FR | EN

RDC: Bosco Ntaganda en fuite au Rwanda

Publié : le 17 mars 2013 à 18:54 | Par | Catégorie: Actualité

Le général Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale, a quitté le samedi 16 mars l’est de la RDC et est actuellement au Rwanda, selon le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende.

Bosco Ntaganda

Bosco Ntaganda

Après la fuite de l’ex-président du Mouvement du 23 mars (M23), Jean-Marie Runiga, c’est au tour de Bosco Ntaganda de trouver refuge au Rwanda. En effet, selon le porte-parole du gouvernement, il a traversé la frontière en même temps que des centaines de combattants d’une faction de la rébellion congolaise du M23, faction qu’il est accusé de diriger. Le porte-parole du M23 « faction Ntaganda », Séraphin Mirindi ainsi que le général Baudoin Ngaruye et colonel Zimurinda sont également au Rwanda.

Lambert Mende a appelé le Rwanda à ne pas accueillir le général Ntaganda, en vertu d’un accord-cadre pour ramener la paix dans la région des Grands Lacs signé à Addis Abeba en février par onze pays, nous rapporte l’agence de presse AFP.

Par ailleurs Lambert Mende a déclaré que : « Il y a un engagement clair: pas d’asile, pas d’accueil aux criminels recherchés par la justice internationale, pas d’accueil à ceux qui sont sous sanction des Nations Unies. (…) Nous attendons de voir comment Kigali va exécuter ses engagements »

Pour rappel, le Rwanda est selon un rapport de l’ONU accusé de soutenir le M23 qui sème la terreur dans l’Est de la RDC depuis avril 2012 et a causé le déplacement de plus de 25 000 personnes en l’espace d’un an.

Laure Uwase
Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

9 Commentaires à “RDC: Bosco Ntaganda en fuite au Rwanda”

  1. RASEC dit :

    Kagame est devenu le protecteur en chef des grands criminels dans les annales de l’histoire du Congo.
    Force est de constater le silence assourdissant du gouvernement congolais excepté quelques déclarations contradictoires au demeurant de Monsieur Mende.
    Il convient de rappeler que le fameux accord signé à Addis Abeba entre divers acteurs du chaos qui règne dans le Kivu est purement politique. Par conséquent, il n’est pas contraignant pour Kagame.
    Par ailleurs, tous ces criminels sont les anciens soldats de l’armée de Kagame. En tant que tels, ils ont la nationalité rwandaise. Or, pour tous ceux qui ne le savent pas, le Rwanda n’extrade jamais ses soldats ou les anciens soldats de son armée vers un pays tiers même si ceux-ci ont la nationalité de ce pays. Kagame a toujours été clair sur ce point.
    Si sous pression de ses sponsors, Kagame extradait vers la RDC ou remettait à la CPI les auteurs notoires des crimes contre des millions de Congolais, les masques tomberaient car les intéressés détiennent les dossiers accablants à son endroit. Il ne peut prendre ce risque. Nkundabatware n’a-t-il pas dit que malheur à quiconque aussi bien au Rwanda qu’en RDC oserait de l’envoyer à la CPI. Par ces dires, Nkundabatware visait Kagame et Kabila. En réaction, les deux intéressés ont déclaré que le cas Nkundabatware n’est pas prioritaire et ne mérite donc une attention particulière. Résultat, ce Monsieur dont la responsabilité dans les crimes qui ont été commis au Kivu n’est pourtant pas à prouver mene bien sa vie ici au Rwanda sous la protection de Kagame, son frère comme il dit.
    Au regard des faits, en reconaissant par les négociations avec le M23 et précédemment les divers bandes armées le bien-fondé des crimes qui’ls ont commis contre des millions de Congolais, le Gouvernement Congolais a ôté toute crédiblité quant à ses allégations aussi contre le Rwandais et son président que contre ces criminels. Il est contradictoire de négocier avec les criminels ou de reconnaître publiquement le bien-fondé de leurs crimes et les traiter en même temps de criminels ou demander leur extradition vers la RDC. Par ses incohérences volontaires et manifestes, Kabila, dit président des Congolais, est mal fondé pour demander au Rwanda l’extradition de ses anciens compagnons vers la RDC. Au lieu d’argoter dans tous sens sur le Rwanda et son président, les Congolais devraient demander à leur président Kabila Joseph ce qu’il a fait pour des millions de victimes du Kivu et pourquoi a-t-il reconnu bien-fondé des méfaits des auteurs des crimes abominalbles qui ont été et qui sont commis dans le Kivu, territoire congolais.Autrement dit, pourquoi a-t-il accepté de négocier avec les auteurs des crimes contre des millions de Congolais du Kivu, ce qu’il a négocié et combien a coûté ou coûte le séjour de la cohorte des play boys dits négociateurs à Kampala. Sachant que dans le cas présent, les infractions sont continues et relèvent aussi bien de la CPI que des tribunaux congolais.

       3 likes

    • Mtoto Ya Mama dit :

      Monsieur (ou Madame-Mlle)
      Vous le dites si bien, si clairement, si.. que l’on en a la chaire de poule.
      Triste pour le Congo.
      Il est temps que l on utilise le cerveau en RDC, que l’ on arrete d’applaudire sans comprendre le fond des declarations politiciennes.
      Qui Vivra Verra!

         0 likes

  2. Lameck dit :

    It was quite clear that The M23 movement was supported by Joseph Kabila, Plaul Kagame and Museven! Therefore, these three people will not let Mr. Bosco Ndaganda be caught as they may be found out sooner that they had hands in this M23 movement.

       1 likes

    • Derille dit :

      Of sure, Mr Lameck, vous avez tout à fait raison. Ceux qui pourraient intervenir pour faire cesser ce drame sont bien au courant.
      Derrière la souveraineté des états, ils se cachent, se montrent prudents et timorés parce qu’ils ont trop d’intérêts dans les richesses qu’offre la RDC (minières et autres, bien entendu). La misère des habitants, que dis-je, les horreurs qu’on inflige aux habitant(e)s, tout le monde s’en fout à part quelques voix qui s’élèvent et qu’on fait vite taire. A part les médias qui en vivent , qui cherchent de préférence le sensationnel et qui se laissent manipuler. A part quelques volontaires et bénévoles qui font ce qu’ils peuvent et dont on parle rarement parce qu’il faudrait leur donner les moyens d’agir.

      C un tableau « noir » (sans humour malsain !) ?? Exagéré ?? Comme je souhaite me tromper. Mais je pense ne pas être le seul à exprimer une colère alimentée depuis plus de 20 ans.

      I am sorry, I don’t speak English but, nice to meet you…

         1 likes

  3. Lameck dit :

    It was surely clear that Joseph Kabila, Paul Kagame and Museven had hands in M23 Movement! Therefore, these people will not allow Mr. Bosco Ndaganda be caught as they may be found out sooner that they are all truoble makers!

       3 likes

  4. La honte+++++++++ dit :

    Je l’ai toujours dit ayez pitié de Kabila, avec tout ce que nous connaissons à propos de ces assassins par interim :Mutebusi, Nkundabatware, Ntangada, et la liste est longue ils ont le feux vert de tuer quand ils sont Congolais au Congo, et ils traversent la frontiére pour le Rwanda leur pays . le Congo est dirigé par les gens invisibles sans coeur, ils sont satisfaits de cette situation de guerre de basse tension: les gens meurent chaque jour,ni paix , ni guerre au sens propre. ceux qui dirigent le Congo à Distance avec l’interférence du Rwanda et Ouganda sont à la base de l’impunité de ces jeunes Tutsi Rwandais de l’armée patriotique Rwandaise sans oubliers les pourvoyeurs , les fournisseurs de chefs des guerres tutsi du RCD, CNDP, M23 et divers mai-mai
    tous à la solde de Kigali et Kampala. L’autorité de l’état Congolais est ailleurs…………entre les mains des illuminés judeo-maçonique
    et les Anglo-saxons et alliés Europeens. on a encore des longs jours devant pour avoir une vrai indépendance sinon 1960=2013
    liberté de façade,on a pas le droit d’avoir une vraie armée, on oblige le gouvernement à négocier avec des incultes, voyous c’est comme-ci l’Amerique négocie avec Alqaida, ou les Maliens avec les Djihadites,bref on n’est pas libre et ceux qui sont dans les institutions à Kinshasa sont de Gérants observateurs champion du monde des négociations .

       2 likes

  5. Benzion dit :

    Je le savais… La guerre entre les 2 factions du M23 n’a jamais eu lieu… Kagame a donne l’ordre pour qu’il y ait cette comédie de fausse guerre et de tir d’obus, pour que son poulain Kabila intègre encore une portion de militaire rwandais dans l’armée congolaise… on en a pas fini avec cette farce de Kagame et Kabila…Depuis Jules Mutebesi et nkunda, l’histoire se répète…encore et encore…

    Kibumba: Fightings Between M23 Factions Never Happened
    http://www.afroamerica.net

       1 likes

  6. Thierry dit :

    Kagame est au bout de sont histoire, Makenge ne va tarder aussi a rentrer chez lui. chez son pyscho alliene mentale Kagame

       1 likes

  7. rwembe dit :

    Kagame et son etat-major sont de fins strateges: en maintenant un climat d’insecurite dans la region (guerres ici et la, actes terroristes ici et la, assasinats cibles ici et la), ils s’assurent la perennite. Ainsi ils sont devenus des partenaires dans la gestion internationale des dossiers sur la region ds grands lacs.
    Kagame et ses lieutenants ont besoin d’entretenir cette insecurite pour s’assurer la survie de leur pouvoir au Rda et dans la region.
    Alimenter le terrorisme t l’insecurite leur assure la perennite: c’est en soi une option, un choix politique.

       0 likes

Laissez un commentaire