FR | EN

Troisième mandat présidentiel au Rwanda – Kagame: « Je n’ai pas besoin de ce boulot »

Publié : le 28 février 2013 à 4:25 | Par | Catégorie: Actualité

Ce mercredi 27 février 2013, le président rwandais Paul Kagame a, lors de la conférence présidentielle mensuelle, démenti vouloir briguer un troisième mandat en déclarant qu’il « n’a pas besoin de ce boulot », nous rapporte l’agence de presse Reuters.

Paul Kagame

Paul Kagame

« Je ne suis pas la personne qui a besoin d’un troisième mandat » a-t-il affirmé. « Regardez-moi, je n’en ai pas besoin. Je ne fais pas ce boulot que je fais afin d’être payé ou comme quelque chose qui m’est bénéfique » a-t-il encore assuré.

L’opposition condamne un troisième mandat

Frank Habineza, président du parti d’opposition Green Party a, ce 27 février, déclaré à Reuters que son parti ne soutenait pas un amendement de la constitution. Par ailleurs, a-t-il continué, le parti estime que le mandat présidentiel devrait être réduit à 5 ans.

Ce lundi 25 février, les partis politiques d’opposition FDU-Inkingi et RNC avaient accusé le président rwandais de vouloir « amender la constitution» et ainsi « continuer à violer les droits humains au Rwanda ».

Kagame : Président depuis 2000,  de facto depuis 1994

Pendant la présidence de Pasteur Bizimungu du 19 juillet 1994 au 23 mars 2000, Paul Kagame, alors Vice-président et ministre de la Défense, était considéré comme le véritable chef du gouvernement. Par la suite, Pasteur Bizimungu est entré en désaccord avec Paul Kagame à propos de la politique gouvernementale et l’intolérance de ce dernier pour la dissidence. Le 17 avril 2000, Paul Kagame était élu président de la République par le Parlement, après la démission de Pasteur Bizimungu. À la suite de l’instauration d’une nouvelle constitution par référendum, il a été réélu au suffrage universel direct le 25 août 2003 avec un score stalinien de 95 % des voix et le 9 août 2010 avec 93 % des voix

L’ancien président de la République Pasteur Bizimungu a pour sa part été condamné à 15 ans de prison, six mois avant l’élection présidentielle de 2003. En 2007, il a été gracié par l’Homme fort du Rwanda.  A la suite des élections de 2003, les observateurs de l’Union Européenne avaient déploré « la compétition inégale et sans véritable opposition ». Selon ces derniers, le FPR et son candidat Paul Kagame avaient « dominé les deux campagnes électorales qui ont par ailleurs été marquées par un climat d’intimidation, des interpellations et des arrestations. Lors des journées électorales, de nombreuses irrégularités et fraudes ont eu lieu et le manque de transparence du processus de consolidation des résultats a été manifeste. »

À l’approche de l’élection présidentielle du 9 août 2010, plusieurs opposants de Paul Kagame ont été assassinés ou emprisonnés à l’instar de l’assassinat du journaliste Jean-Léonard Rugambage ou encore de l’emprisonnement des opposants Victoire Ingabire Umuhoza, Bernard Ntaganda et Déogratias Mushayidi.

Laure Uwase

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

7 Commentaires à “Troisième mandat présidentiel au Rwanda – Kagame: « Je n’ai pas besoin de ce boulot »”

  1. Licopa dit :

    “Je ne suis pas la personne qui a besoin d’un troisième mandat” a-t-il affirmé. « Regardez-moi, je n’en ai pas besoin. Je ne fais pas ce boulot que je fais afin d’être payé ou comme quelque chose qui m’est bénéfique » a-t-il encore assuré. Mais s’il n’en a pas besoin qu’il démissione…alors nous pourrons lui donner crédit. Voilà le langage propre aux dictateurs: je n’en ai pas besoin, c’est le peuple qui veut que je sois là …le peuple mon oeil…

       11 likes

  2. Derille dit :

    Sans rire … En fait, c du bénévolat… L’ombre sous son nez me fait penser à quelqu’un …

       4 likes

  3. jack dit :

    Le départ de cet homme aura un effet positif dans la régions de grands lacs, monsieur kagamé tu peux laissé cette fois ci mais en sachant que tu porte dans ton dos toute les crimes que tu as commis à l’Est de la RDC et d’autre au Rwanda tu ne restera jamais impunis toi et tes fidèles.

       1 likes

  4. jio dit :

    il sait ironiser.paul kagame est un bénévol !!! qui peut à à ces choses ? autrement dit quil démissionne et laisse les autres montrer qu’ils savent faire sans kagamé. sauf qu’il a raison en partie car on n’aurait la mémoire courte de penser que le départ de kagamé signifierait paix, bonheur,démocratie,liberté de penser,égalité de tous les rwandais devant la loi et partout dans le rwanda,qu’un hutu et un tutsi vivraient ensemble en paix sans haine,qu’un tutsi serait serait patron d’un hutu et d’un twa et qu’un twa aussi pouvait être le patron des hutus et des tutsis, de même un hutu être président et quitter le pouvoir par la demande du peuple via les élection des trucs de rêves l’alternance quoi,avoir la police qui fait le boulot pour lequel elle a été forméé, qui t’arrête non pas parce que tu es ceci ou celà,…mais celà ne peut pas arriver sans sacrifice à mon avis. un rwanda où les habyarimana pourraient encore poser le pieds, retrouver leur biens, une administration qui ramenerait tout rwandais au bercail un rwanda où les rwandais qui ont fuit pourraient encore rêver de revenir mbega ukuntu bakumbuye iwabo. franchement je rêve de ça . mais connaissant nos dirigent celà a un pris très élévé je vois mal comme kagamé de son vivant même sans être président pourrait accepter que les habyarimana rentrent au bercail celà coûte cher en principe mais ce sont les hommes qui décident du prix sinon ça ne coûte même rien du tout c’est nous les rwandais nos dirigents qui décidons pas seulement les dirigents mais nous tous

       0 likes

  5. RASEC dit :

    Le Président Kagame fait tout ce qu’il dit. Par conséquent, il faut prendre ses propos à la lettre.
    Il est président depuis juillet 1994, soit depuis plus de 18 ans. A moins de vouloir être président à vie, je ne puis penser que Kagame ait l’intention de s’accrocher au pouvoir.
    Selon ses dires, le FPR, parti-Etat, doit se préparer à l’alternance c’est-à-dire au changement politique. L’après-Kagame= la fin du parti-Etat et du despostisme et l’avénement de la démocratie retrouvée dans notre pays et correlativement une nouvelle ère pour le Peuple Rwandais. Il faut espèrer que le moment venu, le Peuple Rwandais opérera un choix utile et que le Rwanda ne connaîtra pas le désordre et le chaos qui règnent dans certains pays africains. Kagame a trouvé le pouvoir dans la rue et il l’a ramassé.Il ne faudra pas qu’après lui, le pouvoir se retrouve à nouveau dans la rue à la recheche d’un preneur.
    Revendiquer l’exercice du pouvoir c’est bon mais encore faut-il que l’intéressé soit apte à l’exercer effectivement c’est-à-dire ait un sens aigu d’intérêt général. L’honneur et la dignité n’ont aucune valeur marchande. Un Homme sans honneur et sans dignité, même un chien ne peut pas le respecter. Le président Kagame a certes des défauts mais il a également des qualités incontestables.
    A chacun d’apprécier et l’histoire jugera.

       0 likes

  6. le survivant dit :

    Le laisser terminer son mandat c’est prolonger la souffrance du peuple Rwandais et surtout des 2 Kivu. A part son esprit stalinien c’est un grand massacreur et le plu gd genocidaire après Hitler.

       0 likes

  7. il ne quittera pas le pouvoir cet homme avec tous les sangs des rwandais et congolais qu,il a tuee….

       0 likes

Laissez un commentaire