Jambonews FR - Restons informés

RDC : nouveaux massacres visant des Hutu rwandophones

RDC : nouveaux massacres visant des Hutu rwandophones

Une semaine après les massacres visant les rwandophones dans la région de Walikale, on signale encore des exactions contre ceux-ci dans la région de Masisi, commises principalement par des groupes d’auto-défense congolais notamment  les miliciens Maï-Maï Raia Mutomboki.
 

Carte de Masisi

Carte de Masisi


Depuis le déclenchement d’une nouvelle guerre à l’est de la RDC au début du mois d’avril 2012 entre l’armée congolaise et les rebelles du M23 soutenus par le Rwanda, la population d’origine rwandaise est victime d’une violence aveugle. C’est une scène atroce qui se déroule en marge de la guerre qui oppose l’armée régulière congolaise et les rebelles de M23. En effet, un groupe d’auto-défense Maï-Maï, baptisé Raia Mutomboki  qui contrôle la ville de Walikalé dans le Nord-Kivu où ils ont chassé l’armée régulière le 17 juillet, se livre à une véritable « chasse aux rwandophones » dans les rues de Walikale.
La BBC et Radio Okapi, ont signalé le 17 juillet 2012 que les miliciens Maï-Maï se sont livrés à des exactions contre des personnes parlant la langue rwandaise, plusieurs cas des personnes mortes égorgées ont été signalées et environ 48 rwandophones d’ethnie Hutu, victimes de ces milices Maï-Maï ont dû être évacués par les casques bleus dela Monusco vers la ville de Goma  Les victimes sont en grande partie les rwandais d’ethnie hutu ayant fui leur pays suite à l’arrivée du FPR, qui sont nombreux dans la région de Walikale, il y a également de simples commerçants qui  s’y étaient installés depuis quelques années.
Depuis 1996, ces Hutus(réfugiés et autochtones) ont été régulièrement victimes de massacres commis par l’armée Rwandaise qui s’est à plusieurs reprises abritée derrière des mouvements rebelles qu’il fomentait à l’est dela RDC. Un rapport des Nations Unies sorti en 2010 connu sous le nom de « Mapping Report », accuse le régime de Kigali d’avoir commis en RDC dès 1996 à 2003 des crimes contre ces Hutus assimilables à un génocide.
Ce dimanche 23 juillet 2012, ce sont les rwandophones de la région de Masisi qui ont été attaqués par les milices Maï-Maï, Raia Mutomboki. Ce sont ceux des localités de Marangara, Nyamyumba, Kamonyi et Nyakigano à Masisi qui ont subi un raid meurtrier de ces milices, selon les déclarations de plusieurs ONG locales faites à la BBC. Le bilan de cette attaque est lourde : une quinzaine de personnes, toutes rwandophones ont été tuées, et plus de 600 vaches volées. La population locale est consternée par le comportement de la police et l’armée nationale qui n’a pas daigné secourir les personnes persécutées.
Jean Mitari
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews