FR | EN

Sommet UE-Afrique: Des manifestants prêts à « accueillir » Paul Kagame

Publié : le 18 mars 2014 à 16:21 | Par | Catégorie: Actualité

Depuis plusieurs semaines, associations de la société civile, partis politiques et particuliers se mobilisent en vue d’une manifestation contre la présence de Paul Kagame au quatrième sommet Union Européenne (UE)- Afrique qui se déroulera à Bruxelles les 2 et 3 avril prochains.  Les organisateurs appellent à une mobilisation massive contre le président  Paul Kagame qu’ils accusent d’être l’auteur de « crimes contre l’humanité, voire de génocide », mais également pour montrer leur indignation à l’UE qui l’a invité.    

kagame_manif2_avrDans un communiqué publié  par les organisateurs de la manifestation, Jambo ASBL et le  Centre de lutte contre l’impunité et l’injustice au Rwanda (CLIIR), les associations membres de la Société Civile Rwandaise en collaboration avec les partis politiques d’opposition, appellent tous les rwandais et leurs amis résidants en Belgique et en Europe, à se mobiliser massivement pour une grande manifestation le 02 avril prochain lors de la visite de Paul Kagame à Bruxelles à l’occasion du sommet UE–Afrique. Les organisateurs de cette manifestation disent vouloir montrer leur « colère et indignation à l’Union Européenne qui a invité un individu « sur qui pèsent de très lourdes charges de crimes contre l’humanité, voire de génocide ».

Lors de sa dernière visite à Bruxelles en décembre 2010, l’homme fort du Rwanda a dû faire face à des  centaines de manifestants qui s’étaient mobilisés malgré des conditions climatiques rudes ce jour-là.

Au cours de ses déplacements à l’étranger Paul Kagame fait à chaque fois face à des manifestations « musclées ». Lors de ses deux dernières visites à Londres et Toronto en mai et septembre dernier, son cortège a reçu des jets de pierres et d’œufs lancés par des manifestants en colère. A Toronto, une pierre a même brisé la vitre arrière d’une voiture du cortège présidentiel.

La visite de Paul Kagame à Bruxelles les 02 et 03 avril prochains risque d’être encore plus chahutée, car elle intervient ou moment où plusieurs  attaques contre des opposants vivants à l’extérieur du pays sont  mis sur le compte du régime de Kigali. On note entre autres,  l’assassinat de l’ancien responsable des renseignements rwandais Patrick Karegeya le 31 décembre dernier en Afrique du Sud, et une nouvelle tentative d’assassinat contre l’ancien chef d’Etat major Kayumba Nyamwasa aussi en Afrique du Sud, l’enlèvement et la déportation forcée de Joël Mutabazi , un ancien de la garde rapprochée de Paul Kagame à Kampala le 25 octobre dernier.

 

copyright Cheik Fita – www.cheikfitanews.net

Enfin, dans le communiqué, Jambo ASBL et CLIIR annoncent que la manifestation  se déroulera de 15h-17h devant le Parlement européen à la Place du Luxembourg.

Jean Mitari

www.jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: , , , , , ,

12 Commentaires à “Sommet UE-Afrique: Des manifestants prêts à « accueillir » Paul Kagame”

  1. RASEC dit :

    Voici le témoignage du Lt Abdul RUZIBIZA sur le massacre des élèves de Muramba

    et sur l’assassinat de la directrice , de nationalité belge, soeur Griet BOSMANS par l’APR :

    D’après le témoignage du Lieutenant Abdul RUZIBIZA qui raconte à la page 403 de son livre « Rwanda, l’histoire secrète » (Edit. Panama à Paris octobre 2005), l’assassinat de Mlle Griet BOSMANS par l’Armée Patriotique Rwandaise (APR) est décrit dans ces termes :

    « La nuit du 27 au 28 avril 1997, Mme Griet Bosmans, originaire de la Belgique et alors directrice de l’école secondaire de Muramba dans la commune de Satinsyi, a péri avec 17 de ses élèves et 4 autres personnes sous les balles des militaires du 9è bataillon qui avaient été envoyés par le lieutenant John CASSIUS et étaient dirigés par le sergent Camille ZUBA, en compagnie de 15 soldats du peloton spécial qui était affecté à la sous-préfecture de Ngororero. Il y avait là deux compagnies du 9è bataillon, l’une était dirigée par le capitaine Eugène Rukundo et l’autre par le capitaine Christopher Rwibogora. Entre les deux compagnies, il y avait une distance de deux minutes à pied. Il y avait également une troisième compagnie non loin de là, celle du capitaine Steven Rukara. Aucun de ces militaires n’a bougé pour secourir la directrice et le groupe qui l’accompagnait. La DMI soupçonnait Griet Bosmans de livrer des informations sur les atrocités de l’APR au ministre de l’Intérieur, Seth SENDASHONGA. En outre, la DMI croyait qu’elle mettait des mouvements d’action catholique au courant de ce qui se passait au Rwanda. C’est pourquoi elle a été tuée ».

    La Belgique a emprisonné les religieuses rwandaises pour n’avoir rien fait pour sauver les Tutsi.
    Or, curieusement, les assassins notoires de ses ressortissants dont Soeur Griet Bosmans sur ordre de Kagame viennent se balader en toute impunité en Belgique et sont même invités par les autorités belges à l’instar du commandant suprême de Kigali.

    Pour les autorités belges comme pour les autorités françaises au demeurant, les victimes Tutsi méritent plus de compassion et de justices que les victimes belges et françaises. Si les plaintes ont été déposées en Belgique contre les assassins de soeur Bosmans, la police belge peut-elle arrêter Kagame? Ou Louis Michel, porte-parole de Kagame et du FPR en Europe et défenseur en chef des intérêts des Tutsi en Belgique et en union Européenne a tout fait pour que son ami ne soit inquiété outre mesure lors de son voyage dans son pays.

    Il convient de rappeler que pour Louis Michel, les victimes belges dont soeur Griet Bosmans comme des millions de victimes Hutu et Congolais à l’actif de Kagame sont des dommages collatéraux, inévitables dans une guerre légitime à savoir celle du FPR contre le Rwanda et le Zaïre. Par conséquent, il ne peut y avoir de justice et encore moins de compassion à l’endroit de ces victimes.

       4 likes

    • Kadafi dit :

      « la police belge peut-elle arrêter Kagame? »
      En tant que chef d’état, il a l’immunité présidentielle, donc non la police belge ne peut rien faire.

         3 likes

      • RASEC dit :

        Kadafi, l’immunité présidentielle est inopérante en cas de crime de génocide. Les crimes imputés à Kagame sont entre autres les crimes de génocide commis aussi bien au Rwanda et qu’en RDC contre les Hutu Rwandais et les Congolais.
        Il s’ensuit que la police belge est en droit de l’arrêter.L’indépendence des juges dans les pays dits démocratiques est relative. Ils doivent, dans certains cas, respecter les injonctions de l’Exécutif. Exemple:sûrement sur ordre du pouvoir Exécutif belge, le procureur du roi belge a cadenacé les plaintes qui ont été déposées par les familles de victimes Hutu auprès des tribunaux belges contre les présumés criminels du FPR dont Kagame. En revanche, il a fait mis en cage les religieuses pour n’avoir rien fait pour empêcher les massacres des Tutsi. Curieusement, il n’a jamais demandé à Kagame qui avait une armée ou Général Dallaire, commandant en chef de la MINUAR combien de tutsi a-t-il sauvés.

           3 likes

      • Caribu dit :

        Aucune police du monde ne peut arrêter Kagame, non à cause de son immunité de chef d’Etat, mais parce qu’il est le chouchou des Etats-Unis et du Royaume-Uni. Pour preuve, si le président nord-soudanais arrivait en Belgique, la police belge n’hésiterait pas une seule minute à lui mettre la main dessus.

           1 likes

  2. […] stand for the more than 8 millions of Congolese, Rwandans and Ugandans that the despicable Museveni/Kagame duo have decimated in the Great Lakes region with the help of Washington, London and […]

       1 likes

    • fanche dit :

      akazi keza for ur englsih my brother, mais si tu comprends le francais en le lisant et bien reponds pas ecrit en francais sinon tu as le meme site en anglais. ***

         0 likes

  3. Inararibonye dit :

    Criez criez cela ne changera rien. Vous essayez de vous dédouanez les crimes que vous avez perpétré en les attribuer à Kagame.
    Si je me rappelez bien Micombero faisait partie du FPR? Je pense bien qu’il va avouer les crimes dont il a accuse le FPR et dire que c’est Kagame qui lui a obligé de les commettre !!!! Haaa, ça c’est vraiment facile!!!!!!!

    Quand à Madame Bicamumpaka, je lui rappelle qu’il a 20 ans, le génocide commis au non des Hutus a fait 1 million de Tutsis pendant 100 jours. Un record au niveau mondial!! Ce n’est pas en criant dictature que vous allez effacer cela. Vous aviez l’habitude de tuer les Tutsis et être récompensé, c’était comme cela depuis 1960? Tout a changé, maintenant la récompense est la prison.

    Vous accusez le développement? c’est incroyable. Evidemment tous n’est pas rose au Rwanda comme ailleurs dans des pays pauvre. J’imagine que la sécheresse c’est la faute de Kagame. Que le Rwanda est surpeuplé c’est aussi sa faute. Mais quand on parle le planning familiale vous criez scandale qu’on empêche aux Hutus d’avoir bcp d’enfants.

    Vous oubliez l’équilibre ethnique que vous aviez instauré au Rwanda? Le Rwanda était le seul au monde avec les mentions ethnique dans les carte d’identité. Mais vous n’avez jamais criez scandale car c’était normal pour vous.

       3 likes

  4. Pk dit :

    Personne ne crie ici mais ns essoyons seulement de te faire voir que ton chef a les mains rempli du sang et qu,il ne merite pas d,etre recu par les sois disant democrates

       3 likes

    • TUKUMOMBO dit :

      Les jours de ce bonhommes à la tête du Rwanda sont comptés, durant 20 ans il a semé la haine ethnique , il se vengé sur le hutu, il n’a pas réconcilié les Rwandais, il est le pyromane de toute les fausses rebellions en RDC,( accusé même par ses chefs USA-alliés) avec des preuves, il a crée ces mouvements génocidaires RCD,CNDP,M23, aveuglés par l’ivresse du lait et le soutient des impérialistes Usa et Alliés , la chute de Mobutu hier qui était le chouchou plus que Kagamé des impérialistes avait quitté le pouvoir honteusement, avec humiliation après avoir rendu des nobles services aux USA et Alliés.

         4 likes

  5. fanche dit :

    rien ne se passera, si les ricains ou autres anglo saxons admettent leur soutien avant 94 et bien on aura la veritee ,cependant c’est un reve n’est ce pas?

       0 likes

  6. Hiro dit :

    C’est quand même gonflant d’entendre les gens critiquer le développement économique alors qu’ils n’ont plus mis les pieds dans les pays depuis des décennies. Pour une ville africaine, Kigali est vraiment très moderne, sécurisée (ma soeur a oublié son sac dans un bar, un policier est venu le lui rapporter sans que personne n’y ai touché) et sera un modèle pour les autres villes du pays.
    Tout n’est pas parfait évidemment, mais quand je vois le chemin parcouru je reste confiant pour l’avenir.
    Kagame est un dictateur ? Et alors ? Ce pays a été bâti par ses ancêtres, n’oubliez pas que le Rwanda est une création de la monarchie tutsie. La démocratie est un concept euro-centrée, en Afrique nous avons besoin de chefs et d’hommes forts pour diriger le pays, c’est dans nos traditions.
    Il fait la guerre pour conquérir des territoires ?Et alors ? C’est ce que faisaient ses ancêtres aussi, mais ce qui est drôle c’est que vous lui imputez tous les malheurs de la région des grands lacs alors qu’il est financé et massivement soutenu par les pays où vous résidez. Dans un crime, le commanditaire est infiniment plus responsable que l’exécutant.
    Ca ne vous dérange pas qu’une partie de vos impôts servent d’aide à un pays que vous qualifier d’état voyou ?
    Non, votre problème c’est Kagame et ***, je n’ose imaginer comment ça se passerai si les hutus reprenaient le pouvoir,*** !

       0 likes

  7. RASEC dit :

    L’histoire jugera. Ce qui est certain, la vie d’un régime politique en Afrique est toujours limitée dans le temps. Le régime Kagame est donc là pour une durée limitée. Par ailleurs, il est encore au commande par la volonté des USA et du Royaume Uni.Quand ces pays jugeront qu’il n’y a rien à gagner chez lui, il sera déguerpi de gré ou de force. Kagame a trouvé le pouvoir dans la rue.
    Il l’a ramassé mais il ne l’a pas utilisé utilement dans l’unique intérêt des Rwandais, indifféremment de leur appartenance ethnique.
    Il a commis des méfaits inexcusables et lourds de conséquences quant à l’équilibre social dans notre pays.
    Il a divisé les Rwandais en deux catégories, les bons et génétiquement victimes du génocide , les Tutsi, les mauvais et bourreaux, les Hutu, génétiquement génocidaires des Tutsi. Il a inscrit cette division dans la constitution.

       7 likes

Laissez un commentaire