Jambonews FR - Restons informés

Neuf déductions pour comprendre la crise congolaise

Neuf déductions pour comprendre la crise congolaise

Il y a des crises dans le monde dont la description par les médias traditionnels nous donne une image d’une complexité sans égal alors qu’il suffit parfois de bien les observer pour se rendre compte qu’elles relèvent plus de simples déductions. Voici quelques unes qui nous permettent de comprendre la crise congolaise :

Kabila, Ban Ki-Moon et Kagame

Kabila, Ban Ki-Moon et Kagame

  1. Le M23 déstabilise la RDC, pourtant tous savons que le M23 n’est qu’une émanation du Rwanda et de l’Ouganda. Donc le Rwanda et l’Ouganda déstabilisent la RDC.
  2. La politique du Rwanda et de l’Ouganda dans la région des Grands-Lacs  est soutenue par les USA, pourtant tous nous  savons que le Rwanda et l’Ouganda déstabilisent la RDC. Donc les USA soutiennent la déstabilisation de la RDC.
  3. L’ONU dénonce la déstabilisation de la RDC, pourtant tous savons que les USA contrôlent l’ONU.  Donc l’ONU n’a pas la possibilité de stopper la déstabilisation de la RDC.
  4. Les USA et l’ONU préconisent un dialogue entre le gouvernement congolais et le M23, pourtant tous savons que  L’ONU n’a pas la possibilité de stopper la déstabilisation de la RDC et que  les USA soutiennent la déstabilisation de la RDC. Donc la préconisation de ce dialogue n’est qu’un leurre, une véritable diversion.
  5. L’Ouganda envisage de chapeauter les négociations entre la RDC et le M23 avec l’appui du Rwanda, pourtant tous savons que le M23 est  une émanation de ces deux pays. Donc ces négociations tourneront impérativement à l’avantage du Rwanda et de l’Ouganda.
  6. Le Rwanda et l’Ouganda  visent le morcellement de la partie Est du Congo,  pourtant tous savons  qu’ils agissent sous couvert du  M23. Donc ces négociations consacreront le début du morcellement  de la RDC.
  7. Les autorités congolaises malgré la connaissance de tout ceci, foncent quand même tête baissée dans ces négociations, pourtant tous  nous savons  qu’elles tourneront à l’avantage du M23 qui, à travers le Rwanda et  l’Ouganda (juges et parties) a quadrillé toutes les issus, ces 2 pays bien évidemment soutenus par les USA  qui à leur tour contrôlent l’ONU. Donc  les autorités congolaises sont soit des ânes soit des taupes.
  8. Une frange influente de l’opposition congolaise qui sachant tout ceci, préconise quand même le dialogue avec le M23, pourtant tous  avons notre petite idée sur la finalité de ce dialogue. Donc cette partie  de l’opposition congolaise est soit infiltrée, soit faible d’esprit soit foncièrement carriériste.
  9. La diaspora congolaise semble avoir tout  compris de ce schéma, pourtant tous constatons qu’elle peine à se faire entendre pour contrecarrer ces plans. Donc les moyens et stratégies  qu’elle utilise sont soit défaillants, soit  inefficaces.

Après toutes ces déductions, l’interrogation reste grandement ouverte quant à la réaction de celui dont l’avis n’a point compté jusque là mais qui demeure le principal concerné de cet échiquier  à savoir le peuple congolais. Acceptera-t-il le diktat des autres?

Charis Basoko
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews