Jambonews FR - Restons informés

Rwanda : obsèques nationales pour la Ministre Inyumba

Rwanda : obsèques nationales pour la Ministre Inyumba
Aloysia Inyumba

L’ex-ministre de la Famille et de la promotion féminine Aloysia Inyumba décédée le 06 décembre a été inhumée ce lundi 10 décembre à Kigali en présence de nombreux dignitaires du régime parmi lesquels le général Paul Kagame, l’homme fort du Rwanda. Cinq jours après la mort d’Inyumba, les spéculations continuent de s’enchaîner sur les causes de son décès.

Louise Mushikiwabo se reccueillant sur la tombe de la Ministre Inyumba. Source: Kigali Today


Le Rwanda a organisé ce lundi des obsèques nationales pour Inyumba Aloysia décédée jeudi dernier aux Pays-Bas. Après une cérémonie de recueillement au domicile de la défunte à Kagugu (Kigali), la dépouille a été conduite au bâtiment qui abrite le parlement où s’est tenu une cérémonie officielle en présence des proches, des officiels nationaux et corps diplomatiques qui avaient fait le déplacement. Après le parlement où un hommage émouvant lui a été rendu et un  recueillement devant le cercueil, le cortège funèbre a pris la direction de l’église Christian Life à Nyarutarama.  La Ministre a été enterrée au cimetière de Rusororo vers 17 heures.  Décédée brusquement dans un hôpital hollandais après une longue période de maladie, aucune précision officielle n’a été donnée sur les circonstances du décès de l’ancienne Ministre. Ceci favorise les spéculations qui vont bon train quant aux causes de sa mort.
En effet, si dans la tradition rwandaise on respecte généralement les morts, le décès de ce pilier du FPR semble déroger aux traditions, la frénésie autour de sa mort ne désemplit pas. Opposants, journalistes, simples observateurs… chacun a son explication sur la mort d’Inyumba Aloysia et depuis une semaine, les thèses s’empilent les unes sur les autres.
Du côté des sources proches du régime de Kigali, on affirme que la Ministre serait morte d’un cancer de la gorge. Les circonstances de son décès restent encore très floues d’autant que sa maladie et son hospitalisation avaient été gardées très discrètes.
Jean Mitari
Jambonews.net
 

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews