Jambonews FR - Restons informés

Rwanda : Le Rapport balistique sur l’attentat terroriste d’avril 94 enfin disponible !

Rwanda : Le Rapport balistique sur l’attentat terroriste d’avril 94 enfin disponible !

Le rapport balistique des experts mandatés par les juges Trevidic et Poux sur l’attentat terroriste du 6 avril 1994 contre l’avion du Président Rwandais Juvénal Habyarimana a été consulté par Jambonews.

Rapport Balistique

Rapport Balistique


Ce rapport avait provoqué des débats très animés la semaine dernière après la présentation qui en avait été faite par les experts et les juges aux différentes parties lors d’une audience à huit clos tenue dans la salle des criées du Tribunal de grande instance de Paris le 10 janvier 2012.
Il comporte un intérêt tout particulier car l’interprétation des extraits présentés par les avocats des suspects de cet attentat et dont la presse s’était largement faite écho avait conduit à des conclusions hâtives allant jusqu’à innocenter ces suspects, des militaires proches du président actuel du Rwanda Paul Kagame.
Cela alors que le rapport  après avoir établi 6 lieux possibles de tir, n’a fait que « privilégier » la zone de tir « la plus probable » en désignant  « le site de Kanombe », sans exclure la possibilité que les missiles aient pu être « techniquement mis en œuvre dans un périmètre un peu plus étendu » et que le rapport n’identifie aucun auteur des faits, ce qui n’est pas le rôle des experts.
A l’issue de leur analyse des six lieux possibles, les experts ont en effet conclu que  « Le faisceau de points de cohérence qui se dégage des études que nous avons conduites nous permet de privilégier comme zone de tir la plus probable, le site de KANOMBE. Dans cette zone s’inscrivent les positions (…) c’est-à-dire le cimetière actuel et le bas du cimetière, sur un espace compris entre les façades arrière des trois maisons des ressortissants belges dont celle des époux PASUCH, et le sommet de la colline surplombant la vallée de NYAGARONGO. Le fait que nous privilégiions ces deux positions (…) ne signifie pas que les missiles n’ont pas pu être techniquement mis en oeuvre dans un périmètre un peu plus étendu. Nous considérons qu’une zone étendue vers l’Est et le Sud, de l’ordre d’une centaine de mètres voire plus, sous réserve d’avoir un terrain dégagé vers l’axe d’approche de l’avion, peut être prise en compte. »
L’ ASBL Jambo qui lutte pour l’établissement et la pérennisation d’Etats de Droit dans la Région d’Afrique des Grands Lacs avait appelé à la prudence et à la retenue quant à  des conclusions hâtives désignant des coupables et/ou innocentant des suspects, prudence encore plus justifiée aujourd’hui à lecture des conclusions des experts.  Elle avait souligné qu’il fallait attendre la sortie du rapport, l’analyse de celui-ci et surtout les conclusions de la Justice avant de condamner ou d’innocenter qui que ce soit.
Il est à souligner que les parties civiles et les accusés ont trois mois pour apporter leurs observations au rapport et éventuellement demander une contre-expertise.
Rappelons que l’attentat en question fut l’élément déclencheur du génocide qui a couté la vie à près d’un million de personnes.
Jean-François Singiza
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews