Jambonews FR - Restons informés

Rwanda: Ibingira, Chef de la Force de réserve serait en fuite

Rwanda: Ibingira, Chef de la Force de réserve serait en fuite

Le commandant de la Rwanda Reserve Force, Le Lieutenant Général Fred Ibingira, placé sous surveillance en janvier dernier pour « indiscipline » serait en fuite.
En effet, selon le média ougandais chimreports.com, Ibingira serait porté disparu depuis samedi soir et aurait fui le Rwanda. L’information reste toutefois à confirmer.

Fred Ibingira

Fred Ibingira


Fred Ibingira avait été suspendu de ses fonctions et mis en résidence surveillée le 17 janvier 2012 en compagnie de deux autres généraux, Richard Rutatina, chef des renseignements militaires et Wilson Gumisiriza ainsi que le Colonel Dan Munyuza, chef des renseignements extérieurs, tous quatre hauts cadres du régime militaire du FPR.
Selon le communiqué officiel des autorités militaires qui était paru, les quatre officiers supérieurs étaient accusés d’avoir exercé des activités de commerce illicite en République Démocratique du Congo.
Cet incident avait généré des spéculations de tous genres, certains suggérant que les agents pourraient avoir été impliqués dans un plan de coup d’Etat contre le régime du Président Kagame et qu’ils étaient en contact avec le général Kayumba Nyamwasa et le colonel Patrick Karegeya, anciens hauts dignitaires du régime actuellement en exil.
Le Genéral Frank Mugambage avait à ce propos déclaré : « Si vous abusez de la puissance, vous êtes tenu responsable. Que vous soyez ministre ou général, vous devez travailler pour le bien commun. Il s’agit d’une mesure disciplinaire qui fait partie de la reddition de comptes »
Les familles des dits officiers avaient récemment exprimé leur crainte par rapport à la longue durée de la détention.
Fred Ibingira est accusé par la justice espagnole d’avoir été « le responsable direct des massacres commis contre la population civile au Bugesera, Mayaga et Butare en 1994 » ainsi que d’avoir été le plus haut responsable militaire du massacre de Kibeho du 22 avril 1995 qui a fait plus de 8000 victimes.
Le Lt Général Ibingira est par ailleurs, avec Wilson Gusimiriza, accusé d’avoir fait exécuter à Gakurazo (ancienne préfecture de Gitarama) en mai 1994, 3 évêques – l’archevêque Vincent Nsengiyumva, l’évêque de Kabgayi, Thaddée Nsengiyumva, l’évêque de Byumba, Joseph Ruzindana – et plusieurs autres religieux. Gusimiriza a pour sa part été acquitté de ce crime en 2008 par la justice rwandaise.
Laure Uwase
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews