FR

Crise à l’Est de la RDC: entretien avec un ex-député de Kinshasa

Publié : le 5 décembre 2012 à 1:57 | Par | Catégorie: Actualité

JamboNews s’est entretenu sur la situation qui prévaut à Goma avec l’ancien député Jean Bosco Barihima  qui a terminé son mandat de député l’an dernier.

Populations déplacées  - AFP/Phil Moore

Populations déplacées - AFP/Phil Moore

Interrogé sur la question de savoir si la rébellion M23 a bel et bien, le samedi 1er décembre, quitté la ville de Goma, Barihima a confirmé que le personnel politique ainsi que tous les militaires étaient partis. Néanmoins a-t-il dénoncé, «  ils ont quitté le centre-ville de Goma, ils disent qu’ils sont à 20 km, mais en réalité ils ne sont qu’à 10 km notamment à Kibumba. Si vous mesurez à partir de l’aéroport, du bout de la piste, ils sont à 10km »

Une situation humanitaire désastreuse

L’ancien député a également tenu à déplorer la situation humanitaire désastreuse. Ainsi il a rappelé que les habitants d’entre autres Rutshuru et Masisi étaient en déplacement avant même que le M23 n’arrive à Goma. « Ils [les réfugiés NDLR] n’ont pas à boire, ni à manger » a-t-il ajouté.

Pour Bahirima, l’avenir de la jeunesse est aussi compromis. « Il faut également l’aspect de l’éducation: sans l’instruction on ne sait pas ce que les enfants vont devenir. Les fillettes qui ont deux ans ou encore ceux qui ont dix ans qui devaient finir l’école primaire, que vont-ils devenir? En ce qu’il s’agit des garçons, ils risquent de devenir des voyous. Les humanitaires doivent inscrire l’aspect éducation dans leurs programmes. » a-t-il dit tout en ajoutant que certains des enfants ont déjà leur diplôme  d’Etat et qu’ils devraient donc pouvoir bénéficier de bourses d’étude hors de la région en question.

Le M23 renversera-t-il Kabila ?

A la question de savoir si de son avis, le M23 pouvait renverser Kabila, Jean Bosco Barihima a répondu que « le commanditaire, le  président Kagame, lui, pourrait passer par d’autres voies pour renverser Kabila, à moins que Kabila crée des alliances pour renverser Kagame ».

Des solutions possibles

L’ancien député apprécie la portée symbolique de la suspension de l’aide de 25 millions de livres au gouvernement du FPR par le Royaume-Uni. Cependant, il est d’avis que « 25 millions ce n’est rien » et se demande dès lors jusqu’où les alliés du régime actuel de Kigali sont prêts à aller car selon lui « couper l’aide n’effraie pas Kagame ». Pour lui, la sanction que la Communauté international devrait imposer est « l’interdiction de voyager de Kagame et d’autres dirigeants ».

Néanmoins, a-t-il précisé : « Si je suis en Afrique centrale, en terme de sanctions j’exigerais un coup d’état à Kigali. L’histoire nous indique que le Rwanda n’a jamais été ennemi du Congo. Au temps de Habyarimana, Kayibanda, il n’y avait pas de menaces. Les Rwandais ne sont pas des ennemis du Congolais, c’est le président seul qui est l’ennemi du Congo, et l’ennemi du président congolais ; la solution tropicale est donc un coup d’Etat ».

Le manque de leadership du Président Kabila

Pour ce qui concerne le leadership du Président congolais, Joseph Kabila, il a souligné l’insuffisance de leadership du chef de l’Etat. « Il n’est pas à la hauteur d’être en face de Kagame, Museveni ou Sassou-Nguesso.  Quand il est avec ses homologues il ne peut pas convaincre, alors que c’est lui qui est attaqué », résume-t-il.

La question des FDLR

Quant à la question de savoir si les FDLR ont réellement attaqué le Rwanda, l’ex-député a répondu que la rébellion est affaiblie au point qu’elle ne peut renverser ni le régime de Kigali ni celui de Kinshasa. « Leur nombre est évalué aujourd’hui à 1600 hommes  au Nord-Kiv et Sud-Kivu et ailleurs (…) et ils n’ont même plus de munitions. » a-t-il déclaré en continuant : « Ici tout le monde sait que ce sont des faux FDLR, ce sont des FDLR de Kagame, que Kagame a fabriqué lui-même. Si ce ne sont pas des FDLR que Kagame a fabriqué,  ce sont des FDLR que Kabila a fabriqué. C’est-à-dire que ce sont des FARDC que Kabila a armé et il les a envoyé là. Ce qui est sûr, ce sont des faux FDLR. Nous savons tous que c’est comme ça.»

Le Mouvement du 23 mars (M23) sème la terreur dans l’est de la RDC depuis avril 2012.  La rébellion est, selon un rapport d’experts onusien responsable du déplacement de 400 000 personnes, le viol de plusieurs femmes ainsi que le recrutement d’enfants dans leur troupe.  Ce même rapport accuse le Rwanda et, dans une moindre mesure, l’Ouganda de soutenir cette rébellion.


Laure Uwase et Pacifique Habimana

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

6 Commentaires à “Crise à l’Est de la RDC: entretien avec un ex-député de Kinshasa”

  1. Bertand Loubard dit :

    « Un coup d’Etat….un coup d’Etat » ! C’est vite dit. « Une solution tropicale » ! Plus facile à dire qu’à faire….C’est sans compte que c’est la « Communauté Internationale Amie des Peuples » qui soutient les démocraties, les Etats de droit et la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes….Or que voit-on ? Du temps du dictateur sanguinaire Habyarimana, il y avait bien plusieurs milliers de réfugiés hors du Rwanda, en Allemagne, en Suisse, au Canada. Et puis tous les tutsi, ou presque, ont quant même été « génocidés » ou presque….non peut-être ? Les Tutsi du Congo n’ont-ils pas toujours été traqués par les FAR ?. Il faisait sale dans les rues de Kigali, il y avait des petits voleurs de rue, et puis même l’insécurité était présente partout avec des grenades et des mines….Maintenant tout cela est fini. Kagamé n’écoutant que son courage et l’appel du peuple Rwandais s’est senti forcé, obligé de se décider à faire cesser le génocide en apportant la paix, la réconciliation, la bonne gouvernance et la prospérité, au Rwanda. Le sanguinaire Habyarimana, l’empêchant de le faire par les urnes, a forcé Kagamé de le faire par les armes. Les prisons sont maintenant vides au Rwanda, il n’y pas de corruption sinon sévèrement réprimée, les rues sont propres à Kigali, personne ne marche pieds nus, il n’y plus de sacs plastique qui menacent la planète, les petits voleurs sont en rééducation sur une île du Lac Kivu. On voit sortir de terre les buildings à Kigali, il y a des comptoirs d’or et de diamants qui fleurissent en veux-tu en voilà. Certains ne prétendent-ils pas, sans preuves, que les chiffres de la croissance, du PIB et des autres indicateurs de développement socioculturel, sont « techniqués » ? Mais, justement, ceux qui prétendent cela ne sont qu’Ibigarasha et Ibiroha. Pour ce qui est du commerce mondial, le Rwanda n’est-il pas le plus grand exportateur de coltan du monde ? Ses monocultures de rente, thé et café, ne sont-elles pas la source de revenus lui permettant d’avoir une sécurité sociale la plus développée d’Afrique ainsi que l’armée la plus performante sur le continent ? Le Rwanda ne s’est-il pas vu confier des missions de maintien de la paix et de police au Soudan et en Haïti, preuve de ses capacités retrouvées, de son efficacité naturelle et de son efficience traditionnelle précoloniales ?
    Sur la scène internationale le Rwanda n’est-il pas le seul pays africain à avoir soutenu l’OTAN dans la guerre de Libye ? Le Rwanda ne s’est-il pas abstenu lors du vote pour l’accession de la Palestine en tant que pays non membre, observateur à l’ONU ? Le Rwanda n’a-t-il pas méritoirement accédé au statut de membre non permanent du Conseil de Sécurité (malgré que la Belgique se « serait abstenue ce qui en fin de parcours serait un désaveux » sic Reynders). De méchantes langues diront sans doute que La Roumanie aussi avait accédé, in illo tempore non suspecto, à ce statut alors que Ceausescu s’était autoproclamé le « Génie des Carpates », le » Danube de la Pensée »…Ce sont les Tony Blair, Bill Gates, Bill Clinton, Kouchner, etc. qui ont affublé Kagamé de l’étiquette du « visionary leader ». Par contre, Desmond Tutu aurait dit de Blair et Bush qu’ils mériteraient d’être traînés à la CPI….Ne dit-on pas qu’il aurait même faillit ajouter Clinton et Kagamé ?….Mais de toutes les façons, on sait que celui-là est un négationniste, un révisionniste, un divisionniste, un complice des génocidaires et certainement un ségrégationniste. Non, tant que cela n’en coûtera pas plus qu’encore quelques millions de morts Congolais, Rwandais, Burundais et d’Ougandais, comme « on en a l’habitude dans ces pays-là » (Mitterrand ?), un « coup d’état » sera certainement « unworthy » et « regarder ailleurs » (Susan Rice ?) sera certainement préférable. Il ne faut pas oublier non plus les retours sur investissements, les éléments d' »analyse coûts – bénéfices », la structure des cours des matières premières dont le niveau est maintenu par l’insécurité sur les approvisionnements. Non un « coup d’état même sous les tropiques » cela ne s’improvise pas….les « good guys » ne deviennent pas de mauvais larrons aussi vite que cela…..

       1 likes

    • jack dit :

      Monsieur Bertand Kagamé dois partir enfin que la paix s’installe dans le pays du grand lac et à l’Est de la RDC, nous n’avons pas le problème avec le peuple rwandais mais nous avons un problème avec le régime de Paul kagamé régime de sanguinaire, Kagamé n’est rien sans l’appui de l’Occident, et je sais que le Rwanda comme richesse n’ont ni l’Or, ni coltant tout ces minerais ce de chez nous! si le vache oui car le Rwanda na pas de richesse, Kagamé tué, viole , pille nos richesses pour construire son pays? et le Rwanda na rien il vit souvent par les aides de l’Occident, même votre armée son financement viens de l’Occident mais la guerre qu’il est entrée de faire dans notre pays ça va lui coûte cher ! le temps viendra il payera tout.
      Le congolais nous n’avons aucun sentiment pour Kagamé et son régime; notre préoccupation pour l’instant ce la chute de son pouvoir !!!

         0 likes

  2. Barawigirira Yoga dit :

    C’est assez déplorable de constater qu’un ex – élu d’un peuple (congolais) puisse lancer de tel déclaration.
    Cela ne date pas d’aujourd’hui malheureusement, il y a toujours eu ces soupçons comme quoi le peuple Rwandais Hutu et Tutsi confondu aurait simulé une guerre depuis 1990, un Génocide en 1994 ainsi que la fuite de million de réfugier vers le Congo, Zaire à l’époque, sans parler des 3 million de Hutu que le FPR a massacré ainsi que les 800 000 à 1 millions de Tutsi tué en 1994. Tous cela dans le but de pouvoir exploiter les richesse du Congo ou coloniser les congolais. C’est absurde. Ce plan existe bel et bien mais le peuple Rwandais n’en est pas complice encore moins les Hutu. Vous Congolais on vous a plusieurs fois répéter que le FPR est un groupe de mafia constitué des mercenaires qui n’ont de Rwandais que le nom œuvrant pour le compte des grandes puissance surtout anglo – saxon. On vous a toujours répéter à plusieurs reprise après la chute du régime de Habyarimana que c’est vous qui alliez suivre en vivant les atrocités que le FPR venait de faire vivre au peuple Rwandais. Vous n’avez jamais compris vous auriez du réagir, il était encore temps.
    Et maintenant vous accuser le FDLR d’être un instrument de Kigali, la seule force militaire qui s’oppose au régime de Kagame c’est une insulte au peuple rwandais qui à pourtant été un ailier depuis toujours comme vous même vous le mentionnez en parlant de l’époque Habyarimana et Kayibanda.

    Le FDLR, certes n’a plus la force de frappe des débuts des année 2000 lors des attaque de Pepa Pueto, mais il encore plus armé et plus dangereux que lorsque ils ont attaqué le Rwanda en 1997 jusqu’ en 1999 et Dieu seul sait combien ils ont ébranlé cette armé de Kagame
    A cette époque ils était peut être plus nombreux (5000 environs) mais il n’y avait que 1/3 qui étaient armés avec en plus des munitions assez réduit. En 3 mois ils avait doublé d’effectif avec plus de la moitié qui était armés. Actuellement vous parlez de 1600 combattant, supposons, mais vous oublier qu’ils sont tous armés avec assez de munitions.

    Qu’est ce que le FDLR gagnerait en collaborant avec Kagame et surtout en restant dans une situation de vie assez difficile
    Arretez s’il vous plais.

    Barawigirira Yoga.

       0 likes

  3. Licopa dit :

    @Monsieur Bertrand Loubard…Je ne sais pas qui vous êtes et je m’interdis même de le savoir… À cause des déclarations non réfléchies et irresponsables des gens comme vous, l’Afrique tâtonne depuis les années 1960 et n’arrive pas à se débarrasser des dictateurs de tous bords que vos pays ont formé et qu’ils continuent à soutenir…pour opprimer les africains…Vous décrivez Paul Kagame comme un pacificateur qui a sauvé le Rwanda en arrêtant le génocide….pour votre concerne, Kagame n’a jamais voulu arrêter le génocide…au contraire il avait tout prévu pour qu’il y ait trop de morts afin qu’il puisse enfin prendre facilement le pouvoir…Kagame est un calculateur paranoïaque et n’a jamais considéré la vie des tutsi vivant à l’intérieur du Rwanda comme importante (ils étaient considérés comme étant des collabos)…interrogez les membres de FPR sur la mort du vrai chef du FPR qui voulait une guerre éclaire et qui a été tué au front par les escadrons de la mort de Kagame.
    Paul Kagame s’en prend toujours à ses opposants dans ses discours, et en particulier à ses anciens proches collaborateurs qui ont pris le chemin de l’exil. Ils les appellent « Ibigarasha » (les bons à rien), c’est le terme qu’il utilise toujours lorsqu’il veut désigner ceux qui n’ont pas la même vision du monde que lui.
    En 2010 (9 août) à titre d’exemple Kagame déclare que « ceux qui veulent la guerre, ils auront la guerre et ils vont le regretter ». Cette menace, à peine voilée, faisait référence à l’appel lancé par Patrick Karegeyi, son ex chef de service de renseignements extérieurs, qui avait appelé les Rwandais à se soulever contre la dictature et l’oppression installée au Rwanda. Et le même mois et presqu’à la même période un attentat venait d’être perpétré contre son ancien chef d’État major, le Général Kayumba Nyamwasa dans son exil sud-africain.
    Kagame et son FPR ne sont que des mercenaires armés par les anglo-saxons pour perpétrer leur mainmisse sur les ressources naturelles du continent…et nous savons où ils prennent leur ordre pour déstabiliser leurs voisins…Kagame est un terroriste notoire qui envoie ses bourreaux éliminer ses opposant à travers le monde. Depuis 1994, savez-vous combien d’opposants à Kagame ont été tués dans leur exil (Kenya, Tanzanie, Afrique du Sud…) ou subi l’attentat à leur vie pour clore enfin déclare au monde…Kagame a déclaré : « Nous ne sommes pas garants de la sécurité des malfaiteurs qui se sont expatriés. Mais lorsque ces malfrats déclarent la guerre au Rwanda, eux et leurs soutiens, nous les abattrons et ils ne sauront jamais qui les a frappés». Les malfaiteurs pour lui ce sont tous ces gens qui s’opposent à son oppression et à sa tyrannie. Arrêtez votre jeu…Les gens, comme vous, ont soutenu, vers les années 1940, Hitler dans sa folie manifeste et aujourd’hui nous ne vous le serons plus jamais gâché l’espoir de nos peuples ici en Afrique…

       0 likes

  4. makasi dit :

    ce depute c’est un ancien magriviste, nous les connaissons tous au nord kivu (BARIHIMA, KIMONYO et consort) il vante les relations entre mobutu et habyarimana, pas de difference entre MRND et MAGRIVI meme ideologie meme chanson.. il parle de FDLR creer par KAGAME et les gens croient que BARIHIMA dit vrai, pour quoi n’ a t il plus ete reellu? tout Masisi sait que c’est un extremiste a la tete des NYATURA ET PARECO..BARIHIMA n’a pas de credibilite, JAMBONEWS please do not make interview with such persons pour juste la credibilite de notre forum..

       0 likes

Laissez un commentaire