Jambonews FR - Restons informés

Rwanda : le verdict du procès de Victoire Ingabire repoussé

Rwanda : le verdict du procès de Victoire Ingabire repoussé

Le verdict dans le procès de l’opposante rwandaise Victoire Ingabire qui devait être rendu ce vendredi 29 juin a été repoussé au 7 septembre 2012, la Cour estimant qu’elle avait besoin de plus de temps pour délibérer.

Victoire Ingabire

Victoire Ingabire


Considérée comme l’icône de l’opposition rwandaise, Victoire Ingabire est incarcérée depuis octobre 2010 à Kigali. Elle a été arrêté par les autorités rwandaises dès son retour au Rwanda après 16 ans d’exil aux Pays Bas, et est accusée de « complicité de terrorisme, propagation de l’idéologie génocidaire, divisionnisme et atteinte à la sûreté de l’Etat ». Le 25 avril dernier le parquet a requis contre elle une peine d’emprisonnement à perpétuité. Celle qui est présentée par ses partisans comme une Aung San Suu Kyi rwandaise devait être fixée sur son sort ce 29 juin, mais le verdict a été ajourné de deux mois. Les juges ont estimé qu’ils avaient besoin de plus de temps pour délibérer.
Ingabire a toujours réfuté toutes les charges qui pèsent contre elle, et dit n’avoir usé que de son droit à la libre expression. Rappelons qu’à son arrivée à Kigali, le 16 Janvier 2010, elle s’est rendue au mémorial de Gisozi où est enterrés des milliers de victimes tutsies du génocide pour y déposer une gerbe. « Nous honorons ici les victimes tutsies du génocide », avait-elle déclaré. « Mais des Hutu ont également été victimes de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, et ils ne sont pas honorés ici. Les Hutu souffrent aussi ! ».
Le 16 avril 2012, elle a décidé de boycotter la suite de son procès et n’assiste depuis plus à la moindre séance car estimant « irrévocablement perdu confiance dans la possibilité d’un bon déroulement de son procès ». « Mes droits sont constamment violés », a-t-elle notamment déclaré, et par conséquent, elle  a demandé à ses avocats « de rester en dehors de ce cirque malheureux », selon les informations publiées par le Vif l’Express. Cette décision avait été prise en raison « du manque d’équité persistant depuis le début de son procès » notamment les intimidations continues que subissent régulièrement les témoins ou avocats de la défense.
Victoire Ingabire n’est pas la seule opposante rwandaise en prison. Ainsi, Maitre Bernard Ntaganda et Déo Mushayidi respectivement leader du PS Imberakuri et du PDP-Imanzi sont-ils emprisonnés depuis des années, et ont été condamnés à quatre ans de prison pour le premier et à la perpétuité pour le second. Le régime de Kigali, considéré comme l’un des plus répressifs au monde, ne s’arrête pourtant pas à l’emprisonnement des opposants, certains sont mêmes éliminés. C’est le cas d’André Kagwa Rwisereka, vice-président du Parti vert démocratique qui a été décapité le 14 juillet 2010, Frank Habineza, le Président de ce parti a préféré l’exil, probablement pour ne pas subir le même sort que son vice-président.
Jean Mitari
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews