FR | EN

Pour la 8ème année, le Cercle des étudiants rwandais de Louvain-la-Neuve organise son Bal

Publié : le 4 avril 2013 à 21:06 | Par | Catégorie: Culture

Ce vendredi 5 avril 2013, le Cercle des étudiants rwandais de Louvain-la-Neuve (CERL en abrégé) organise, pour la 8ème fois, son bal annuel. Une occasion de s’intéresser de plus près à cette association qui s’est installée depuis bon nombre d’années dans le paysage associatif de la communauté rwandaise de Belgique.

Fondé en 2005 par des étudiants rwandais de l’Université Catholique de Louvain(UCL) qui avaient dans l’idée de fournir un cadre d’épanouissement social aux jeunes rwandais ainsi que de promouvoir la culture rwandaise, le CERL s’est depuis créé une identité forte et est solidement ancré dans le panorama estudiantin louvaniste.

Le CERL poursuit 3 objectifs majeurs. D’abord, l’intégration des jeunes sur le site de Louvain-la-Neuve. L’arrivée dans le monde universitaire implique beaucoup de changements qui peuvent être encore plus difficiles à gérer pour des jeunes d’origine étrangère. Le CERL s’efforce de leur fournir une aide logistique et scolaire. Ensuite, le second objectif est la promotion de la culture rwandaise ainsi que l’échange interculturel avec la multitude des communautés présentes sur le site louvaniste. Enfin, le dernier axe est l’animation étudiante. Le CERL s’efforce depuis 8 ans de jouer un rôle dans le folklore estudiantin louvaniste.

Comme chaque printemps, le Bal du CERL réunira des artistes issus de tous bords. Des humoristes, des danseuses de danses traditionnelles rwandaises et des chanteurs, vont se succéder au cours d’un repas qui sera suivi d’une soirée dansante.

En dehors du Bal, plusieurs activités sont organisées avec dans l’idée de remplir les trois objectifs majeurs que s’est fixé le Cercle. C’est ainsi que cette année, une soirée conte africain en présence de Pie Tshibanda ou encore un souper mettant en avant la gastronomie africaine ont été organisés. Des cours de Kinyarwanda et de danses traditionnelles rwandaises sont également au programme du CERL. Par ailleurs,  une conférence sur « la sexualité à la rwandaise » est en préparation.

le CERL à la Croix-Rouge pour un don de sang

Le CERL à la Croix-Rouge pour un don de sang

À côté de ses activités plus culturelles, le CERL cherche aussi à s’impliquer socialement. En atteste, l’organisation d’un don collectif de sang en décembre dernier.

Le CERL attache également une importance, à « l’unité africaine ». Ainsi le 24 avril, pour la première fois, la grande majorité des organismes estudiantins africains se sont réunis pour mettre en place un projet commun dans le cadre de « l’African Film Festival de Louvain-la-Neuve ». À l’initiative du Centre Placet, ce festival mettra en avant l’art cinématographique africain tout en essayant de faire ressortir la belle face, souvent oublié par les médias occidentaux, que nous offre l’Afrique

Pour Boniface Munyaneza, le Président du CERL pour cette année académique 2012-2013, « Le CERL met vraiment un point d’orgue à l’ouverture. Que ce soit une ouverture  aux autres communautés africaines, qu’aux différentes cultures qui sont représentées à Louvain-la-Neuve. »  

« Nous sommes vraiment très fières de promouvoir notre savoir-faire, nos rites, notre langue ainsi que nos coutumes car c’est ce côté qu’on veut qui ressorte lorsqu’on entend parler du Rwanda. » a expliqué Norman Sinamenye, Chargé de culture au sein du CERL.

Dans tous les cas, le CERL reste un exemple pour bon nombre d’associations de la communauté rwandaise et comme le conclue Boniface Munyaneza, « au fil des changements de génération, tout en évoluant et en se diversifiant, il a su perdurer et garder cette même identité d’ouverture que les membres fondateurs voulaient garder intacte. »

Ruhumuza Mbonyumutwa et Laure Uwase

Jambonews.net

 

 

 

 

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn

5 Commentaires à “Pour la 8ème année, le Cercle des étudiants rwandais de Louvain-la-Neuve organise son Bal”

  1. Fank dit :

    Salut,
    A propos, il se dit beaucoup de choses nouvelles sur l,attentat du président habyarimana, et il y a un silence radio non professionnel sur votre site….Merci pour la mise à jour.

       7 likes

    • Hendrix dit :

      Tu a tout a fait raison mon cher Fank. Ce sont des amateurs journalistes. Quand il y a rien de negatif sur le Rwanda ils sont muets . Quand le genocidaire Tito Barahira est arreter, ils ne disent rien.Je ne savais pas que les interahamwe sont meme arriver au Mayotte. Murakomeye shya burya.

         5 likes

      • Fueille de chêne dit :

        Et quel rapport faites-vous entre vos commentaires et le sujet de l’article, Monsieurs les « éclairés »?

           1 likes

  2. Fank dit :

    Feuille de chene,
    Justement là se trouve le problème car il y a pas de rubrique pour cela il me semble.,,Intentionnellement, je ne puis le dire.Il y a un véritable silence radio jamais intervenu en pareille période car SI CE SONT VRAIMENT LES HUTUS QUI ONT ABATTU CET AVION DE HABYARIMANA, ALORS IL FAUDRA REECRIRE L,HISTOIRE DU GENOCIDE….Comme qui dirait une certaine Carla Del Ponte.

       1 likes

    • edouarda dit :

      Fank & Hendrix. ‘Petite remarque’ seulement. Il n’y RIEN DE NOUVEAU en ce qui concerne l’attentat contre l’avion d’Habyarimana (et Ntaryamira dont la présence n’était pas un hasard !). Tous les éléments sont là pour démontrer – ce que tout le monde sait (soyons au moins honnêtes !) – que le FPR a – avec ‘un peu d’aide’ – abattu l’avion. Ce n’est pas un rapport balistique – sur base de témoignages d’occidentaux (qui se contredisent par rapport à ce qu’ils disaient à l’époque) – ni un nouveau juge qui est ‘sous pression politique’ qui y changeront quelque chose. Votre ‘écran de faux témoignages et fausses affirmations’ ne font qu’appuyer la conviction que vous avez des ‘choses à cacher’. Le crime a bénéficié à celui qui l’avait préparé et qui a gagné « la guerre » (commencé par ailleurs par ce dernier et pas par les FAR). Vous faites malheureusement partie de ces gens qui ont pendant 19 ans essayé de convaincre le monde entier que cette « guerre » était purement ethnique; que les bahutu sont des criminels, des êtres inférieurs, des gens moins intelligents (et laids de surcroît si l’on relit certaines de vos interventions), bref: de propager vos théories racistes qui appartiennent à une autre époque (mais qui se vendent encore très bien chez certains occidentaux). Vous avez jubilé quand le premier président hutu du Burundi a été assassiné par des extrémistes tutsi avec l’aide d’éléments rwandais. Silence radio sur le génocide des hutu au Burundi puisque votre réseau a prétendu que « le génocide des tutsi au Rwanda » est le seul génocide commis après la 2ème guerre mondiale. Vous avez jubilé quand les troupes du FPR ont gagné la capitale rwandaise en 1993, suite à votre propagande, vos relations et vos intriges internationales et votre agenda caché (la démocratie n’était nullement l’objectif). Vous avez tu l’apartheid qui a regné au Rwanda après la prise du pouvoir par le FPR. Et vous avez fait ‘silence radio’ sur les meutres de journalistes critiques, l’emprisonnement d’opposants politiques et les nombreuses disparitions de citoyens rwandais et le vol des leurs biens. Vous avez tu l’injustice des gacacas qui ont fait condamner de nombreux innocents et qui les ont rendus citoyens de second rang au service de ceux qui avaient planifié cette situation depuis longtemps. Vous avez tu et ensuite minimisé le génocide des bahutu (burundais, rwandais, congolais) et des Congolais sur le sol Congolais et vous avez utilisé tous les moyens diplomatiques pour convaincre vos contacts internationaux que « les chiffres » étaient exagérés – notons que les chiffres de 1994 ont été avancés par le FPR et que les études de Stamm et Davenport ont été enterrés du fait que le résultat ne rentrait pas tout à fait dans le scénario préparé spécialement pour vous – et vous avez eu l’audace de prétendre que parler de « victimes hutu n’était rien d’autre que sâlir le sang des tutsi ». SILENCE RADIO ??! Je crois qu’il a assez de sites sur lesquels vous pouvez librement déclarer n’importe quoi – comme vos réseaux qui vous appuyent depuis toujours – sans être poursuivis ou inquiétés comme ceux qui, parfois en risquant leur propre vie, veulent faire connaître la vérité. Cela fait bientôt 19 ans qu’il y a une silence radio en ce qui concerne cette vérité mais malgré vos efforts, elle sortira ! Mais tant qu’il y aura des gens comme vous, qui peuvent propager des idées racistes et mensongères de surcroît, il n’y aura pas de paix et de démocratie au Rwanda et donc pas non plus dans toute la région où vous faites toujours la loi.

         3 likes

Laissez un commentaire