Jambonews FR - Restons informés

Rwanda : SOS du PS Imberakuri

Rwanda : SOS du PS Imberakuri

Le Parti Social Imberakuri a lancé un appel via sa page facebook, ce mardi 8 janvier,  en faveur de ses 14 partisans emprisonnés dans la prison de Mpanga (Sud du Rwanda), qui y seraient actuellement maltraités et torturés.

PS Imberakuri

« Les informations qui nous parviennent  de la direction de la prison de Mpanga, font état de traitements inhumains et dégradants ainsi que des actes de torture, notamment des coups de bâtons  et l’aspersion d’eaux usées » annonce un communiqué signé par Immaculée UWIZEYE Kansime Secrétaire Générale de PS-Imberakuri. Le parti dresse une liste de sept de ses quatorze partisans emprisonnés dans la prison de Mpanga qui ont pu déjà être identifiés. Il s’agit du Major NDAGIJIMANA ; Mr MUNYAGISAKA; Mr SEBAHAMBIZI Ezekiel; Mr MAZIMPAKA; Mr Said; Pasteur UWIMBABAZI Emile et Mr KAGABO Diallo Callixte.

Ce n’est pas la première fois que des actes de tortures et traitement inhumains sont signalés dans la prison de Mpanga, en effet en octobre 2011, huit prisonniers sierra-léonais condamnés par le tribunal spécial pour la Sierra Leone (TSSL) pour les atrocités commises pendant la guerre civile, et purgeant leur peine au Rwanda, s’étaient plaints de « traitements inhumains » dont ils auraient fait l’objet depuis leur arrivée dans la prison de Mpanga.  Ces huit prisonniers disaient être« privés de soins médicaux, menacés de mort par les gardiens, battus, torturés, mal-nourris et contraints à des travaux durs de menuiserie et maçonnerie notamment». http://jambonews.net/actualites/20111109-rwanda-les-autorites-carcerales-accusees-de-torture-et-mauvais-traitements/

Ntaganda et Mushayidi en grève de la faim

D’autre part,  le parti Ps Imberakuri  avait dèjà par le passé, déploré des actes de traitements inhumains et tortures commises sur son président,  Maitre NTAGANDA Bernard condamné le 11 février dernier par la Haute cour de Kigali, et qui purge une peine de  quatre ans de prison ferme. Selon son parti, Maitre Ntaganda est emprisonné dans des conditions inhumaines : « il est gardé en isolation totale dans un trou-cachot sans lumière et l’interdiction de recevoir sa ratio alimentaire de la part de sa famille et amis ». La direction de son parti a annoncé en novembre dernier voir dans ce traitement dégradant et humiliant, une manœuvre du régime de Kigali visant à « tuer » leur leader par « la faim, la torture Physique et le désespoir ».

D’ailleurs, le PS Imberakuri annonce, dans son communiqué de ce 8 janvier 2013 que son Président ainsi que Mr Déogratias MUSHAYIDI, Président du parti PDP-Imanzi lui aussi en prison depuis plus de trois ans, ont entamé depuis le 05 janvier 2013, une grève de la faim pour protester contre ces mauvais traitements.

http://jambonews.net/actualites/20111109-rwanda-les-autorites-carcerales-accusees-de-torture-et-mauvais-traitements/

« Ces actes de torture et mauvais traitement leurs sont infligés vingt quatre heure sur vingt quatre (24h/24h) par les responsables même de la prison, notamment Mr BUNGWE Claver: Security officer, Mr NDAYAMBAJE Fabrice: Intelligence Officer, Mr SENGABO Hilaire: Directeur adjoint de la prison et différents autres surveillants de prison. Les conditions de vie de ces prisonniers sont tellement alarmantes au point que d’une minute à l’autre, certains peuvent y perdre la vie notamment ce nommé Said qui y a été transféré en étant déjà malade » annonce le PS Imberakuri dans son communiqué.

Dans un rapport publié le 8 octobre 2012, Amnesty International avait mis en cause  le régime rwandais pour ses pratiques de torture, détentions illégales voire même les disparitions qui prennent de l’ampleur. « Décharges électriques, bastonnade, asphyxie au moyen d’un sac placé sur la tête ou encore privation sensorielle » sont les  méthodes de torture employées et qui se généralisent au Rwanda, selon cette organisation.

Vu la gravité  de la situation,  Amnesty International avait même recommandé aux donateurs étrangers, et tout  particulièrement aux partenaires de développement dans les secteurs de la justice  et de la coopération militaire « de suspendre toute aide financière aux institutions ou aux forces de sécurité impliquées  dans des violations des droits humains ».

http://jambonews.net/actualites/20121010-rwanda-amnesty-international-denonce-la-torture-et-les-detentions-illegales/

Jean Mitari

Jambonews

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews