FR | EN

Rwanda –Belgique : le Ministre belge Didier Reynders persona non grata au Rwanda ?

Publié : le 21 février 2014 à 18:59 | Par | Catégorie: Actualité

Monsieur Reynders en charge des Affaires étrangères ne serait pas le bienvenu au Rwanda, ont annoncé plusieurs médias belges ce 20 février. Le chef de la diplomatie belge ne fait actuellement pas partie des invités conviés pour assister à la commémoration du 20ème anniversaire du génocide rwandais en avril prochain. Le régime de Kigali n’aurait pas digéré  la position du ministre sur deux sujets à savoir le M23 et les FDRL.    

Didier Reynders-Copyright BELGA

Didier Reynders-Copyright BELGA

La délégation belge conduite par le Premier ministre belge Elio Di Rupo, qui devrait  se rendre à Kigali pour assister aux cérémonies de commémoration du 20ème anniversaire du génocide rwandais pourrait se faire sans le chef de la diplomatie belge Didier Reynders, car l’homme serait devenu « persona non grata » au Rwanda. Pourtant Monsieur Reynders aurait émis le souhait de faire partie de la délégation, puisqu’en tant que chef de la diplomatie, c’est à lui qu’il revient naturellement de représenter le royaume à l’extérieur du pays. Cependant, ce dernier ne figure pas sur l’invitation officielle adressée par les autorités rwandaises au Premier ministre Di Rupo.

L’homme fort du Rwanda ne voudrait  pas  du ministre Reynders dans son pays, et pour causes, ses positions sur deux sujets délicats concernant la région des Grands Lacs : le soutien du Rwanda aux anciens rebelles  du M23, et la proposition du président  Tanzanien Kikwete Jakaya  pour des  pourparlers entre le gouvernement de Kigali et les rebelles de la Force de Libération du Peuple Rwandais (FDRL), proposition que le ministre Reynders soutient.

 Le dossier M23

Le chef de la diplomatie belge Didier Reynders a été parmi les premiers responsables occidentaux à accuser le Rwanda de soutenir le mouvement du 23 mars (M23), qui a longtemps sévi à l’est de la RDC , avant d’être battu par les forces congolaise et onusiennes en novembre dernier. Kigali a toujours nié soutenir ces rebelles qui perpétraient des atrocités dans le nord Kivu. Le ministre Reynders, « convaincu » du contraire, a mené une action diplomatique  aux Nations Unies et à l’Union européenne, pour pousser ces organisations à accentuer les pressions sur le Rwanda afin de cesser son appui à la rébellion du M23.

Lors de l’élection du Rwanda au Conseil de sécurité de l’ONU le 18 octobre dernier, la Belgique s’est abstenue de voter pour le Rwanda, en raison selon Didier Reynders, « du soutien apporté par Kigali à une rébellion active dans l’Est de la République démocratique du Congo. » Kigali n’a pas apprécié l’action de Didier Reynders, d’ailleurs dans un rapport du parlement rwandais publié le 11 février 2013, qui fait suite aux allégations de la communauté internationale sur le soutien du Rwanda à la rébellion du M23, le chef de la diplomatie belge Didier Reynders a été pointé du doigt comme l’une des personnalités qui s’acharnent à mener des actions diplomatiques hostiles envers le Rwanda.

Pour des négociations entre le régime de Kigali et les FDRL

Le 9 juillet 2013, en marge de sa rencontre à Bruxelles avec le 2ème Vice-Président du Burundi Gervais Rufyikiri, accompagné par le ministre des Relations Extérieures Laurent Kavakure, le chef de la diplomatie belge a lancé un appel aux autorités rwandaises d’engager un dialogue avec les FDLR installées dans l’Est de la RDC,  car c’est  selon Monsieur Reynders, « une priorité nationale et régionale ».  Cette proposition qui avait déjà été avancée par le président tanzanien Jakaya Kikwete lors de l’ouverture du 21ème sommet de l’Union africaine le 26 mai dernier à Addis-Abeba, n’a pas enchanté les autorités rwandaises qui accusent les FDRL d’être des génocidaires. Cela expliquerait le malaise entre Paul Kagame et Reynders.

Du déjà vu

Reynders n’est pourtant pas le premier occidental et chef de la diplomatie, à être déclaré indésirable dans le pays des milles collines. Le français Alain Juppé, alors qu’il était ministre des Affaires étrangères (2011-2012), a été déclaré « personna non grata » au Rwanda par  Paul Kagame en personne « À ma connaissance, Alain Juppé n’est pas le bienvenu au Rwanda » a-t-il déclaré  au cours d’une interview qu’il a accordé à François Soudan, journaliste de l’hebdomadaire Jeune Afrique en mai 2011.

Jusqu’à présent, on ignore la composition de la délégation belge qui se rendra au Rwanda en avril prochain, ni l’attitude qu’adoptera le Premier ministre belge qui lui , a reçu son invitation pour le Rwanda. S’y rendra-t-il sans son chef de la diplomatie ?

 

Jean Mitari

Jambonews.net

Profitez et partagez avec vos amis:
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • email
  • LinkedIn
Tags: , ,

5 Commentaires à “Rwanda –Belgique : le Ministre belge Didier Reynders persona non grata au Rwanda ?”

  1. Inararibonye dit :

    Ecoutee Louis Michel? j’espère que Didier R comprendra

    http://www.youtube.com/watch?v=nu04TeCVfvY&feature=youtu.be

       1 likes

  2. Eric dit :

    @Inararibonye Qu’est ce que Didier devrait comprendre du discours de Louis? A t il nie le genocide Rwandais? Non…..qu’est ce que d’apres vous il devrait comprendre de ce discours?

    L’article suggeres que Didier n’est pas le bienvenu a Kigali pas pour des raisons concernsnt le genocide Rwandaid mais parceque il fait parti de ceux qui parlent trop de l’affaire M23 et soutienent le dialogue entre le Rwanda avec FDLR (Dans son discours, Louis suggeres aussi du dialogue pour ramener la paix dans la region mais ne fait pas allusion au FDLR)

    Qu’est d »apres vous Didier devrait comprendre?

       1 likes

  3. RASEC dit :

    Kagame a une qualité sui generis: humilier ses alliés ou ses sponsors. Il dit et met en exécution tout ce qu’il pense.
    L’envoi des diplomates français qui sont partis comme des voleurs.Le revoi des diplomates allemands qui sont partis comme des voleurs. La déclaration persona non grata au Rwanda d’Alain Juppé alors ministre français des affaires étrangères . La nomination de Madame Hélène LE GAL au poste d’ambassadeur au Rwanda par Sarkozy, alors président de la France et le refus de celle-ci par Kagame au motif qu’elle est une proche de Juppé. Alors qu’il a vait humilié publiquement les diplomates et un ministre français et rompu des relations diplomatiques avec la France avec la destruction de tout ce qui symbolise la présence de France au Rwanda, c’est un président français qui est venu s’agenouiller devant lui sans son ministre des affaires étrangères.
    Kagame est véritablement l’homme fort sur le continent africain.
    Le ministre belge des affaires étrangères ne viendra pas au Rwanda à l’instar de Juppé sous Sarkozy.Kagame ne reviendra pas sur sa décision, le tout sans conséquence aucune pour le commandant suprême. Et quelle que soit la réaction de la Belgique, elle sera inopérante. Elle a avoué publiquement son crime contre Karegeya.Quelle a été la réaction de la RSA et des soi-disant défenseurs des droits de l’homme ou des prédicateurs de la justice pour tous? Rien.

       0 likes

  4. Bertrand Loubard dit :

    Yves Leterme, étant ministre des affaires étrangères, a été sollicité par Paul Kagamé dans les couloirs de l’A.G. de l’ONU pour qu’il l’aide à trouver des tueurs en Belgique pour éliminer ses opposants….C’est, de mémoire, la déclaration d’Yves Leterme publiée dans Paris Match après cette session de l’ONU. Lors d’une session suivante de l’A.G., Kagamé a condamné la CPI (comme lui avait d’ailleurs fort probablement conseillé Pierre-Richard Prosper, son avocat (et celui de Bill Clinton), ex-représentant des USA à l’ONU pour les affaires africaines, sorteur de Carla Del Ponte des TPI, Conseiller pour l’Afrique….…..etc. etc…;).Lors d’une réunion tenue en marge de l’A.G. et relative à la problématique du M23, Paul Kagamé a asséné un soufflet à toute la diplomatie en générale et à D. Reynders en particulier en quittant cette réunion prétextant d’une urgence plus importante…..Une fabuleuse machine médiatique est mise en branle à l’occasion du 20ième anniversaire du Génocide des Tusti du Rwanda (qui a fait, selon les chiffres de l’Onu entre 800.000 et 1.000.000 morts principalement Tutsi et Hutus modérés, les autres étant tous à prendre comme des nazis (suivant J-P Gouteux) et dont l’évocation du sang souille le sang des Tutsi (selon Dominique Sopo)).
    Il est indécent que des Belges qui ont pré-programmé ce Génocide (depuis bien avant 1918) soient présents aux cérémonies du tournage du film le « Triomphe de la volonté »…..Car, si Louis Michel a chanté, (merci pour les références du site http://www.youtube.com/watch?v=nu04TeCVfvY&feature=youtu.be), la gloire de la femme rwandaise, n’a-t-il pas oublié de demander des nouvelles de Rose Kabuye, de ses enfants et de son mari…..car le film retraçant le calvaire, la mort et la résurrection de la Mandela de l’Afrique centrale a subitement été retiré des circuits de diffusion depuis qu’il est apparu que ce n’est pas elle qui a été envoyée au supplice de la justice française à l’instigation de son ami Bernard Kouchner….mais qu’en fait elle a raté son exfiltration….les agents de la DMI ayant bien suivi sa trajectoire de négationniste, révisionniste, divisionniste, conspirationniste, complice des FDLR et tutti quanti…. ….

       1 likes

  5. Muhinzi dit :

    Quand on voit Louis Michel se faire porte parole du Rwanda on peut se poser beaucoup de questions sur ce qui l’anime. Est-ce que c’est par amour du Rwanda et des rwandais? Par le fait qu’il aurait compris l’histoire du Rwanda? Chose que certains y compris les historiens rwandais n’auraient pas compris ou il prend cette position comme il le dit car il n’a pas beaucoup de choix? Ce gars il a une haine envers Reynders et il ne le cache pas; il sait très bien que si Kagame et sa clique quitte le pouvoir ses aventures au Rwanda vont être mis à jour. Alors il doit tout faire pour soutenir ce régime aux abois. Souvenez-vous Louis Michel en 2001 quand on lui a pique ses affaires à Kigali….. On avait trouvé quoi sur lui???? Pourquoi on a volé ses affaires??? Il avait prononcé quoi comme phrase à Goma quand il avait vu une petite fille congolaise de 12 ans violée par l’armée de Kagame??? Mais quand on a volé sa valise il s’est mis à soutenir Kagame. Il a intérêt car Kagame le tient par les couilles jusqu’à sa mort.

       0 likes

Laissez un commentaire