FR | EN

Le Rwanda menace d’envahir officiellement la RDC

Publié : le 8 décembre 2012 à 15:30 | Par | Catégorie: Actualité

Embourbé dans la crise à l’Est du Congo, et sous la pression de la Communauté internationale pour son aide aux rebelles du M23, le Rwanda annonce qu’il pourrait envoyer ses troupes au Congo pour y poursuivre les rebelles rwandais des FDLR.

Louise Mushikiwabo

Louise Mushikiwabo

Suite à deux incursions ces dernières semaines sur le sol rwandais attribuées par le régime de Kigali aux FDLR, des rebelles rwandais basés à l’est du Congo, le Rwanda a, ce mardi 4 décembre, par la voie de son Ministre des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo, laissé entendre que le Rwanda pourrait entrer de nouveau en RDC « pour y pourchasser les FDLR ». « Nous suivons la situation de très près. Nous ne voulons pas être forcés d’entrer en RDC à la poursuite de ces milices génocidaires. Si ces attaques persistent […] nous allons-y répondre sérieusement » a poursuivi la chef de la diplomatie rwandaise.

Cette annonce fait suite à la déclaration du  chef d’état major des forces de défense du Rwanda (RDF), le général Charles Kayonga qui la veille à Gisenyi (Nord-Ouest) devant la population rwandaise établie le long de la frontière avec la RDC avait déclaré. « Nous allons les (FDLR NDLR) attraper ou les combattre s’ils essaient encore de déstabiliser le pays ».

La menace du régime de Kigali tombe après deux incursions menées sur son sol le 27 novembre et le 2 décembre par les hommes armés en provenance du Congo. Les autorités rwandaises avaient directement pointé du doigt les FDLR, qui selon le régime de Paul Kagame auraient bénéficié du soutien du gouvernement congolais ainsi que l’armée congolaies. Ni la Mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO), ni aucune autre source indépendante n’a, à l’heure actuelle, été en mesure de confirmer les allégations du gouvernement rwandais.

Pour rappel, des experts de l’ONU accusent le Rwanda d’avoir facilité la prise de Goma par le M23 le 20 novembre dernier. D’après ce nouveau document daté du 26 novembre et mis en ligne par le New York Times, plus de mille soldats rwandais auraient facilité la prise de Goma par le M23. « Plusieurs compagnies des Forces de défense du Rwanda, FDR, sont entrées en territoire congolais et ont pris part à l’offensive sur Goma. Les forces gouvernementales auraient aussi pris part aux combats à l’aéroport de la capitale de la province du Nord-Kivu », annonce le texte qui se base selon leurs auteurs sur des différentes sources, principalement d’anciens responsables militaires rwandais et ougandais, ainsi que des responsables militaires congolais et les sources diplomatiques.

Selon certains médias congolais, notamment Afriquerédaction et rédaction cd, le Rwanda cherche à  « déplacer le débat en instrumentalisant une milice qui n’a plus de capacités de nuisance contre sa sécurité que dans son imagination ».

En effet, le Rwanda a agressé le Congo à quatre reprises. À deux reprises directement sous ce qui est communément appelé la  première guerre du Congo (1996-1998) et la deuxième guerre du Congo (1998-2002). Et deux fois indirectement sous couvert des mouvements rebelles, le CNDP (Congrès National pour la Défense du Peuple) en août 2008, et le M23 en mars 2012. A ces quatre invasions que le régime de Kigali a mené au Congo, une revendication revenait : combattre les rebelles rwandais des FDLR. Cependant le Rwanda a été accusé maintes fois de profiter de ces invasions pour se livrer à des pillages des ressources naturelles congolaises, notamment la colombo-tantalite (coltan) dont le pays de mille collines est devenu un des principaux exportateurs. C’est pourquoi certains observateurs voient dans cette volonté du Rwanda de revenir au Congo officiellement, non seulement une stratégie visant à déplacer le débat sur son implication dans la crise congolaise à travers le soutien au M23, mais aussi un moyen de revenir se servir sur les minéraux.

« En agitant le jocker d’atteinte à la sécurité du Rwanda par des milices Hutu génocidaires soutenues par la RDC », il (le Rwanda NDLR) espère, soit se donner un motif plausible pour entrer ouvertement en RDC, soit revêtir sa parrure de victime déchirée par d’accablantes accusations d’auteur de guerre et d’agresseur », a annoncé Afrique rédaction, un site d’information.

Jean Mitari

Jambonews.net

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

18 Commentaires à “Le Rwanda menace d’envahir officiellement la RDC”

  1. RASEC dit :

    Les attaques des FDLR est une mise en scène ourdie par Kagame pour prétendument faire oublier ses méfaits en RDC.
    Mushikiwabo, la voix de Kagame, prétend que les FDLR ont attaqué le Rwanda. Elle n’apporte aucune preuve de ses dires.
    Même à supposer que ce soit le cas, ses jeunes gens ont droit absolu de retourner dans leur pays par tous les moyens comme le FPR au demeurant. La coalition MONUSCO, FARDC et armée de Kagame avec l’appui logistiques des USA
    ( utilisation des satellites pour localiser les positions des FDRL) a déployé une armada de moyens pour éradiquer les FDLR, disait-elle. Kagame et Kabila ont déclaré devant des millions de Rwandais et Congolais que l’objectif a été atteint. C’est-à-dire qu’ils ont éradiqué les FDRL. D’où viennent ces FDLR qui ont attaqué le Rwanda? Il s’agit des FDLR fantômes et donc imaginaires de Kagame.

    Kagame menace d’envoyer les militaires en RDC pour combattre les FDLR. C’est surprenant car depuis plusieurs années, il y a dans ce pays des milliers de soldats rwandais pour pourchasser celles-ci. Qu’ont-ils fait depuis des années?

    Il s’autorise à narguer les Congolais avec un mépris total à leur endroit. Pour lui, la RDC est un Etat sauvage où il peut faire ce qu’il veut. S’il est vrai que Kabila est tétanisé lorsqu’il est devant lui, le Peuple Congolais ne l’est pas.Leur armée est pour l’instant est une fiction. Il s’agit d’un problème d’organisation et de conscientisation de la masse populaire qui peut être réglé à moyen terme. Il sera surplus de sa réaction foudroyante sachant que la RDC peut doter son armée des moyens idoines sans compter sur les miettes données par les bienfaiteurs étrangers.

       9 likes

    • Licopa dit :

      La Ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo, doit se donner, comme priorité, la recherche de soins appropriés pour guerrir (de sa maladie [*****]) et nous laisser la paix. Beaucoup de congolais sont morts en vain pour la sécurité du Rwanda…mais sachez que toute chose a une fin…et nous vous ferons payer toutes les souffrances qu’endure notre peuple meurtri…

         8 likes

      • RASEC dit :

        Madame Mushikiwabo est la voix de Kagame.
        Contrairement à ce que pensent les Congolais, Kagame ne plaisante pas. Il fait tout ce qu’il dit et peu importe les conséquences. C’est ce que j’aime chez lui et je ne suis pas le seul même si je suis, il est vrai, contre ses méfaits en RDC et sa gestion de notre pays. Tout homme a ses défauts et ses qualités.
        S’agissant du cas présent, le problème n’est pas Kagame et/ou Museveni ou je ne sais qui encore.
        Le véritable problème de la RDC est les dirigeants congolais.
        Au Rwanda de Kagame comme en Ouganda, l’honneur, la dignité et la sécurité de notre pays ne peut nullement faire l’objet d’une quelconque discussion. Malheur à celui qui peut oser toucher à ces éléments, le tout peu importe ses revendications. S’il s’agit d’un Rwandais, il est impitoyablement soumis à la loi par les autorités rwandaises dont la mission est de faire respecter en tout état de cause ces éléments cardinaux. S’il s’agit d’un étranger qui ose, ce sera pour lui une mésaventure qu’il regrettera amèrement sa vie durant. Dans l’histoire du Rwanda, ce dernier cas ne s’est jamais posé.
        Que faire?
        Il faut que les dirigeants congolais, s’ils sont dirigeants au sens exact du terme, se posent la question suivante: qui sommes-nous?
        Après avoir trouvé la réponse, ils repartiront du bon pied pour régler définitivement le problème du Kivu. S’ils n’y arrivent pas et continuent à nager comme un poisson dans un océan, leur pays continuera à être un bazar où tout les vautours du monde entier iront s’alimenter impunément et ce, pour plusieurs années.
        Les présidents OBAMA et Hollande ont tout fait pour orienter Kabila dans le droit chemin pour mettre fin au malheur qui frappe ses concitoyens du Kivu. Pour des raisons incompréhensibles, il s’est égaré dans les labyrinthes dans lesquelles se trouve actuellement son pays de sorte qu’on ne sait plus qui fait quoi. Le fait de faire le tour du monde ou la tourisme chez Museveni est inopérant. Ce qui est affligeant c’est de voir un ministre des affaires étrangères congolais qui, au nom de son pays, est assis sur la même table que les bandes de bandits armées qui ont à leur actif des milliers de cadavres de congolais sans parler des viols des milliers de femmes et les pillages des biens publics et privés jusqu’aux matelas des bébés. Le spectacle désolant que le monde entier a vu lorsqu’elles ont quitté Goma en est la parfaite illustration. Dès lors que que le gouvernement congolais et l’opposition à Kabila ( voir les déclarations pathétiques d’un membre du parti de Tshesekedi sur RFI ce matin) considèrent leurs compatriotes comme des choses sans maître ou comme ne faisant pas partie à l’Humanité, comment ce que l’on appelle communauté internationale peut-elle avoir une moindre compassion à l’égard de ces malheureux?
        Obama et Hollande disent : aucun gouvernement digne de ce nom ne peut négocier avec des gens qui ont à leur actif des milliers de cadavres. Le jour suivant, Kabila va en Ouganda et reconnaît le bien-fondé des crimes commis contre des milliers de Congolais et envoie une délégation de plusieurs touristes pour examiner les modalités de délivrance de passeports de tuer et de piller aux éléments du M23. Il va en Tanzanie et demande aux Etats membres de la SADC de l’aider à créer une zone de non-droit pour le M 23, zone où la seule loi applicable sera celle des seigneurs de la guerre, mafias et trafiquants des produits en tous genres. Il convient de rappeler que la prison de Goma est vide, que tous les criminels sont donc dans la nature et attendent la création d’une zone de non-droit dite Neutre par Kabila pour se livrer à leurs activités habituelles en toute impunité. Au regard de ces faits et du spectacle décevant qu’offrent au monde les dirigeants congolais, les médias Congolais auraient l’outrecuidance de dire la vérité aux Congolais. Le problème est qu’ils font partie du système.

           2 likes

  2. Gatete dit :

    ce sont des menaces en l’air d’un régime à bout de soufre, Kagame n’a plus les moyens de financer officiellement une guerre au Congo, tout ce qu’il peut faire, c’est de se cacher derrière le M23 pour continuer ses atrocités au Congo

       6 likes

    • Licopa dit :

      @Mr Gatete…vous avez bien raison…en agitant le spectre de l’insécurité et de l’atteinte à la sécurité du Rwanda par des milices FDLR soutenues par la RDCongo, Kagame veut et espère, justifier la présence de ses soldats au Kivu et ainsi donner un mobile soutenable pour y rester afin de se soustraire des accablantes accusations d’agresseur du Congo émises par les enquêteurs internationnaux….voilà l’enjeu…

         3 likes

      • RASEC dit :

        Licopa, à supposer que ce soit la stratégie de Kagame, celle-ci serait inopérante. Car 1- il est de de notoriété publique que le M23 est une pure création de Kagame et corrélativement en tant que tel est une fiction, 2- si Kabila était un véritable commandant en chef et donc un président crédible et soutienne les FDRL dans leurs doléances à l’égard du gouvernement rwandais à savoir le retour dans un Rwanda démocratique, doléances plus crédibles que les fatras de revendications contradictoires au demeurant du M23, Kagame serait séché dans ses amas de galimatias contre le gouvernement congolais.
        Dès lors, il serait difficile pour lui et ses maîtres de soutenir qu’il a droit créer des bandes armées, auteurs des crimes contre les pauvres paysans congolais et pillages des biens publics et privés, envahir militairement la RDC, Etat souverain d’une part et reprocher à Kabila de soutenir les doléances des FDLR à savoir le retour dans un Rwanda démocratique, sachant que le caractère tyrannique de son régime n’est pas à prouver d’autre part.

        Si l’on peut dire les choses telles qu’elles sont, Kagame se livre à ce genre de jérémiades parce qu’il sait très bien qu’il n’y a aucun commandant en chef à la tête de la RDC et que son arme est une fiction. Dans le cas contraire, il se serait écrasé. Kagame adore le duel. C’est son jeu préféré. Pour qu’il respecte son adversaire, il faut qu’il soit effectivement sur le tapis. si non, il écrase impitoyablement quiconque s’oppose à lui,qu’il soit fondé ou pas.

        Aussi longtemps que la RDC sera sans commandant en chef, il n’y aura jamais la paix en RDC.
        Même à supposer que le cas de M23 ait une issue heureuse, demain ce sera le M24 ou M30. Si Kabila a reconnu le bien-fondé des bandes armées du m23, il serait mal-fondé à ne pas reconnaître la légitimité des doléances qui seront excipées d’autres groupes armés ultérieurs.

        Les questions posées sont ,à mon humble avis, la suivante:
        1- Comment mettre définitivement fin à l’impunité dont jouit Kagame depuis des années, le tout dans l’unique intérêt des Peuples Rwandais et Congolais, peuples intrinsèquement liés par l’histoire et condamnés à vivre ensemble pour l’éternité?
        2- Est-il normal qu’un seul individu mette en toute impunité à feu et à sang toute une région sans que personne ne bouge pour le mettre hors d’état de nuire?

           2 likes

        • Licopa dit :

          @RASEC …le problème qui se pose au Congo est le manque de leadership compétent….Le Congo est dirigé par des bandits qui sont à la solde du Rwanda…et de l’Ouganda…Kabila n’est pas crédible et il n’est pas fiable non plus…imaginez juste un instant un petit garçon qui vient de terminer ses études sécondaires et on lui confie la charge de diriger un État…un grand État qu’est le Congo…pourriez-vous imaginer quels dégats le pays peut endurer ? Le Rwanda et l’Ouganda peuvent créer toute rebellion qu’ils veulent et ils n’auront jamais une partie du Congo…nous nous battrons jusqu’au dernier congolais…N’oubliez pas qu’en 1998, les habitants de Kinshasa se sont battus sans armes et ont défié ces rwandais…Nous savons tous que les USA sont derrière le Rwanda et l’Ouganda et nous savons aussi que Madame la ministre des affaires étrangères du Rwanda , Louise, est une citoyenne américaine…et tout soutien du Rwanda au M23 est un soutien des USA contre notre pays…

             2 likes

  3. jack dit :

    Madame Rose doit comprendre que pour l’instant la présence de soldat Rwandais dans notre sol ce comme de l’ humiliation, car ça va suscité un trouble générale dans la population congolaise contre nos voisins Rwandais qui sont dans notre pays, le gouvernement Rwandais doit évité de jeu pareille ! car la tension de congolais ne pas stable pour le moment !
    Kagamé sont régime sa commence à être fragiliser pour cause de ces exactions sanguinaire voila maintenant le retour !

    Je le répète encore que la présence de soldat Rwandais dans notre sol ça va crée de trouble grave Kagamé doit bien penser !

       0 likes

  4. Muhinzi dit :

    A forcer de monter dans l’arbre, Kagame montre son cul. Vous voyez de quelle bestiole il s’agit.

       0 likes

  5. LA HONTE++++ dit :

    L’IVRESSE du lait de la bande criminel à Kigali n’est pas à sa derniére mise en scéne au Congo. Le fdlr toujours actif or tout le monde sait que Kagame le recycle et les utilisent et ils massacrent les congolais exactement comme le M23 et l’armée Rwandaise.
    l’armée Rwandaise de Paul Kagame était sur le sol des deux kivu officiellement sous la banniére du RCD du triste mémoire de 1998-2003, ils ne combattaient pas le Fdlr au contraire ils creusaient les coltants ensemble, même les prisonniiers génocideurs étaient vu à Kigulube à plus de 150 km de Bukavu. les expéditions conjointes des armée Rwandaise de Kagame, ainsi que le Fardc( Force armée rwandaise déployée au Congo )Fardc de Nkunda, Bosco, Makenga n’ont jamais combattue le Fdlr car ils ont un même combat au Congo. le Rwandais font au Congo ce qu’aucune nation sur cette terre ne peut jamais avaler,moi je vois une guerre ouverte, meutriére dans le prochain mois entre le pouvoir tutsi génocidaire de Kigali et le Congo. car trop c’est trop heureusement pour eux, LE CONGO SE FAIT UN VER il doit s’attendre à être piétiner. mais les cosciences se reveille et ça sera une guerre totale la suite qui vivra verra

       2 likes

  6. jack dit :

    Kagamé et Louise Mushikiwabo doivent savoir que la guerre sera longue et Populaire ! car les consciences de peuple congolais s’est réveillé!

       1 likes

  7. lukas dit :

    pour commence ,ils faut comprendrai que toute pays a droit a la regitime defence,ce gens sont aide est apprauvisionne par kinshasa,alors les rwandais ont droit a ce deffendre est de toute facon vos poste que vous tape dans le confort de chez vous ou dans vos bureau chauffe,n ont aucune impacte sur les vrais chose,…ce qui ce passe est que actuellement le Rwanda occupe un territoire 3fois plus grands que le territoire rwandais inclu lake et foret….donc c etais occupation est regitime par la croissance de la population rwandaise sur un territoire tres limite, sachant que une grande densite de population est une des facteur des confrits…rien ne pourra arrette ce qui a commence,une republique pro-rwandais du kivu….par referendum….ce la seule solution car dans toute negociation le plus fort impose ce idee au plus feble….margle la richesse margle le nombre,…les congolais ne sont pas cable de resiste au rwandais ,qui sont moins riche,plus petit,moins nombres…mais plus fort d esprit et surtout plus interrigents….dsl pour mais faute de francais,je ecrit trop vite car trop presse !MBOTE NA YO

       1 likes

    • kolomabele dit :

      @lucas,

      Personne ne peut être éternellement fort.La force actuelle du Rwanda vient de Kagame.Même si » Popol Cas(à)Gommer » se croit éternel,c’est dans sa tête. Il y a un bout à tout,même au pouvoir de Paul Kagame.Au trône présidentiel à Kinshasa, le satrape rwandais a installé un valet qui lui obéit à l’oeil et au doigt. Kabila aussi n’est pas éternel. Kagame a embrassé la carrière de dictateur sanguinaire et nous savons comment elle termine.

      Tu racontes des histoires d’une stupidité inimaginable.Tu dis que les Rwandais sont plus intelligents.Peut-être.Mais de ton point de vue.Comment ce peuple si intelligent commet-ils les crimes de génocide de façon cyclique? Dont celui de 1994qui l’a rendu tristement célèbre dans le monde?Si le peuple rwandais était aussi intelligent comme tu nous le dis,il aurait imaginé une autre façon d’occuper de manière rationnelle son petit territoire.Par exemple arrêter de se multiplier comme des petits lapins.Il faut qu’il y ait un controle des naissance.Pour des raisons de manque d’espace.

      On nous faisait croire que les Tutsi n’étaient pas noirs comme les autres Négro-africians.Ils sont une race proche des sémites ou des blancs.Donc ils sont une intelligence supérieure.Une thèse que tu sembles soutenir.Mais au regard du dernier rapport du PNUD,le Rwanda,dirigé par les Tutsi, est parmi les pays les plus pauvres de la terre.Il se dispute avec la Burundi et le Congo les dernières places dans le classement des nations.

      La chose que les Rwandais et les Rwandophones congolais savent faire:c’est massacrer,tuer,viole et,mutiler les femmes,bref semer la terreur.Ils ne sont pas intelligents.Ils sont plutôt barbares.

      C’est indigne d’un être humain au seuil du troisème millénaire.Au XXIè siècle,on respecte le monde des vivants(poissons,animaux,plantes…).Il y en a en Afrique centrale qui traîtent leur semblables comme au début de l’apparition de l’humanité.

         2 likes

  8. observateur dit :

    Le fait que personne ne relève le fait que le titre de l’article, se déduit difficilement des propos rapportés
    devrait amener les rédacteurs de ce site, à revoir leur ligne éditorial et l’angle sous lequel sont systématiquement abordé les questions…

    conseil gratuit.

       0 likes

    • RASEC dit :

      Les articles de Jambo News sont informatifs et donc de bonne qualité.
      Le problème est que certains commentateurs sont hors sujet ou ne lisent pas l’intégralité des articles afin de commenter ensuite objectivement le fond et la forme de ceux-ci. La raison est qu’ils ne se documentent pas avant de faire des commentaires.
      Exemple:
      – Ils parlent des Rwandais c’est-à-dire le Peuple Rwandais, des Rwandophones etc.
      Ils font une confusion entre Kagame et le Peuple Rwandais d’une part et les Kivutiens qui parlent le Kinyarwanda depuis des siècles et une poignée de gens au service des mafias internationales qui grouillent au Kivu, devenu une province de non-droit d’autre part.
      Le propre d’un régime tyrannique qu’est celui de Kagame, c’est que celui-ci agit comme bon lui semble. Il est la loi et la justice. Le parlement n’est qu’une décoration. Les parlementaires sont au service du régime et nullement du Peuple Rwandais.
      C’est pourquoi les serviteurs du régime Kagame que sont les parlementaires sont solidaires avec leur maître relativement à ses méfaits en RDC au mépris total des lois rwandaises et du droit international.
      Jambo News fait de son mieux pour informer ses lecteurs et nous permet de nous exprimer sur la tragédie du Kivu. Cette tragédie intéresse le Peuple Rwandais car chaque famille de l’Ouest du Rwanda en l’occurrence a un parent ou un proche au Kivu. Ce fait est ignoré par les jeunes congolais qui lisent et commentent les articles de Jambo News.
      Il me semble que dans cet article, Jambo News évoque les faits clairs pour rappeler que Kagame est devenu un hors-la loi notoire, le tout en toute impunité. Il y a par conséquent une cohérence entre le titre de l’article et les faits évoqués.Les dires de certains commentateurs sont hors sujet. Cela n’est pas imputable à Jambo News.

         0 likes

  9. LA HONTE++++ dit :

    Petite leçon de d’histoire: les grandes ethnies de l’ancien KIVU avant l’apparition des Etats-unis et Mr Clinton initiateur des malheurs que connaissent les habitants de l’est du Congo sont; les Nandes, les Lega,les Bembe les Shi, les nyanga, les kusu, bangu-bangu, havu, fuliro, vira, hunde,etc, ces ethnies sont sur la ligne de front, cependant c’est irréalisables que ces hommes et femmes ,jeunes acceptent d’être rattachés au Rwanda d’abord, il ya aucune similitude culturelle entre ces Bantous et les nilotiques du Rwanda, ensuite aucune trace de ces ethnies ne se trouve pas au Rwanda; car au Rwanda avant l’arrivée des Européens, il ‘ y avait trois ethnies, HUTU,TUTSI,TWA(pygmée) je vois l’aveuglement, ou la masturbation de Power tutsi-international qui rêvent enfin d’avoir le Kivu, car c’est un parc où vivent des animaux qu’on peut annexés ,vraiment c’est impossible ou bien ça sera une guerre de cent ans.que l’Amerique, L’Angleterre, et les Anglo-saxons qui financent ce gouvernement génocidaire de Kigali se partage le trop plein de la population Rwandaise, sinon ils assumeront dans le futur la grande guerre en vue avec l’échec programmés des négociations entre les pions de Kigali et le gouvernement de Kinshasa.tout les Bantous du Congo sont édifiés et savent que leurs pays est ménacés par les loups qui sont dans la bergérie. ces jeunes gens du M23 devraient être fusillés tout simplement . et faire la guerre totale à Kigali seul langage qui reste valable aprés plus de 16 ans d’humiliations, massacres, vols, viols, mensonges,bradages de la nationalité Congolaise, Dieu seul sait ce qu’ils mijotent en ce moment-ci aprés l’échec de Kampala d’autres surprises à suivre , ça sera le M25, ou la réssurection du RCD l’ancêtre du Cndp, M23, on aura tout vu avec les tutsi au pouvoir à Kigali

       2 likes

  10. paxnostra dit :

    j’ai sincèrement peur en lisant tout ceci. d’un côté, des gens qui pensent qu’ils peuvent faire tout ce qu’ils veulent au congo, comme ils l’ont déjà fait par ailleurs. du moins lorsque cela a été possible. d’autre part, il y a les populations congolaises qui observent et ne comprennent rien. et c’est justement parce qu’ils ne comprennent rien que j’ai peur. je suis convaincu que le jour où ils comprendront, c’est à dire le jour où le tutsi-power annexera officiellement le Kivu ou quelque chose qui ressemble à une annexion mais non concertée avec le peuple du kivu, ce jour là aura sonné l’heure d’un génocide plus grand que celui de 1994. (ici le mot génocide est entendu au sens kagamien du mot, c’est-à-dire lorsque l’on tue un tutsi pour son appartenance ethnique). car lorsque l’armée rwandaise fait des massacres au congo, on dit que c’est le m23, CNDP, RCD,… AFDL. Mais si jamais le Rwanda ose entrer officiellement, c’est là qu’il faudra avoir vraiment peur.
    l’armée de kabila est désorganisée, je sais, mais lorsque toute une population décide de faire sienne le combat d’une armée et de le faire à sa manière, meme lorsque cette armée est en déroute, personne ne peut prévoir ce qui va se passer. 1994 au Rwanda est un cas typique.
    Dieu bénisse la rivière ruzizi pour que ce jour-là elle devienne un mur et non un pont.

       0 likes

  11. samintumba dit :

    « La meilleure défense, c’est l’attaque. »
    La RDC sortira de se bourbier quand ses dirigeants seront capables de faire ce que le feu Maréchal Mobutu était capable de faire c’est-à-dire exporter la guerre au Rwanda pour qu’elle n’arrive pas dans notre territoire.
    Lorsque nous serons capables financièrement et militairement capables de faire ça, alors le Rwanda aura compris que toutes ses machinations ourdies depuis près de vingt ans ne peuvent que lui ramener un coup de baston qui le terrassera pour de nombreuses décennies avenir.
    A bon entendeur…

       1 likes

Laissez un commentaire