Jambonews FR - Restons informés

« L’heure est venue pour les africains de se prendre en charge » Patrick Mbeko

« L’heure est venue pour les africains de se prendre en charge » Patrick Mbeko

Plus de 50 ans après les indépendances africaines, il s’observe un phénomène nouveau. De plus en plus de jeunes africains donnent corps aux idéaux et principes de ces leaders d’autrefois, proposant une expertise à la méticulosité  irréprochable,  des analyses hautement scientifiques et des argumentations pouvant défier celles des meilleurs experts ou pseudos-experts de l’Afrique.

Le Canada dans les guerres en Afrique centrale

Le Canada dans les guerres en Afrique centrale


« L’histoire dira un jour son mot, mais ce ne sera pas l’histoire qu’on enseignera à Bruxelles, Washington, Paris ou aux Nations Unies, mais celle qu’on enseignera dans les pays affranchis du colonialisme et de ses fantoches. L’Afrique écrira sa propre histoire et elle sera au nord et au sud du Sahara une histoire de gloire et de dignité ».  Patrice Emery Lumumba
En cette fin d’année 2012, jambonews a eu l’honneur de recevoir Patrick Mbeko. Il fait parti de cette génération d’africains prophétisée par Lumumba, qui a  pour souci de restituer sa part de vérité sur l’histoire de notre continent.
Dans cette interview sans concession et sans langue de bois, Patrick Mbeko nous dévoile le contenu de  son livre «  Le Canada dans les guerres en Afrique centrale » écrit en 2012.
Cet ouvrage est le résultat d’une  enquête minutieuse sur l’une des plus grandes mafias internationales  dans la région des Grands Lacs.
Y est dénoncé l’angélisme illusoire  dont jouit le Canada qui grâce à son apparent statut de neutralité  a participé de manière très active  aux crimes les plus ignobles en Afrique centrale.  On y apprend par exemple comment le Canada a pris part à l’assassinat de Patrice Emery Lumumba ainsi que des chefs d’Etats rwandais et burundais en 1994, les présidents  Habyarimana et Ntaryamira.
Le rôle néfaste des médias du nord dans les propagandes savamment orchestrées par les laboratoires occidentaux en période de guerre y est également exposé.  On apprend notamment comment le Président Habyarimana avait été mis au pilori par ces médias bien avant qu’il ne soit assassiné.
Son argumentation s’appuie exclusivement sur les documents officiels de ces Etats incriminés ou ceux des institutions internationales parfois complices de ces forfaits presqu’essentiellement à but économique.
Patrick Mbeko  nous révèle aussi  l’existence de guerres sans merci parfois insoupçonnées entre Etats prédateurs, ici en l’occurrence entre les pays anglo-saxons secondés par la Belgique   et les pays latins menés par la France toujours soucieuse de conserver sa sphère d’influence en Afrique centrale.
Tous les curieux de l’histoire de cette région trouveront satisfaction car chose rare, Patrick Mbeko expose les raisons pour lesquelles  les américains continuent de  privilégier le Rwanda pour leur sous-traitance dans cette région.
L’auteur affirme également que l’ethnie Banyamulenge n’a jamais existé au Congo, et  s’appuie sur les  déclarations  de  James Kabarebe actuel ministre de la défense du Rwanda à l’Université Libre de Kigali et ancien chef d’Etat-major… de la RDC.
La classe politique congolaise n’est pas non plus épargnée. Le premier ministre Matata y est décrit comme un « idiot utile », même le très respecté  Etienne Tshisekedi en prend pour son grade.
Enfin l’auteur recommande aux africains de cesser de lire  l’histoire à travers les canaux de la culture occidentale qui a tant falsifié la réalité africaine  pour son propre compte, il conseille aux leaders d’opinions de s’adonner à l’éducation des masses et particulièrement à l’éducation  aux choses essentielles afin d’initier réellement un réveil de conscience, préalable à toute vraie révolution.
Charis Basoko
Jambonews.net

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews