état qu’il l’a laissé en 1997, la réponse est indubitablement oui. 16 ans après, ces successeurs, Kabila1 et kabila2, ont-ils fait mieux? Au vu de la situation actuelle, la réponse est non. Aurait-il fait mieux? Au vu de ses résultats de 32 ans de pouvoir, la réponse est non. Prétendre qu’il aurait été le héros de la situation actuelle, est une utopie. C’est plutôt dire, aussi naïvement qu’il est, que si Kabila1 n’était pas mort, il aurait été lui aussi le héros du Kongo aujourd’hui, car, lui au moins avait promu l’enfer actuel au Rwanda.
    Donc, je me demande, comment les nostalgiques de Mobutu aujourd’hui, ne le sont pas en même temps de Kabila1, car tout deux ont eu le destin tragique de quitter le Kongo, laissant à Kabila2 de semettre l’enfer que nous vivons aujourd’hui. Et qui plus est, ne serai pas aussi demain, les nostalgiques de Kabila2, si son successeur foutait encore plus d’enfer que la situation actuelle, supposons que celui là, balkanise pur et simplement le Kongo en plusieurs petits états.

    Donc, voyez-vous, nous regrettons Mobutu par rapport à la situation du Kongo à l’epoque de Kabila1, nous allons regretté Kabila1, par rapport à l’enfer de Kabila2, et puis nous allons encore regretté Kbila2, par rapport à l’enfer que va provoquer son successeur, et ainsi de suite, finalement nous allons devenir des spectateurs du destin du kongo qui disparait.
    Écouter, il faut arrêter!

       2 likes

    • Robespierre dit :

      Nombreux sont les congolais nostalgiques de l’époque mobutu. Ils sont encore plus nombreux à l’équateur (province d’origine de mobutu) alors même que l’équateur est l’une de province le plus pauvre du pays même après plus de 32 ans de mobutisme. Comment expliquez l’amour des équatoriens à mobutu ? le régionalisme? le tribalisme ? Non! c’est l’orgueil! les gens s’enorgueillissent de voir l’un de sien occuper une haute fonction. Quelques soient les méfaits qu’il puisse commettre, par la palabre il y a toujours un moyen de revenir en bonne grâce, c’est la racine de la culture de l’impunité. Mobutu a étatisé ce système, les tshisekedi, les ngunza, etc… Tous experts en réconciliation avec table rase du passé. Sommes-nous un peuple sans mémoire donc sans avenir ? Dernier exemple, un certain Gecoco accueilli en grand pompe par les opposants à kabila, après plus de 10 ans de bons et loyaux services au PPRD.

         2 likes

      • kolomabele dit :

        @robespierre.

        Le Katanga et l’Est sont à tort ou à raison le fief électoral de Joseph Kabila. A chaque élection, il obtient là-bas, un score de dictateur. Et pourtant, il s’y déroule un drame humanitaire sans précédent dans l’histoire du Congo. Massacres, assassinats, viols, destruction de l’environnement, misère abjecte malgré les potentialités. Les jeunes de là-bas pensent qu’on gagne mieux sa vie en manipulant le kalachnikov…L’élite intellectuelle, les politiciens et les populations originaires de ces coins du pays sont sentimentalement attachés à Joseph Kabila.

        Comment vous expliquez cela?

           0 likes

        • Integral dit :

          Quel rapport avec la disgrâce de Mobutu par ces nostalgiques 16 ans après? Ne cherchez pas a déplacer par tous les coups le débat en faveur de votre héros Mobutu! Soyez plutôt cohérent avec vous même, et objectivité intellectuele oblige, pour le réveil du Kongo! Ingeta!

             0 likes

        • Georges dit :

          @kolomabele

          Est-ce difficile à comprendre ??? On a affaire avec des masses inconsciences et dépourvues de mémoires tel que défini par les esclavagistes blancs avant leurs conquêtes d’Afrique. Sont-elles vraiment humaines, ces masses ??? C’est là la question.

             0 likes

        • vive mobutu seseko elombe sese l,unificataire,le pacificataire,l,homme qui faisait la fierte des tous les zairois au nuveau mondial la dignite le respect.et la polique des bons voisinage.nous te regrettons mobutu aujoudhui il ya des refuges congolais partout dans les monde entier vraiment apres toi ce le deluge.a ton pouvoir tu as acheter presque au niveau mondial des maison pour les ambassadeurs zairois,16 ans apres votre disparution ce le rwanda qui nous gouverne a cause des gens infiltre notre armee est sous commandement rwandaise ce la honte.le regime actuel n,arrive meme pas a defendre notre sol la froniere congolaise n,est plus comme on la voie a la carte du congo.en bref depuis la dusparution de mobutu ce l,opunion international qui dirrige un pays souverain comme le notre.tu merite beaucoup du respect Marechal mobutu seseko.

             2 likes

  11. samintumba dit :

    Vous ne pouvez pas évoluer sans lecture objective de l’histoire. Tant que les congolais/zaîrois n’auront pas changer, ils mériteront leurs chefs.

       0 likes

Laissez un commentaire