Jambonews FR - Restons informés

Belgique: la mission économique boute le Rwanda

Belgique: la mission économique boute le Rwanda

Une mission économique et commerciale des trois régions belges (Wallonie, Flandre et Bruxelles) devait avoir lieu la semaine prochaine au Burundi et au Rwanda. Néanmoins, suite l’interpellation de Vincent Lurquin, député bruxellois au Ministre du commerce extérieur, à propos de la pertinence de se rendre au Rwanda alors que les Nations Unies accusent le Rwanda de déstabiliser l’est du Congo à travers le mouvement rebelle M23, le Ministre bruxellois du Commerce extérieur Benoît Cerexhe a annoncé que la délégation bruxelloise avait renoncé à se rendre à Kigali.
Le projet des régions belges d’organiser une mission économique et commerciale dans la région des Grands Lacs a suscité de vives protestations depuis qu’il a été rendu public au début du mois de janvier. Le chef de la diplomatie belge Didier Reynders, a été le premier officiel belge à afficher son désaccord quand a été annoncé que cette mission économique voulait séjourner également Rwanda, à cause de l’implication de Kigali dans la guerre qui ravage l’est du Congo depuis plusieurs mois.
Cette fois-ci, c’est un Parlementaire bruxellois qui est monté au créneau pour dénoncer le séjour de cette mission économique au Rwanda. En effet, au parlement bruxellois ce jeudi 21 février, le député écolo Vincent Lurquin a interpellé le ministre bruxellois du commerce extérieur Benoit Cerexhe, en jugeant « qu’aller au Rwanda serait « paradoxal » vu les rapports des Nations-Unies accusant ce pays de soutenir les rebelles, à l’origine de centaines de milliers de personnes déplacées au Kivu (Congo) ». Ce dernier a également rappelé au ministre que « la Belgique a suspendu sa coopération militaire avec le Rwanda et s’est abstenue lors de l’élection du Rwanda au Conseil de sécurité de l’ONU et que Didier Reynders avait émis un avis défavorable à la mission économique en question « . rapporte Lacapitale.be
« La mission n’aurait comme unique destination, que le Burundi, s’il y a un an, le Rwanda avait également été envisagé comme destination, il était évident que tel ne pouvait être le cas aujourd’hui » a répondu le Ministre, qui a tenu à préciser qu’il ne pouvait néanmoins  » empêcher certains hommes d’affaires d’aller où ils veulent mais que ce serait sans aucun officiel ni attaché économique et commercial, la mission se limitant au Burundi ». Annonce Lacapitale.be.
Le Service du Commerce Extérieur et des Investissements étrangers de la Région de Bruxelles-Capitale (Brussels Invest & Export) a annoncé également via son site internet que « la partie Rwanda de la mission n’est plus officiellement au programme », pour éclaircir la confusion dû à l’annonce toujours présente sur son site qui stipule que « les entreprises participantes auront le choix, soit de rester au Burundi pour approfondir les contacts, ou continuer la mission au Rwanda ».
La Capitale.be a annoncé qu’aux dernières nouvelles, 27 entreprises des trois régions se rendront au Burundi, et que seules une quinzaine d’entre elles auraient affichées leur souhait de se rendre également au Rwanda. Cependant, comme l’ont précisé le Ministre Cerexhe et Brussels Invest & Export, les entreprises qui iront au Rwanda y vont en dehors du cadre officiel de la mission.
Jean Mitari
Jambonews.net
 

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews