Jambonews FR - Restons informés

Rwanda-Canada : rebondissement dans l’affaire Mugesera

Rwanda-Canada : rebondissement dans l’affaire Mugesera

Le Comité contre la Torture de l’ONU a adressé ce mercredi 11 janvier, une lettre demandant aux autorités canadiennes de ne pas exécuter la décision d’extradition de Mugesera et de lui accorder un sursis.
 

Léon Mugesera

Léon Mugesera


Ce lundi 09 janvier 2011 avait en lieu à la Cour fédérale du Canada une audience de dernier recours pour demander l’arrêt du renvoi vers le Rwanda de Léon Mugesera. La décision du juge qui était attendue dans les 48 heures est tombée ce mercredi 11 janvier et le juge confirmait le renvoi du Professeur Mugesera au Rwanda.
Alors que l’extradition de Mugesera devait être exécutée ce jeudi 12 janvier 2012,  le Comité contre la torture a prié le Canada de ne le pas renvoyer au Rwanda, étant donné  la suite favorable qui a été donné à la requête de l’avocat de Mugesera  de l’examen du dossier de ce dernier en vertu de l’article 22 de la Convention contre la torture.
Le gouvernement du Canada va devoir prendre une décision très rapidement, soit ignorer cette demande de l’ONU ou accepter de revoir le cas Mugesera.
Cet appel au Canada de la commission des droits de l’homme de l’ONU s’ajoute à d’autres appels formulés ces derniers jours par le Congrès Rwandais du Canada, les Partis d’opposition FDU-INKINGI et RNC, l’ancien Premier Ministre du Rwanda Mr. Faustin Twagiramungu, l’écrivain canadien Robin Philipot et d’autres.
Par téléphone sa famille nous  a confié avoir retrouvé une lueur d’espoir là où elle s’est réunie à son domicile, les enfants ayant pris l’avion en catastrophe pour venir dire un « dernier » au revoir à leur Papa, car ils pensent qu’une fois déporté vers le Rwanda il n’y aura plus d’espoir de le revoir.
Tous ces appels à ne pas extrader Léon Mugesera au Rwanda soulignent un manque de justice indépendante et équitable au Rwanda, l’emprisonnement des opposants politiques et les journalistes, l’instrumentalisation de la justice par le pouvoir en place, les risques encourus par les réfugiés qui seraient forcés de rentrer au Rwanda, les assassinats et tentatives d’assassinats des refugiés à l’extérieur du pays.
A présent, la décision n’est plus entre les mains de la justice canadienne mais entre les mains du gouvernement : la question est : que réserve le gouvernement Canadien à Léon Mugesera ?
 
Christian Mutware
JamboNews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews