Jambonews FR - Restons informés

Rwanda : 700 000 hommes stérilisés d’ici 3 ans

Rwanda : 700 000 hommes stérilisés d’ici 3 ans

Le ministre rwandais de la santé, Richard Sezibera

Le ministre rwandais de la santé, Richard Sezibera


Lors d’une allocution devant le parlement rwandais le 31 janvier 2011, le ministre rwandais de la santé, Richard Sezibera, a annoncé que dans les 3 prochaines années, le gouvernement  avait  pour objectif de stériliser 700 000 hommes dans l’objectif de ralentir la croissance de la population.
La BBC nous rapporte que la méthode que le gouvernement envisage d’utiliser est celle de la vasectomie, une méthode de contraception permanente chez l’homme et qui présente souvent un caractère irréversible.
Le gouvernement envisage de mener une large campagne de sensibilisation afin d’encourager les hommes à se faire stériliser.
Des passants dans la rue, interrogés par un reporter de la BBC, se sont montrés particulièrement septiques à l’égard de cette méthode.
« Je ne peux jamais faire ça » a dit l’un, « je pense que je ne pourrais pas le faire. Tu peux prévoir d’avoir deux enfant et malhreusement l’un décède » poursuit un autre.
Selon la BBC, des experts ont déclaré qu’un ralentissement  de la croissance de la population rwandaise estimée par l’ONU à 10,2 millions en 2010, pourrait aider à améliorer les conditions de vie.
Du côté des FDU Inkingi, le principal parti d’opposition dont la présidente Victoire Ingabire Umuhoza est toujours incarcérée à la prison 1930, c’est l’indignation.
Dans un communiqué de presse du 05 février 2011, Sylvain Sibomana, le secrétaire intérimaire des FDU parle de honte. Il explique que ce projet de castration de 50% des hommes mariés devrait cesser sans autres débats.
Il considère que l’idée même que ceux qui n’ont pas les moyens de payer pour leur famille devraient passer par ce programme n’est rien d’autre qu’une pure discrimination à l’égard des pauvres.
Il estime pour sa part, que le contrôle des naissances est une décision individuelle. Et rajoute que dans beaucoup de pays, c’est le développement économique qui joue un rôle majeur dans la réduction de la population. Il estime dès lors que ce dont le Rwanda a besoin ce sont des politiques économiques compétitives et des pratiques de gestion de ressources bien pensées au lieu d’une vasectomie de masse.
Le communiqué  termine en énonçant que les FDU-INKINGI condamnent cette campagne arrogante du FPR. Et le parti d’opposition en appelle aux rwandais et groupes de défense des Droits de l’Homme ainsi qu’à la société civile pour se lever et dire non à ce qu’ils considèrent  comme une discrimination contre le segment pauvre de la population.
Ruhumuza Mbonyumutwa
JamboNews.net

Lire le communiqué complet des FDU.

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews