FR | EN

« SOS Réfugiés » : La société civile se mobilise pour les réfugiés rwandais à l’est de la RDC

Publié : le 25 novembre 2014 à 11:53 | Par | Catégorie: Actualité
Des jeunes enfants rwandais réfugiés à l'est du Congo

Des jeunes enfants rwandais réfugiés à l’est du Congo

245.000, c’est le nombre de  réfugiés rwandais qui vivraient en République Démocratique du Congo. Ce chiffre a été publié en août dernier par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, après un recensement réalisé par la Commission nationale congolaise des réfugiés. Ce nombre, qui contredit largement les 100,000 réfugiés rwandais dans le monde précédemment estimés par le HCR, pourrait même être revu à la hausse car tous les réfugiés ne se sont pas présentés pour être enregistrés.

Ce chiffre, pourtant impressionnant, n’a eu aucun effet sur la Communauté Internationale qui semble ne plus se soucier du sort des réfugiés rwandais depuis plus de 18 ans. Serait-il possible qu’après la destruction des camps de réfugiés en RDC en 1996 par l’armée patriotique rwandaise, le monde ait cru la version officielle de Kigali qui clame haut et fort que « seuls les génocidaires n’ont pas voulu rentrer et sont donc dans les forêts congolaises causant l’insécurité »?

Dans ce monde où les crises s’enchaînent : l’Ukraine, la Syrie; Ebola; la chute de Blaise Compaoré, etc… l’information n’a que quelques secondes de durée de vie à moins d’être choisie et diffusée  par les détenteurs du vrai pouvoir. À l’heure où les médias servent une énorme quantité d’information, à la manière des fast food, il devient impossible pour le commun des mortels de vraiment saisir ce qui est interpellant et méritant l’attention à moins d’être sensibilisé.

Que deviennent ces réfugiés ?

Le nombre de réfugiés rwandais en RDC a, non seulement, créé une onde de choc au sein de la société civile rwandaise vivant en Belgique, pourtant au courant de leur existence, mais a également posé des questions d’ordre humanitaire et logistique. Quelle aide reçoivent ces réfugiés de la part des autorités compétentes ? Comment vivent-ils ? Comment sont-ils organisés? À ce jour, aucun camp de réfugiés ne semble répertorié.

Dans le contexte politique actuel dans la région des Grands-Lacs, quelles mesures envisagées pour assurer la sécurité de ces réfugiés? Que deviendront-ils après le désarmement des FDLR qui jusque-là les protégeaient des attaques menées directement ou indirectement par les tenants du pouvoir à Kigali? Toutes ces interrogations restent sans réponse à l’heure où nous écrivons ces lignes.

La société civile pousse un cri d’alarme : « SOS Réfugiés »

Des enfants rwandais nés et vivant réfugiés dans les forêts du Kivu.

Des enfants rwandais nés et vivant réfugiés dans les forêts du Kivu.

« Une rencontre avec ces réfugiés nous a ouvert les yeux sur leur misérable condition » affirme Liliane Bahufite, responsable des Relations publiques de Jambo asbl. « Dès lors, on ne pouvait pas rester là sans agir. Sinon l’essence même de l’existence de notre association en serait anéantie. » Pour la responsable communication de cette ASBL, « les besoins de ces réfugiés sont énormes mais nous devons essayer car personne d’autre ne le fait actuellement« .

C’est, consciente de ces besoins que Jambo asbl a contacté d’autres associations, œuvrant aussi bien pour venir en aide aux réfugiés dans d’autres pays d’Afrique que dans les droits de l’Homme ou dans le domaine culturel, afin d’unir leurs forces et connaissances pour apporter une aide à ces laissés pour compte .  L’appel a été entendu et ce n’est pas moins de sept associations qui se sont mises ensemble et qui ont décidé d’agir sur le court et le long terme en matière de santé et d’éducation. CORWABEL, Les Petites mains asbl, CLIIR, RifDP, SISTEM asbl, INYANGE asbl et SYNERGIE AFRICAINE ont tous spontanément répondu à l’appel de Jambo asbl.

Leurs actions porteront aussi bien sur l’information et la sensibilisation sur la situation de ces réfugiés, la récolte de biens de première nécessité tels que le matériel médical, le scolaire les vêtements, etc.

Le SOS est lancé pour venir en aide à ces centaines de milliers de réfugiés laissés pour compte depuis trop longtemps. Une activité d’information et de récolte de fonds sera organisée le samedi 06 décembre 2014 à Bruxelles[1]. Le public pourra participer à la projection des vidéos montrant le quotidien de ces réfugiés, aux témoignages des personnes ayant récemment rencontré ces réfugiés ou ayant vécu la traversée des forêts congolaises au moment de la destruction des camps en 1996 et des associations venant en aide aux réfugiés.

SOS Réfugiés – Invitation et programme

Emmanuel Hakuzwimana

www.jambonews.net

 

 

[1] L’événement aura lieu au 70, Boulevard Auguste Reyers, 1030 Bruxelles, à partir de 15h.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

5 Commentaires à “« SOS Réfugiés » : La société civile se mobilise pour les réfugiés rwandais à l’est de la RDC”

  1. Nkunda Gategeye dit :

    Une grande manif. et déclarations politiques de grande envergure sont aussi indispensables pour nos réfugiées en cette période fatidique. Pensons-y.

       0 likes

  2. Mbuyi Mackry dit :

    Svp. Dit au fdlr de ne jamais accepter ce que dit,monusco d’aller a kisagani car,me semble, il y a a craindre,et qui serait certainement un massacre

       0 likes

  3. Mbuyi Mackry dit :

    Quand Apr etait en uganda,jamais l’on avait pris,pareil mesure envers eux mais voila,cequi se decide aujourd’hui envers et, contre les FDLR: injustice !

       0 likes

  4. Pk dit :

    Le fdlr sont pour la plupart des refugiers fuyant le tyran genocidaire du grand lac appuyer ou soutenus par les beneficiaires de cette barbarie a ciel ouvert. L,onu doi encourager le dialogue politique et non la guerre que nous congolais payent le prix a cause de notre hospitaliter

       0 likes

Laissez un commentaire