Jambonews FR - Restons informés

Rwanda:Interview de l'opposante Victoire Ingabire depuis sa cellule de prison

Rwanda:Interview de l'opposante Victoire Ingabire  depuis sa cellule de prison
Victoire Ingabire

Ingabire Victoire

L’ambassadeur des Pays-Bas au Rwanda Frans Makken a rendu visite le 1er avril 2011, à Victore Ingabire, leader du parti de l’opposition rwandaise FDU (Forces démocratiques unifiées) et actuellement en prison. Makken était en compagnie d’une délégation de jeunes faisant partie d’une organisation des droits de l’homme basée à Rotterdam.

Dans un reportage du journal néerlandais Nieuwsuur au sujet de la visite à Ingabire, on y voit une Victoire Ingabire souriante qui semble n’avoir perdu ni le moral ni la combativité. Elle montre la celulle dans laquelle elle est détenue: un lit, une télé et des fenêtres peintes en noir car “personne ne peut me voir et je ne peux voir personne.” dit-elle. “Alors, quand il n’y a pas d’électricité, je reste dans le noir pendant toute la journée” continue-t-elle encore.

Quant à la question de savoir si elle est en sécurité dans sa cellule, elle répond que tant qu’elle est dans les mains du gouvernement, ils ne peuvent rien lui faire sinon ils devront en porter la responsabilité.

Prison

La justice rwandaise l’accuse d’activités terroristes et est à la recherche de preuves. Son avocat néerlandais, Jan Hofdijk, a dit que les accusations contre Ingabire sont “des inventions” et que la justice rwandaise “crée des accusations et des preuves”. Ingabire elle-même s’est dite étonnée de voir qu’on l’accuse d’activités terroristes car rien de cela n’est mentionné dans son dossier.

Le procureur général a expliqué au journaliste de Nieuwsuur qu’il y a des preuves contre Ingabire mais qu’il ne pensait pas que la justice néerlandaise collaborerait avec le Rwanda. Cependant, il y a quelques mois, une perquisition a eu lieu au domicile de Victoire Ingabire aux Pays-bas. Des documents et des ordinateurs ont été saisis, mais aucun élément n’a jusqu’à ce jour été envoyé à la justice rwandaise car le juge néerlandais n’a pas encore pris une décision à ce sujet.

Je n’ose pas aller à Kigali” a dit l’avocat de Ingabire. Il dit y être persona non grata. Le sort qui a été infligé à son homologue américain Peter Erlinder, président de l’Association des avocats de la défense du TPIR, en dit long sur ce qui pourrait lui arriver s’il s’avise d’aller à Kigali. En effet, Peter Erlinder qui était venu prendre part à la défense de l’opposante Victoire Ingabire fut arrêté le 28 mai 2010 . Emprisonné lui-même pendant trois semaines pour « négation du génocide », il avait été relâché sous caution pour « raisons médicales ». Les autorités rwandaises avaient cependant précisé qu’il pourrait être convoqué par la justice à tout moment.

C’est un régime dictatorial avec des traits de perfidie” s’est prononcé encore l’avocat d’Ingabire.

Quant à la question de savoir combien de temps Ingabire restera en prison, l’avocat d’Ingabire a répondu que cela dépend du soutien que l’occident donne à Kagame. “Si l’occident voit enfin que Kagame est quelqu’un qui a sa place à Den Haag (NDLR à la Court Pénale Internationale) afin qu’il y rende comptes des bombardements commis sur les camps de réfugiés, des assassinats  de ses opposants ou encore  de femmes et d’enfants

Il y a des rapports qui ont étés faits, donc que dois-je dire encore? Sa place est à Den Haag” termine-t-il.

Victoire Ingabire, qui après 16 ans d’exile était retournée au Rwanda afin de participer aux élections présidentielles d’août 2010, est actuellement détenue depuis 184 jours à la prison de Kigali en attente de son procès.

Laure Uwase
 Jambonews.net


Ci-dessous, l’interview de Victoire Ingabire depuis sa cellule

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews