FR | EN

Rwanda : Le point de vue de Gerald Gahima

Publié : le 28 décembre 2010 à 1:43 | Par | Catégorie: Opinion
Gerald Gahima

Gerald Gahima, membre du RNC

Ce jeudi 23 décembre 2010, Jambonews TV a rencontré Gerald Gahima dans le cadre de la deuxième édition de l’émission point de vue.

Ancien procureur général du Rwanda et vice-président de la Cour suprême après la prise du pouvoir du FPR en 1994, Gahima est ensemble avec son frère Theogene Rudasignwa, Patrick Karegeya et Kayumba Nyamwasa, l’un des auteurs du « Rwanda Briefing », un document d’une cinquantaine de pages décrivant la situation socio-politique du Rwanda et déconstruisant les mythes autour du président Kagame.

Dans cette interview réalisée en langue anglaise, l’ancien procureur nous a livré ses analyse et témoignage sur une série de questions liées à l’actualité, l’histoire, la politique ou encore la condition des Droits de l’Homme au Rwanda.

D’emblée, notre première question est directe et vise à savoir si d’après ce qu’il sait ou a entendu, le FPR a abattu l’avion du président Habyalimana. Il nous répond qu’il n’en a aucune connaissance à titre personnel, mais qu’il supporte que justice soit faite pour les victimes de cet attentat, qui a,  selon lui, contribué au génocide.

La deuxième question a trait à un autre sujet d’actualité touchant au Rwanda,  le « Mapping report » au sujet des crimes commis au Congo de 1993 à 2003 parmi lesquels des crimes de guerre, crimes contre l’humanité, voire un génocide commis par le FPR contre les réfugiés Hutu.

Rwanda Briefing

Rwanda Briefing, cliquer pour voir le document

Il nous dit que lorsqu’ils étaient au Rwanda, en 1996-1997, ils ne savaient pas ce qui se passait au Congo. Bien sur ils savaient qu’une attaque avait eu lieu contre les camps mais que l’ampleur  des violations des Droits l’homme leur était inconnue. Ce n’est qu’après qu’il ait quitté le Rwanda et en faisant des recherches, qu’il a pris connaissance et conscience de l’ampleur des atrocités commises.

Sa position est que les allégations contenues dans le rapport sont très sérieuses. Il nous fait toutefois savoir qu’il n’a aucune connaissance personnelle d’un éventuel génocide commis, mais qu’il n’y a aucun doute que de terribles atrocités ont été commises contre les réfugiés Hutu et que la communauté internationale et le gouvernement du Rwanda ont le devoir envers ces victimes de rechercher la vérité et d’emmener les responsables de ces atrocités devant la justice.

Lorsque nous lui demandons sa réaction au sujet des autres crimes prétendument commis par le FPR, ceux commis avant 1994 dans les communes de Byumba et de Ruhengeri,  ceux commis en 1994 au cours de son avancée ainsi que ceux commis par le FPR au Rwanda jusqu’en 1998, il tient au préalable à nous donner sa position sur les événements de 1994.

Il nous dit que pour lui un génocide a été commis à l’encontre des Tutsi en 1994, il est d’avis que ce génocide n’a pas été planifié par Habyalimana comme le gouvernement du Rwanda le prétend. Mais qu’après le 7 avril, un groupe de personnes l’a planifié. Et que les victimes de ce génocide sont des rwandais qui ne méritaient pas ce qu’il leur est arrivé et que ces victimes méritent que justice soit faite.

Revenant à la question des crimes commis par le FPR, à nouveau, il nous dit qu’il n y’a aucun doute que des violations des Droits de l’Homme ont été perpétrées par le FPR pendant la guerre.

En ce qui concerne les crimes commis avant 1994 à Byumba et Ruhengeri,  il nous dit que des crimes ont pu être commis, mais qu’à titre personnel, il pense que ces crimes n’ont pas eu la même ampleur que celle invoquée par certains opposants au gouvernement rwandais.

« Des civils innocents ont été tués par le FPR après le 7 avril 1994, ce qui est difficile à connaître, c’est l’ampleur de ces crimes. »

Après le 7 avril, toutefois, il est convaincu que des violations massives des Droits de l’homme ont été commises à l’encontre des Hutu. Il nous fait savoir que des civils innocents ont été tués par le FPR, mais que ce qui est difficile de connaitre, c’est l’ampleur de ces crimes. La raison en est qu’aucune institution au Rwanda ne peut débattre librement de ces crimes à cause de l’influence de l’armée. Il nous rappelle, que plusieurs membres du gouvernement en 1994,  l’ont quitté suite à des désaccords au sujet de ces tueries.

Il nous explique ensuite pourquoi ces crimes n’ont pas été jugés au Rwanda. La raison est que  les soldats sont jugés par les juridictions militaires et que par conséquent, il est impensable que ces juridictions poursuivent des crimes dans lesquels les soldats du FPR qui sont les juges sont impliqués.

La seule opportunité pour les victimes de voir justice rendue était le TPIR qui a toutefois échoué à poursuivre ces crimes. Il conclue en disant  que les victimes de ces atrocités méritent justice au même titre que les victimes du génocide.

Inyumba Aloisea

Inyumba Aloisea, Sénatrice au Rwanda

Nous lui posons ensuite une question en tant qu’ancien procureur général du Rwanda au sujet des listes de génocidaires établies par le gouvernement du FPR.  Ces listes ont étés mises en place pour poursuivre les responsables du génocide et nous lui demandons sa réaction aux critiques de certaines voix qui s’élèvent pour dénoncer le fait que ces listes auraient été instrumentalisées afin de poursuivre des opposants et éteindre toute voix critique.

Il commence par nous expliquer le contexte dans lequel ces listes ont été mises en place.

Ensuite, rejetant les propos d’Inyumba et de Kagame lui attribuant la responsabilité des listes, il précise que  l’établissement des listes a été une politique gouvernementale et non d’un procureur.  Il nous fait savoir qu’à titre personnel,  il a fait ce que la loi lui a demandé et qu’il n’a pas utilisé ces listes pour poursuivre des opposants.

Il nous dit qu’il faut bien comprendre l’objectif des listes qui n’était pas de déterminer la culpabilité d’une personne.  Tout ce que la liste dit, c’est qu’une personne qui s’y trouve  étant donné qu’elle est placée dans la catégorie numéro un des suspects du génocide n’a pas le droit de bénéficier du programme de confession.

Il termine en nous disant qu’on ne peut pas faire des conclusions générales sur les listes, mais que ce qu’il faudrait faire pour établir la vérité serait d’évoquer les personnes au cas par cas et que c’est seulement là  il pourrait être en mesure de répondre si dans tel cas concret, telle personne a été indument placée sur la liste.

«  Le pouvoir judiciaire au Rwanda est utilisé par le gouvernement du FPR afin de faire taire l’opposition. »

Lorsqu’on lui demande ensuite son commentaire au sujet de la loi de 2008 sur l’idéologie du génocide, il nous dit qu’au Rwanda, il y’a une tendance à utiliser des lois telles que celle-là, et celle sur le divisionnisme afin de faire taire toute voix critique. Il nous dit que même lui a été accusé de divisionnisme et d’idéologie du génocide. Il rejoint les conclusions des organisations de défense des Droits de l’Homme selon lesquelles le pouvoir judiciaire au Rwanda est utilisé par le gouvernement du FPR pour faire taire l’opposition.

Kayumba Nyamwasa

Kayumba Nyamwasa, membre du RNC

Interrogé ensuite au sujet de la démocratie  Rwanda, Gerald Gahima est catégorique, il n’y a pas de démocratie au Rwanda. Il nous explique qu’après la guerre et le génocide en 1994, il avait été convenu qu’une période de transition de 5 ans avait été mise en place afin d’arriver à la démocratie, période qui avait par la suite été prolongée de 4 ans.

Au lieu d’une transition vers la démocratie, cette transition a selon lui renforcé la dictature au Rwanda. Il rajoute que le Rwanda est un pays contrôlé par le FPR et que le FPR lui-même n’est pas démocratique et qu’il est contrôlé par Kagame.  Ce même Kagame qui contrôle également le gouvernement, le parlement et même le pouvoir judiciaire et il souligne qu’au Rwanda, Il n y’a pas d’opposition, pas d’espace politique.

Au sujet de la situation des Droits de l’Homme, son constat est sans appel. Il n’ya aucun doute que la situation des Droits de l’homme s’est améliorée comparée à ce qu’elle était en 1994,95,96 ou 97. Mais la situation reste fortement inquiétante, et il  donne l’exemple des  services de sécurité qui si ils estiment que vous êtes un opposant au gouvernement, peuvent vous faire disparaitre, vous torturer ou encore vous tuer, sans que personne ne leur demande des comptes.

«La réconciliation n’est pas un processus à un sens, si le gouvernement prétend qu’il y’a eu la réconciliation, mais que vous tous êtes encore à l’extérieur, il est évident que la réconciliation n’a pas eu lieu car une réconciliation est bilatérale. »

Interrogé ensuite au sujet de la réconciliation. Il nous répond que la réconciliation n’est pas un processus à un sens. Il n’appartient pas au gouvernement de déclarer que la réconciliation a eu lieu. Car si le gouvernement prétend qu’il y’a eu la réconciliation, mais que vous tous êtes encore à l’extérieur, il est évident que la réconciliation n’a pas eu lieu car une réconciliation est bilatérale.

Les raisons de cet échec, sont pour lui nombreuses, le gouvernement n’a jamais traité  certaines questions fondamentales, comme les violations des Droits de l’Homme perpétrées par le FPR contre les Hutu, la question du  partage du pouvoir, la présence de groupes armés dans d’autres pays etc…

Karegeya Patrick

Karegeya Patrick, membre du RNC

Interrogé sur sa perception du dialogue inter rwandais ultra inclusif, il nous répond qu’il la soutient, que c’est une initiative louable. La mettant en comparaison avec le ton du discours de Kagame dans le cadre des assises nationales du dialogue, il constate que le ton utilisé par Kagame n’est pas celui d’un homme qui désire le dialogue avec l’opposition.

Lorsque vient la question du développement, il nous dit que depuis 1994, des efforts certains ont été entrepris dans ce domaine. Il considère que c’est un miracle au regard des événements de 1994 que la Rwanda ne soit pas un état défaillant. Il nuance toutefois ce développement, en disant qu’il n’a favorisé qu’une minorité de la population et que certains éléments indiquent que l’écart entre les riches et les pauvres s’intensifie.

Comparant, ce développement à celui sous Habyarimana, il rappelle qu’à cette époque, le gouvernement avait déjà  une haute réputation parmi les donneurs. Ce qu’il amène à conclure que les problèmes du Rwanda sont en réalité liés à la gouvernance et non au développement et tant que les problèmes qui ont miné le Rwanda ne sont pas résolus, le développement tel qu’on le connait peut être détruit en une brève période de temps.

Il dit qu’en réalité le problème qui gangrène le Rwanda n’a pas été résolu malgré le développement qu’on connait. Il souligne ce développement n’est pas viable tant que les problèmes du conflit n’ont pas été résolus.

« Le Burundi est malgré les apparences de loin plus avancé que le Rwanda car les burundais ont réussi à mettre à plat les problèmes ayant été à l’origine du conflit ».

Comparant pour illustrer cette assertion le Rwanda au Burundi, il dit que selon lui, le Burundi est de loin plus avancé que le Rwanda car les burundais ont réussi à mettre à plat leurs problèmes. Même si à vu d’œil le Rwanda est plus développé que le Burundi, la viabilité du développement du Burundi est plus certaine qu’au Rwanda.

Rudasingwa Theogene

Rudasingwa Theogene, membre du RNC

Interrogé au sujet de la marginalisation des Hutus, il précise d’emblée que Kagame essaye de l’opposer aux Tutsi en prétendant qu’il s’est fait le porte parole des Hutu. Il rappelle que malgré les déclarations de Kagame, leur intention n’a jamais été et n’est pas de blâmer les Tutsi pour les défaillances du FPR.

Il précise que pour eux, le gouvernement du Rwanda  n’est pas un gouvernement de Tutsi mais le gouvernement d’un Homme qui s’avère être un tutsi, même si le petit groupe qui entoure cet homme est composé de Tutsi.

Ce qu’ils ont voulu dire par la marginalisation des Hutu est qu’étant donné que le système n’est pas très démocratique, les membres de la communauté Tutsi ont plus facilement accès à ce petit groupe qui détient le pouvoir et ont par là  un accès plus aisé, aux privilèges, aux bourses, aux jobs etc…

A propos de la marginalisation de certains Tutsi également évoquée dans leur document, il répond qu’en réalité c’est la majorité des Tutsi qui sont exclus du système et il nous précise que la solution à ce problème d’exclusion pour lui n’est pas que quelques Hutu participent à la dictature mais que Hutu et Tutsi puissent vivre dans un pays ou ils bénéficient de l’égalité,  vivre dans un pays qui n’exclut personne.

« Si il y’avait la guerre au Rwanda, Kagame tuerait autant de personnes que nécessaire pour assurer sa victoire »

Interrogé au sujet de l’effrayante perspective de voir à nouveau du sang versé au Rwanda, il nous dit que ce risque est réel si la force devait être utilisée pour aboutir au changement.

Président Paul Kagame

Paul Kagame, Président du Rwanda

Si un groupe armé attaquait le Rwanda, il nous dit que de ce qu’ils savent de leur expérience, Kagame tuerait autant de personnes qu’il sera nécessaire pour assurer sa victoire car il se fiche des conséquences.

Il nous demande également d’imaginer ce qui pourrait se passer  à l’encontre des Tutsi, si Kagame était renversé par la violence, eu égard au fait que des personnes ont la fausse impression que l’oppression dont ils sont victimes est le fait des Tutsi en général et non d’un petit groupe de Tutsi ne représentant en rien la majorité.

Il pense qu’il est temps que les gens puisent travailler ensemble afin de construire un avenir commun au lieu de chercher à résoudre nos problèmes par la violence.

Interrogé ensuite au sujet des rumeurs faisant état d’une éventuelle guerre entrain d’être préparée par des membres de son parti, il dément et nous fait savoir qu’ils n’ont aucun contact avec les FDLR ou le CNDP, car ils ne croient pas à la violence, conscients des coûts que cela impliquerait. Ils désirent un changement de la situation par des moyens pacifiques.

L’interview se termine par des questions au sujet des objectifs de leur parti, leurs objectifs nous dit-il sont d’apporter la paix, la liberté et le progrès au Rwanda. Leurs objectifs sont d’être surs que  le conflit du Rwanda est résolu par des moyens pacifiques. Ce que le FPR et le président Kagame n’ont pas su faire et n’ont d’ailleurs pas intérêt à faire.

Membres du RNC (Rwanda National Congress)

Membres du RNC (Rwanda National Congress)

Interrogé au sujet des solutions concrètes qu’ils proposent, il nous répond qu’il est possible de pousser le gouvernement à discuter par différentes stratégies qui sont ; la mobilisation des Rwandais aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, le rassemblement de toutes les personnes qui se battent pour un changement pacifique ainsi que la mobilisation de la communauté internationale, pas seulement les gouvernements mais aussi la société civile qui peuvent jouer un rôle positif pour faire pression sur le gouvernement du Rwanda pour respecter les Droits de l’Homme.

Il nous dit que même si des personnes comme Victoire Ingabire étaient autorisées à mener des activités politiques au Rwanda, ce ne serait pas possible pour eux de fonctionner si la machine répressive du régime reste en place. La communauté internationale doit des lors faire pression sur le gouvernement pour respecter les Droits fondamentaux.

Lorsque nous lui demandons s’il est optimiste, il nous répond que le processus sera difficile, que cela demande des sacrifices mais des sacrifices qui valent la peine.

« A moins d’un changement, les violences qu’on a connus entre 1994 et 1997 risquent de se reproduire. »

Il nous dit, que lui-même est ses collègues croient avec tout leur cœur qu’ à moins qu’il y’ait un changement, des violences telles que le Rwanda a connues entre 1994 et 1997 des deux côtés, est une réelle possibilité et que c’est une responsabilité d’avertir les gens  et la communauté internationale sur ce risque afin qu’ils puissent prévenir à temps ces violences.

Ruhumuza Mbonyumutwa

Rwanda : Le point de vue de Gerald Gahima en Anglais (1/2)

POINT DE VUE (Interview with Gerald Gahima in English by Ruhumuza Mbonyumutwa : 1/2) from JamboNewsTV (JNTV)


Rwanda : Le point de vue de Gerald Gahima en Anglais (2/2)

POINT DE VUE (Interview with Gerald Gahima in English by Ruhumuza Mbonyumutwa : 2/2) from JamboNewsTV (JNTV)


Rwanda : Le point de vue de Gerald Gahima en Kinyarwanda

POINT DE VUE (Interview avec Gerald Gahima en Kinyarwanda par Ruhumuza Mbonyumutwa) from JamboNewsTV (JNTV)


Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

24 Commentaires à “Rwanda : Le point de vue de Gerald Gahima”

  1. MicMac dit :

    Gahima a mis le doigt sur un point dont certains ont tendance à escamoter , à nier dans toute discussion politique concernant le Rwanda. La nature du problème rwandais est fondamentalement ethnique! En cela le Rwanda n’est pas si différent des autres pays africains! Tant que les rwandais refuseront de prendre le taureau par les cornes et d’évoquer les problèmes de fond, inutile d’espérer une solution durable au conflit .
    Le Burundi a emprunté à mon avis la bonne voie en admettant les fractures ethniques à partir desquelles les burundais ont pu jeter les bases de solutions réalistes. Les nuages de l’ affrontement ethnique s’éloignent de plus en plus! Oui , malgré un sous-développement ( qui se comprend) par rapport au Rwanda, les perspectives au Burundi sont bcp plus roses (société plus libre, partage équitable du pouvoir, etc.).
    Inutile de dire que le régime de Kagame par sa négationnisme ethnique ne contribue guère à faire avancer le pays! L’entente entre rwandais est un mirage dont seul le régime feint de croire.

       9 likes

  2. Bravo à l’équipe de Jambo News.

       2 likes

  3. Judith dit :

    -Si on essaie de jetter un coup d’oeil sur les plans secrets élaborés conjoinctement par les hima-tutsi, et qui circulent clandéstinement, derrière les coulisses d’une famille tutsi à une autre, il est remarquablement clair que le problème rwandais est typiquement éthnique.
    Ces plans secrets sont mis en application par les tutsi, et excitent à la haine et expropriation des hutus, les rendre exclaves, les rendre diaboliques, les humulier, utilisation du terrorisme et violence contre des hutu jusqu’à les éliminer systematiquement, etc……..

    – Donc, aussi longtemps que les rwandais ne prendront jamais l’initiative de s’asseoir auprès de la table ronde pour décortiquer ouvertement le problème Hutu-tutsi-Twa,
    – Tant que les Rwandais continueront à fermer les yeux et en croisant les bras sur ces mensonges démoniaques du FPR ,qui tentent toujours de tromper la communauté internationale comme quoi il n’existe pas d’ethnies au Rwanda, le pays en question aura toujours des entre-déchiréments.

    Rappelons que ceux qui disent qu’il n’ya pas d’ethnies au Rwanda , ont leurs propres intérêts mais des intérêts de très courte durée qui n’accordent aucun avantage au peuple rwandais.
    Je rappelle encore que cette vieille politique de nier l’existence des ethnies a echoué dans pas mal de pays, voire même au Burundi , BAGAZA a complèment echoué avec cette politique de refus des ethnies.
    Que Kagame consulte d’abord BAGAZA et BUYOYA sur cette vieille politique!!! Mais je suis convaincu et convaiquant qu’il les (Bagaza et Buyoya) avant de lancer le coup d’état sanglant à Kigali en 1994. C’est un acte alors très imbécile de tromper dans la même erreur pour une politique dont on connaît les conséquences fâcheuses.
    -Et quant aux pas de développement déjà franchis uniquement à Kigali, je doute fort que tous ces efforts risquent d’être caducs ou anéantis dans un laps de temps aussi longtemps que le régime actuel continue à cacher la vérité, à boucher les oreilles pour un Dialogue Inter-Rwandais et à nier l’existence des éthnies Hutus, tutsis et Twas., à humilier,diaboliser et tuer physiquement et systématiquement son peuple,dresser des mensonges et formuler de fausses accusations contre son peuple tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, enseigner clandestinément la haine contre le peuple bantu (HUTUS) tout en utilisant les élements derrère le FPR et en tentant également à précher le divisionisme.
    Par ailleurs, on peut se permettre de dire que le Burundi est un peu en avance en terme démocratique par rapport au Rwanda car on ose parler ouvertement des éthnies, mais là encore il y a un épineux problème qui reste: Ceux qui pris part aux négotiations d’ARUSHA , n’étaient pasl égitimés à refaire, c’est à dire les négotiations ont été faites uniquement entre HUTU -HUTUS ( entre le hutu Ndayizeye Domiten et les hutus CNDD-FDD), alors que les pourpalers devraient se faire entre Hutus et Tutsis. Les tutsi se sont cachés pour échapper aux reproches des accusations de la part des hutus devant la table internationale des négotiations..
    Voilà pourquoi la paix est très fragile au Burundi.

       4 likes

  4. Rwembe dit :

    Chere Judith,
    Permets-moi de ne pas etre d’accord avec toi. Je crois que le probleme au Rwanda n’est pas un probleme d’ethnies hutu et tutsi. Pour moi, c’est un probleme de lutte de pouvoir avec etnies interposees. A Rucunshu, les tutsi se sont massacres entre eux. Recemment, Habyarimana a liquide les dignitaires de la 1ere republique et reste responsable de la mort de Kayibanda. Les dignitaires de la 1ere et de la 2e republique etaient tous hutu.
    La question au Rwanda est une question de gestion /partage du pouvoir. Je ne minimise pas la part des ethnies dans cette lutte pour le partage/gestion du pouvoir, mais je refuse de croire qu’elles sont la cause de nos problemes.
    Rwembe

       8 likes

  5. Rwembe dit :

    Bravo a l’equipe de JambonewsTV,
    J’ai visionne tout l’interview que JNtv a accorde a Mr Gahima. Mr Gahima devrait vous etre reconnaissant, parce que grace a cet inteview il a pu se rehabiliter dans le conscient de pas mal de Rwandais. Moi je le croyais diable, mais il m’a semble quelqu’un de bien! C’est cela l’avantage de l’image sur d’autres moyens de media…
    Ceci dit, meme s’il pretend ne pas savoir (attentat sur Habyarimana, responsabilite de l’Apr dans les massacres des hutu au Congo, responsabilite de l’Apr dans les massacres a grande echelle apres avril 1994…), il sait beaucoup et il a beaucoup a nous apprendre. C’est deja un bon debut, surement qu’il nous en dira plus le moment venu,
    Rwembe.

       6 likes

  6. MicMac dit :

    @Judith

    Étant à moitié burundais, j’aimerais apporter une petite contradiction à votre brillante exposé. Au Burundi le partage équitable du pouvoir entre les deux principales ethnies est une réalité et a largement contribué à apaiser les esprits! Ajouté à cela une liberté de parole effective , tu as un pays certes encore fragile mais qui avance dans la bonne voie! L’important est de parler du problème ethnique sereinement, sans que cela n’aboutisse à des affrontements, des persécutions! Il faut que chacun puisse dire qu’il est Hutu ou Tutsi sans que cela n’éveille des rancœurs, des douleurs enfuies! Effectivement, Kagamé échouera dans sa politique négationniste ( et c’est malheureusement une perte de temps). Le destin burundais attend le Rwanda car les hutu n’accepteront pas éternellement d’être marginalisés, humiliés ( que cela prenne 20, 50 ou 100 ans). Les gens ne retiennent jamais les leçons de l’Histoire. Le Rwanda doit absolument sortir de ce cercle vicieux où l’histoire se résume à une revanche d’une ethnie sur une autre!

       7 likes

  7. Habi-JPièrre dit :

    Thank you very much Jambo newz tv; the videos are loud & clear.
    Video=10/10
    audio= 10/10

       4 likes

  8. Karera dit :

    Moi je trouve que ce monsieur ne nous apprend rien et refuse de répondre à toutes les questions! Une personne qui a occupé d’aussi grande fonctions, ne peut pas avoir été dans la confidence en ce qui conserne l’attentat de l’avion et des massacres au congo ou avant 1994!

    Il ne peut pas ne pas connaitre les personnes qui sont à la base de l’attentat, même s’il n était pas dans la mission chargé de cela, il doit étre renseigné ou avoir été curieux pour chercher à le savoir!

    Il évite de répondre à pas mal de questions et on voit qu’il connait beaucoup et cherche surtout à se disculper chaque fois, même quand il n’est pas attaqué!

    Si on veut une reelle réconciliation on aimerait que les acteurs de toutes part, disent vraiment la vérité et s’excusent au près de la population rwandaise et congolaise!

    Que chacun reconnaissent sa part de résponsabilité et surtout raconte la vérité sans esquiver !

    C’est un bon boulot de Jambonews, mais je suis déçu des réponses de ce monsieur!

    Cependant, il y a quelques élements interessants dans ses réponses, qu’il sera utile d’investiguer!

    Un grand travail en tout cas de la part de Jambonews et grand merci

       8 likes

    • Muhinzi dit :

      Ce Monsieur n’a pas changé, il n’a rien compris de l’histoire et surtout celle des rwandais. Il cherche des hutus à mettre en avant comme ils ont fait avec Bizimungu, Kanyarengwe et les autres. Ce Monsieur n’est pas différent de Kagame. Si la vérité lui fait peur, il n’a rien à faire ici. A ce que je vois, il veut nous faire croire qu’il ne sais rien. Merci Jambonews, vous avez réussi à mettre à nous ces escrocs qui n’ont qu’un seul problème qui est Kagame qui ne partage pas avec eux ce qu’il vole au Congo.

      Il connait tout mais ne veut rien dire; quel con. Il faut le combattre au même titre que Kagame car ils sont pareils. Vous ne voulez pas reconnaître les conneries que vous avez faites et maintenant vous voulez le soutien des hutus qui vous ont échappé. Ceux qui ont la mémoire courte vous suivront

      Bonne année à l’équipe Jambonews et à ses lecteurs

         1 likes

  9. Rodman dit :

    Sacré boulot les gars! Le hard-talker Ruhumuza!! et bonnes fêtes à toutes et tous.

       0 likes

  10. Habiyaremye F dit :

    Bravo à jambo news,

    Vous faites du bon travail. `

    Malgré que ce monsieur a refusé de répondre aux questions clefs que vous lui avez savamment posées, il nous quand même formulé une bonne base de travail. il faudrait un pas de plus dans l’admission des atrocités commises par le fpr à l,encotre de la population rwandaises. Et accépté que tous les responsables y repondent comme base de réconcilaiation.

       4 likes

  11. Eugene dit :

    Ndabaza Gahima kandi ndifuza kujya impaka nawe:

    Bwana Gahima, aremeza ko listi ye yakoze ku giti cye aliy’ayabali hanze. Kandi si benshi .. Abantu bose bali kuli iyo listi, n’abali hanze … hali abantu babashinja ». Nyuma akemeza ko ngo « nta bantu bali kuli listi kubera impanvu za politiki ».
    None se ko Gahima wahunze, ubu Kagame agukulikiranye kubera abantu bagushinja kandi bikulikije itegeko Kagame urwanya yasinye, cyangwa n’uko hali impanvu za politiki upfa n’uwo wakoreraga mbere yo kumuhunga?
    Niba uvuga ko wadushiraga ku malisti utazi neza niba tuli abicanyi cyangwa abere, kuki ukomeza kwemeza ko amalisti yakorwa icyo gihe kandi wasinyaga ku giti cyawe yaba afite agaciro, none ukaba utemera ko Kagame nawe yaguhiga anakwita ikigarasha ku mpanvu utavuga aliko wemeza ko ali politiki?
    Bwana Gahima rero, muli Rwanda Briefing, ntrimuhisha ko mwahunze ingoma nyicanyi, yicisha agafuni, imbunda n’amategeko, aliko ukaba ugikomeza kuyirengera wirengera, kubera ubushinja cyaha burenganya abantu besnhi wakoze. Uremera ko tubijyaho impaka? Ubu se noneho uremera ko nta butabera bushoboka mu Rwanda aho abashinjacyaha bagomba guhunga ubutegetsi? None se uracyashobora kutwemeza ko hali umuntu uli hanze, wowe kimwe najye, twataha i Kigali tukizera ko tuzaburana n’abaduhimira ibyaha tutakoze tugatsinda? Uzi neza ko abo bajya gushaka ngo badushinje batabuze.
    Wavuze byinshi, infubyi, .. ba Nskalije, ibigo bikoresha ibizamini, abafite contact mu bategetsi bajya kwiga hanze n’ibibazo by’ivangura … ubukene mu Rwanda buracyahali … Uremeza uti iyo tutabona za bourse ntituba twalize!!!
    Niba koko rero ushaka icyagilira abanyarwanda akamaro, vugisha ukuli, utabogamye, wemere dusobanure ikibazo cy’amalisti maze tugane inzira y’ubwiyunge. Eugene.
    Bravo à Jambonews

       6 likes

  12. Shyamba dit :

    Baloney!!!!! Phoney statements and phony setting. The Rwandan society 9in Rwanda) has long passed the first few phases of reconciling with its past and has long passed that divisive, vengeful agenda,…Gahima is struggling with self, his repeated attempt to extend arm to revisionnism theories and lambasting in confusing statements is to the least ludicrous. All Rwandans need to be valued and respected for their contributions,…And some contributed more than others,…The guy may have indeed committed crimes that he is accused of having committed prior to leaving rwanda. Sympathy to guys like Col. Karegeya and Gen Nyamwasa who joined hands with these guys and their vitriolic words aimed at their Mother land,…Funny. Can’t be more low. How can Gahima really seat through an interview like that and pile up nonsenses? It proves that many have a long way to go despite their superficial appearances.
    Rwandans,…Comrades of yesterday,…And pro-genocidaires,…Rwanda reached the pic of reconciliation it seems,…All are allowed to amend and join the common cause of rebuilding the country and looking forward,..the national cause. All concerned Rwandans should indeed drop those non senses, especially those who jumped shipm they need to ridiculing themselves.
    A.

       1 likes

  13. iRyamukuru dit :

    Quel interview!!! Agénda caché ou ouvert? Dans un cas comme das un autre c’est alarmant et triste. Alarmant de voir de jeunes et des vieux, peu importe des carcans politiques ou croyances passés,…Il faut espérer qu’ensemble on puisse évoluer et avoir des idées progressistes. Récemment en Europe, le président Kagame ne l’a-t-il pas rappelé dans sa candeur communicative mais cette fois-ci sans briser aucun tabou car ça faisait partie de ses convictions et de son devoir constitutionnel de rallier tous les Rwandais pour la cause patriotique. Il a intimé aux Rwandais quand il était en Europe,….«Le Rwanda d’abord», peut importe les visées diverses,…En effet en pensant aux intérêts du pays natal d’abord,…On peut espérer les dividendes d’un désirable et constructif dénominateur commun. Un possible débat ou des interviews constructifs,…Que diable peut-on espérer d’un échange maléfiquement dithyrambique, révisionnist, vindicatif,….avec un décor obsolète de la polique/société rwandaise comme dans l’entrevue en question ou d’autres futilités présentées sur le net par des soi-disant opposants?
    Heureusement que pour ceux qui ne se sont pas encore ammandés, le Rwanda et les Rwandais, toutes les tendances confondues évoluent,…Allez-voir, malheureusement si vous n’étiez pas au Rwanda lors de la Campagne présidentielle de 2010, il faudra consulter les images. L’ambiance est électriquement positive,…ceux qui sont dans le pays n’ont besoin que de contributions constructives,…Et sont prêts à mettre à jour ceux qui sont dépassés, ayant leurs esprits figés dans les politiques ethnistes et révisionnistes.

    Ensemble,…Ce n’est jamais tard, on peut faire mieux que de penser au passé sombre et de vouloir s’y emprisonner comme la logique de cette entrevue. Les squelettes dans les placards,…on saurait où les chercher de toutes les façons si cela était la priorité,…

    Yes, en effet,…Baloney an Phoney Interview indeed.
    André

       2 likes

    • Muhinzi dit :

      Merci iRyamukuru; au moins toi tu te caches pas.
      Les appels de Kagame ont été compris, on n’a pas besoin de ses appels pour rendre dans notre pays monsieur. On veut une justice une vraie; on n’est pas obligé de regarder dans le même sens que Kagame et ses amis et on ne doit pas être traité de génocidaires parce que on veut que la justice soit faite pour les 6 millions de morts.
      Ta façon de voir les choses n’est malheureusement pas partagée par tout le monde.

         3 likes

      • iRyamukuruu dit :

        Muhinzi, On a pas besoin de se cacher, et surtout pas de cacher la vérité on a un pays, tout petit dans lequel on vit ensemble de pr`s ou de loin,…MAIS NOS COEURS, DU MOINS POUR LES INTÉRESSÉS, vivent là et se retrouveront là coûte que coute! Il faut bâtir un avenir commun, raisonnable et surtout dépourvu de rancoeurs d’hier. Heureusement qu’il y a place au pardon pour nos coupables de 1994 et des années antérieurs ca le ma hélas, date des ann.es antérieures.

        Bonne Année 2011, Cher Muhinzi,…Qui ne se cache pas!:-)

           1 likes

  14. MicMac dit :

    @iRyamukuru

    Vous êtes soit un idiot utile (n’y voir pas forcement une insulte) , soit un propagandiste conscient, soit mentalement prisonnier de la propagande kagamiste! Iruhanukiritye uti: les élections de 2010 se sont passées dans un climat positif! Sincèrement, croyez-vous parler à des idiots?! Vous faites vraiment rire tout le monde. La principale opposante emprisonnée, une opposition réduite en peau de chagrin si elle n’est pas complice et pour couronner tout, 93 % des voix! Brejnev l’a rêvé , kagamé l’a fait.
    En soi , ces pratiques bananières ubuesques d’un autre age ( même le despote Museveni gagne avec 65%) ne m’étonnent guère. Tout ce que je vous reproche, c’est de faire passer les rwandais pour des idiots en défendant l’absurde! Le plus intelligent serait de garder silence!

       3 likes

    • iRyamukuruu dit :

      Yes,…Le score que Kagame a enregistré est souhaitable,…Et il a matérialisé son souhait,…Ou cw sont les Rwandais qui ont atteint leur maturité pour savoir ce à quoi ils aspirent. Les choix au Rwanda sont à la fois limitées et facilitées; c’est l’ironie mais aussi la résultantante des politiques génocidaire des régimes passés. Les gens ont un choix, il s’accordent sur le message d’un commun destin envoyé clairement et articulé de manière la plus fraternelle que les Rwandais n’aient jamais entendue. As for Gahima, and his phoney respones to the neo-prosecutor Mbonyumutwe,….He (Gahima) should heed the advice of friends and familly before telling out-of touch Rwandans nonsenses.- re: http://allafrica.com/stories/201009290009.html

      Se tromper est humain, mais sombrer dans l’erreur est….bien d’ente-vous ne comprenez pas pas qu’un pas dans le mauvais chemin est un pas de trop surtout que vous essayez de manipulez les gens qui sont sur la bonne voie pour leurs familles et le bien du pays dans lequel ils vivent et dans lequel VOUS NE VIVEZ PAS. il n’y a pas plus criminel que cette hypocrisie manipulatrice et tentativement destructrice. Heureusement que plus-que jamais les Rwandais au pays prennons notre destin en mains, irreversiblement »

         1 likes

  15. Dushimimana dit :

    Tout d’abord ,je remercie Jambons News d’avoir interviewer un membre de R.N.C !!!!!

    J’ai bien écouté les réponses de Gérald Gahima qui m’ont rien emportes d’avantages ! Même je pourrais dire que ce que ce groupe chercher ,c’est de sauver leur vie car ,en l’écoutant son idéologie reste identique à celui de Kagame !!!! Un homme qui a occupé un poste pareil devrait être en mesuré de répondre à toute les questions sans avaler sans langue ,non seulement par ce que il ne connait pas des réponses mais par ce que ‘il croit que comme tout membre du F.P.R ,le peuple rwandais est idiot !!! Qu’on peut le manipuler comme on veut .

    Moi ,je dis que tout le monde qui veut contourner la vérité se tromper , perd son temps pour rien et s’enfoncer d’avantage ,car tout Rwandais (Hutu-Tutsi) sait comment les choses sont déroulées Au Rwanda ,et j’en jouter que celui qui ne veux pas dire la vérité qu’il se taise à jamais !!! le peuple rwandais a assez souffert . On veux et on soutiendra les rwandais qui veulent tout mettre sur la table ,reconnaissent leurs Erreurs , demandent pardon au peuple Rwandais sans ruse ni états d’âmes !!! il n’y a que les imbéciles qui n’évoluent pas !! On a grandi :KANYARENGWE ,RIZINDE ,BIZIMUNGU ,RUKOKOMA ,NIYITEGEKA,SENDASHONGA,……………………………………………ils ont bien écouté vos discours .

    Moi j’aimerais bien savoir pourquoi ces gens là ,ils ont préféré fonder leur Partie politique R.N.C ,au lieu de s’allier à d’autre partie portiques qui exister déjà ? njyewe nsanga yuko aho kugira ngo bihutishe Changement ,ahubwo bayidindiza !!!!
    Aho gushinga ishyaka ryabo ,baribakwiye gushinga « Indi collectif de soutien de Victoire Ingabire Umuhoza  » byari kubahesha agaciro ndetse bikongera poid ku rugamba Victoire Ingabire arwana .

    Raison pour laquelle je demande :2Gahima ,Nyamwasa ,KAREGEYA ,KIGELI ,……de faire très attention et de tourner leur langue au moins dix fois avant de s’adresser aux peuple rwandais car tout le malheur que nous (hutu,tutsi ,twa) avons connu c’est à cause du F.P.R INKOTANYI ,et tôt ou tard la vérité va le prouvé !que vous le veuillent ou pas .

    ET pourtant vous n’avez rien à craindre car le peuple rwandais veux seulement que la vérité soit dite ,qu’on écrive une vrai histoire et qu’on construise notre chère patrie ensemble .

    Que Dieu bénisse notre pays .

       1 likes

  16. iRyamukuru dit :

    MicMac,…Kutamenya cg ubujiji ni ibyutaari mu Rwanda icyo gihe cg utahaherutse. Amahusho y’amatora niba utarayabonye nayakugezaho, kuva mu Bugoyi kugeza mu Bugesera–ntabwo ari ibitera gucyecyeranya, utabirota yaba atari utabyifuje cg utarabikoreye… Ubundi cyokora inkuru mbarirano iratuba wenda hari abantu ufite ino i Rwanda ubajije neza babikwibwirira. Abategara i Rwanda babeshya cg babeshywa byinshi, ushoboye wakwiyizira ukarora, inzira ni nyabagendwa.

    Naho kubyerecyeye abavandimwe bacu bakwiza Biractse batera icyocyere kubantu nkamwe mudaherutse i Rwanda,…Ngiyi inyandiko yerecyeye ibyo umuvandimwe wa gahima yamubwiye:

    =========================

    In-law disowns Gahima over “Rwanda Briefing”
    By Edmund Kagire

    KIGALI – Gerald Gahima, a former Prosecutor General currently in exile, has come under fire from his in-laws for reneging on the causes he once stood for, to be party to the “highly distorted” document known as the “Rwanda Briefing” whose aim is to drag the country back into conflict. Willis Shalita, a US-based lawyer and uncle to Gahima’s wife, expressed his disappointment over their in-law being among the authors of the document, wondering whether he had not lost his mind.

    “I have read this (Rwanda Briefing), and I am saddened by your distortion of facts only because you find yourself in the situation you are in today. Have you lost your mind?” Shalita said in a message to Gahima.

    “This so-called “Rwanda Briefing” is repugnant, sophomoric and at best, sour grapes and you all know it,” Shalita said of the 60-page document authored by renegade Kayumba Nyamwasa, Patrick Karegeya, Theogene Rudasingwa and Gahima.

    Shalita adds that he never imagined that in “a million years” the ‘Gang of Four’ would become Genocide apologists, adding that “it is unconscionable”.
    “The document is full of distortions. It disregards the facts and brings the whole argument to a personal level. They make allegations but they don’t give us evidence. It’s a seditious document intended to score a personal vendetta,” Shalita told The New Times in a telephone interview, yesterday.
    “I have always maintained that Rwanda is bigger than people. People come and go but crimes go on. Why do they think they are capable of speaking for people who can speak for themselves?” he wondered.

    Shalita called on the four embattled former RPF cadres to admit their mistakes and move on instead of pitting Rwandans against each other from their comfortable havens abroad and plotting to halt the progress of the country.

    “It wouldn’t surprise me if you see these people joining the negative forces fighting the government,” he added.
    Asked whether he had a personal issue to settle with Gahima, Shalita said that there is nothing personal he harbours against Gahima and that their disagreements are rather national and not personal.

    “The fact that he has our daughter does not deprive me of the right to speak out where there are mistakes. I have done this before and I shall continue doing it”.
    In the email to Gahima, Shalita regrets that his in-law had joined the group of Kayumba and Karegeya, terming it as “truly sad”.
    “History will not be kind to your group. You have seriously compromised yourself, but more so, your family and the country that made you what you are today. Yes, Rwanda is not an utopia today. But we sure have come far and the future is more promising than it ever was.” Shalita said.
    Gahima left Rwanda in 2004 after defaulting on hundreds of millions of francs in bank loans and was also accused of using his office to detain people without trial. He has also since been cited in international fraud scams.

    http://www.newtimes.co.rw/index.php?issue=14398&article=34078

       1 likes

  17. iRyamukuruu dit :

    Also,..MicMac, qui se dit moitié Burundais,…je comprends! Tu veux la proportionnelle ethno-démocratie au Rwanda,…Crois-moi c’est un arrangement comme les autres,…Il fonctionne tant que les acteurs le veulent et s’y identifient. L’histoire récente du Rwanda, malheureusement, pour qui veut penser furur, idioties à part, sait bien qu’il s’impose de rester loin de la proportionnelle ethnique,…des critère ethniques peu importe où l’on veut en venir,…Le Rwanda en a vécu et en a fini des éthnies politisées. Les Rwandais ont porté le carcan sur leurs cartes d’identités plus longtemps qu’ils en avaient besoin avec le résultat. Crois-moi la page est tournée définitivement pour les 11 millions d’habitants au Rwanda. Et l’ethnocratie pour les Rwandais ne rime pas et ne rimeras jamais avec démocratie. Je suis convaincu que sur ce point de vue la leçon a valu bien le sang, on est plus avancé au Rwanda que ne le pense les ethnocratstes et les autres qui confondent toujours la démocratie au tribalisme ou à la démocratie. On est à des millions d’années lumières pour les ethnocrastes et tribalistes africains, malheureusement…votre façon de penssée incluse!

       0 likes

    • Muhinzi dit :

      iRyamukuruu , à qui veux-tu apprendre l’histoire du Rwanda? Heureusement que la majorité des rwandais ne va pas dans le même sens que toi et ton président sinon ça serait le bordel. Informez-vous avant de venir écrire n’importe quoi ici, ça fait du boulot pour le modérateur.
      Quand ont dit qu’au Rwanda il n’y a pas d’ethnies et on vient nous dire qu’il y a un génocide des tutsis ça me fait marrer.
      L’histoire du Rwanda ne commence pas en 1994 tout comme agression contre les rwandais par le fpr ne commence pas en 1994. Tu ressembles à ce procureur qui dit ne rien savoir mais qui veut le soutien des rwandais pour chasser Kagame. C’est maintenant qu’il se rend compte qu’il y a un sanguinaire à la tête du Rwanda!!!!

      Que le monde est petit.

         1 likes

    • Saneza dit :

      @ iRyamukuru :

      Je soutiens Mic Mac à 100% car son analyse, suite aux élections passées au Rwanda, est juste, fondée, de plus confirmée par la communauté internationale !

      Vs avancez qu’une ethnocratie c’est sombrer dans le tribalisme?
      Eh bien, pourtant, non seulement Kagame et son parti le FPR prétendent défendre la démocratie au Rwanda (avec 93% de votes!!): quand on sait que le FPR est dirigé à 99% par les Tutsi !!! ..Alors je me demande qui est tribaliste??? Pcq c’est littéralement 1 Tribu (composée de 10 personnes max) qui règne en force et avec 1 violence inouïe: l’élite FPR

      Je te dirai aussi qu’une ethnocratie peut être démocratique sans aucun problème ! (c-à-d la majorité ethnique au pouvoir)

      Donc il est normal que tu défendes d’arrache pied Kagame et sa clique en prétendant que le Rwanda est une démocratie…et que tu combattes farouchement l’ethnocratie…par peur de perdre vos privilèges mal acquis. Donc feindre la démocratie au Rwanda c’est le seul moyen de survie pour le FPR et ses sympathisants! Donc, iRyamukuru: vs faites votre job très bien!! Kagame devrait vs donner une promotion!

      Saneza

         1 likes

  18. tchykem dit :

    Cette revelation est clrair. Le plus grand problem de l’Afric du grand lac c’est Paul Kagame et son collaborateur Yoweri Museveni. Ces Deux persones forme une band de bandits.Mais il seront neutralisé trés bientô.

       0 likes

Laissez un commentaire