FR | EN

ONU: Le Rwanda élu comme membre non-permanent en dépit des accusations

Publié : le 18 octobre 2012 à 19:52 | Par | Catégorie: Actualité, Edito

En élisant, ce jeudi 18 octobre, le Rwanda comme membre non-permanent du Conseil de sécurité à partir du 1er janvier 2013, au moment même où le régime de Kigali est accusé par des experts de l’ONU de soutenir la rébellion du M23 qui sème le chaos à l’Est de la RDC,  l’Assemblée générale des Nations Unies envoie un message lourd de signification à l’opinion publique.

ONU

ONU

Les dés semblaient pourtant jetés lorsqu’au mois de janvier 2012, l’Union africaine, lors de la 20ème session de son Conseil ordinaire qui s’est tenue à Addis-Abeba, approuvait le Rwanda comme unique candidat de la Sous-région pour le poste de membre non-permanent du Conseil de sécurité à partir de janvier 2013.

Le Rwanda, sauf cataclysme, devait donc devenir membre du Conseil de Sécurité à l’issue d’une élection qui ne devait être qu’une formalité, 18 années après y avoir siégé pour la dernière fois.

Au mois de juin 2012 pourtant, un groupe d’experts des Nations Unies publiait un addendum explosif accusant le régime rwandais, et notamment son Ministre de la Défense James Kabarebe de soutenir la rébellion du M23 qui depuis le mois d’avril 2012 a fait d’innombrables morts et blessés, ainsi que 500 000 déplacés à l’Est de la RDC.

Très vite, la communauté internationale est montée au créneau, et des sanctions,  exclusivement financières ont vite succédées aux condamnations presque unanimes des pays occidentaux.

Le vendredi 12 octobre 2012, les conclusions du rapport final des experts étaient présentées devant le Comité des sanctions des Nations Unies et venaient alourdir la situation. Le rapport final du groupe d’experts, était en effet, encore plus accablant envers le régime rwandais que l’addendum, les experts affirmant notamment que malgré la pression internationale, le Rwanda continuait d’apporter un soutien militaire direct aux rebelles du M23 en violation d’un embargo sur les armes décrété par l’ONU.

En outre, selon ce rapport définitif , les dirigeants du mouvement rebelle M23, reçoivent des « ordres militaires directs » du chef d’Etat major de l’armée rwandaise, le général Charles Kayonga, qui lui-même agit selon les instructions du ministre de la Défense, le général James Kabarebe.

L’ONU, pressée par la RDC, et par diverses organisations de défense des droits de l’Homme, en tête des quelles Human Rights Watch, a donc fait fi du contexte et a élu le Rwanda comme membre non-permanent du Conseil de sécurité, envoyant comme signal clair que les valeurs de respect des Droits de l’Homme et de la charte des Nations Unies qui sont à l’origine de sa création, ne la concernaient désormais plus.

L’Assemblée générale des Nations Unies octroie donc au Rwanda, pour les deux prochaines années à venir, un droit de vote sur les questions les plus sensibles touchant actuellement la communauté internationale dont l’une des plus brûlantes actuellement est la question de la guerre meurtrière en RDC et notamment celle du soutien du Rwanda à la rébellion en cours.

Ruhumuza Mbonyumutwa (Twitter: @Ruhumuza)

 Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

19 Commentaires à “ONU: Le Rwanda élu comme membre non-permanent en dépit des accusations”

  1. CLIIR dit :

    Élire le Rwanda comme membre non permanent malgré les rapports succincts de l’ONU qui accablent ce pays dans des faits de violence et de guerre à l’Est du Congo est une contradiction pour cette institution internationale sensée prônée la paix et la sécurité durables.
    Le CLIIR regrette le signal que vient de lancer l’ONU à l’opinion internationale qui conforte malheureusement l’impunité et l’injustice des Etats coupables de violation des droits de l’homme.
    Décidément, le Conseil de sécurité n’est sécurité que de nom!

       2 likes

  2. Ange Michel dit :

    Simwe mwivugiye ngo Roni yindi izavahe? Ngiyo turayishingiye…turatsinze gaye!

       1 likes

  3. Ange Mchel Murangwa dit :

    Ngo Roni yindi izava he? Ngiyo turayiremeye…Turatsinze gaye!

       0 likes

  4. kabeya dit :

    C’est vraiment regrettable, mais soyons realistes ces institutions ne sont pas la pour la justice et la paix dans le monde surtout en Afrique. Peuple bantou restons uni et solidaire bientot les 3 criminels ( Museveni, Kagame et Kanambe alias kabila) vont disparaitre. Courage bantou congolais et hutus.

       1 likes

  5. Jovial dit :

    Élection du Rwanda au siège comme membre du Conseil de sécurité a fait la fierté du Rwanda, pas un pardon pour les crimes du Président Kagame. Pour ceux qui ne souviennent pas, Rwanda occupait le même siege en 1994. Cela n’avait rien à voir avec la validité du président Habyarimana .

       2 likes

    • CESAR dit :

      C’est exact, en avril 1994, le Rwanda était membre non permenant du Conseil dit de sécurité en théorie. Mais il n’avait qu’un rôle de figurant. Il en sera de même pour le Rwanda de Kagame.
      Celui-ci est dans la boîte de ses maîtres. Il n’est donc rien sans eux. Quand ils décideront de le sortir de la boîte, il sera mis dans la poubelle et traqué comme un chien contagieux. Sachant qu’au regard des dossiers judicaires à son endroit, sauf s’il réponde à son créateur avant la mise en marche de la machine judiciaire, je ne le lui souhaite pas bien entendu, il n’ira nulle part sauf à la prison jusqu’à la fin de sa vie. C’est donc une question de temps.
      L’élection du Rwanda au conseil de sécurité est la preuve du cynisme et du mépris à l’endroit de négres de la part des maîtres de Kagame qui ont parrainé son pays. Comme pour les Rwandais aussi bien Hutu que Tutsi en 1994, la vie d’un Congolais ne vaut même pas la patte d’un chien de ces gens, sachant que dans leurs pays, les chiens sont protégés par les lois.
      Les déclarations en tout genre sur les droits de l’Homme, le premier droit étant le droit à la vie, notamment au sommet de la Francophonie à Kinshasa n’étaient qu’une mise en scène ou du verbiage de la part des intéréssés. Ils sont rattapés par l’élection d’un Etat tyrannique et qui bafoue la charte de l’ONU dont le conseil de sécurité est censé faire assurer le respect au premier chef. In fine, les mensonges et la mauvaise c’est bon, encore faut-il être sûr qu’on ne sera pas démystifié par ses agissements.
      Au vu du fonctionnement du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui où la vie humaine d’un négre ne représente rien davant les intérêts économiques, financiers et géopolitiques des maîtres du monde, dans le cas présent, il appartient au président Congolais, Joseph Kabila de tirer les conséquences de son échec cuisant dans ses allégations contre Kagame. Il a été élu par les Congolais et nullement pas le Conseil de sécurité, pour assurer avant tout leur sécurité. Ce n’est donc pas au Conseil de sécurité c’està-dire la la France, les USA et le Royaume Uni d’assurer la sécurité des Congolais du Kivu. Le Ministre américain aux affaires africaines l’a maintres fois répété à Kabila. Celui-ci ne l’a visiblement pas compris. L’élection du Rwanda de Kagame au Conseil de sécurité, signifie l’enterrement définitif des rapports de l’ONU sur l’implication du Rwanda dans les crimes commis dans le Kivu contre des milliers de Congolais ‘une part et par conséquent la victoire éclair de Kagame contre Kabila. Ces rapports subissent le même sort que le Rapport Mapping. Tout homme rationnel peut raisonnablement penser que dès à présent Kabila et ses collaborateurs doivent se taire. Ce que les Congolais attendent d’eux, c’est l’action et nullement des galimatias amphigouriques ou le verbiage. S’ils ne comprennent pas la signification de l’élection du Rwanda au conseil de sécurité de l’ONU alors qu’il n’est pas à prouver que celui-ci est tyrannique et dirigé par des criminels notoires, ils ne comprendront rien. La vie des Conglais du Kivu est alors entre les mains de leur Créteur.
      Il convient de constater que la Cour Surprême du Rwanda de Kagame a rendu sa décision négative contre Ingabire Umuhoza, présidente des FDU, le jour même de son entrée au Conseil de Sécurité, après des ajournements répétés.
      Pourquoi ces ajournements en répétition? Dans ses agissements, Kagame agit graduellement. Au regard de ses dossiers dans l’Affaire du Kuvu et sur la violation massive des droits de l’Homme dans son pays, il attendait la réaction de ses maîtres.
      De deux choses l’une, soit ils le somment de déguerpir de la RDC et de libérer Ingabire Umuhoza, sous peine de sanctions effectives contre lui-même et le Rwanda et in fine, rejettent la candidature de son pays, soit ils observent le silence de tombeau sur ses agissements. Dans le premier cas , sachant que les sanctions seront en tout état de cause lourdes de conséquences pour lui, il respecte alors les injonctions de ses maîtres à savoir déguerpir de la RDC et donne raison à sa prisonnière. Dans, le second cas, il passe alors à la phase supérieure c’est-à-dire, contineur sea agissements en RDC et rejeter la demande de cette dernière. C’est ce qui se passe. Le silence de tombeau de ses maîtres sur la violation massive des droits de l’Homme au Rwanda l’a donc conduit à rejeter la demande de Madame Ingabire Umuhoza. Le vrai Kagame adore le duel. Il faut donc le mettre au tapis lors d’un duel pour qu’il comprennne qu’il a des obligations et devoirs à l’égard de son Peuple et de la Communauté internationale. A défaut, il persiste dans se agissements, peu importe leur gravité, à l’endroit des Rwandais et en RDC. Pour lui la vie et la souffrance humaine sont des mots dépourvus de sens
      Si cette individu avait l’humanité élementaire, il n’aurait pas payer des millions de dollars avocats anglo-saxons pour défendre l’indéfendre et alors même que les étudiants rwandais des conditions modestes font la mendicité pour avoir de quoi soulager leur estomac.

      « Le Gouvernement rwandais dénonce et condamne ce rapport définitif le qualifiant de sans fondement et prétextant qu’il est basé sur des rumeurs; ceci en dépit de la confirmation des faits par des rapports similaires établis par Human Rights Watch et International Crisis Group. Le Gouvernement rwandais a chargé le cabinet d’avocats Akin Gump Strauss Hauer & Feld LLP, basé à New York, pour l’aider à contrer ces accusations et défendre les autorités rwandaises devant le comité des sanctions des Nations-Unies. Ce cabinet d’avocats sera donc chargé d’élaborer un document montrant que le groupe d’experts des Nations-Unies est biaisé et que ces experts n’ont pas accordé au gouvernement rwandais l’occasion de répondre à ces allégations avant de finaliser et transmettre ce rapport.
      Jeph Mboneye
      Jambonews.net 15. oct | »
      Combien des millions de dollars le gouvernement rwandais a-t-il payé à ces avocats? Pour faire quoi alors que les étufiants rwandais pauvres sont frappés d’une malnutrition caractérisée?

      La situation dramatique des étudiants rwandais issus des conditions modestes ne touchent pas outre mesure Kagame.
      Il ne s’agit pas d’une invention de ma part mais d’une vérité pure et moralement douleux pour tout Rwandais qui a une âme et le sens de compassion humaine élémentaire. Comme d’habitude, les pro-kagamistes vont réagir négativement à mon commentaire. Mais, il sera judicieux pour eux s’ils sont Rwandais et ont le sens d’humanité de se poser la question suivante: au vu de ces faits qui ne sont pas à prouver quant à leur existence, où est l’humanité minimale de Kagame?
      « Les étudiants rwandais se mobilisent pour nourrir leurs camarades indigents à Kigali

      (VOA News 18/10/2012)

      Mobilisation solidaire de jeunes universitaires au Rwanda, pour aider leurs camarades indigents n’ayant même pas de quoi se préparer un repas. Ces jeunes ont réagi à la vue de personnes pauvres qui venaient chercher à manger au centre hospitalo-universitaire de Kigali, la capitale.

      Ainsi est née l’association Open Heart Team, qui leur vient en aide notamment en les encadrant et en collectant de la nourriture récupérée auprès des restaurants de la ville. Aussi, certains étudiants à Kigali se privent de repas deux soirs dans la semaine pour que d’autres puissent manger.

      Un reportage du correspondant de la VOA à Kigali, Jean-Marie Jabo ».

         3 likes

  6. menelik zoro dit :

    Kabeya, bantou congolais, hutu rwandais dore icyo muzira ni ubucucu bwanyu. les chiens aboient et la caravane passe. muzamoka kugeza ryari? Nyuma yuko interahamwe zibaye nyakatsi muri Congo, mu Buraya et ailleurs mwatangiye guhakwa ku bakongomani ahari ngo bazabacyura none mwigize abavugizi ba kongo aho M23 yaberetse mukanya ko guhumbya ko ntacyo mwishingikirijeho.Numvishije wa mukambwe Twagiramungu mu gitondo kuri ya radio ya Ethiene karekezi ngo avuga byabigambo bye ngo ntagitangaza kuba u rwanda rugiye muri kariya ka nama ka loni ngo no muri 1994 rwarimo ngo usibye ko ba Dusaidi na Murigande batari barworoheye!!!!. Icyo nabwira uriya mu kambwe nuko avuga byinshi cyane bivangavanze ariko akaza kwivamo. Ubu rero Dusaidi na Murigande ntabwo bari hanze ya LONU ahubwo bafitemo icyicaro kandi u rwanda rw’ubu uraruzi neza, ntiruniganwa ijambo. Uzabaze Nyakubahwa President Abdou Diouf umunyamabanga wa fancophonie uko yasobanuye ku myifatire y’igigugu cyacu mu kwifata muri iriya myazuro. Asubiza umunyamakuru kambale yamubajije, yamushubije neza ko u Rwanda ari igihugu souverain gifite uburenganzira rwo kwisobanura kandi uko Minister w’u Rwanda yabisobanuriye commission ko icyo kibazo kirimo kwigwa n’ibihugu byo mu karere kibiyaga bigari. Ntabwo rero abantu nka karekezi ethienne, ba Condo Gervazi, umukambwe uyobora agashyaka k’inzozi (dream) bagikenewe mu rwanda rw’ubu.

       1 likes

  7. s8positif dit :

    Bravo! au Rwanda qui est en ce moment victime de son succès, honte à vous qui nier la réaliter. le rwanda est sur la voie du succès. vos accusations visant les leaders de ce pays prouve à quel point il reste encore des africains qui n’aiment pas leur continant. cela sont bien au chaud, en occident et ne veulent pas rentrer pour revendiquer leurs droits. bref des lâches.!!! à tous les détracteurs du nouveau Rwanda je dis vous êtez pathétique.

       3 likes

    • CESAR dit :

      Kagame est une leader, De qui et et depuis quand?
      Pour être qualifié de leader et reconnu comme tel par les Rrwandais, il faut âtre capable d’accepter la compétition politique ou avoir le sens de l’honneur et de dignité et le prouver irréfutablement d’une part et respecter la parole donnée d’autre part. Un leader doit avoir le sens d’humanité c’est-à-dire oeuvrer pour le bien-être de son peuple et rien que son peuple et la paix. Concernant Kagame, il est dit qu’il est général.Un vrai général ne refuse jamais le duel libre et démocratique. La loi du plus fort et partant la terreur a toujours gouverner sa vie. La compétition est un élément qui lui est inconnu. Le Rwanda est membre fondateur de la CEPGL. Le statut institutif de celle-ci proscrit l’agression armée d’un Etat membre par un autre Etat membre. Par les agissements de son armée en RDC, Kagame a méconnu la parole expréssement donnée par son pays. Il n’y a rien d’étonnant car cet élément lui est inconu. Il convient de rappeler que alors q’il venait de signer l’accord de Paix d’Arusha avec le Président Habyalimana, lequel accord qui lui était pourtant très favorable, il a attendu celui-ci pour le poignarder mortellement au dos dans l’obscurité. Où est son leadeship? Vous faites une confusion entre le courage de cafard et le gangsterisme avec le leadership.
      Des étudiant rwandais issus des conditions modestes font la mendicité pour avoir de quoi soulager l’estomac. Ils sont frappés d’une malnutirtion caractérisée alors que ce même Kagame dit leader dépense des millions de dollars pour payer les avocats anglo-saxons aux fins défendre l’indéfendable à savoir ses forfaits notoires en RDC. Un dirigeant dépouvu d’humanité et de compassion à l’endroit de ses concitoyens qui souffrent de malnutrition ne peut et ne sera jamais un leader.
      Kagame est et sera tout sauf un leader rwandais incontesté.Il est l’obligé de ses maîtres qui ont parrainé la candidature de son pays pour entrer au Conseil de sécurité de l’ONU. Son rôle sera marginal et ne consistera qu’à suivre moutonnement ses maîtres à savoir les USA et le Royaume Uni dans leurs décisions prises contre tel ou tel pays du Tiers Monde comme la Syrie et l’Iran. Lorsqu’il ne sera plus utile, il sera éjecté par ses maîtres comme le furent Mobutu, Sadam Hussein et autres.C’est une question de temps.

         1 likes

    • edouarda dit :

      Ingabire est rentré au pays pour revendiquer ses droits !!! On sait où elle est aujourd’hui.. Quant à « aimer son continent », est-ce que ceux et celles qui acceptent le vol des richesses du continent africain pour pouvoir ‘démontrer’ que le Rwanda est un pays « victime de son succès », peuvent vraiment prétendre aimer leur continent. Et ce après des millions de morts pour assurer cette ‘réussite’ d’une petite élite africaine et surtout leurs maîtres occidentaux. Est-ce vraiment aimer son continent, de croire qu’une petite « élite » – qui pour arriver à ses fins s’est basée sur des descendances ethniques qu’elle ne reconnaît par ailleurs pas ! – croit devoir donner des leçons à tous les autres africains puisque pensant qu’elle sait ‘ce qui est bon pour le peuple’. Peuple qu’elle n’hésite pourtant pas à massacrer, à emprisonner, à rendre ces ‘esclaves modernes’ – ce que nombre de hutu sont au Rwanda actuel grâce aux gacaca et autres lois ‘de justice’ -. Soyez au moins honnêtes, défenseurs de ce régime, et avouez que tous les adeptes du régime du FPR ne marchent que pour leurs comptes bancaires et autres intérêts et de surcroît inspirés par un grave complexe d’infériorité comme tous les narcistes du monde, qui les pousse à vouloir tellement ressembler à leurs maîtres anglo-saxons jusqu’à imposer leur langue dans un pays qu’ils ont colonisé depuis 1994. Le terme pour ça n’est pas neuf: il s’agit d’un pur néocolonialisme où la ‘nouvelle élite rwandaise’ qui n’a même pas grandi au Rwanda, a rétabli les rôles d’antan: le colonisateur suivi par la ‘classe indigène proche du colonisateur’ et puis le menu peuple. Tout ce qui pouvait être la fierté du continent africain – la solidarité, la dignité humaine, l’hospitalité, le sourire et la fraternité, la créativité même dans la misère, le respect et la tolérance de l’autre – a été bafoué par ces mégalomanes qui certes tiendront encore un petit temps grâce à leurs réseaux. Mais malgré tout, les africains qui aiment vraiment leur continent continueront à combattre ces dirigeants qui ne sont même pas capables de tirer des leçons des échecs de leurs maîtres qui ne peuvent que piller les richesses africaines pour « résoudre » (partiellement) leurs propres problèmes provoqués par un ultra-libéralisme et un ultra-capitalisme.

         1 likes

  8. Nestor dit :

    C’est comme Al Capone fait saint au Vatican.

       0 likes

  9. Théoneste Rwemalika dit :

    Bonsoir cher Ruhumuza Mbonyumutwa,

    Tout d’abord, merci d’informer vos lecteurs de cette bonne nouvelle pour le Rwanda et pour l’Afrique. J’ai malheureusement eu très peu de temps ces derniers jours, et je n’ai donc pas pu écrire sur ce sujet.

    Vous dites, à juste titre, que l’Assemblée Générale des Nations Unies a élu le Rwanda au Conseil de Sécurité. Mais vous ajoutez que « L’ONU […] a donc fait fi du contexte et a élu le Rwanda comme membre non-permanent du Conseil de sécurité, envoyant comme signal clair que les valeurs de respect des Droits de l’Homme et de la charte des Nations Unies qui sont à l’origine de sa création, ne la concernaient désormais plus ».

    En lisant ceci, les non-initiés pourraient croire que le Rwanda a été élu par un « grand machin » insaisissable, abstrait. En réalité, le Rwanda n’a pas été élu par l’ONU mais par 148 Etats sur 193 que compte les Nations Unies. Cette victoire rwandaise a eu lieu malgré une campagne malheureuse de la RDC, soutenue discrètement par certains Etats, jusque dans le hall même des Nations Unies, utilisant motion de procédure et tracts. Je rappelle aussi que le rapport final du Groupe d’Experts sur la RDC avait opportunément était « fuité » un jour seulement avant le jour de l’élection. L’objectif était donc affiché : empêcher le Rwanda de recueillir les 2/3 des voix, majorité requise pour l’élection.

    Malgré cela, le Rwanda, seul candidat ayant le soutien de l’Union Africaine, a recueilli 148 voix, tandis que des pays non-candidats comme la Tanzanie et la RDC ont curieusement recueilli 3 et une voix respectivement. Le Rwanda a été élu pour deux ans et va commencer son mandat le 1er janvier 2013, en remplacement de l’Afrique du Sud.

    L’élection du Rwanda est bien méritée. Notre pays a une énorme expérience en matière de reconstruction post-conflit et en matière de maintien de la paix (nous sommes le sixième pays contributeur de troupes au sein des missions onusiennes de maintien de la paix). En outre, le Rwanda est l’un des champions au monde du principe de la Responsabilité de Protéger (R2P), par lequel la communauté internationale a l’obligation de sauver des civils sous la menace d’une extermination imminente, et ce, sans considération de la souveraineté d’un Etat défaillant. A cet égard, nous codirigeons, avec les Pays-Bas, le Groupe des amis de la R2P à New York.

    Avec un bilan aussi impressionnant, il est donc normal que les Etats-Membres des Nations Unies aient massivement voté pour le Rwanda, afin qu’il porte ces valeurs et cette expérience au sein du Conseil de Sécurité. Peu de pays ont donc donné crédit à un rapport d’un Groupe d’Experts ayant un agenda politique et se basant sur des on-dit, des témoignages anonymes tous issus du Congo, sans consultation aucune de la partie rwandaise.

    Cette victoire rwandaise est avant tout une victoire de l’Afrique. La paix et la sécurité en Afrique, sujet qui occupe 70% de l’ordre du jour du Conseil de Sécurité, sera une priorité absolue pour le Rwanda. A cet égard, le Rwanda s’efforcera de renforcer la collaboration triangulaire ONU-UA-organisations sous-régionales, la seule à assurer une solution durable à une crise donnée (ex : ONU-UA-CIRGL pour la crise dans la région des Grands Lacs ; ONU-UA-CEDEAO pour la crise du Sahel).

    Contrairement à ce que certains pourraient croire, cette victoire rwandaise est aussi une victoire de la République Démocratique du Congo. Nous avons déjà exprimé à nos sœurs et frères de la Mission Permanente de la RDC auprès de l’ONU notre souhait de collaborer ensemble, de partager des informations afin d’aboutir à une solution pacifique de la crise. Le Rwanda sera donc un allié de taille pour la RDC, puisque nous utiliserons notre position privilégiée pour la promotion d’une paix durable à l’est du Congo, notamment en se faisant avocat des instruments décidés par la CIRGL, à savoir le Mécanisme de Vérification Conjointe et la Force Internationale Neutre.

    Tous les rwandais, quelque que soit leur bord politique, devraient donc se réjouir de cette victoire et nous souhaiter bonne chance pour les deux ans à venir. Les messages de félicitations qui ont afflué depuis hier étaient avant tout destinés au Rwanda en tant que pays, en tant que nation, et l’on ne peut donc qu’en être fier.

    Bonne soirée.

    Rwemalika Théoneste

       2 likes

    • edouarda dit :

      Monsieur Rwemalika. ‘Votre victoire’ à l’ONU a effectivement eu lieu – on ne s’attendait pas au contraire, loin de là puisque vos lobbies sont très forts, et ce « malgré une campagne malheureuse de la RDC » comme vous l’exprimez si gentiment. Nous savons que le Rwanda a bien « mérité » son élection grâce à ses SSF (Soldats Sans Frontières) puisque « le Rwanda est l’un des champions du monde du principe de la Responsabilité de Protéger (R2P) »; seulement, nous n’avons pas tous la même idée sur ce concept « protéger » que vous avez mis sur pied avec vos amis occidentaux. En 1990 vous avez agressé un pays en paix sous prétexte de protéger la minorité tutsi. 1996-1998: même prétexte pour agresser le Zaïre/Congo, etc… Depuis lors, toujours le même prétexte. Celui-là avait déjà été avancé au Burundi pour exterminer les hutu en 1972, 1988, 1993-94; l’histoire se répète comme toujours malheureusemen. Comme le disait si bien Chomsky quand il a été invité aux Nations Unies en 2009 à donner un commentaire sur ce concept: « toutes les violations des droits de l’homme dans ce monde ne sont pas égales » pour poursuivre que « le principe de la R2P est en théorie un principe noble, …, seulement en pratique il s’agit d’une arme quelconque et selective pour des interventions impérialistes ». Le Rwanda, ainsi que d’autres états africains du même ordre, constituent pour ces impérialistes un bon réseau, bien armé – cela rapporte – et bien fanatique, qui permet d’établir un ‘certain ordre’ et donc un rapport de force en fonction de leurs désidérata politico-économiques. Dans ce contexte « votre expérience en maintien de paix » et le principe de « l’obligation de sauver des civils sous la menace d’une extermination imminente »… »sans considération de la souveraineté d’un Etat défaillant » prend une autre ampleur. Que pensez-vous alors du droit de protéger civils appartenant à la majorité ? Je suis persuadée que vous serez encore le premier à considérer qu’il s’agit ‘d’une action malheureuse’ si ‘par malheur’ un jour les hutu au Rwanda ou les bantu au Congo, feront appel à ce principe puisque menacés par une extermination imminente ». Mais on le sait déjà, même les génocides ne sont pas tous ‘égaux'; c’est cynique mais pas moins vrai ! Les uns ont un nom, les autres pas; les uns comptent uniquement des victimes, les autres uniquement des ‘génocidaires à supprimer’ comme s’il appartenait aux victimes – vraies ou pas – de prononcer la peine de mort qui n’est même plus défendue par la majorité de membres de l’ONU. Parlons aussi de cet EME lancé par la CIRGL. En ‘principe’ une nouvelle belle initiative: « 22 experts vont ‘évaluer’ la capacité de groupes armés actifs dans l’Est de la RDC pour y envoyer ensuite une ‘force internationale neutre’ (que fait la Monusco ?) qui consistera en de troupes livrées par l’OUA et les Nations Unies (opération à débuter en décembre de cette année; bref: opération qui servira à renforcer les régimes au pouvoir et détruire toute opposition (possible); opération qui servira donc à montrer qui sont ‘les maîtres dans la région’. A suivre ! Je crains seulement que de là à justifier l’injustifiable – vos actions (conjointes) au Congo – il n’y a plus qu’un pas et j’estime que les interventions à chaque fois armées – or que la (vraie) diplomatie, le dialogue, la démocratisation des institutions, la liberté de presse e.a. pourront contribuer plus à la paix que les armes, et qu’on se moque donc à nouveau de toute la population qui habite l’Est de la RDC. Quant’à Ingabire, les Hendrix, Menelik Zoro et S8positifs qui affirment qu’elle a commis des crimes graves et qu’on aurait trouvé des document très accablants chez elle, ne savent même pas nous décrire ces crimes. Ce sont encore une fois ces ‘accusations’ à la rwandaise dont on a l’habitude depuis déjà plus de 18 ans. A-t-elle tué ? A-t-elle agressé un pays en paix ? Je dirai comme Chomsky, les crimes ne sont pas non plus tous égaux. Ceux de Kagame, Museveni, Nkunda, Kabarebe, Simbananiye, Buyoya et autres violateurs des droits de l’homme les plus élementaires dans la région des Grands Lacs, responsables de la mort de millions d’êtres humains, sont bien connus et bien dénoncés – non pas par un certain Jean-Pierre mystérieux mais par de proches collaborateurs et de nombreux observateurs internationaux – mais vous autres Zoros ne trouvent pas qu’ils devraient croupir en prison. Ne nous dites alors pas que vous allez travailler pour le bien de tous les Rwandais & habitants des Pays des Grands Lacs. Mais j’oubliais: « le lion ne mange pas la salade » et du coup, le respect de la vie humaine n’est pas une priorité. La voracité de vos lions ne connaît pas de limites; dommage !

         0 likes

  10. kolomabele dit :

    L’élection du Rwanda comme membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU est une honte.Le Rwanda est un pays contributeur des troupes pour le maintien de la paix dans le monde.Mais l’armée rwandaise a plongé la région des Grands Lacs africains dans des guerres interminables depuis près de deux décennies. A l’ONU, tout le monde le sait.

    Le pouvoir congolais doit tout à Kagame.Quand ils accuse le Rwanda d’agression,des crimes contre l’humanité et économiques,il le fait de bout des lèvres.C’est l’ONU elle-même ( par ses experts) et certains Ongs qui crient haut et fort à la place du Congo,des crimes commis par le Rwanda à l’Est de la RDC. Mais que la même ONU accepte l’élection du Rwanda de Kagame au sein de son Conseil de Sécurité…
    En 1990,le Zaïre de Mobutu occupait le poste.Mais cela n’a pas empêché que le dictateur zaïrois,comme tous les autres dictateurs du monde, sorte de l’histoire de son pays par la petite fenêtre.

    Personnellement, je n’ai jamais compris la position de Kagame et ses partisans sur des crises à répétition à l’Est de la RDC.Ils disent à la fois une chose et son contraire.Ils disent que les crises de la RDC sont une affaire congolo-congolaise.Mais ils se pressent à proposer leur expertise pour trouver la solution en vue d’une paix durable à l’Est de la RDC.Le Sud-Soudan ou la Centrafique nont jamais demandé de s’impliquer pour trouver la paix au Congo?Pourquoi seulement le Rwanda? Si la crise en RDC est une affaire interne, pourquoi ne pas laisser les Congolais la gerer seuls? Ils ne sont pas vraiment adultes pour s’occuper eux-mêmes de leurs affaires?

    L’élection du Rwanda au Conseil de Sécurité est une catastrophe pour le Rwanda et le Congo.Kagame est ainsi soutenu pour continuer sa poiltique de violation des droits humains au Rwanda, du musellement de l’opposition politique et du pillage des ressources naturelles du Congo et de déstablisation de son grand voisin.

       1 likes

  11. s8positif dit :

    @cesar, c’est dommage tous ce blablabla que tu déballe sur mon président, que j’ai eu l’honneur d’élire sans être forcé. quand tu parle j’entends des slogants toutes faites.. dommage que ton aveuglement t’empeche de reconnaitre le progrès que le rwanda a fait sous la présidence de Kagame. tu devrais revoir le passer, voir le présent et éviter de prédire le future car nul ne c’est de quoi il est fait. Quand à moi je remercie Dieu parce qu’aujourdhui je suis fier de dire que je suis Rwandais alors qu’hier encore j’osais pas le faire à cause du génocide des tutsis qui était perpetre par tes amis que tu défends cout que cout!!! Al lallalal on appel cela le gene destructeur.!!!

       0 likes

  12. Whsky dit :

    C’est quoi l’ONU? c’est une invention des hommes pour dominer d’autres hommes.elle sert à quoi? à comptabiliser les cadavres des négres Bantous au Congo .Qui peut croire encore à cette organisation Judeo-maçonique??pour moi il fallait simplement mettre fin à cette organisation inutile qui réhabilite et protege des assassins au pouvoir au Rwanda et laisse faire des terroristes M23 armés et financés par eux sous couvert du pouvoir de Kigali? à palabrés durant des mois sur les tragédies humaines pendant qu’il ya 19.000 hommes de l’onu payés ,bien armés qui laissent les terroristes du M23 ,hier c’était le CNDP ,de mettre à feu et à sang l’est du Congo.Maintenant Le Rwanda devient membre permanant et que sais-je encore,,c’est normal, les bourreaux de l’onu réhabilitent leurs répresentants de Kigali Les Congolais attendront longtemps de voir Kagame dans le box des accusés,L’Onu? la chauve-souris ,ni oiseau ni ……………….,Lumumba tué en sa presence en 1960, 1,2,3,4,5,6 million des mort congolais en sa présence enfin allons-nous être aveugles dans la nuit jusque QUAND??????????????????

       3 likes

  13. menelik zoro dit :

    Kolomabele, l’election du Rwanda au conseil de securite n’est pas une honte comme tu le dit, mais une fierte de tous les pays africains qui l’ont vote a 100% .Par contre c’est honte pour les genocidaires rwandais elu domicile aux Kivu et leurs collabos congolais tel que le clic Kabila, Mende, Segifuri ngaya abanseka, paluku julien. Le rwanda aux NU va defendre les interets des rwandais, des congolais (les vraies), les grands lacs africais , la CDEAO, SADC, MAGREB bref toute l’Afrique. Calme toi, n’ayez pas peur l’avenir nous reserve de bonnes choses. Apres la pluie, le beau temps.

       0 likes

  14. kolomabele dit :

    minelik zorro,

    Pour toi qui vis au Rwanda,la puile d’Avril 1994 est finie.Maintenant c’est le beau temps.Les aides internationales pleuvent sur le pays de Mille collines,à cause de la commisération du monde suite au génocide de 1994.Ces aides permettent au Rwanda d’avoir une armée forte.L’ONU peut compter sur le Rwanda pour avoir des troupes en vue des opérations du maintien de la paix dans le monde.Les éléments de l’armée rwandaise peuvent se pavaner aux Kivu.

    Pour les Congolais des Kivu,la pluie dure depuis 15 ans et pour eux,c’est une éternité.Pour ceux qui ont vu leurs proches assassinés,des membres de famille du sexe féminin violés sous leurs yeux,et des hommes sodomisés,eux qui vivent sous les intempéries,la pluie durera toute la vie.

    Les réfugiés rwandais qui vivent au Congo et qui sont considérés comme criminels par Kagame ne font du mal à personne au Rwanda.C’est sur les Congolais qu’ils commettent des crimes.Tu cites Kabila,Paluku et bien d’autres,tu oublies comme par enchantement Ntaganda,Nkunda et autres éléments du M23Pour des raions facile à deviner.

    .Les pays africains ont voté pour le Rwanda au Conseil de Sécurité de l’ONU pas à cause du mérite de ce pays,mais à cause de ceux qui sont derrière.

    Dire que le Rwanda va travailler à l’ONU pour le Congo sur qui il pisse depuis 15 ans, revient à dire que le lion va manger la salade.

       0 likes

  15. menelik zoro dit :

    Kolomabele,
    Je repete que le Rwanda va travailler pour tous les pays africains, le Congo y compris meme les autres pays du monde. Tu dis que les pays africains ont voté pour le Rwanda au Conseil de Sécurité de l’ONU pas à cause du mérite de ce pays,mais à cause de ceux qui sont derrière. Pour toi tous les africains sont naifs sauf quelques congolais assimiles aux rwandais genocidaires qui ont elu domicile au Congo. Les Generaux Nkunda, Ntaganda, Makenga sont des congolais comme les autres congolais , peut etre pour vous le seul defaut c’est leur morphologie(facies) qu’on retrouve au Rwanda et en Ouganda.
    Tu dis encore que les réfugiés rwandais qui vivent au Congo et qui sont considérés comme criminels par Kagame ne font du mal à personne au Rwanda.C’est sur les Congolais qu’ils commettent des crimes??????La tu te contraidit en disant que ces refugies sont considere par Kagame (seul)comme des criminels et tu continue en disant qu’ils commettent des crimes aux congolais. Que fait votre ministere de defense ou autre corps de defence pour eradiquer les refugies qui commettent des crimes au congo?

       0 likes

Laissez un commentaire