FR | EN

Rwanda: Paul Kagame immunisé contre les révoltes populaires

Publié : le 28 mars 2011 à 17:06 | Par | Catégorie: Actualité
Le président rwandais, Paul Kagame

Le président rwandais, Paul Kagame

Alors que le monde arabe est en pleine ébullition, le dictateur rwandais Paul Kagame assure être à l’abri de révoltes populaires.

Le Rwanda est – il à l’abri des vagues de soulèvements populaires qui secouent le monde arabe ? En tout cas pour celui qui dirige d’une main de fer le Rwanda sans partage pendant 17 ans, le général  Paul Kagame, la réponse est oui.

A en croire ses déclarations, la population rwandaise ne peut jamais se soulever contre lui. Comment comprendre alors la réaction de l’homme fort du Rwanda ? Visiblement, au moment où des régimes longtemps crus indestructibles se lézardent et s’écroulent comme des châteaux de cartes, Paul Kagame affiche un perturbant mélange de confiance en soi voire d’arrogance et de nervosité sous-jacent. « Le peuple rwandais ne s’élèvera pas contre moi parce que pendant 14ans, tout ce qui s’est passé a été construit, sur les choix, les intérêts et les sentiments du peuple rwandais » a déclaré le général Paul Kagame ce 23 mars au cours d’une interview qu’il a accordé à la BBC. Cela prouve que Kagame et son clan ne comprennent pas ou ne veulent pas  comprendre que, la muraille de la peur derrière laquelle les régimes autoritaires se sont enfermés depuis des décennies a commencé à se défriter.

L’effondrement de l’autoritarisme dans le monde arabe a surpris même les spécialistes les plus avertis de la région. Ainsi, face à la difficulté d’expliquer un événement quasi-magique, les interrogations se sont multipliées à propos de ses « causes profondes » ou de la main invisible organisatrice de ces mobilisations collectives qui ont ébranlé des ordres politiques donnés en modèle de stabilité et de fermeté.

Quels sont les régimes contestés aujourd’hui ? Les régimes qui ont été les premiers à être touché par une des révoltes populaires sont principalement les régimes issus de coups d’Etats militaires : Egypte en 1952, Libye en 1969, Syrie en 1970, Tunisie en 1987 et Yémen en 1978. Le dictateur rwandais Paul Kagame entre bien dans la moule de ses dirigeants contestés. Arrivé au pouvoir en 1994 à la tête d’un mouvement armé, Paul Kagame règne aujourd’hui en maitre au Rwanda, où il dispose presque du droit de vie et de mort sur tout citoyen de ce petit pays d’Afrique centrale. Le courrier international le décrit comme « (…) un dictateur qui n’en a pas l’air, un militaire qui ne supporte pas la contradiction à tel point que même ceux de son camp qui se permettent un zeste de critiquer deviennent des ennemis à abattre quel que soit l’endroit du monde où ils se trouvent. Paul Kagamé donne aussi l’air d’une personne obsédée par le pouvoir qu’il veut garder à tout prix, quitte à marcher sur des cadavres d’opposants et de dissidents. »

Bien qu’il soit difficile de prédire avec certitude où ce vent de révolte pourrait désormais souffler, les  soulèvements en Tunisie, en Égypte et dans d’autres pays arabes montrent combien il est impossible d’étouffer indéfiniment les aspirations de liberté, de justice sociale et de démocratie d’un peuple. Comme on le voit bien, la contestation qui a emporté les dictateurs tunisien et égyptien et qui s’étend désormais partout dans les pays arabes pourrait trouver matière à contagion ailleurs dans le monde. Ces dictateurs qui sont en place depuis des années le plus souvent avec la complicité et, au mieux, le silence de l’ensemble des régimes occidentaux, ont une raison de plus de s’inquiéter : l’expérience Tunisienne et Egyptienne a montré qu’une fois les révoltes démarrées,  les dictateurs se font toujours lâcher par les pays qui longtemps les soutenaient. Les experts internationaux et même les hommes politiques sont unanimes, « aucun pays ne semble être à l’abri de la révolte des peuples ». Le future nous montrera si notre général président a raison de se montrer  confiant quant à sa carrière.

Ce qui est en tout cas sûr pour le moment, c’est que la carrière de dictateur n’est plus vraiment prometteuse.

Par Jean Mitari
JamboNews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

34 Commentaires à “Rwanda: Paul Kagame immunisé contre les révoltes populaires”

  1. Mbunga dit :

    Rappelez-vous qu’au fait de sa gloire, et du soutien des occidentaux pour qui il fut un éminent valet, Mobutu clamait haut et fort : « De mon vivant, on ne m’appellera pas ex président ! » Et la suite, nous le connaissons. Kagame n’a pas la carrure d’un Mubarak ou d’un Ben Ali dans le rôle combien prestigieux de singe-postcoloniaux néocolonialistes. Ce n’est qu’un nain qui peut être balayé d’un revers de la main.
    N’oublions surtout pas que Mubarak et Ben Ali ont été des remparts contre les islamistes. Ce qui leur avait valu la bienveillance des occidentaux. Ces derniers n’hésiteront pas à lâcher quelqu’un dont le minable rôle se résout à massacrer les siens.
    Qu’est ce qui fait démanger cet apôtre d’accaparement primitif pour croire à une telle ânerie ? A vous les chantres du kagamisme de jacasser maintenant… Magali et car

       7 likes

  2. Gikongoro dit :

    si la carrière de dictateur venant à disparaître que fera notre tyran Kagame ? puisque tout ce qu’ il sait faire , c’est d’ entasser des cadavres, peut être une carrière dans un cimetière lui fera du bien. comme ça il passera des journée à apprécier son oeuvre.

       5 likes

  3. Sebahinzi dit :

    la délire est une psychose commun à tous les tyrans sanguinaires : perte de contact avec la réalité, croyances et perceptions bizarres, stresse. Kagame présente tous ces symptômes, Si notre sanguinaire président n’est pas traitée de manière efficace et dans les brefs délais, on le verra se promener dans une caleçon…

       3 likes

  4. Kasongo Serge dit :

    Il me semble que l’homme est en phase avancée d’une démence aiguë. Car c’est comme cela que finissent de minables hommes de son acabit; nous citons: Léopold II, Mobutu,.. Le prince d’accaparement primitif nous fera voir, dans sa chute…

       1 likes

  5. Gaston Médard dit :

    On parlera de moi en « défunt président » mais jamais en « ex président »: disait Mobutu ! Que Kagame pense une seule fois que ceux-là qui façonnent les marionnettes de guignols politicards d’Afrique sont les mêmes qui les ruinent. Bien plus, ceux-ci prennent soin de récupérer les composantes avec lesquelles ils les fabriquent pour illustrer d’autres marionnettes plus attrayantes dans leur rôle de fossoyeurs de la destinée africaine. il y a de la démence en l’air !

       1 likes

  6. kevin dit :

    Comme votre impuissance est réjouissante. Comme vous devez souffrir atrocement. En vous tappant la tête contre un gros caillou, je suis sûr que vous vous sentirez mieux.

       3 likes

  7. akaliza dit :

    I am writing to express my concern about the quality of this piece, i think whoever wrote this piece is naive and lazy.It is important to go beyond the narratives of the ruling of Kagame and Rwanda as well as looking from where our country has come from and where it is now. before writting such a piece go to the ground and get facts, its absurd to compare him to all the people you mentioned above including Mobutu. i think its high time westerners and all those who think they know better than us Rwandese who live in Rwanda to stop, those of you who claim you love your country while living abroad and all you do is criticise,come and we build Rwanda together than tearing it apart.

       3 likes

    • Bahizi dit :

      comment voulez vous qu’on construise le Rwanda en étant à l’ étranger , si nous vivons à l’étranger c’est que la vie au Rwanda est invivable, comment voulez vous qu’on vive dans un pays sans avoir la grantie que le lendemain on sera encore en vie? au lieu de vivre dans son propre pays et se faire traiter comment un chien , vaut mieux aller à l’étranger où on pourra perserver sa dignité.

         7 likes

      • borozi dit :

        NIko bahinzi we ubu uwajya iwanyu ku ivuko ntiyahasanga umuryango wawe wose?! niba dataha wasanga ari uko ufite icyo wikinga!

           1 likes

      • ruggiu dit :

        « comment voulez vous qu’on construise le Rwanda en étant à l’ étranger , si nous vivons à l’étranger c’est que la vie au Rwanda est invivable, comment voulez vous qu’on vive dans un pays sans avoir la grantie que le lendemain on sera encore en vie? au lieu de vivre dans son propre pays et se faire traiter comment un chien , vaut mieux aller à l’étranger où on pourra perserver sa dignité »…

        Bahizi, trêve d’hypocrisie. Va raconter ton petit discours de réfugié économique devant les Blancs à qui tu mendies l’asile juste pour manger tes frites à l’aise et non devant des Rwandais. Tu as tellement répété ta leçon comme tes copains traficants d’êtres humains te l’ont apprise et c’est tout. Quant à la vie de chien, il me semble que les chiens sont plus appréciés là où tu vis que chez nous en Afrique. Ceci explique d’ailleurs cela. La vie de chien, c’est ce manque de dignité qui est chez toi si naturel que tu ne t’en aperçois même pas. Peu importe où tu seras, agaciro ni wowe ukiha si abo bazungu wagiye guhakwaho.

           3 likes

        • shyaka dit :

          ese wowe utuye mu rwanda, mbwira ukuntu liberté de presse imeze. niba itavuga ibintu sans interets cyangwa ce qui ne deplaira pas au president, les autotités s’occupe de mettre en prison le fautif en l’occurenc le journaliste qui ne fait rien de plus que son travail. Combien juste apres la guerre j’ai vu de membre de ma famille disparaitre ou meme decider de ne pas retourner au rwanda simplement parce qu’ilk savait ce qui allait se passer pour eux. les gens continue a fuir le rwanda et c’est une realité que tu ne peut pas nier. Autre chose le rwanda se developpe ca c’est une certitude, mais je ne pense pas que ce soit tout le peuple qui en profite ET surtout il se developpe au dos de son voisin la RDC et ca c’est inadmissible. par ailleurs le fait de changer la culture en voulant anglophonisé tout le pays au lieu de developper les 2 langues cote a cote n’es que hypocresie dans un monde ou etre bilingue devient essentiel dans la reussite de chacun.

          Quand le mensonge prend l’ascenceur, la verié prend l’escalier, elle met plus de temps, mais finit toujours par arrivé.

             0 likes

  8. murekatete dit :

    Am so amused by such articles, I think sensation and rumors are part of media these days. I confess that such articles don’t provide anything worth reading.We should all communicate. Rise above our ethnic limitation and put aside our differences. If we all want peace and harmony in our country we should open our mind to the truth. we all know the good things President Kagame has done though some people pretend not to know and all these are worth not to be compared to Mobuto. Us Rwandans who leave in Rwanda we think positive about our president because we base on what is on the ground not like you who talk baseless.

       3 likes

  9. akaliza dit :

    @ bahizi, i bet you don’t live in Rwanda, why is it that you people who don’t live in Rwanda are the ones to criticise and complain about Rwanda? come and build the your country that you claim you can’t build from abroad.
    and if you can’t, leave it to us who decided to live in Rwanda to build Rwanda. i assure you no one is treated like a « dog » as you put it and we have a guarantee that tomorrow will always be better because in Rwanda we move ahead not backwards

       2 likes

    • Alexis dit :

      Bonjour cher Akaliza (et autres fans de Kagame),

      le principal problème du régime Kagame est que la population ne peut justement faire valoir quels sont ses besoins. Tous les projets de développement viennent du haut, et la population ne peut qu’acquiescer docilement. Comment alors affirmer que la population est satisfaite? Certains Rwandais osent critiquer, mais vous savez bien ce qui arrive à ceux qui critique un peu trop. Sinon, je ne vous rappellerai que quelques noms : M. André Kagwa Rwisereka, Jean Leonard Rugambage et Faustin Kayumba Nyamwasa.

      Bien entendu, la situation paraît meilleure qu’en 1995. Or, le niveau d’inégalité est plus élevé qu’en 1988, et ce même si le pays reçoit beaucoup d’argent en aide au développement. Il faut se demander à qui profitent ces investissements, et ce n’est pas uniquement aux méchants Blancs. Suffit de marcher un peu à Kigali pour constater toute ces inégalités dans la répartition des richesses. Bien sûr, le régime Habyarimana reposait sur une scandaleuse division ethnique : qui pourrait dire que cette division n’existe plus, simplement parce qu’on ne peut plus la nommer? Mais ça, tout Rwandais le sait, le nier ne serait signe que de mauvaise foi.

      Ce qui me fait le plus peur du régime Kagame, outre qu’il présente de nombreuses similitudes avec le régime Habyarimana et avec certains régimes burundais du siècle dernier, est qu’en empêchant l’expression démocratique des doléances de la population, il ne fasse que comprimer les frustrations. Ce n’est pas de discipline dont le pays a besoin, mais de responsabilisation personnelle.

      au fait, êtes-vous membre du FPR, travaillez-vous dans l’administration? ça expliquerait bien des choses

      amahoro

         6 likes

  10. Proud Rwandan dit :

    Bahizi, i hope your instincts can allow you to remember that some of us really love our country, and we can’t just buy your ill ideas about it. In any case, now that u left, i expect you to be very comfortable wherever you are outside Rwanda. And if you were, then the least i would expect is you poking your nose into the affairs of Rwandans, if not then we can understand you just want to blackmail our country. Don’t forget that the page at which you left Rwanda has been overturned. Its now a different country that has no room for ethnic biased people like you.

       1 likes

    • Bahizi dit :

      comment voulez vous que j’aime mon pays alors que c’est le seul pays au monde où je ne sais pas avoir la paix, Kagame a fait du Rwanda son propriété privé, il tue , il pille le pays, il humilie les citoyens , c’est honteux ce qui se passe dans ce pays.

         2 likes

      • filsmouille dit :

        Ah, où sont les temps du Mwami ?
        On ne peut plus aujourd’hui en débattre, mais ce n’était pas si mal après tout ? ^^

           0 likes

  11. vers l'avant dit :

    @mbunga monsieur, je suis surpris de voir comment vous manier très bien la langue de molière. etez vous ce genre d’africain qui ont perdu leur identité. mais tu as peux être raison, de vociferer sur les tiens, après tous, tu es comme ces africains qui approuvent que l’occident puisse attaque l’afrique soit disant pour protèger les lybiens. tu attends que les occidentaux viennent te débarasse de Kagame!! que demandera tu d’autre après ça?? tu restera un eternel quémendeur, tu connais pas le proverbe qui dit « le linge salle se lave en famille. »? que tu le veuille ou pas Kagame est et restera ton président., notre président… alors je te propose d’être respectueux vis à vis de ceux qui l’on choisit et d’entendre la fin de son mandat pour faire des commentaires….

       0 likes

    • Bahizi dit :

      cher monsieur , je tiens à vous rappeler que ce sont les occidents qui nous ont amené le sanguinaire Paul Kagame, c’est à eux qu’ il revient l’honneur de nous en débarasser. d’ après tout c’est une tache qu’ ils ont toujours exercé avec une grande perspicacité .

         1 likes

  12. A.Pierre dit :

    @Bahizi namwese musebanya,

    certains d’entre vous voir meme ts vous ignorez la realite qui est o fond de vous. ce deni de soi juste pour defendre vos semblable ne vs conduira @rien, il n’e jamais tard de faire du bien! l’homme ne nait pas mouvais il le devient.

    H.E Paul Kagame donne le max de lui meme et nous savons tous qu’il a redonne le nom, la dignite @ notre cher Partie. Le RWANDA du temps de nos encetres est enfin resusciter! nous ne vivons plus mu gahugu gakenennye, gato, gatagira aho kabogamiye! LE VASTE RWANDA DE LA MITHOLOGIE est l@ et vous etes tous la bienvue dans votre pays, ce n’est plus ce fameux verre remplie d’eau que votre frere faisait allusion quand on lui pose la question de refuges.

    H.E P.K doing his job now, tomorrow will be someone else! Rwanda will always be there, please don’t destroy your own country because you don’t like Paul, ask your self what am i doing to build my country future?
    for you or future generation. Divergeance d’opinions existent partout et specialement dans occident, demandez-vous pourquoi ne se battent ils pas et qu’ils vous conseillent de se battre? c’est pour votre destruction.

    @ votre place je m’inspirerai des projects interessants de l@ ou vous vivez et je les emmenerai o rwanda!

    AP

       1 likes

  13. Murekatete dit :

    Bahizi, « a man without a home is as good as a tree without roots. » If you continue thinking that running away from problems can ever give you a more peaceful life, am afraid u may have to navigate the whole world. Am sure if we were to talk about every country’s ups and downs, then you would not spend another day where you claim to be at peace. Be a man of integrity, solve the « problems » in your home country before you consider yourself as a native of another country. We are not happy about it.

       2 likes

  14. Mugabe dit :

    Bonjour à tous,

    Une chose me désole toujours lorsque je parcours ce forum, c’est le partie pris par les uns et les autres.
    Car enfin, pour échanger objectivement, il convient de dépassionner les échanges, et commencer par certaines évidences (Les nier serait pour moi de la mauvaise foi).

    1- Il n’existe objectivement aujourd’hui aucun autre leader en mesure de succéder au président élu, ou reconnu comme tel par la communauté internationale, à savoir Mr Paul Kagame.
    Cela signifie, qu’il n’existe pas d’opposition crédible, c’est à dire proposant un projet alternatif viable et ayant les moyens de sa mise en oeuvre. Refuser de voir cela, c’est méconnaitre la réalité du terrain ou cautionner une aventure dont les aléas pourraient être plus graves que les problèmes que nous dénonçont aujourd’hui.

    Quels sont ils?

    1-Voir plus haut.

    2-Il existe un faussée grandissant d’inégalité sociales au Rwanda, se traduisant par une concentration des richesses par les plus riches et une paupérisation des campagnes.

    3-Il existe un problème démographique, avec une pyramide des âges qui menace la stabilité futur du pays, surtout si cela se conjugue avec une paupérisation des campagnes où l’éducation y est aléatoire.

    4-Il existe un traumatisme dû aux évènements qu’à connu le pays, ce qui clive la société rwandaise. C’est un problème sérieux dans la mesure ou il peut freiner durablement notre potentiel de développement. Cela conduit à un sentiment d’injustice, plus au moins légitime, par les uns et les autres.

    5-Nos institutions ne sont pas solides. Malgré un effort notable de l’équipe en place, les choses restent peu transparentes et peu professionnel. Notre justice est peu crédible, ce qui conduit à une profonde frustration pour une grande partie de la population pour des motifs souvent différents.

    Que faire?

    1-Cesser de cultiver le divisionnisme, et surtout cesser de parler des faux problèmes. Ainsi, je pense sincèrement que le débat Hutu-Tutsi, n’existe que dans une pseudo opposition au sein de la diaspora rwandaise. Cela fait +/-17 ans maintenant, la plupart des jeunes qui parlent de ces problèmes aujourd’hui était prépubere au moment des faits.

    2-Accepter de passer d’une opposition de mégaphone, à une opposition de construction.
    Appel à projet, contre-proposition. exemple: on parle des bourses, essayons de proposer des systèmes de financement alternatifs. c’est possible et surtout l’argent dans le monde où nous vivons à l’avantage du consensus.

    3-Militer pour une véritable justice au rwanda. Pas celle qui doit s’occuper de Kagame, elle c’est peine perdu et surtout cela ne nous fera pas avancer (vu le point 1). En situation de guerre, il y’a toujours des morts, et la justice comme l’histoire est faites pas les vainqueurs. Le FPR à gagner la guerre. Donc passons à la suite, comment reconstruire une véritable justice? Il nous faut dénoncer intelligemment les crimes actuelles, c’est à dire des lois injustes ou inique. Et surtout faire de contre-proposition auquel cas nous serons audible.

    La position qui consiste à espère que en criant en occident, on ferra changer les choses au Rwanda est au mieux naïve, au pire stupide mais en tous les cas inefficace.

    Les révoltes arabes l’ont amplement démontrer, la communauté internationale n’existe pas, et nous rwandais sommes les premiers à l’avoir ressentis dans nos chairs, peu importe le parti pris. Pour changer les choses rapidement c’est l’opinion mondiale qu’il faut toucher ou une guerre qu’il faut lancer. Vous me l’accorderai, les 2 sont improbables. Il faut donc aller doucement, pas à pas en commençant par définir où l’on veut aller.

    Le gouvernement actuelle a bien des défauts mais pas celui du leadership ou de la vision, pour prétendre les remplacer où s’y opposer on ne peut pas partir de plus bas!

       4 likes

    • Eric dit :

      @Mugabe
      Je dis que votre analyse à l’air de tenir la route. Mais vous négligez une chose, un développement durable ne se fait pas par l’oppression de la population, en privant de liberté. Pensez vous vraiment que au Rwanda chacun est libre d’entreprendre, pensez vous que l’on peut s’épanouir. Si c’est ça, pourquoi les gens continuent à fuir. Pensez vous vraiment que les opposants extérieur désirent détruire le Rwanda, c’est ce que le gouvernement dit.
      Je dis qu’ il y a un cris, le cris de tous les crimes non résolues, de tous les mensonges, de toutes les incompréhensions, de toutes les victimes oubliées. certains rwandais se taisent, parce qu’ils veulent vivre.
      Ce que vous dites de Kagame, les occidentaux le disaient de Mubarak. Il semblait bien que c’est lui seul qui pouvait diriger l’Egypte. Mais le problème dans l’histoire c’est que c’est un dictateur. Donc selon vous, un dictateur est ce qu’il y a de mieux pour diriger le Rwanda ? Peut être vous direz oui à cette question si vous faites partie des personnes qui ne sont pas inquiétés par le régime. Mais que pensez vous des autres.

      Vous dites que l’on doit voir comment « Militer pour une véritable justice au Rwanda » Pour les crimes de ceux qui sont au pouvoir on fait comment ? On efface l’ardoise et on continue comme si de rien n’était. Ne pensez vous pas que c’est encore injuste qu’un gouvernement qui est impliqué dans les crimes contre l’humanité continuer à pourchasser les personnes à l’étrange pour des prétendus pseudo crimes. Or vous le dites bien, le système judiciaire est peu crédible.
      Néanmoins vous soulevez certaines points pertinent, nous pouvons contribuer à résoudre certaines problèmes, comme celui des bourses. Je tiens à te signaler que beaucoup des rwandais exilés contribuer à l’économie du pays plus que tu ne le crois, malgré leur opposition au régime.
      Donc je pense que dans votre analyse vous sous estimez certaines problèmes, que j’ai soulevé plus haut, et que vous appelez  » faux problèmes  » mais qui sont vital pour l’épanouissement de tous.
      Pour vous un problème est peut être un faux problème, mais si c’est vital pour ton voisin, tu as intérêt à reconsidère son opinion, surtout si vous devez cheminer ensemble.
      Bien à vous

         3 likes

    • filsmouille dit :

      Les Huttus ou les Tutsis auraient-ils décidé d’arrêter de naître ?
      Je ne vois pas comment, aujou’rd’hui, l’une comme l’autre des parties voient d’autre issue.
      Et cela fait plusieurs décennies que cela dure, qu’importent les différents régimes ou politiques suivies.
      Le problème de fond est bien là.

         0 likes

  15. Amani dit :

    Le grand problème des rwandais est notre passé qui nous hante comme un démon. Nos analyses, nos critiques et nos actes sont plus souvent conditionnés par un passé pour lequel chacun a son propre film des meurtrissures et des frustrations. Nous avons besoin d’un leadership politique et médiatique plus inspiré et plus avisé. Mon jugement est que Jambonews semble jouer le jeu des extrêmes. Qu’en cela ne tienne, tant qu’il s’agît de débat et que les rwandais disent ce qu’ils pensent librement, nous espérons que les esprits pourront évoluer.

       0 likes

  16. Mugema dit :

    L’Eternel dit : j’ai vu la souffrance de mon peuple qui est en Egypte, et j’ai entendu les cris que lui font pousser ses oppresseurs, car JE CONNAIS SES DOULEURS.
    Je suis descendu pour le délivrer de la main des Egyptiens, et pour le faire monter de ce pays dans un bon et vaste pays, dans un pays où coulent le lait et le miel, dans les lieux qu’habitent les Cananéens, les Héthiens, les Amoréens, les Phéréziens, les Héviens et les Jébusiens.
    Voici, les cris d’Israël sont venus jusqu’à moi, et j’ai vu l’oppression que leur font souffrir les Egyptiens.

    Exode 3 : 7-9

    L’eternel délivrera le peuple rwandais pris en otage par un tyran sans scrupule.

       1 likes

    • filsmouille dit :

      Bravo, vous le fanatique fou (pléonasme) ^^
      D’un simple coup de crayon, VOUS, vous avez résolu le problème ^^
      Comment les autres gens peuvent-ils être si bêtes, bon sang !!

         0 likes

  17. marie dit :

    @mugema. Quelqu’un nous a rappelé que les Interahamwe portaient des chapelets au cou en tenant des machettes dégoulinant de sang. Radio RTLM diffusait des chansons religieuses toute la sainte journée. L’abbé Rukundo est entrain de purger sa peine en prison après avoir été condamné à Arusha. L’abbé Wenceslas Munyeshyaka est un violeur en série de femmes qu’il forçait dans son lit sans qu’elle puissent dire non par peur de se faire livrer aux bourreaux par ce diable de curé qui portait un revolver et un gilet par balles devant les journalistes pendant le génocide. L’hypocrisie n’est jamais plus abjecte que quand elle est blasphématoire. Cessez de profaner le nom de l’Eternel avec vos invocations impies. C’est Kagame qui a délivré le peuple rwandais de ses bourreaux génocidaires et non l’inverse. Pauvre Pharisien va!

       0 likes

  18. amandine dit :

    Vous êtes malades tous.je viens de lire vos commentaire et j’en suis ahurie.Kagame n’est pas comme tout ces gens que vous avez cité;certe il est ressortissant militaire mais en même il faut voir l’état dans lequel le pays était.il a délivré un peuple qui était dans un cahot total sous le regard des dirigeants internationaux.Alors oui c’est vrai que sa manière de gouverner le pays n’est pas la plus exemplaire cependant le Rwanda est un pays difficile à gouverner à cause de son histoire et aussi comme dans chaque pays d’Afrique chaque homme politique cherche toujours à se remplir les poches.Regardons les progrès qui ont été fait au Rwanda,il a forcé les deux ethnies à vivre je dis le mot « forcer « Parce que c’est le cas en même y avait pas de solution miraculeuse.
    Dans son gouvernement on y trouve bien des Hutu comme des Tutsi.
    Là il est bien à son dernier mandant attendons d’abord la suite avant de parler.Je ne cherche pas à l’excuse mais c’est facile de critiquer tant qu’on y est pas surtout en à l’exil.Allez y rentrez et proposez vos solution au lieu de critiquer.

       0 likes

  19. Callixte dit :

    Vraiment!!Le president Kagame est homme dificille!!
    On va voir avec mes amis blanch!!On ne peut pas imagines comme il est!!
    Directement ,Il commence a dire Alain Juppe!!
    Mr Kagame ,Alain est un homme bien!!
    Meme votre amis de guerre sont ou Kayumaba,Rudasingwa ,Karegeya, et Gerard et..??.!!
    Kagame ,tu ne vais pas partager !!Il faut voir le monde Arabe!!
    Je pense que ,le probleme de l ‘ homme c’ est l’ homme lui meme !!
    Si vous pensez que le blanch restera avec vous? Je te dis no!!
    Soit sage laisser les gents en paix,s’il vous plait !!Vous aurez la paix!!

       1 likes

    • filsmouille dit :

      Très difficile à comprendre.
      Le problème des Huttus, c’est les Tutsis. Le problème des Tutsis, c’est les Huttus. Pourquoi vouloir de force les obliger à cohabiter ? Voilà plusieurs décennies (presque un siècle) qu’ils se massacrent à la première occasion (chaque génocide engendre plusieurs millions de morts).
      L’histoire n’est-elle pas assez parlante ?
      Pourquoi ne pas s’attabler tous ensemble et calmement prendre des décisions DURABLES?

         0 likes

Laissez un commentaire