FR | EN

Rwanda: Mugesera comparaît devant un Juge

Publié : le 2 février 2012 à 22:06 | Par | Catégorie: Actualité

Léon Mugesera, extradé la semaine dernière par le Canada, a comparu ce jeudi 2 février 2012 pour la première fois devant un juge. Il a été inculpé par la justice rwandaise pour « planification du génocide de 1994, incitation à prendre part au génocide et distribution d’armes », a constaté un journaliste de l’AFP.

Léon Mugesera est apparu apparemment en bonne santé, vêtu d’une veste bleu clair. Il était accompagné par un avocat

Léon Mugesera en compagnie de Maître Mutunzi Donat source: Igihe

Léon Mugesera en compagnie de Maître Mutunzi Donat source: Igihe

commis d’office, le maitre  Mutunzi Donat, et a demandé au tribunal un délai de deux mois pour préparer sa défense, et se trouver un avocat. La haute cour de Nyarugenge où il comparait a rejeté sa demande de libération sous caution, et a ensuite ajourné l’audience au 2 avril.

Léon Mugesera, 59 ans, était réclamé par la justice rwandaise depuis 1995 pour discours prononcé en novembre 1992 lors d’un meeting  du MRND (Mouvement Révolutionnaire National pour le Développement), l’ancien parti unique.

Ce professeur des langues vivait au Canada depuis 1993,  il a été déporté de ce pays vers le Rwanda le 23 janvier dernier, après une véritable saga judicaire devant plusieurs cours de justice qui aura duré une quinzaine d’années.

Jean Mitari

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

5 Commentaires à “Rwanda: Mugesera comparaît devant un Juge”

  1. Stanislas dit :

    Retour sur la saga Mugesera

    Novembre 1992. Kabaya, dans la préfécture de Gisenyi (nord). Léon Mugesera est alors un membre actif du parti Mouvement républicain national pour le développement et la démocratie (MRND) et élu au poste de vice-président du MRND dans la préfecture. Il prononce un discours musclé et incendiaire devant 1.000 personnes. Les autorités rwandaises de l’époque le recherchent un peu plus tard, il s’enfuit en passant par l’Espagne…

    Ma conclusion sur l’affaire léon mugesera:Le régime de Kigali, ce régime qui carbure avec deux neurones, vient de tomber dans son propre piège. Car si déjà les autorités rwandaises de l’époque ont recherché mugesera pour ce discours dont nous connaissons tous la portée, cela revient à dire par simple déduction que les accusations portées sur l’ancien régime en ce qui concerne la planification du génocide contre les tutsi n’ont pas lieu d’être dans la mesure où ces mêmes autorités avaient au préalable condamnés ce discours.
    Kagame vient de tomber dans son propre piège, un piège que l’opposition ne manquera pas d’exploiter. D’ailleurs la question à se poser aujourd’hui est de savoir comment et pkoi mugesera a pu etre accepté au canada et surtout que ce pays lui a accordé le statut de résident permantent et du travail pourtant sachant sciemment le discours qu’il avait prononcé! Ne soyez pas surpris de voir qu’au rwanda, de haut postes sont aujourd’hui occupé par des anciens du MRND..est t il alors légitime d’en faire un lien?

    Ma conclusion personnelle sur la saga mugesera: Ni IKINAMICO. Le rwanda n’a pas la compétence pour juger mugesera (ses juge n’ont mm pas le brevet d’école..) et ce qui est surprenant, c’est de voir que normalement il ya un tribunal international qui est habilité pour juger des personnes supposées coupabes ‘un tribunal qui roule bien sur pour le FPR) et que ce dernier n’a pas émis depuis ce temps la volonté de juger mugesera laisser àcogiter..je penserais plus à un coup médiatique du sanguinaire paul kagamé comme il nous l’a prouvé à maintes reprises. il ne faut pas oublier entre autre que Stephen Harper yifunze ikizungerezi cya leta ya kagame..

    Stanislas Umwami by any means necessary

       2 likes

    • CESAR dit :

      Vous soulevez un problème juridiquement réel. Effectivement, si les autorités rwandaises de l’époque ont actionné Mugesera, il est dès exclut que celles-ci aiment préparé le génicide des Tutsi (mot inexistant dans la résolution 955 du conseil de sécurité adoptée sur demande expresse du gouvernement tutsi rwandais et dans la constitution Kagame de 2003). Une question subséquente se pose. Vous êtes sans ignorer que qu’en décembre 1992, le Rwandais était dirigé par l’opposition sous l’autorité du premier ministre Nsengiyaremye, que c’est celui-ci qui a donné l’ordre au Ministre de la Justice Mbonampeka, ex-avocat du Groupe FPR à Kigali en l’occurrence, d’actionner Monsieur Mugesera, que le feu président Habyalimana ne s’est pas opposé et que les partis d’opposition étaient alliés en application du pacte signature à Bruxelles-Belgique le 2 juin 1992, le tout pour éliminer le président Habyalimana et son parti MRND, dit le Pacte.
      Dans la mesure où Mugesera a été judiciarement actionné pour ses pseudos propos contre les Tutsi,par le duo-opposition-FPR, sur ordre du premier ministre d’alors, négociateurs de cessation définitive de la guerre au Rwanda avec le FPR de Kagame, le FPR peut-il soutenir que le droit n’a pas été respecté par son allié ou que cellui-ci a planifié le génocide des Tutsi à son insu? Sachant que si planification du génocide il y a eu, son auteur ne peut-être que ceux qi dirigeait le Rwanda d’alors àsa voir l’opposition, allié du FPR et nullement le président Habyalimana .Le pouvoir de celui-ci était strictement limité par la constitution de juin 1991, articles 52 et suivants, au seul contreseing des actes du gouvernement Nsengiyaremye, raison pour laquelle, il n’a même pas pu s’opposer à l’exil de son conseiller. Toute affirmation contraire est une pure spéculation.
      Le 22 novembre 1992 à Kabaya, le jour où Mugesera a tenu le fameux meeting politique au cours duquel il a tenu des propos qui sont aujourd’hui imputés par le gouvernement tutsi rwandais, il n’y avait aucun journaliste de la Radio Rwanda pour couvrir ce meeting et porter le discours de l’intéressé à la connaissance du public rwandais. Question qui a enregistré le discours de Mugesera et pourquoi? Qui a ensuite colporté à grande échelle via la Radio Rwanda , alors aux mains de l’opposition, l’extrait de ce discours et pourquoi?
      Le discours de Mugesera a-t-il été travesti par l’opposition dans l’unique intérêt de salir Mugesera et son parti? Le discours opposé à Mugesera par le gouvernement rwandais est-il son vrai discours? Deux discours sont la toile. J’étais à son meeting. Les propos exrtaits dans son discours dont plus de 90% était consacré aux critiques du gouvernement Nsengiyaremye, surtout la politique dite UKUBOZA ou le nettoyage des membres et/ou sympathisants supposés du MRND dans toutes les administrations publiques y compris enseignement. Selon l’ex-ambassadeur de la Belgique au Rwanda, Monsieur Swinnen? Conseil spécial du FPR au Rwanda , sur ordre de son pays, Radio Muhabura était radio de la mort:

      20. jan | Par Ruhumuza | Catégorie: A la une
      Dans une interview accordée à l’Hebdomadaire belge « Le Vif l’Express », Johan Swinnen, l’ancien Ambassadeur de la Belgique au Rwanda de 1990 à 1994, a livré son analyse sur le Rwanda, en marge de la publication du rapport d’expertise commandité par les juges français Trevidic et Poux et à l’aube du 50ème anniversaire de l’indépendance du Rwanda.
      Sur la question de la planification du génocide, Johan Swinnen s’interroge, « y’avait-il un plan pour exterminer les Tutsi ? Je ne l’exclus pas, mais honnêtement, je n’ai pas connaissance d’un plan général orchestré jusque dans les moindres détails pour associer en masse les Hutu contre les Tutsi et les Hutu modérés. Même si on doit me taxer de révisionniste… »

      Il explique alors ce qui pour lui a provoqué des massacres d’une telle ampleur, « La tension était à son comble. Les rebelles du FPR avaient provoqué le déplacement de plus d’un million de personnes, qui vivaient dans des conditions innommables. Ils sont tous tombés dans le piège de la radicalisation et de l’extrémisme. La haine était partagée entre Hutu et Tutsi !Je suis le seul diplomate à m’être rendu à Mulindi pour dire à Kagame qu’il devait également faire taire sa radio Muhabura, si je voulais avoir des chances de succès dans mes démarches à l’égard de la RTLM. Muhabura était aussi une radio de la mort. »

      Au regard des affirmations de Monsieur Swinnen, à côte de Muhabura et de Kimenyi, créateur et rédacteur en chef du Journal Impuruza, crée spécialement pour diffuser au sein de la communauté l’idéologie du FPR qui prétendait incarner les tutsi et colporter à grande échelle la haine des tutsi contre les Hutu et les incitait à tuer les Hutu en l’occurrence les dirigeants rwandais d’alors, Mugesera est finalement un nain.
      Dans l’intérêt de la Justice équitable, ne serait-il pas logique que les juges qui prétendent être au service des la Justice pour tous les Rwandais, puissent comparer les propos de Mugesera à ceux de Radio Muhabura et les propos tenus par Kimenyi dans Impuruza. Cela aura avantage de mieux comprendre comment aigissaient les politiciens rwandais de l’époque et de placer le discours de Mugesera et partant ses prétendus propos dans une situation politique d’ensemble au Rwanda.
      Dès lors que les Batutsi ont pris les armes contre les Hutu pour prendre le pouvoir par la force au Rwanda et mettre en place un régime taillé sur mesure sous l’autorité de Kagame, comment Kagame allait faire pour réaliser son objectif dans un Rwanda démocratique et pluripartite en application de l’Accord de Paix d’Arusha dont il était le grand bénéficiaire? Voici ce que dit le Rapport Kagame dit Mucyo contre la France.

      Rapport MUCYO / Contexte de la guerre d’octobre 1990 1.3.1paragraphe 3
      Le 1er octobre 1990, le FPR lance depuis l’Ouganda une attaque d’envergure contre les FAR, déclenchant la lutte armée. Selon les déclarations du FPR, cette lutte a pour but d’instaurer un Etat de droit au Rwanda, de mettre fin à la politique de discrimination ethnique et régionale institutionnalisée et de permettre le retour des réfugiés éparpillés dans la région des grands lacs et dans le monde, certains depuis trente cinq ans. Cette attaque est l’aboutissement de plusieurs années de mobilisation des communautés réfugiées de part le monde depuis le milieu des années 1980, que ce soit au Kenya, en Ouganda, au Burundi, au Sénégal, en Suisse, en France, aux Etats-Unis ou ailleurs. Les communautés des réfugiés rwandais s’organisent et commencent à articuler une plate forme revendicative fondée sur la fin de la politique de discrimination ethnique et régionale et leur droit au retour. Deux courants apparaissent : l’un, radical, pense que le régime idéologique de la suprématie hutu n’est pas auto réformable et qu’il faut donc le combattre politiquement et militairement ; l’autre, collaborationniste, prône le dialogue et la recherche d’un arrangement de type humanitaire. Cinq évènements poussent à l’accélération du processus de mobilisation et de radicalisation des communautés réfugiées.

         1 likes

  2. Francis Morin dit :

    Je viens de lire un article sur un site de monsieur Kanyamibwa et il reproduit la conversation de Pierre Péan sur l’attentat de Habyarimana:www.jkanya.free.fr
    Selon les conclusions de ce que j’ai lu, on n’est plus à la recherche DE LA BOITE NOIRE DE L’AVION du président tué mais bien à la recherche de BOITE DE CONSERVE utilisées par les militaires en guerre.
    Pierre Péan devient dangeureux…

       0 likes

  3. Greg dit :

    Oooh Francis Morin,
    Vous encore, soyez intellectuellement honnête, et reprenez tout l’article paru dans le Soir magazine du 1 Fev 2012. Article signé par Colette Breackman.
    http://www.veritasinfo.fr/article-un-officier-rwandais-devoile-l-existence-d-un-piege-machiavelique-pour-faire-accuser-les-soldats-bel-98582620.html

    Vous ne voulez pas fatiguer votre cerveau ou bien vous voulez continuer de cultiver le mensonge ? Si vous etes belge, vous devriez peut-être être interpellé et chercher la vérité sur les raisons de la mort des paras.
    Meme leur ex-chef Marchall, ne comprend toujours pas la mission qu’ils ont effectué dans le parc Akagera.

    Vous ne voulez pas non plus avoir un doute d’un jeu machiavélique, joué par le camp du FPR.
    Je vous conseille de voir les témoignages des ex militaires, ou des militaires actuels du FPR, et franchement laissez tranquille Pierre Péan. Et oui de tout temps, les hommes/femmes qui ont toujours dit la vérité que les gens ordinaires ne veulent entendre, on les traite de fou, de dangereux. On dirait vraiment la période de l’inquisition.

    On a pris pour fou Galilée, mais le temps et la persévérance lui ont donné raison.

    Greg

       1 likes

  4. Greg dit :

    @ Francis,

    Nous attendons toujours les fameuses commandes de missiles car vous etes habitué à être manipulé ou à vouloir manipuler les gens.
    Dans mes recherches, je peux vous dire que les fameux document (intention de commande,facture préforma ou pas) ont été certifiés par le tribunal International d’Arusha comme étant des faux. Meme le procureur a du s’excuser. Alors vous devriez faire de meme car franchement, vous nous avez bassiné avec ces faux documents et en plus dans vos écrits puisque vous écriviez en lettre capitale,ce qui me dit que vous étiez en train de gueuler.
    Les lecteurs de Jambonews toutes tendances confondues attendent des excuses.

    Greg

       0 likes

Laissez un commentaire