Jambonews FR - Restons informés

Rwanda-Trevidic: L’ASBL Jambo monte au créneau

Rwanda-Trevidic: L’ASBL Jambo monte au créneau
Placide Kayumba, président de Jambo asbl

Placide Kayumba, président de Jambo asbl

Placide Kayumba, président de Jambo asbl


L’ASBL Jambo met en garde contre « les conclusions hâtives d’une lecture partielle et partiale », d’extraits du Rapport balistique présenté ce mardi 10 janvier 2012 dans le cadre de l’enquête de deux juges français au sujet de l’attentat du 6 avril 1994 contre l’avion du Président Habyarimana.
L’ASBL Jambo est une association basée à Bruxelles en Belgique, rassemblant notamment des jeunes qui militent pour  » l’instauration et la pérennisation d’Etats de droit dans la Région des Grands Lacs », elle est aussi impliquée dans les activités socioculturelles, et celles relatives au développement durable.
Suite à l’annonce de la publication du rapport balistique sur l’attentat commis en avril 1994 contre l’avion du Président Juvénal Habyarimana, l’ASBL Jambo a voulu faire entendre sa voix. Etant d’ailleurs une association militant pour les questions relatives à la justice et la réconciliation, Jambo ASBL suivant de près l’avancée de l’enquête des juges français chargés d’élucider le mystère sur l’attentat du 6 avril 1994, qui a plongé le Rwanda dans l’horreur. L’ASBL Jambo par la voix de son président Placide Kayumba, condamne vivement « une campagne médiatique qui semble s’organiser pour tirer des conclusions désignant les coupables et/ou innocentant des suspects avant le travail de la Justice« . Rappelons que ce rapport des géomètres et experts en balistique, commandé par les juges français Marc Trévédic et Nathalie Poux sur les circonstances de l’attentat contre l’avion du président, n’avait pas pour objet d’identifier les auteurs du tir de missiles qui ont explosé le Falcon  présidentiel, mais seulement de localiser l’endroit d’où ils ont été tirés. A la suite de leur travail les experts ont conclu, par élimination que « le tir des deux missiles, dont le second a abattu le Falcon 50 présidentiel, a pu avoir lieu depuis le camp de KANOMBE, à proximité des maisons des coopérants belges ».
Cette association appelle l’ensemble des acteurs en particulier les médias, à la retenue et à la prudence. « Il est nécessaire d’attendre la publication et l’analyse de ce rapport et surtout les conclusions de la Justice, avant d’innocenter ou de condamner qui que ce soit » a- elle réitérée, avant de lancer un appel au gouvernement de Kigali de s’abstenir de toute manœuvre qui viserait à « orienter l’opinion publique et de la détourner de l’ensemble des conclusions scientifiques du rapport« . L’ASBL Jambo exhorte par contre le gouvernement de Kigali,  » à soutenir le travail des enquêteurs jusqu’à ce que les coupables soient identifiés et poursuivis par la Justice« .
Par son président, Jambo a tenu à saluer le travail accompli dans cette enquête, qui a abouti à la publication de la première partie du rapport balistique, tout en espérant que la suite des enquêtes soit capitale pour lever toutes les confusions sur cet attentat qui fut le point de départ de l’amplification des violences qui continuent jusqu’à maintenant à ravager la Région des Grands Lacs.
Jean Mitari
JamboNews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews