FR | EN

RDC-Belgique : Di Rupo interpellé sur ses vœux à Kabila

Publié : le 17 janvier 2012 à 11:00 | Par | Catégorie: Actualité

Ce jeudi 12 janvier 2012, lors d’une séance à la Chambre des représentants, la Député fédérale Eva Brems interpellait le Premier Ministre de la Belgique, Elio Di Rupo, sur les félicitations adressées à Joseph Kabila, qualifiant celles-ci de «  maladresse diplomatique ».

Le 3 janvier, alors que les résultats des élections en République Démocratique du Congo proclamant le président sortant Joseph

Eva Brems. Source: Groen VlaamsBrabant

Eva Brems. Source: Groen VlaamsBrabant

Kabila, restent vivement contestés, le Premier Ministre belge adressait ses félicitations à Joseph Kabila, lui assurant «  sa plus haute considération ».  «  Je souhaite féliciter l’ensemble des forces congolaises pour la tenue des élections qui vous reconduisent au poste de Président de la République Démocratique du Congo », peut on lire dans ce communiqué rendu publique par la télévision congolaise et  confirmé par le cabinet de Di Rupo.

Ce discours n’a pas manqué de choquer Eva Brems, membre du parti Ecolo-Groen, qui a estimé qu’Elio Di Rupo s’était exprimé « là ou il convenait précisément de se taire ». Eva Brems considère que cette démarche peut être interprétée comme une légitimation de Joseph Kabila .  « Selon toute évidence, des irrégularités sérieuses et des fraudes ont entaché les dernières élections en RDC et les résultats des élections législatives n’ont même pas encore été rendus publics. La légitimité et la fiabilité de ces élections sont vivement contestées au Congo comme ailleurs, mais le premier ministre Di Rupo a tout de même réussi à associer, dans un courrier, les mots élections et félicitations », a-t-elle ajouté.

Elio Di Rupo s’est quant à lui limité à une explication furtive de cette « maladresse  diplomatique » en affirmant que son message était sans ambiguïté. « Il s’adressait à l’ensemble des mouvements démocratiques congolais qui ont participé aux élections et soulignait l’engagement de la Belgique associée à la communauté internationale aux côtés de la population congolaise en quête de progrès social. »

Irène Nyenyeli

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

5 Commentaires à “RDC-Belgique : Di Rupo interpellé sur ses vœux à Kabila”

  1. Derille dit :

    Quand la Belgique comprendra ,ou voudra comprendre,ou comprend mais reconnaîtra qu’elle est complice de ce qui se passe en Afrique Centrale, dans son ancienne colonie et ses deux anciens protectorats ?
    Quel bénéfice en tire-t-elle ? Pourquoi cette réaction pour le moins intempestive de Di Rupo ?

       1 likes

  2. Ilunga Kabuya dit :

    La Belgique doit comprendre que le mobutisme n’a pas pas disparu à la mort de Mobutu. Ceux qui ont profité de ce système ont la volonté de revenir aux affaires « politique », coûte que coûte ! Ne soyez donc pas dupe… Les citoyens congolais ont choisi Kabila, et puis c’est tout.

       1 likes

  3. jeannot bebenge dit :

    Kabila n’est pas different de Mobutu sur tout le plan sauf que le premier est rweandais et le second congolais authentique. Je comprend Çomme en 60 la belgique prend encore position contre les congolais et soutient ceux qui veulent les arracher leur souveraineite’. Quand comprendra la belgique que les congolais souhaitent le varite’ et la justice en reconnaissant tshitshi qui a reelement vaincu. Cessez d’agir coe en 60

       4 likes

  4. Matatutila dit :

    Ceux qui amadouent le régime de Kinshasa sont, d’une manière ou d’une autre, impliqués dans la mafia internationo-congolaise (permettez-moi le terme) à cause des minerais! Mais quel est le prix de cela? Les viols, les sévices corporels (lèvres vaginales coupées au moyen des paires de ciseaux, et autres tortures de tout genre), enlèvements, assassinats (des centaines des corps remontés à la surface par les eaux du fleuve Congo), le manque de liberté du Président Étienne Tshisekedi et de tous ceux qui, opposants politiques ou non, contestent les élections, etc. Mais malgré tout cela, les politiques francophones belges se déclarent être aux côtés du pouvoir congolais! Lorsque nous réussirons à faire assoir Tshisekedi dans le fauteuil présidentiel car nous y arriverons, les mêmes francophones belges s’adresseront à nous, et comme d’habitude, en termes de « nos amis Congolais »! Non! Vous n’êtes pas nos amis car on reconnait ses amis dans les moments difficiles. En effet, vous ne mesurez pas combien ces moments sont très difficiles pour les Congolais. On n’en dort pas! Mais le bénéfice de ces moments, c’est que l’âme congolaise se forge davantage, la population prend conscience qu’elle doit compter sur elle-même, qu’elle doit toujours réfléchir et pas seulement chanter et danser, qu’elle doit assurer sa propre défense car ses « amis » peuvent subitement devenir ses ennemis. Alors nous réussirons tôt ou tard! Vive le Congo, son peuple et gloire à Son Dieu, Jésus-Christ, qu’il loue tant! Nous vaincrons. Le plus important, c’est de ne pas lâcher.

       2 likes

  5. Monde ya nko dit :

    Gardons espoir. Au moins tout le peuple congolais a compris qui est avec lui. On a fait comprendre que nous ne voulons pas de quelqu’un. On ne peut pas tuer tout le monde. Les martyrs feront payer leur sang. Le sabotage qu’on fait à notre pays doit prendre fin. On ne peut plus accepter humiliation et denigrement à cause d’une minorité

       0 likes

Laissez un commentaire