Jambonews FR - Restons informés

Le point de vue d’Albert Rukerantare : Approché pour saboter la manifestation anti-Kagame

Le point de vue d’Albert Rukerantare : Approché pour saboter la manifestation anti-Kagame
Albert Rukerantare (au centre)

Albert Rukerantare (au centre)

Albert Rukerantare (au centre)


C’est une histoire comme l’on en voit rarement. La rumeur courait depuis quelques jours selon laquelle,  Albert Rukerantare ; un membre influent de la Société civile Rwandaise avait reçu la proposition d’une importante somme d’argent afin de saboter la manifestation du 06 décembre 2010 visant à dénoncer la venue de Paul Kagame à Bruxelles.
La SOCIRWA est une organisation longtemps diabolisée par le régime de Kigali ayant l’habitude d’organiser des commémorations et des manifestations dénonçant les violations graves des Droits de l’Homme au Rwanda  et au Congo.
Les informations faisaient état que cette personne avait reçue la proposition d’une somme de 10 000 euros afin de saboter cette manifestation.
Jambonews TV l’a rencontré hier en soirée, afin de recueillir son récit.
Il commence par nous dire qu’il a été approché par des jeunes gens, envoyés par le gouvernement les 23 et 24 novembre dernier,  lui apportant un message provenant des hautes autorités de l’armée du FPR, dont le général Jack Nziza.
Leur demande était claire : saboter la manifestation qui aura lieu le 6 décembre mais aussi et surtout obtenir de lui une complicité afin qu’il n’y’ait aucune action qui pourrait déranger la visite du président Kagame.
A la question de savoir pourquoi c’est lui qui a été approché, Il dit n’être probablement pas le premier à être approché mais qu’il est le premier à le dénoncer.
Ensuite, évoquant sa peur des représailles, il nous avoue craindre pour sa sécurité et celle de sa famille. Il en a dès lors fait part aux autorités belges car il a reçu des informations selon lesquelles, une liste de personnes à approcher avait été dressée et que  ceux qui refusent la voie de la collaboration s’exposent à des représailles, pouvant aller jusqu’à y perdre leur  vie.
Il nous dit qu’à ce sujet, la meilleure preuve, c’est l’emprisonnement d’Ingabire, Ntaganda, Mushayidi (NDLR les principaux leaders de l’opposition) au Rwanda, cela montre que le régime ne supporte pas la voie contradictoire.
Au sujet des preuves de ces allégations, il nous assure avoir des enregistrements, non seulement des voix mais aussi des images. Il refuse toutefois de nous livrer ces voix et ces images, pour une question de stratégie, nous dit il.
L’entretien se termine par la question de savoir quel message il souhaite transmettre à tous les rwandais, après l’expérience qu’il vient de vivre.
Il dit à tous les rwandais : « Ensemble pour la patrie », et se référant à la devise de la Belgique, il dit « L’union fait la force ».
A la suite du message de Victoire Ingabire, il demande aux gens de ne pas avoir peur, car selon lui ceux qui se laissent aller à ces manigances le font par peur, peur d’avoir des dossiers contre eux, peur de la vie qui devient dure, et il demande aux rwandais partout ou ils sont et plus particulièrement aujourd’hui en Belgique et en Europe, de s’unir pour mener le combat pour leurs droits.
En particulier, en ce jour, ou l’ASBL Jambo organise cette action de manifestation (NDLR pour plus d’infos, voyez www.jamboasbl.com)  , il demande à tous les compatriotes de venir nombreux, manifester leur indignation, leur souffrance, leur mécontentement contre le régime qu’il qualifie de criminel et de génocidaire et qu’ensemble nous réclamions justice, l’égalité des chances pour tous les rwandais,  que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du pays.
Car conclue t’il, ce sont les seules conditions qui permettront à notre pays d’avoir un développement et un progrès durable.
Invité à réagir, face à ces informations, Placide kayumba, le coordinateur de l’ASBL Jambo nous dit que cette tentative de sabotage  est une preuve de plus de l’importance de la manifestation du 06 décembre.
En effet, isolé au sein de la communauté internationale qui prend conscience petit à petit de la vraie nature du régime de Kigali, ce dernier n’a plus qu’une carte à jouer. Celle de montrer une unité des rwandais, or au pays, au Rwanda, cette unité et stabilité ne sont qu’apparentes, toute voix critique étant sévèrement réprimée. La manifestation du 24 juin 2010 réprimée dans la violence et dans le sang est selon lui un bel exemple de cela.
Il rajoute que les rwandais et congolais d’Europe ont une occasion historique de dénoncer ce qui se passe au Rwanda dans un pays ou la liberté d’expression est permise et qu’il convient de ne pas louper ce rendez-vous avec l’histoire.
Et se référant au leitmotiv de l’ASBL jambo, il invite les peuples congolais et rwandais à écrire leur histoire et à être ainsi maitres de leur destin.
Ruhumuza Mbonyumutwa

Point de vue d’Albert RUKERANTARE from JamboNewsTV on Vimeo.

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews