Jambonews FR - Restons informés

La Belgique met fin à sa coopération militaire avec le Rwanda

La Belgique met fin à sa coopération militaire avec le Rwanda

La Belgique a suspendu sa coopération militaire avec le Rwanda suite au rapport des experts des Nations unies accusant le régime de Kigali de soutenir le groupe rebelle congolais du M23. Bruxelles devient ainsi le deuxième pays à suspendre sa coopération militaire avec le Rwanda, après les États-Unis qui ont décidé de mettre à terme, une petite partie de leur aide militaire au Rwanda en juillet dernier. 
« La Belgique suspend sa coopération militaire avec Kigali », a annoncé le chef de la diplomatie belge Didier Reynders dans un message sur son compte Twitter. Le programme de coopération militaire conclu en 2004 entre la Belgique et le Rwanda portait essentiellement sur la formation de militaires rwandais, la recherche et la santé. Dans ce cadre, deux militaires belges ont été envoyés en mai dernier à l’hôpital militaire de Kigali pour une durée de deux mois afin d’y assister les spécialistes locaux en médecine tropicale, a précisé l’agence de presse Belga. Les dernières formations qui devaient encore être dispensées en Belgique en 2012 dans le domaine médical ont été supprimées et aucune nouvelle activité avec le Rwanda n’a été planifiée pour l’année 2013, a ajouté Belga, citant le ministre de la Défense Peter De Crem. Le 30 juillet 2012, la sénatrice Nele Lijnen (Open Vld) avait exhorté le gouvernement Belge à cesser sa coopération militaire avec le Rwanda en raison de la situation dans l’est de la République démocratique du Congo.
« On ne va pas former des militaires qui pourraient contribuer à la déstabilisation » de la République Démocratique du Congo, a expliqué le chef de la diplomatie belge à l’agence Belga. Ce dernier a même annoncé que la prochaine réunion des ministres des Affaires étrangères de l’Union Européenne qui se tiendra le 19 novembre, examinerait la question de sanctions contre le régime de Kigali, pour son implication à la déstabilisation de son voisin congolais. L’Union européenne a déjà suspendu le 25 septembre ses projets d’aide au gouvernement rwandais, en attendant que soient clarifiées les allégations sur son soutien à des rebelles du M23 dans l’est de la République démocratique du Congo. Le gouvernement belge, par la voix de son Ministre des affaires étrangères, n’a cessé de marquer son agacement  face au régime de Kigali impliqué dans la guerre sanglante à l’est du Congo. Ainsi, Bruxelles s’est abstenue lors de l’élection du Rwanda au Conseil de sécurité de l’ONU le 18 octobre dernier pour les deux prochaines années à venir.
Cette suspension de la coopération avec le Rwanda fait suite au rapport des experts des Nations unies accusant le régime de Kigali de soutenir en armes et en hommes le groupe rebelle congolais du M23 qui commettent des atrocités à l’Est de la RDC. Selon ce rapport, le M23 serait commandé par le ministre rwandais de la Défense, le général James Kabarebe, dont les appels téléphoniques auraient été interceptés à plusieurs reprises par les militaires de la mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO). Ce soutien du Rwanda a poussé les principaux donateurs de ce pays à savoir les Etats-Unis, la Royaume-Unis, l’Allemagne et les Pays-Bas, à fermer les robinets, privant ainsi le régime du FPR, d’une partie substantielle de son aide au développement dontil dépend pour près de la moitié de son budget national.
Jean Mitari
Jambonews.net
 

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews