FR | EN

« INGABIRE DAY » :  Une journée internationale de solidarité avec tous les prisonniers politiques rwandais

Publié : le 17 octobre 2017 à 15:44 | Par | Catégorie: A la une, Actualité

« INGABIRE DAY » s’est tenu ce 14 Octobre 2017 pour immortaliser un mouvement de lutte pour la démocratie et le transfert pacifique du pouvoir qui s’est enclenché le 16 Janvier 2010. A cette date Mme Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente des FDU-Inkingi a décidé d’aller faire la politique au Rwanda. Ce mouvement est actuellement relayé par Melle Diane Shima Rwigara actuellement en prison pour des chefs d’accusation qui changent au fils des jours. Les deux femmes sont victimes du crime de « lèse-majesté » pour avoir eu le courage de déclarer qu’elles voulaient affronter le général Paul Kagame aux élections présidentielles.

Jusqu’en 2010, le général Paul Kagame déclarait encore qu’il n’avait refusé l’espace politique à personne et que la diaspora devait venir faire la politique au Rwanda au lieu de continuer de critiquer de l’extérieur. Il avait jusque-là coopté quelques Partis Politiques de l’intérieur, dits d’opposition mais qui souvent soutiennent sa candidature à toutes les élections Présidentielles. En effet, lors des élections en 2003 seuls 2 candidats indépendants, l’ancien Premier ministre Faustin Twagiramungu  et le Dr Théoneste Niyitegeka, s’étaient présentés  pour faire la compétition avec celui qui venait de jeter en prison son prédécesseur, le Président Pasteur Bizimungu  pour avoir initié un Parti politique indépendant.  Après avoir officiellement perdu ces élections avec moins de 3%, Mr Twagiramungu est retourné en Belgique d’où il a déclaré qu’il y avait eu fraudes électorales. Ces irrégularités ont été confirmées par les observateurs de l’Union Européenne. Quant au Dr Theoneste Niyitegeka, il fut jugé et condamné le 5 février 2008 à 15 ans de prison et purge encore actuellement sa peine.  Arrivée à Kigali en 2010 en provenance du Pays-bas où elle était en exile, Mme Victoire Ingabire s’est rendue au mémorial de GISOZI[1], rendre hommage à la mémoire des victimes du génocide Tutsi ; Elle regretta cependant que rien n’ait été encore fait pour les autres victimes (Hutu) de la tragédie rwandaise.  Elle plaida que pour qu’il y ait une réconciliation effective entre les rwandais, éviter un deuil discriminatoire, reconnaitre le génocide contre les Tutsis mais aussi donner l’espace aux victimes Hutu dont les crimes ne sont pas encore qualifiés[2]. Elle réaffirma sa volonté, en tant que futur Chef d’Etat, de mettre fin à l’impunité pour que tous les coupables soient traduits en justice et punis conformément à la loi.

Par la suite, après un matraquage médiatique par les journaux du pouvoir, et comme cela se passe actuellement pour Diane Shima Rwigara, elle sera jetée en prison et accusée de différents crimes dont celui de vouloir constituer un groupe armé pour renverser le pouvoir (comme Diane Rwigara). Mme Ingabire Victoire a été condamnée à 15 ans de prisons après un procès politique[3] qui a fait d’elle une prisonnière politique.

Depuis 2012[4] jusqu’à nos jours[5], Amnesty International, Human Rights Watch, le département d’Etat des USA[6]… ne cessent de publier des rapports sur des détentions arbitraires et tortures au Rwanda. Quant au Rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits à la liberté de réunion pacifique et d’association, M. Maina KIAI[7], il a lancé un avertissement similaire dans son rapport de Juin 2014 adressé au Conseil des droits de l’homme, en disant « une société dépourvue de voix critiques pour parler librement et pacifiquement n’est pas durable ». Il a aussi souligné le fait que « la crainte d’un nouveau génocide ne peut être invoqué pour entraver les libertés fondamentales dans une société puisque ces libertés sont nécessaires pour prévenir les conflits et génocide ».

Ce 14 Octobre 2017, la consécration de « Ingabire Day » s’est voulu comme une journée de solidarité avec les prisonniers politiques et prisonniers d’opinion rwandais, victimes de ce système. On peut citer entre autres : Victoire Ingabire Umuhoza, Dr Theoneste Niyitegeka, Déo Mushayidi, Sibomana Sylvain, Anselme Mutuyimana, général Rusagara, colonel Tom Byabagamba, colonel Rugigana, Kizito Mihigo, les membres du Comités des FDU-Inkingi arrêtés le 06 septembre 2017 dont Boniface Twagirimana premier Vice-président des FDU-Inkingi[8] ; Diane Rwigara, sa sœur Anne et sa Maman Adeline.

Un peu partout sur le globe s’est tenu des manifestations et commémorations en l’honneur de Victoire Ingabire et en soutient à tous les prisonniers politiques et d’opinion au Rwanda. On peut citer par exemple : la cérémonie qui s’en tenu à Londres (Grande-Bretagne) pour la publication du livre : « Between the 4 walls of 1930 Prison », la traduction anglaise des mémoires rédigés par Victoire Ingabire en prison, le Gala organisé par la Fondation Victoire Pour La Paix à Bruxelles (Belgique) célébrant la figure héroïque de Victoire Ingabire ou encore la manifestation de soutien à la prisonnière politique qui a eu lieu à Madrid (Espagne) sous l’initiative de Umoya, une organisation des droits de l’Homme espagnol. Au Rwanda, les soutiens des victimes du système judiciaire étatique ont eu choisis de s’associer à l’événement en consacrant tout le weekend à la prière en l’honneur de tous ces prisonniers politiques et d’opinion. Un mouvement qui a été largement relayé sur les réseaux sociaux et qui s’est avéré être un succès puis que certaines églises ont connu une affluence bien au-dessus de la moyenne habituelle.

Les initiateurs du concept « Ingabire Day » veulent également dénoncer « le silence complice de la Communauté internationale et cette dictature impitoyable qui a installé un régime de terreur comme mode de gouvernance et continue à violer les droits de la personne humaine en toute impunité« .  Le flambeau allumé par Ingabire Victoire a suscité une dynamique d’un mouvement dont Diane Rwigara a repris le relai. « La flamme qui anime ce mouvement continuera à s’allumer et ne s’estompera jamais jusqu’à l’éradication de la dictature incarnée par le général Paul Kagame ».

Charles Ndereyehe

www.jambonews.net

 

[1] https://www.youtube.com/watch?v=CD2f8Vu-YY4 ;  
     http://hungryoftruth.blogspot.nl/2013/03/gisozi-discours-de-victoire-ingabire.html
[2] www.ohchr.org/Documents/Countries/CD/DRC_MAPPING_REPORT_FINAL_FR.pdf;
    https://www.hrw.org/reports/1999/rwanda/Geno15-8-03.htmhttp://jrad.unmict.org/webdrawer/webdrawer.dll/webdrawer/rec/195633/view/;
    http://en.wikipedia.org/wiki/Gersony_Report
[3] https://www.hrw.org/news/2012/10/30/rwanda-eight-year-sentence-opposition-leader ;
[4] https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2012/10/rwanda-must-investigate-unlawful-detention-and-torture-military-intelligence/
[5] https://www.hrw.org/fr/news/2017/10/10/rwanda-detention-militaire-illegale-et-torture
[6] https://www.state.gov/documents/organization/252929.pdf
[7] http://freeassembly.net/tag/rwanda/
[8] http://www.fdu-rwanda.com/fr/english-rwanda-the-fdu-inkingi-offices-in-kigali-are-under-siege/

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: , , , ,

Laissez un commentaire