FR | EN

La fédération rwandaise de football coupable de fraudes ?

Publié : le 25 octobre 2010 à 19:50 | Par | Catégorie: Sports

C’est une affaire comme l’on en voit rarement.

Ce jeudi 28 octobre 2010, Maître Luc Misson, l’avocat de Mémé Tchité  l’attaquant du Standard, plaidera devant la Cour d’appel de Bruxelles afin de demander à cette dernière d’autoriser l’attaquant à évoluer avec les diables rouges.

La FIFA interdit à Tchité de jouer avec les Diables au motif qu’il serait lié à la fédération rwandaise.

Mémé Tchité

Or Tchité affirme que la signature figurant au bas dudit contrat n’est pas de sa main et demande à ce qu’il soit considéré comme un faux. Vraisemblablement, Tchité se trouvait au standard et donc en Belgique le jour ou il aurait signé les fameux documents.

Selon l’avocat du joueur, «  Il semble que plus personne aujourd’hui  n’ose soutenir que Tchité ait été Rwandais. » et que « Manifestement, il y a eu  des faux documents. »

Lire la dépêche de BELGA ci-dessous

Football – Mémé Tchité Diable Rouge ? Le dossier devant la Cour d’Appel jeudi

BRUXELLES 25/10 (BELGA)

Maître Luc Misson plaidera en faveur de Mémé Tchité jeudi devant la Cour d’Appel de Bruxelles et demandera à la justice belge, en référé, d’autoriser l’attaquant du Standard à évoluer avec les Diables Rouges. Le début des plaidoiries débutera jeudi et se poursuivront le jeudi suivant avant que l’affaire ne soit mise en délibéré.

Mémé Tchité avait porté plainte contre la FIFA, parce que celle-ci l’empêche d’être aligné chez les Diables, considérant qu’il s’est lié à la Fédération Rwandaise. Tchité affirme que la signature figurant au bas dudit contrat n’est pas de sa main. Il aspire donc à ce que le document soit considéré comme un faux, et que sa demande soit réexaminée par la FIFA. Un joueur ne peut pas changer deux fois de nationalités. Or, Tchité avait déjà joué pour le Burundi en juniors. Sa signature figurant au bas d’un contrat avec l’équipe rwandaise, il ne peut donc (théoriquement) plus changer d’équipe nationale.

« Nous avions un clou dans notre soulier qui nous embêtait très très fort, à savoir que l’Union Belge, et c’est tout à fait incompréhensible, n’avait jamais jusqu’à présent demandé la qualification de Mémé Tchité », a expliqué Luc Misson sur les ondes de Radio Contact lundi. « Donc on faisait comme si on se plaignait qu’il ne puisse pas être Diable Rouge mais on ne l’avait même jamais demandé. La FIFA était sur du velours pour plaider, en disant: « moi, on ne m’a rien demandé donc je n’ai rien à refuser ni à accorder, donc vous ne pouvez rien me reprocher ». Maintenant, c’est fait ! Nous avons reçu la preuve la semaine dernière. Le Standard a sorti les grands moyens pour obtenir que l’Union Belge adresse une demande à la FIFA. Nous espérons qu’elle va prendre une décision favorable, surtout que la revendication du Rwanda tombe à l’eau. Il semble que plus personne aujourd’hui n’ose soutenir que Tchité ait été Rwandais. Manifestement, il y a eu des faux documents. Les écritures graphologiques le démontrent et le jour où Tchité aurait signé pour le Rwanda, d’après les documents, il était ici au Standard, en Belgique. Donc, c’était tout à fait impossible », plaide Maître Luc Misson.

Le tribunal de 1re instance de Bruxelles devait statuer sur l’affaire le 15 septembre dernier, mais avait renvoyé l’affaire au… 23 et 30 juin 2011.

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: , , , , , , , , , ,

Laissez un commentaire