Jambonews FR - Restons informés

Belgique: Reynders dit non à une mission des Régions au Rwanda

Belgique: Reynders dit non à une mission des Régions au Rwanda

Le ministre des Affaires étrangères belge, Didier Reynders, a annoncé, ce mardi 09 janvier, « avoir donné un « avis négatif » à un projet des régions d’organiser une mission économique au Rwanda », car ce pays est mis en cause par des rapports de l’ONU de soutenir la rébellion du M23 qui sévit à l’est de la République démocratique du Congo (RDC), et y commet des atrocités graves, rapporte Belga.
Didier Reynders« Ma conviction, c’est qu’il y a un soutien direct ou indirect du gouvernement rwandais (dans) ce qui se passe dans l’Est du Congo » avait déclaré le chef de la diplomatie belge à Matin Première, emmission de la RTBF en novembre 2012. La Belgique a ensuite décidé de mettre fin à sa coopération militaire avec le Rwanda au motif que Kigali est mis en cause pour son soutien à la rébellion du M23 à l’est de la RDC, Bruxelles avait justifié la rupture de cette coopération en déclarant qu’ « elle ne voulait pas former des militaires qui pourraient contribuer à la déstabilisation de la RDC ».
Cette fois-ci, la diplomatie belge a dit non à un projet des régions d’organiser une mission économique au Rwanda.  « J’ai donné un avis négatif à une demande des Régions d’organiser une mission économique au Rwanda », a t-il affirmé en commission des relations extérieures du Parlement. Organisées en coopération avec l’agence pour le Commerce extérieur et les services régionaux compétents en matière de commerce extérieur, des missions économiques consistent à créer des opportunités d’investissement à l’étranger en informant et en conseillant les entreprises nationales en phase de prospection et d’implantation sur les marchés extérieurs. Les aspects politiques et protocolaires du programme sont gérés avec le ministère des Affaires Etrangères. Les participants sont des entreprises provenant d’un large éventail de secteurs et toutes les tailles de sociétés.
Même s’il n’a pas accueilli favorablement l’idée d’une mission économique au Rwanda, le ministre Reynders a néanmoins souligné qu’il ne s’agissait de sa part que d’un « avis qui n’empêchera sans doute pas la mission d’avoir lieu ».  Si les régions décident de maintenir leur projet, ce qui est vraisemblablement le cas pour le moment,  le chef de la diplomatie a indiqué que  l’ambassade apportera son appui à sa concrétisation, cependant, le ministre a ténu à notifier les partis qui siègent dans les majorités régionales et au parlement fédéral de « faire preuve d’un « minimum de concordance » dans les positions prises aux différents niveaux de pouvoir ».
Si les trois régions belges ne se sont pas prononcées officiellement sur la crise à l’est du Congo, le gouvernement fédéral belge, par la voix du ministère des affaires étrangères, le seul compétent en ce qui concerne les relations extérieures, n’a cessé d’afficher ses désaccords avec le régime de Kigali depuis son embourbement dans ce nouveau conflit à l’est de la RDC. Bruxelles s’est ainsi dit partisan de l’imposition d’éventuelles sanctions contre Kigali « si rien ne change sur le terrain », mais seulement « de manière coordonnée » au sein des Nations Unies et de l’Union européenne.
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20120912_00204165
Pour aller plus loin, la Belgique s’est abstenue lors de l’élection du Rwanda au Conseil de sécurité de l’ONU en octobre dernier, un mois plus tard, Bruxelles mettait fin à sa coopération militaire avec le Rwanda.
Jean Mitari
Jambonews.net
 

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews