Jambonews FR - Restons informés

Rwanda: deux ex-proches de Kagame nient avoir créé une rébellion en RDC

Rwanda: deux ex-proches de Kagame nient avoir créé une rébellion en RDC
La région des Grands Lacs

La région des Grands Lacs

La région des Grands Lacs


NAIROBI 23/01 (AFP) – Deux anciens proches du président rwandais Paul Kagame, exilés en Afrique du Sud, et accusés par Kigali d’avoir créé un mouvement rebelle dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), ont nié toute activité militaire.
Le porte-parole de l’armée rwandais avait indiqué samedi que l’ancien chef d’Etat-major de l’armée, le général Faustin Kayumba Nyamwasa et l’ancien chef des renseignements extérieurs, le colonel Patrick Karegeya, avaient lancé un groupe rebelle dans la province congolaise du Nord-Kivu, voisine du Rwanda.
« Nous voudrions réfuter ces allégations avec le mépris qu’elles méritent », réagissent les deux anciens responsables militaires dans un communiqué transmis à l’AFP.
Le porte-parole rwandais avait ajouté que ce nouveau mouvement travaillait de concert avec les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR) également basées en RDC et dont de nombreux éléments sont accusés d’implication dans le génocide des Tutsis de 1994.
« Nous sommes membres du Congrès national du Rwanda (RNC), une organisation politique non-violente dont les objectifs ont été clairement exposés dans notre déclaration de décembre 2010 », poursuit le texte des deux opposants. « Nous sommes résolus, avec d’autres Rwandais au sein de la diaspora et à l’intérieur du Rwanda, à trouver une solution pacifique au problème rwandais. »
Les deux hommes sont sous le coup de mandats d’arrêt rwandais après avoir été condamnés par contumace à de lourdes peines de prison la semaine dernière, notamment pour « atteinte à la sécurité de l’Etat ».
Le général Kayumba Nyamwasa et le colonel Karegeya réaffirment avoir été mis en accusation, jugés et condamnés sur ordre de Kagame.

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews