Jambonews FR - Restons informés

TPIR : Le colonel Bagosora parle du "génocide rwandais"

TPIR : Le colonel Bagosora parle du "génocide rwandais"
Mr Théoneste Bagosora
Mr Théoneste Bagosora

Mr Théoneste Bagosora

« Je me prosterne devant toutes les victimes du génocide rwandais », a déclaré vendredi le colonel Bagosora, lors de sa comparution au TPIR. Bagosora avait  contesté le terme de génocide et parlait de « massacres excessifs » en octobre 2005, lors de son témoignage pour sa propre défense.

Condamné à la prison à vie  pour crimes de génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre en décembre 2008, Bagosora a tenu à clamer une fois de plus son innocence et a affirmé que les véritables responsables du génocide rwandais sont l’actuel président rwandais Paul Kagame et son ancienne rébellion du Front patriotique rwandais (FPR). « Je continue de dire que j’ai été victime de la propagande inlassable du FPR qui a déclenché des massacres qui ont dégénéré dans le génocide dont la planification n’a pas encore été démontrée par le procureur », a-t-il confié au journal Hirondellenews.
Rappelons que le colonel Bagosora,  souvent présenté comme le « cerveau du génocide », avait été acquitté, le 18 décembre 2009,sur l’accusation de « chef d’entente en vue de commettre un génocide », qui était par ailleurs la principale accusation portant sur l’ancien directeur de cabinet.  Selon Bagosora, le manque de poursuites contre le FPR pour planification du génocide, étant donné son acquittement, ternit l’image de ce TPIR qui se veut impartial et juste dans le jugement des crimes commis aux Rwanda en 1994.
Cet acquittement du colonel Bagosora avait fait dire à Bernard Lugan, expert de la défense auprès du TPIR que ce jugement constituait un renversement de perspective et avait affirmé que « si le cerveau du génocide est innocent de l’organisation du génocide c’est que ce génocide, visiblement, n’a pas été prémédité ». Il poursuit son raisonnement en affirmant qu’aujourd’hui la thèse d’une planification du génocide par les extrémistes hutus ne peut plus être soutenue mais que les coupables du génocide de 1994 sont à rechercher du côté de ceux qui ont abattu l’avion du président Juvénal Habyarimana, le 06/04/1994.  Thèse appuyée entre autres par le juge Bruguière et le juge espagnol Merelles.
Bagosora  a cependant été condamné pour des crimes perpétrés par des éléments de l’armée rwandaise, du 7 au 9 avril 1994, période au cours de laquelle il était, selon le jugement, la plus haute autorité militaire du Rwanda. Ce dernier conteste le jugement et comparait en appel depuis plusieurs jours  avec l’ancien commandant des opérations militaires dans la région de Gisenyi (nord), le lieutenant-colonel Anatole Nsengiyumva, également condamné à la perpétuité.
Par Irène Nyenyeli
JamboNews.net


Visionner la réaction de Bernard Lugan (Génocide rwandais : renversement de perspective)


Génocide rwandais : renversement de perspective par realpolitiktv

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews