Jambonews FR - Restons informés

Rwanda-France : Paris rappelle son ambassadeur à Kigali

Rwanda-France : Paris rappelle son ambassadeur à Kigali

La France a décidé de rappeler pour consultations son ambassadeur à Kigali après le refus des autorités rwandaises d’agréer son successeur, a annoncé ce lundi le ministère français des Affaires étrangères.
Les autorités rwandaises ont refusé de donner cet agrément et nous avons rappelé notre ambassadeur (Laurent Contini) pour

Hèlène Le Gal source: Le journal de Québec

Hèlène Le Gal source: Le journal de Québec


consultations afin d’étudier la situation, a déclaré lors d’un point-presse un porte-parole du ministère, Vincent Floréani. Hélène Le Gal, actuellement consul de France au Québec avait été nommée à Kigali suite au remerciement de l’actuel ambassadeur Laurent Contini.
Selon Jeune Afrique, le refus rwandais est motivé par le fait qu’Hélène Le Gal serait trop proche du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé, considéré depuis toujours comme hostile au pouvoir en place à Kigali, tandis que l’ambassadeur viré n’a cessé de se montrer favorable au régime en place à Kigali, ce qui a irrité son ministre de tutelle Alain Juppé, et le pousser à le renvoyer. Le congédiement de Contini avait été exigé par Alain Juppé en novembre dernier, et accepté par le Président Nicolas Sarkozy.
Si les relations entre la France et le Rwanda ont semblé se normaliser ces derniers temps après des années de brouilles, l’animosité entre Paul Kagame, l’actuel l’homme fort du Rwanda, et Alain Juppé, le chef de la diplomatie française est restée vive. D’ailleurs, les deux hommes se sont maintes fois envoyés des piques via par medias interposés, comme par exemple en mai 2011, quand Paul Kagame au cours d’une interview qu’il a accordé à François Soudan de Jeune Afrique, avait déclaré qu’ « Alain Juppé n’est pas le bienvenu au Rwanda », «Ça tombe bien, je n’avais pas l’intention d’y aller ni de lui serrer la main» avait alors rétorqué Alain Juppé.
Quelques mois plus tôt, le dirigeant rwandais avait qualifié la nomination d’Alain Juppé à la tête de la diplomatie française d’ « une insulte envers les rwandais« . En colère, Alain Juppé avait refusé à deux reprises de recevoir son homologue rwandais, lors de ses visites en France. En septembre dernier, lors d’une visite officielle de Paul Kagame à Paris, Alain Juppé avait préféré se rendre dans les pacifiques, afin d’éviter de croiser cet hôte avec lequel il est en contentieux. D’où vient cette hostilité entre Alain Juppé et le régime de Kigali ?
Si le chef de la diplomatie n’a jamais apprécié les nouveaux maitres du Rwanda après la chute du régime Habyarimana, il est entré en conflit ouvert avec eux en 2008, après la publication du fameux rapport Mucyo qui met en cause la France dans le génocide de 1994 au Rwanda. En effet, en 2008, le Rwanda a rendu public les conclusions d’une commission d’enquête connue sous le nom de « rapport Mucyo », ce rapport contient selon le régime de Paul Kagame,  » les éléments de preuve montrant l’implication de l’État français dans la préparation et l’exécution du génocide perpétré au Rwanda en 1994« . Si ce rapport met en cause les responsables français de l’époque, en premier lieu Dominique de Villepin, Hubert Védrine, François Mitterrand et Edouard Balladur ; c’est Alain Juppé qui a été le plus pointé du doigt et ce probablement à cause du poste qu’il occupait à l’époque des faits, celui de ministre des affaires étrangères.
Ce dernier avait qualifié ce rapport qui met en cause la France, de » tissu de mensonges et d’inventions« , et continue à soutenir que la France a été « irréprochable« , contredisant même son patron, le président Sarkozy qui a reconnu lors de sa visite à Kigali en février 2010, les « erreurs d’appréciation«  de la France pendant le génocide.
Le refus de nomination du nouvel ambassadeur Français au Rwanda, montre une fois de plus que les discordes entre les deux pays restent réelles, malgré le jeu politique de ces derniers mois qui pouvait laisser penser le contraire.
Jean Mitari
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews