FR | EN

Rwanda : SOS du PS Imberakuri

Publié : le 8 janvier 2013 à 20:10 | Par | Catégorie: Actualité

Le Parti Social Imberakuri a lancé un appel via sa page facebook, ce mardi 8 janvier,  en faveur de ses 14 partisans emprisonnés dans la prison de Mpanga (Sud du Rwanda), qui y seraient actuellement maltraités et torturés.

PS Imberakuri

« Les informations qui nous parviennent  de la direction de la prison de Mpanga, font état de traitements inhumains et dégradants ainsi que des actes de torture, notamment des coups de bâtons  et l’aspersion d’eaux usées » annonce un communiqué signé par Immaculée UWIZEYE Kansime Secrétaire Générale de PS-Imberakuri. Le parti dresse une liste de sept de ses quatorze partisans emprisonnés dans la prison de Mpanga qui ont pu déjà être identifiés. Il s’agit du Major NDAGIJIMANA ; Mr MUNYAGISAKA; Mr SEBAHAMBIZI Ezekiel; Mr MAZIMPAKA; Mr Said; Pasteur UWIMBABAZI Emile et Mr KAGABO Diallo Callixte.

Ce n’est pas la première fois que des actes de tortures et traitement inhumains sont signalés dans la prison de Mpanga, en effet en octobre 2011, huit prisonniers sierra-léonais condamnés par le tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) pour les atrocités commises pendant la guerre civile, et purgeant leur peine au Rwanda, s’étaient plaints de « traitements inhumains » dont ils auraient fait l’objet depuis leur arrivée dans la prison de Mpanga.  Ces huit prisonniers disaient être« privés de soins médicaux, menacés de mort par les gardiens, battus, torturés, mal-nourris et contraints à des travaux durs de menuiserie et maçonnerie notamment». http://jambonews.net/actualites/20111109-rwanda-les-autorites-carcerales-accusees-de-torture-et-mauvais-traitements/

Ntaganda et Mushayidi en grève de la faim

D’autre part,  le parti Ps Imberakuri  avait dèjà par le passé, déploré des actes de traitements inhumains et tortures commises sur son président,  Maitre NTAGANDA Bernard condamné le 11 février dernier par la Haute cour de Kigali, et qui purge une peine de  quatre ans de prison ferme. Selon son parti, Maitre Ntaganda est emprisonné dans des conditions inhumaines : « il est gardé en isolation totale dans un trou-cachot sans lumière et l’interdiction de recevoir sa ratio alimentaire de la part de sa famille et amis ». La direction de son parti a annoncé en novembre dernier voir dans ce traitement dégradant et humiliant, une manœuvre du régime de Kigali visant à « tuer » leur leader par « la faim, la torture Physique et le désespoir ».

D’ailleurs, le PS Imberakuri annonce, dans son communiqué de ce 8 janvier 2013 que son Président ainsi que Mr Déogratias MUSHAYIDI, Président du parti PDP-Imanzi lui aussi en prison depuis plus de trois ans, ont entamé depuis le 05 janvier 2013, une grève de la faim pour protester contre ces mauvais traitements.

http://jambonews.net/actualites/20111109-rwanda-les-autorites-carcerales-accusees-de-torture-et-mauvais-traitements/

« Ces actes de torture et mauvais traitement leurs sont infligés vingt quatre heure sur vingt quatre (24h/24h) par les responsables même de la prison, notamment Mr BUNGWE Claver: Security officer, Mr NDAYAMBAJE Fabrice: Intelligence Officer, Mr SENGABO Hilaire: Directeur adjoint de la prison et différents autres surveillants de prison. Les conditions de vie de ces prisonniers sont tellement alarmantes au point que d’une minute à l’autre, certains peuvent y perdre la vie notamment ce nommé Said qui y a été transféré en étant déjà malade » annonce le PS Imberakuri dans son communiqué.

Dans un rapport publié le 8 octobre 2012, Amnesty International avait mis en cause  le régime rwandais pour ses pratiques de torture, détentions illégales voire même les disparitions qui prennent de l’ampleur. « Décharges électriques, bastonnade, asphyxie au moyen d’un sac placé sur la tête ou encore privation sensorielle » sont les  méthodes de torture employées et qui se généralisent au Rwanda, selon cette organisation.

Vu la gravité  de la situation,  Amnesty International avait même recommandé aux donateurs étrangers, et tout  particulièrement aux partenaires de développement dans les secteurs de la justice  et de la coopération militaire « de suspendre toute aide financière aux institutions ou aux forces de sécurité impliquées  dans des violations des droits humains ».

http://jambonews.net/actualites/20121010-rwanda-amnesty-international-denonce-la-torture-et-les-detentions-illegales/

Jean Mitari

Jambonews

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

5 Commentaires à “Rwanda : SOS du PS Imberakuri”

  1. Karekezi dit :

    la machine à torture du dictateur Paul Kagame tourne apparement en plein régime, c’est ça qu’on appelle avance??? pourquoi s’est -on battu pour faire tomber le régime Habyarimana??? pour avoir à la place un régime sanguinaire qui n’a aucun respect pour la vie humaine?? on parle de développement, quel développement si la vie humaine n’a aucune valeur au Rwanda??? qu’est ce qu’ on aura dans un mois, deux mois un an??? si ces tourtures et actes inhumaines ne s’arrêtent pas on risque d’avoir une autre guerre civile car on voit que on s’est battu pour rien

       5 likes

    • Kiyovuman dit :

      Tout à fait d’accord avec toi, mais le problème qui se pose ensuite c’est que faire ?
      Quand on voit d’un côté l’impunité inouïe dont jouit le président actuel depuis qu’il a pris le pouvoir, après au passage avoir fait assassiner deux présidents de nations souveraines (je me demande si cela s’est même déjà produit dans l’histoire), et de l’autre l’immense violence de son régime, comment voulez vous croire en une solution politique ?
      La réponse je pense que tout le monde l’a compris, mais l’immense majorité a peur et c’est compréhensible, ainsi fonctionne la terreur…

         1 likes

    • RASEC dit :

      Karekezi , vous avez parfaitement raison. Votre réaction sommaire a une profondeur intéressante.
      Mais j’ajoute ce qui suit.
      Il est de notoriété publique que Kagame est dépourvu d’humanité élémentaire sous réserve de prouver le contraire.
      Dépourvu d’humanité élémentaire:
      – Des milliers voire des milliers des bébés, grabataires et infimes Hutu et Tutis de second rang ont été impitoyablement exterminés par son armée.
      – Des milliers de prisonniers ont été assassinés par la faim et la soif d’une part et par manque de soins d’autre part, le tout sur ordre de Kagame.
      – A Kibeho, Kagame a ordonné d’affamer des milliers de déplacés de guerre dont la majorité écrasante étaient des enfants en bas âges c’est-à-dire de les priver de nourriture et d’eau dans un premier temps et de les exterminer ensuite par les mitrailleuses. Résultat: plus dix mille morts dans trois jours au vu des caméras des journaux des pays occidentaux. Le monde entier a vu des images édifiantes.
      – Au moment où les Batutsi dont il prétendait être défenseur des intérêts imaginaires étaient exterminés par des tueurs, Kagame a rejeté la proposition de cessez-le-feu du Général Bizimungu aux fins de sauver les Tutsi en particulier. Pour lui, seul le pouvoir et conséquemment l’accès aux caisses étaient ses priorités absolues. Celui qui connaît les Tutsi qui ont été sauvés par Kagame peut en faire part aux lecteurs de Jambo News.
      – Des millions de femmes, enfants et hommes Hutu et Tutsi de second rang rwandais ainsi que Congolais ont été impitoyablement exterminés par les militaires de Kagame et sur ordre de celui-ci.
      – Des centaines de soldats des ex-FAR (dont certains ont collaboré avec lui contre leur propre pays) qui sont retournés au Rwanda ont été sauvagement massacrés avec toutes leurs familles.
      – Des médecins qui sont restés au Rwanda pour soigner les blessés alors qu’ils pouvaient fuir comme les autres ont été exterminés. La liste en cours d’établissement sera portée à la connaissance des lecteurs de Jambo News sous peu.
      – Les massacres ordonnés par Kagame n’a pas épargné les religieux et religieuses, le tout sur l’ensemble du pays.
      – Plusieurs centaines femmes, enfants et hommes de tous âges, pour échapper à l’extermination des militaires de Kagame, sont allés se cacher dans les glottes de Nyamutera (Ruhengeri), de Busasamana (Gisenyi). Sur ordre de Kagame, ses militaires les ont gazés puis muré les grottes. Les faits sont vérifiables.
      – Quelques semaines avant chaque élection présidentielle, Kagame ordonne à ses escadrons de la mort de poser des bombes dans les endroits les plus fréquentés. Ces bombes ont fait des dizaines de victimes innocente. La perfidie étant une des hautes spécialités de Kagame, celui-ci a ensuite imputé ses forfaits aux terroristes hutu fantômes et dernièrement à ses opposants politiques. Alors que notre pays est caporalisé à cent pour cent et que par conséquent, aucun criminel ne peut échapper à la police politique de Kagame, celui-ci n’a jamais présenté ces terroristes Hutu et/Tutsi de second rang à la justice pour qu’ils répondent de leurs actes.
      L’erreur de Kagame est d’avoir utilisé le même modus operandi qu’avant avril 1994 partout au Rwanda. Il s’est lui-même démasqué.
      Dépourvu de sens la parole donnée et c’est le propre des tueurs hors du commun:
      – Alors qu’il venait de signer l’accord de paix d’Arusha avec Habyalimana, il l’attendu dans l’obscurité pour le poignarder mortellement au dos.
      – Alors qu’il avait signé un accord de collaboration avec les partis MDR et PSD en l’occurrence début juin 1992 à Bruxelles-Blegique contre Habyalimana et son parti MRND, Kagame a décapité le leadership de ces partis, à savoir les assassinats de Gapyisi Emmanuel et Gatabazi Félicien, deux hommes de valeurs et présidentiables, respectivement vice-président du MDR et secrétaire exécutif du PSD .Il faut ajouter à l’actif de Kagame, Kavaruganda Joseph , assassiné en avril 1994 , sans oublier Ubalijoro Bonaventure, mort des conséquences de mauvais traitement qui lui a été infligé par les tortionnaires dans la geôle de Kagame, alors qu’il était un pro-FPR notoire.

      Au regard de la nature même du régime Kagame, le calvaire de ces prisonniers n’est pas surprenant. En revanche, ce qui est impensable est le financement de la torture et du mauvais traitement des prisonniers politiques rwandais par l’Union Européenne. Autrement dit celle-ci, entretient les tortionnaires et est complice de ceux-ci à l’endroit des opposants politiques au régime Kagame. Dès lors, l’union Européenne a choisi son camp, celui des tortionnaires et nullement celui de la justice, de la liberté et de l’humanité même élémentaire.
      Le constat est sans équivoque. Les donneurs de leçons relativement aux droits de l’Homme sont devenus des alliés des tortionnaires qui, au demeurant, ont à leur actif des milliers de cadavres de prisonniers rwandais. Il faut dire les choses telles qu’elles sont. Il serait judicieux de dénoncer haut et fort les agissement de l’Union Européenne, le tout à l’insu des contribuables européens.
      Hormi le Belge Louis Michel, Kagamiste notoire et plus Tutsi que les Tutsi, au vu de ses actes, quels sont les les sponsors de Kagame au sein de l’Union EuropéEnne?

         2 likes

      • Kiyovuman dit :

        @ Rasec, je crois que le dernier livre de Charles Onana réponds à vos questions quant aux soutiens de Kagame au sein des institutions européennes

           0 likes

    • Vindu Muka dit :

      Vous savez, mon frère, dans le Rwanda de Paul Kagame, tendre un rose à quelqu’un n’est pas le synonyme d’un geste d’amour ou de fraternité. C’est un geste qui vous ouvre très largement les portes des geôles à aller-simple du Fürher des Grands Lacs. Raison pour laquelle les personnes qui y croupissent, criminels, délinquants souvent d’une seule et de la même composante de la population rwandaise, innocents ou démocrates, portent cette camisole de force rosacée que le monde entier connaît. Ce n’est quand même pas un scoop si je vous disais que Kagame va jusqu’à toucher des subventions internationales pour enfermer les gens dans ses camps de concentration? C’est un de divers moyens de booster de ce que l’on appelle le « miracle économique rwandais », l’argent pour les camps de concentration, l’argent pour les « forces rwandaises » aux « missions de « paix’ des Nations Unies, etc…etc…

      Continuons de parler d’amour à un psychopathe ou à un prédateur, et nous donnerons à Kagame les moyens de multiplier le nombre de place cachots dans lesquels il enfermera les démocrates et les pacifistes.

      C’est lui que nous devrions enfermer et mettre hors-d’état de nuire!

         2 likes

Laissez un commentaire