Jambonews FR - Restons informés

Rwanda – Burundi – RDC : "Voyage de la honte"

Rwanda – Burundi – RDC : "Voyage de la honte"
Les trois pays membres du CEPGL : Burundi, RDC et Rwanda
Les trois pays membres du CEPGL : Burundi, RDC et Rwanda

Les trois pays membres du CEPGL : Burundi, RDC et Rwanda

Le colonel Luc Marchal a fermement condamné la participation d’ André Flahaut et Willy Demeyer à la conférence à Kigali des présidents des parlements de la Communauté des Grands Lacs (CEPGL) dans une lettre ouverte adressée à ces deux politiciens respectivement président de la Chambre belge et vice-président du Sénat de Belgique.

Dans cet écrit, le colonel Luc Marchal, qui était l’adjoint du général Roméo Dallaire, commandant des Casques Bleus au Rwanda au sein de la MINUAR, se demande comment il est possible que « des responsables politiques, exerçant des fonctions importantes au sommet des structures démocratiques de notre pays et qui ont, précisément, la tâche de veiller au respect de la démocratie et de promouvoir ses idéaux de par le monde, vont se compromettre au sein d’une dictature pure et dure (NDLR: le Rwanda) dont le chef est accusé, dans un récent rapport de l’ONU, d’être responsable de la mort de plusieurs millions de personnes. »
Lors de la conférence, organisée à l’initiave du parlement belge, une déclaration sur la paix et la sécurité évoquant la création d’une force militaire conjointe à la RDC, au Rwanda et au Burundi a été adopté.
Selon le colonel Luc Marchal, « faire croire que cet embryon d’armée commune serait un gage de stabilité dans cette zone martyre de l’Afrique est une duperie inique »
Le colonel est d’avis que cette force militaire « en réalité, n’aura d’autre préoccupation que de poursuivre l’œuvre d’annexion de la partie orientale du Congo » et « de participer à la balkanisation de ce pays ».
Il rappelle également que les dix casques bleus qui ont succombé en 1994, ont été tués car ils étaient accusés d’être responsables de la mort du président Juvénal Habyarimana. Etant donné « les présomptions de culpabilité qui pèsent sur Paul Kagame dans l’organisation et l’exécution de l’attentat du 6 avril 1994 », André Flahaut et Willy Demyer n’auraient pas dû faire ce « voyage de la honte », qui est, selon Luc Marchal,  un manque de respect pour la mémoire des dix casques bleus.
Par Laure Uwase
JamboNews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews