Jambonews FR - Restons informés

RDC-CPI : Ntaganda plaide non coupable et demandera la liberté provisoire

RDC-CPI : Ntaganda plaide non coupable et demandera la liberté provisoire

C’est ce mardi 26 mars 2013 à 11h que s’est tenue l’audience de première comparution de Bosco Ntaganda devant la Cour pénale internationale. Bien que cela n’était pas la question du jour, Bosco Ntaganda a plaidé non coupable des crimes qui lui sont reprochés et a décidé de s’exprimer en kinyarwanda lors du procès.
 

Bosco Ntaganda

Bosco Ntaganda


A la question de la Présidente de savoir s’il avait été informé des crimes qui lui sont reprochés, Bosco Ntaganda, qui portait un costume sombre pour l’occasion et s’exprimait d’un ton calme et posé a répondu avoir été informé de ces crimes  « mais je plaide  non coupable de ces crimes parce que… » avant d’être immédiatement interrompu par la Présidente qui lui a expliqué que l’audience  avait été organisée uniquement pour savoir s’il avait été informé des crimes qui lui sont reprochés « on ne parle pas de votre culpabilité ni de votre innocence, vous aurez bien le temps de vous exprimer en détail sur cette question par la suite ».
 
Invité en début d’audience à se présenter et à choisir la langue dans laquelle il s’exprimera Bosco Ntaganda, a opté pour s’exprimer en kinyarwanda lors du procès.
Il a raconté à la Cour être né le 5 novembre 1973 au Rwanda avant de se rendre au Congo, où il a grandi. Au sujet de sa nationalité, Bosco Ntaganda a expliqué être de nationalité congolaise pays où il vivait et exerçait une profession de militaire.
Le Greffe avait lu en détail les crimes dont est suspecté Bosco Ntaganda, et pour lesquels il sera présumé innocent jusqu’à la fin du procès. Il est notamment accusé de crimes de guerre commis dans l’Ituri, de juillet 2002 à décembre 2003, à savoir l’enrôlement d’enfants de moins de 15 ans comme soldats et la participation de ces derniers aux hostilités.
Il est également accusé de viols et esclavages sexuels et de persécutions constitutifs de crimes contre l’humanité commis dans l’Ituri, entre le 1er septembre 2002 et la fin septembre 2003.
Durant la même période également dans l’Ituri, il lui est reproché des meurtres, des attaques dirigées contre la population civile, des viols et esclavages ainsi que des pillages, constitutifs de crimes de guerre.
A la fin de l’audience, l’Avocat de Bosco Ntaganda a expliqué que ce dernier déposerait une demande de liberté provisoire, « mais ce n’est pas pour aujourd’hui. »
La prochaine audience est fixée au lundi 15 avril 2013  à 14h30 et sera une audience de mise en état, afin d’aborder les questions de divulgation des éléments de preuve et d’arrêter le calendrier du procès.
Ruhumuza Mbonyumutwa
Jambonews.net
 

Commentaires

commentaires


© 2020 Jambonews